Programme d’éducation artistique








télécharger 115.77 Kb.
titreProgramme d’éducation artistique
date de publication06.11.2016
taille115.77 Kb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > loi > Programme
Livret du danseur et du spectateur

A l’usage des enseignants

DANSE et PEINTURE. Les jeudis au musée

Musée Toulouse-Lautrec à Albi
Jeudis 21 janvier, 28 janvier et 4 février 2010


Le cercle dans l’œuvre de Toulouse-Lautrec

Sommaire

P.2 : Programme d’éducation artistique et actualités

P.3 : Classes participantes

P.4 : Déroulement des demi-journées

P.7 : Sélection de œuvres du musée

P.8 : Bibliographie, vidéothèque



Renseignements

ADDA du Tarn Conseil Général 81 013 Albi cedex 9

Tél. 05 63 77 32 18 - Fax. 18 Fax. 05 63 47 96 61 - Mail. nathalie.auboiron@adda81.com

Contact Nathalie Auboiron Tél. 06 71 27 24 63. www.adda81.com
Inspection Académique du Tarn 3 rue Général Giraud 81 013 Albi cedex 9

Tél. 05 63 49 51 00 ou 05 63 49 51 29 – Mail. ia81-cpdeps@ac-toulouse.fr

Contacts Patrick Lamouroux, Conseiller Pédagogique Départemental EPS Inspection Académique
IEN Albi Denis Drubay, Conseiller pédagogique de circonscription, tél. 05 63 54 23 53

Mail. Cpc-Eps.Albi-81@ac-toulouse.fr



L’ADDA du Tarn est soutenue par le Conseil Général,

la Direction Régionale Midi-Pyrénées, le Conseil Régional Midi-Pyrénées.
Programme d’éducation artistique

ADDA du Tarn et Inspection Académique du Tarn


L’ADDA du Tarn est soutenue par le Conseil Général du Tarn

la Direction Régionale Midi-Pyrénées, le Conseil Régional Midi-Pyrénées.

Téléchargez le programme complet sur www.adda81.com

Pour connaître tous les spectacles de la Saison danse, télécharchez le document Saison danse dans le Tarn sur le

site de l’adda www.adda81.com ou demandez à le recevoir. (demande par mail nathalie.auboiron@adda81.com)


Actualités

>Regards croisés. Conférence pédagogique 9h à 12h et atelier 13h30 à 15h

Mercredi 20 janvier 2010 au Musée Toulouse-Lautrec et au Musée Jean Jaurès à Castres

Avec Jean-Christophe Paré et Patrick Lamouroux
Festival C’est de la danse contemporaine / Saison danse dans le Tarn

>Spectacle Là, on y danse, CCN du Havre Haute-Normandie / Hervé Robbe

Jeudi 28 janvier à 20h30 Maison de la Musique, Cap’Découverte

Programmation Scène Nationale d’Albi, ADDA du Tarn et CDC Toulouse Midi-Pyrénées
> Spectacle Generic-X, Cie Samuel Mathieu

Vendredi 5 février à l’Apollo Mazamet 21h

Programmation Accord-Espace Apollo, ADDA du Tarn
Des transports en bus sont organisés au départ Albi et Castres.

Achat de places à tarif préférentiel et réservation du bus à l’ADDA du Tarn : 05 63 77 32 18
Expositions en mars

Aujourd’hui à deux mains, Pascal Houbin/ GMEA (gratuit) à la Scène Nationale à Albi

Les écritures du mouvement à l’Espace Apollo à Mazamet (créée par le Centre National de la danse)
(…)


Objectif
Favoriser l’accès aux œuvres, mettre en correspondance divers champs artistiques
Partager les recherches des artistes, vivre ensemble des expériences artistiques
Découvrir les matières, procédés de composition et les univers de chorégraphes et de peintres
Pour enrichir les connaissances, le regard et la pratique de l’élève
Parcourir pour les comprendre les démarches d’artistes.
S’en inspirer pour Jouer de l’oeuvre. S’approprier les procédés de composition.
Donner à voir les travaux chorégraphiques de la classe en cour, échanger avec d’autres classes,

Se questionner sur les matières choisies ou directions à suivre…


Classes participantes



Classes inscrites aux Rencontres Départementales Danse à l’Ecole

Accueil de deux classes par demi-journée.
Jeudi 21 janvier

Artiste-intervenante : Hélène Zanon, chorégraphe de la compagnie « L’une et l’autre ».

De 9 h 30 à 11 h 15 

Christine Rodrigues et Sandrine Floret, PS / MS école Claude Nougaro Albi

Patricia Lecourt, MS / GS Louisa Paulin Albi : 28 élèves.
De 14 h 15 à 16 h 05

Marjorie Planty, CP / CE 1 école de Marssac sur Tarn : 22 élèves.

Solange Roblès, CE 1 école de Marssac sur Tarn : 24 élèves.



Jeudi 28 janvier

Artiste-Intervenante : Dominique Rebaud chorégraphe de la compagnie Camargo
De 9 h 30 à 11 h 15 

Betty Etienne, MS / GS école de Marssac sur Tarn : 23 élèves

Martine Brissebrat, GS école de Marssac sur Tarn : 25 élèves
De 14 h 15 à 16 h 05 

Mathieu Paquier, CE 2 / CM 1 Camille Claudel Albi : 20 élèves.

Karine Triglia, CE 1 école de Cagnac Les Mines : 22 élèves.


Jeudi 4 février

Intervenant : Denis DRUBAY, CPC-EPS Albi.

De 9 h 30 à 11 h 15 

Isabelle Delerue, CP école de Marssac sur Tarn : 24 élèves.

Carole Monsarrat, MS école de Marssac sur Tarn : 23 élèves.
De 14 h 15 à 16 h 05 

Isabelle Hamon, MS / GS / CE 1 Camille Claudel Albi : 24 élèves.

Isabelle Tzanavaris, CP / CE 1 Camille Claudel Albi : 24 élèves.


Modalités d’organisation



L’inscription est prise auprès de Denis Drubay, CPC EPS IEN Albi.

L’inscription est gratuite.

Transport

L’école se charge elle-même de réserver et de payer le bus, le cas échéant.

Déroulement de la demi-journée

(Sous réserve de modification)



  • Jeudis Matin

9 h 30  Accueil des 2 classes dans le hall du musée

9 h 40 à 10 h 10 Salle pédagogique du musée

Une classe reste dans la salle de l’atelier pédagogique pour travailler en danse,

L’autre part au musée à la découverte de l’œuvre plastique choisie afin de l’analyser.

10 h 10 à 10 h 40

Rotation des deux groupes au bout de 20 minutes.

10 h 40 à 11 h 10

De retour dans la salle de l’atelier pédagogique, chaque classe donne à voir sa chorégraphie retravaillée.

11 h 15  départ des classes.


  • Jeudis après-midi

14h15 Accueil des 2 classes dans le hall du Musée

14h25 à 15h Salle pédagogique du musée

Une classe reste dans la salle de l’atelier pédagogique pour travailler en danse,

L’autre part au musée à la découverte de l’œuvre plastique choisie afin de l’analyser.

15h à 15h30

Rotation des deux groupes au bout de 20 minutes.
15h30 à 16h00 Salle pédagogique
De retour dans la salle de l’atelier pédagogique, chaque classe redonne à voir sa chorégraphie retravaillée.

16h05  départ des classes.




Thème 2010 : Le cercle dans l’œuvre de Toulouse-Lautrec
Œuvres proposées, la classe choisit une œuvre parmi les suivantes :
Au cirque Fernando, 1888, dessin au pinceau et encre (inv. 000.5-1)
Moulin-Rouge (la Goulue), 1891, lithographie en quatre couleurs, 170x130 cm (inv. MTL A.1)
La Loge au mascaron doré, 1893, épreuve en quatre couleurs avec la lettre, 30,7x24,1 cm (inv. L. 5)
Le Docteur Tapié de Céleyran, 1894, huile sur toile, 110x56 cm (inv. MTL 164)
Au Salon de la rue des Moulins, 1894, huile sur toile, 115x132,5 cm (inv. MTL 180)
Les Grands Concerts de l’opéra ; Ambroise Thomas assistant à une répétition de Françoise de Rimini, 1896, peinture à l’essence, crayon bleu et fusain sur papier bulle, 79x61 cm (inv. MTL D. 136)
Chocolat dansant, 1896, peinture à l’essence, crayon bleu et crayon Conté, 65x50 cm (inv. MTL D. 138)
« Elles ». Femme au tub, 1896, lithographie en cinq couleurs, 55,5x66,9 cm (inv. MTL L. 117)
« Elles ». La Clownesse assise, Cha-U-Kao, 1896, lithographie, (inv. MTL L.114)
La Chaîne Simpson, 1896, lithographie en trois couleurs, 80x60 cm (inv. MTL A. 23)
Au cirque, 1899, dessin, crayons noir et de couleurs
La Modiste, Mademoiselle Louise Blouet d’Enguin, 1900, huile sur bois, 61x49,3 cm (inv. MTL 212)

Moulin-Rouge (la Goulue), 1891, lithographie en quatre couleurs,

170x130 cm (inv. MTL A.1)

Espace clos, le Moulin-Rouge, découpé en trois plans

Au premier plan, Valentin le Désossé, grande silhouette tronquée, découpée, statique et pourtant impression de légèreté grâce au crachis

A l’arrière plan, frise de personnages silhouettés traités en ombres chinoises

Au centre de l’image et au centre d’une diagonale dynamique formée par les cercles jaunes des globes lumineux et de sa chevelure, la Goulue

Seule le personnage de la Goulue est traité en couleurs, en réserve son visage et son jupon

Emploi d’un nombre restreint de couleurs

Contrastes entre les couleurs posées en aplat et les crachis

Couleurs vives et contrastées

Simplification du dessin et de la ligne avec utilisation de formes simples

Lettrage graphique, moderne, traité comme un élément essentiel de la composition

Texte en rouge, couleur marquante et en lien avec le nom du cabaret

Affiche emblématique dans l’œuvre de Lautrec, première affiche commandée en 1891 par Charles Zidler, propriétaire du Moulin-Rouge
La Loge au mascaron doré, 1893, épreuve en quatre couleurs avec la lettre, 30,7x24,1 cm (inv. L. 5)

Cadrage serré

Espace clos saturé de couleurs

Rouge du fond de la loge, noir des vêtements contrastant avec le bord clair de la loge

Point de vue en contre-plongée

La spectatrice, personnage central

Le visage de la spectatrice disparaît derrière les jumelles, impression étrange d’un être qui se confond avec un objet

Déplacement du centre d’intérêt de la scène vers les loges

La loge devient scène / lieu de spectacle inversé

Mise en évidence de la comédie sociale qui se joue dans la salle de spectacle, la spectatrice devient le spectacle

Image puissante et moderne dépassant l’anecdote pour proposer une analyse de la mondanité et une critique sociale
Le Docteur Tapié de Céleyran, 1894, huile sur toile, 110x56 cm (inv. MTL 164)

Intérieur d’un théâtre, Comédie-Française

Mise en abîme à gauche (vue en plongée sur la scène) et à droite (le couloir circulaire du théâtre)

Perspective et profondeur évoquées par un minuscule personnage dans la salle à gauche et par la succession des personnages à droite

Au premier plan, un large espace rouge

Au centre de la toile, un homme debout, du monde, en habit avec canne et haut de forme

Contraste entre le rouge chatoyant (sol et espace scénique) et le personnage principal en gris et noir, sobre et classique

Couleurs complémentaires entre le rouge du sol et les verts des vêtements personnages et des éléments architecturaux

Larges touches courbes évoquant le couloir circulaire du théâtre

Portrait individualisé puisque l’on reconnaît Gabriel Tapié de Céleyran, cousin de Toulouse-Lautrec et portrait d’un type, figure masculine ayant une vie à l’extérieur, publique
Au Salon de la rue des Moulins, 1894, huile sur toile, 115x132,5 cm (inv. MTL 180)

Espace clos, évocation de la maison close de la rue des Moulins

Mise en page équilibrée, fermée, décentrée

Plans successifs et la forme ronde du canapé permettent à l’œil de tourner dans la toile ; composition circulaire traduisant l’enfermement des prostituées

Contrastes entre les couleurs fortes et lourdes du décor (les murs en corail, les divans en prune et les éléments d’architecture en vert) et la blancheur de la peau des femmes

Décor riche, éléments du décor figé, prostituées passives, ambiance pesante, évocation de l’ennui

Ambiguïté entre le type anonyme de la prostituée et les portraits individualisés

Scène traitée comme une peinture d’histoire

Les Grands Concerts de l’opéra ; Ambroise Thomas assistant à une répétition de Françoise de Rimini, 1896, peinture à l’essence, crayon bleu et fusain sur papier bulle, 79x61 cm (inv. MTL D. 136)
Premier plan tronqué permettant de rentrer dans l’œuvre, chapeau rond au panache exubérant

Cercle du chapeau et position des trois personnages ; composition circulaire permettant à l’œil de tourner dans la toile

Plans en plongée et contre-plongée juxtaposés = composition dynamique

Contrastes entre la composition circulaire et les verticales (chef d’orchestre et pupitre)

Arrêt dans l’image grâce à l’horizontale du bras, large geste renforcé par la baguette, point d’orgue musical

Personnages principaux, femme dont on ne voit que le chapeau et chef d’orchestre vu de dos

Image intrigante
Chocolat dansant, 1896, peinture à l’essence, crayon bleu et crayon Conté, 65x50 cm (inv. MTL D. 138)

Espace clos, bar de la rue Royale

Au premier plan, victuailles posées sur une table ; à l’arrière plan une accumulation de clients/spectateurs assis

Trois personnages positionnés sur un horizontale, au centre de l’image, l’un debout et statique, l’autre assis jouant de la lyre, entourent un danseur en mouvement

Gestuelle vive, déliée et posture souple captées sur le vif grâce à un trait puissant, une ligne sinueuse

Chocolat, clown noir, devient sous le trait de Lautrec la personnification du mouvement, de l’improvisation, de l’instantanéité
La Modiste, Mademoiselle Louise Blouet d’Enguin, 1900, huile sur bois, 61x49,3 cm (inv. MTL 212)

Au premier plan, un chapeau à grandes plumes

Représentée au second plan, de profil, visage fin à l’ovale délicat, yeux baissés, chevelure de couleur blond vénitien rassemblée en un lourd chignon, Louise Blouet, employée puis mannequin chez la modiste Renée Vert surnommée par Toulouse-Lautrec « Le Croquesi Margouin » (de croquer = esquisser et margouin = mannequin en argot parisien)

A l’arrière plan, deux coiffures posées sur des formes faisant un écho à la coiffure de Louise Blouet

Composition fermée sur la droite par un carton à chapeau posé sur des étagères vides

Légèreté de la touche, raffinement des noirs

Lumière en clair-obscur , seul le visage de Louise Blouet est dans la lumière

Sujet de la vie contemporaine

Image énigmatique
La Chaîne Simpson, 1896, lithographie en trois couleurs, 80x60 cm (inv. MTL A. 23)

Utilisation du hors champ, composition dynamique

Eléments circulaires (forme ovoïde de la piste, cercles des roues des bicyclettes) donnent l’illusion du mouvement, de la vitesse

Emploi d’un nombre restreint de couleurs

Couleurs fortes, contrastées, posées en aplat

Texte-réclame, court, incisif, haut en couleur, inséré à la composition

La bicyclette et la vitesse comme symboles de la modernité


Pistes d’exploitation

Aide à la formulation de ce « j’ai vu », notamment en s’intéressant particulièrement à :

-L’espace de la danse

Comment les danseurs se placent dans l’espace pour débuter leur danse ?

Comment terminent- ils ?

Comment les danseurs occupent-ils l’espace ?

Repérer les changements d’espace. Repérer le cheminement des danseurs dans l’espace :

comment évoluent-ils dans l’espace ? Parcourent-ils tout l’espace ? Prennent-ils tout l’espace,

ou sont-ils regroupés ? Reconnaît-on des dessins, formes ? des diagonales, des lignes droites, des cercles….Y a t-il des objets ou une mise en scène qui entravent ou délimitent l’espace ?
-Les dynamiques et rythmes de la danse

Quelle musique est choisie, si oui, influence-t-elle les mouvements des danseurs ?

Est-ce que le rythme est toujours le même ou repérez-vous des contrastes ?...
-Les mouvements

Comment caractériser les mouvements de la danse observée  ?

Sont-ils lents, rapides, accélérés, ralenties, saccadés, fluides, lourds, forts ou légers ?

Sont-ils amples ou petits ? Y a-t-il beaucoup de mouvements différents ?

Est-ce que les mouvements des danseurs sont souvent les mêmes ?

Est-ce qu’ils dansent toujours de la même façon ? Pouvez-vous les décrire ?

Y a t-il des répétitions ? Y a t-il des portés ? A quoi vous font penser ses mouvements ?

Quel rôle joue le regard ?


Lexique de mots
Danse

« Ton corps parle avec les gestes qui sont des mots. La danse, c’est le corps qui parle.»

Jacqueline Robinson, L’enfant et la danse.
Chorégraphie

« L’art chorégraphique est le nom qui désigne l’art d’écrire la danse. En grec, Khoreia signifie danse, et graphien écrire. Pour créer un spectacle de danse, le chorégraphe invente des mouvements, des déplacements et des relations entre danseurs. Il organise des actions et choisit comment les montrer à un public, car la danse est un art vivant. La représentation est le moment du rendez-vous entre les spectateurs et les danseurs. C’est cette rencontre qui donne vie à l’oeuvre. Et pour assister à un spectacle de danse, il faut bien se déplacer ! Aller au Théâtre ou ailleurs, c’est déjà se mettre en mouvement. Alors on danse ? »
Espace 

« (…) Il y a bien des façons de dessiner. Tu peux aussi dessiner des lignes dans l’espace, avec ton bras, comme si tu écrivais sur un immense tableau noir. Des lignes droites, courbes, brisées. Tu peux sculpter l’espace, comme si tu y faisais des grands trous, comme si tu le découpais en tranche, en couloirs, comme si tu le transformais en pâte à modeler invisible. Tu peux sentir l’espace contre ton corps, contre ta peau, comme quand tu marches ou tu nages dans l’eau.

L’air, ce n’est pas « rien ». L’espace n’est pas vide comme on pourrait le croire. Il est plein de ce que tu veux y mettre, de ce que tu vois dans ton imagination. Il peut être plein de murs, de brouillard, d’arbres. Tu y pénètres facilement si tu le veux, ou il te résiste… »

Extrait Jacqueline Robinson, L’enfant et la danse.
Son

Les principales caractéristiques du son sont : le timbre, la hauteur, l’intensité, la durée, le grain, la matière, l’allure, la forme... «Le matériau brut de la musique est le son, c’est ce que l’attitude respectueuse a fait perdre de vue à la plupart des gens et même des compositeurs».

Cette citation d’Edgard Varèse (1883-1965), une des personnalités les plus originales de la musique contemporaine, place ainsi le Son au coeur de la musique.
Le spectateur

« Bien que certains soient assis et d’autres sur scène, tout le monde participe. Nous regardons une danse avec notre état du moment. Si ce jour-là nous sommes préoccupés, il se peut que nous n’ apprécions pas le spectacle : nous pensons à autre chose, nous nous agitons beaucoup sur notre siège, nous ne sommes plus concentrés…Mais le spectacle peut aussi nous calmer, nous captiver, nous passionner. En simple spectateur, nous apprenons à reconnaître les sensations de notre corps. Nous entendons une danse, nous la goûtons. » Nathalie Collantes et Julie Salgues, On danse.
Le cercle. Les métaphores du cercle

La géométrie, le mouvement et la scène

Le dictionnaire historique de la langue française sous la direction Alain Rey

Les racines et dérivés…

Du latin circus « cercle », « cirque » et du grec kirkos, krikos « anneau »

Encercler, Former un groupe, circuler, cirque, cerceau, cerner, autour de , en cercle, faire le tour de, chercher, ring, arène, harengue, cercle vicieux, quadrature du cercle


Bibliographie / Vidéothèque

Danse et arts plastiques

Ces ouvrages et DVD sont disponibles au centre ressource de l’ADDA du Tarn

Consultable sur place et prêt sous condition
DVD pédagogiques

-DVD Le tour du monde en 80 danses, Maison de la Danse de Lyon, Charles Pick

-DVD Des idées pour chorégraphier, Équipe départementale EPS Tarn, Patrick Lamouroux

-La mallette à danser (jeu), CRDP Franche-comté et CCN Franche-comté

-Cédérom Entrez dans la danse. SCEREN-CRDP Pays de Loire

-DVD  D’une écriture, l’autre, le corps lisière entre les arts… Marcelle Bonjour Danse au cœur- CNDP.

(En prêt ou en vente à l’ADDA du Tarn, 29 euros.)
Ouvrages

Pour les élèves

Copain de la danse, édition milan jeunesse, Agnès Izrine

On danse ? Nathalie Collantes, Julie Salgues, collection Autrement, Scéren CNDP, 2002.

L’art contemporain, Véronique Bourouet-Aubertot, Autrement Junior Arts, 2005

L’art : une histoire, Catherine Lobstein, Autrement Junior Arts, 2005

Toute la musique ? Bruno Giner, Autrement junior Série art, Sceren CNDP,

Objectif photographie ! Isabelle Le Fèvre – Stassart, Autrement Junior,

Le livre : tout un roman ! Nicolas Duffour, Autrement Junior, Série Arts

Quel cinema ! Catherine Schapira et Claude Reyt, Autrement Junior,

L’enfant et la danse, Jacqueline Robinson, 1975, 1993
Pour l’enseignant

Danse

Panorama de la danse contemporaine, 90 chorégraphes, Textuel, Rosita Boisseau,

Dictionnaire de la danse, Larousse-Bordas, 1999.

La Danse au XXème siècle, Marcelle Michel, Isabelle Ginot, Paris, Bordas, 1995, rééd. 1998.

Danse, chemin d’éducation, Pour une pédagogie de l’être, Jacqueline Robinson, 1993

Éléments du langage chorégraphique, Jacqueline Robinson, éd. Vigot, Paris, 1992.

L’enfant, le geste et le son, une initiation commune à la musique et à la danse, Claire Noisette, éd. Cité de la musique, coll. Points de vue, 1997.

Danse contemporaine- Danse et non danse- 25 ans d’histoires, édition cercle d’art, 2004, Dominique Frétard,

Espace Dynamique, Rudolf LABAN, collection Nouvelles de danse, Bruxelles, 2003

La tête aux pieds, les pieds à la tête, Odile Rouquet,

Nijinsky, Catalogue de l’exposition, édition Réunion des musées nationaux,

Danse et arts plastiques approcher le regard, Repères, Adages 14,

Oskar Schlemmer, catalogue de l’exposition de Marseille

Les aventures de Pensatou et Têtanlère, les sept secrets de monsieur Unisson, Equipe départementale EPS

Danser les arts, CNDP Pays de Loire, Tizou Perez, Annie Thomas

La danse à l’école primaire, Les guides ressources, édition Retz, Marie Romain

Dossier pédagogique ADDA du Tarn autour d’Oscar et (CD photos et extraits filmés)

Livret pédagogique Synthèse regards croisés nov 2008 Albi : Traces et danses, jeux et enjeux du mouvement

Livret pédagogique Exposition Les écritures du mouvement, exposition réalisée par le CND.
Arts plastiques

Dossiers documentaires, réalisés par le Musée Toulouse-Lautrec en partenariat avec l’Inspection Académique

La couleur

Le portrait
Spirales, ressorts et tourbillons, Elizabeth AMAZLLAG-AUGE, zigzart, Centre Pompidou,

Quelle taille ont les chefs d’œuvre ? – L’échelle de l’art, Loïc de GALL, Edition Palette, 2007

Fadweard Muybridge 55, Paul HILL , collection Phaidon, Paris, 2001
Périodique Beaux arts Magazine

Mondrian avant 1914, les chemins de l’abstraction, 2002


DVD collection images de la culture

Danse et Degas, 2003, Durée : 54 mn

À l'occasion de l'exposition éponyme du Detroit Institut of Arts, Mischa Scorer, qui a lui-même beaucoup filmé la danse, explore le rapport privilégié que Degas a entretenu avec cet art. La vie du peintre défile au gré de ses toiles, de moments à l'Opéra aujourd'hui et de scènes de fiction de l'artiste dans son atelier. Aidés d'un commentaire off documenté, Richard Kendall et Jill DeVonyar, commissaires de l'exposition, nous servent de guide.

"Rien en art ne doit ressembler à un accident, même le mouvement", note Degas (1834-1917), qui a consacré plus de la moitié de son œuvre à la danse. Ses audaces de composition, ses points de vue, la variété de ses techniques ont étonné ses contemporains. À propos de son regard, Brigitte Lefèvre, directrice de la danse à l'Opéra, évoque celui d’un photographe de presse ; Anne Pingeot, conservatrice du musée d'Orsay, narre le scandale créé par la sculpture de la petite danseuse. Les cours et les coulisses ont intéressé Degas plus que le faste des spectacles. Certains détails de ses toiles permettent de repérer tel abonné ou tel Pygmalion surveillant "sa" danseuse, une documentation précieuse pour reconstituer la vie de l'Opéra à cette époque. Martine Kahane, directrice du service culturel, nous emmène à travers les couloirs et les salles de répétition ; le va-et-vient entre les peintures et les danseuses, filmées en plein exercice ou au repos, souligne le souci de réalisme du peintre. Boris France
Découverte d’une œuvre (collection)

L’Angélus, 1986, durée 6 min, Gérard Frot-Coutaz

Le balcon, 1986, durée 5 min , Virginie Roux, Anne Soalhat

Le cirque, 1986, durée 6 min, Jean Rabaté

La femme à la cafetière, 1989, durée 7 min, Bob Wilson

Gustave, 1987, durée 7min, Régine Chopinot

Quai Bourbon, 1986, durée 6 min, Luc Riolon

Les raboteurs, 1988, durée 8 min, Cyril Collard, Angelin Preljocaj

Cette série commandée par le Musée d’Orsay propose la relecture d’une œuvre de ses collections à travers le regard original de créateurs contemporains.
Jaillissements – Isadora Duncan et Auguste Rodin, 1990

Durée : 30 mn

Elisabeth Schwartz évoque Isadora Duncan, la danseuse aux pieds nus, dans un jeu de correspondances entre la danse et l'oeuvre de Rodin. En de longs plans-séquences, la caméra capte les solos successifs de la danseuse qui rencontre parfois des moniteurs vidéo intégrés au décor.
La Loie Fuller, 1999, durée 9 min

Interprétée par Claire Duport, la Loïe Fuller d'Arnaud Esterez dispose de quelques minutes pour irradier de sa présence l'espace d'un rêve, l'image d'une enfant qui dévale un escalier, traverse une usine, puis atterit sur un plateau de théâtre dont le décor se prolonge en coulisses. C'est une rêverie, brutalement happée par la réalité, un songe fatalement interrompu.

La fascination provoquée par l’ondulation des voiles qui firent d’elle « la » Loïe Fuller habite chaque composante de ce court-métrage aux faux airs de fable, tant la caméra reste captivée par le ressort invisible qui actionne chaque mouvement de corps, de tissu et de lumière. Illusion et transformation permanente du paraître colorisent de rose, blanc, jaune, bleu ou mauve, les envolées de Claire Dupont. ..


9h30 présentation des classes

10H

10h40
le 21 janvier avec Hélène Zanon

Patricia Zanetti

Choix Grand concert

Qu’est ce que vous voyez

3 messieurs

1 debout a une baguette dans la main

L’autre tient un livre , une partition

Ils jouent de la musique

Dans le bas du tableau

1 chapeau avec 3 cercles et une plume

Parti des gens qui regardent, les pectateurs
Avec quelle matière ?
On dirait de la craie, peinture

Traits bleus

Noir avec fuzain

Le blanc permet de soutenir les formes
Comparaison avec chocolat

Ausii peinture blanche

Chocoalt danse, il se produit au cirque
Tlse Lautrec est intéressé par les gens qui font de la musique et de la danse, cirque, par le monde du spectacle
En passant devant la loge au macaron, on voit une dame avec des jumelles rondes

Et on remarque la signature de Tlse Lautrec dans un cercle
On remarque qu’il enveloppe son corps et enferme

La forme ronde adoucit, on regarde aussi les arrondis de l’architecture du musée
Est ce que vous avez l’impression de cela tourne

Le sol tourne, on est dans un théâtre

La dame au fond a un visage rond avec des yeux ronds
C le cousin de tls Lautrec
Quelle couleur et quelle matière

Noir, rouge, vert

Des oppositions entre Noir et rouge
Arrêt devant le portait en pied de Tlse Lautrec par Maxime Dethomas

Il était petit, une canne, une csquette, des lunettes…


Atelier Hélène Zanon

On fait des traces

On frotte les mains, on fait la trace des mains et on remonte et on appuie bien

dans la danse vous avez parlé de tigre et arc

On regarde le chemin et on va traversé comme le tigre

Et on fait attention à comment on fait les traces des mains, des pieds

Je regarde mes mais, je marche à quatre pattes (mais pas sur les genous) je roule et je me relève

Atelier avec Dominique Rebaud

On forme un cercle

Echauffer son corps

Comme les planètes la danse utilise beaucoup les cercles
Rond avec sa tête, ses mains, épaules, son buste, ses pieds, bassin, les genoux derrière les genoux
Reconnaître les parties de son corps

On fait circuler une balle / ou une vague

On peut aussi dessiner avec toutes les parties du corps on peut dessiner des cercles à 2/

D’abord un coude après le genou… Dessiner des cercles dans l’espace autour de nous

Le corps a une intelligence

Etre à l’écoute de son corps, il va trouver une solution comment, qu’est ce qui vient après

On a exploré les différentes parties du corps

Il faut garder son sujet

En duo
Il ya des questions : on est tout seul mais on est connecté avec l’autre

On profite aussi de l’autre, on va trouver des solutions dans l’autre

Pour explorer c’est bien dans la lenteur mais on peut aller à différentes vitesses

Ecoute ton corps ce qu’il a à te proposer

N’oublier pas le buste le bassin épaule

On a souvent tendance de bouger les extrémités

Partir dans une forme un rond ou cercle
Les matières de danse

On marche dans l’espace en faisant des cercles / juste une marche en cercle

Jamais d’angle droit
Musque Alwin Nikolaïs, une valse
On se resserre au milieu et on s’écarte

Même chose on circule dans l’espace on se rapproche et on s’éloigne

Ayez conscience de l’espace que nous dessinons
Le matin chocolat
Le matin chocolat

Orchestre / danseur

Chocolat est un danseur qui improvise avec un musicien

On peut produire du son avec son corps

Dès qu’un enfant lance une proposition, on prend sa proposition

Avec tous les éléments traversés dans les échauffement et en rapport avec la musique

On peut improviser

On peut pour le début prendre la forme de chocolat

1 danseur fait chocolat et improvise
Piste exploitation

De la même manière qu’avec la musique, un enfant peut lancerun mouvement et tout le monde le reprend
L’après midi le rappel

Ue danseuse

Un clown ou un bouffon la supllie

C’est une répétition c’est à dire on répéte une petite chose plusieurs fois

Que va t-on récupérer

Donc on va faire un duo : à deux / un fac à face

Qu’est ce qui est intéressant dans leur position dans l’espace

Ils sont inscrits dans un rond
Le clown est au sol

La danseuse est debout

C’est plutôt la fin

Construire un tut petit morceau qui vient juste avant

On invente

Un vrai début et un vrai fin






similaire:

Programme d’éducation artistique iconNotes relatives au tableau 2 : Programmation et bilan d’une année...
«Projet» fédérateur. Cette fiche-classe constituera une des traces du Parcours d’éducation artistique et culturelle, à côté de l’outil...

Programme d’éducation artistique iconEducation artistique et culturelle – histoire des arts

Programme d’éducation artistique iconProgramme d’éducation qui permet de comprendre la réalité des consommateurs...

Programme d’éducation artistique iconSalle Mozart «Allemagne / Brésil»
«Réseau Ambition Réussite à l’école» en partenariat avec la Ville de Toulon (Service Education et Projet Educatif Local), l’Education...

Programme d’éducation artistique iconProgramme Rolex de mentorat artistique
«Entre les contentions», 2008) et Como superar o grande cansaço ? (Comment surmonter la grande fatigue ?», 2009/2010). Ces deux pièces...

Programme d’éducation artistique iconProgramme 2013
«prise d’initiatives», intelligence artificielle, vie artificielle, technologie d’apprentissage, générateurs, moteurs d’analyse,...

Programme d’éducation artistique iconProgramme général 2006 de
«retour à», ainsi que les perruques poudrées et les soieries ornementées qui sont les emblèmes favoris des amateurs «d’art ancien»,...

Programme d’éducation artistique iconProgramme d’etude
«La nouvelle formation des Maîtres», Daniel Bancel (recteur des académies de Rouen, Lyon et Versailles de 1984 à 2004, conseiller...

Programme d’éducation artistique iconProgramme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail
«Voisinages» ou encore en 2008, «u turn» co-signée avec Jérôme Marchand; en 2010 «Rossignols»; en 2012, «Ichi Ni San» et «Kodama»....

Programme d’éducation artistique iconQuel rôle pour le professeur-documentaliste dans l’Education à l’environnement...
«défi pour la terre», la charte de l’environnement, l’exposition de l’Education Nationale sur «le développement durable, pourquoi...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com