Le classicisme Le Classicisme








télécharger 9.01 Kb.
titreLe classicisme Le Classicisme
date de publication02.02.2018
taille9.01 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos

Marjolaine de Sury 2nde A

Le classicisme

Le Classicisme constitue une étape dans l’histoire des arts et des lettres, et appartient à différentes époques suivant les disciplines et les traditions culturelles : le siècle de Louis XIV dans l’architecture et la peinture, la fin du XVIIe siècle dans la littérature, l’essentiel du XVIIIe siècle dans la musique.

Le classicisme est un mouvement littéraire qui se développe en France, et plus largement en Europe, de 1660 à 1680. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s’incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection.

Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, Les peintres classiques se donnent pour objectif de déterminer les règles du beau. Il revient aux influences de l’antiquité et à une conception idéalisée de la beauté qu’il étend au genre du paysage. Le classicisme mélange la sagesse classique et le mouvement baroque. Le classicisme offre une composition claire et ordonnée dans laquelle le message s’énonce de manière évidente et sans détour.

La musique classique est définie par une période qui débute vers 1750-1780, après la mort de Bach, pour s'achever vers 1830, date à laquelle le romantisme lui succède. Ses principaux représentants sont Haydn, Mozart, Clementi, Beethoven, Gluck. Le langage classique se définit par des règles très strictes, une grande rigueur formelle, une grande simplicité harmonique, et un sens développé de la mélodie.

L’architecture classique française est issue de l’admiration et de l’inspiration de l’Antiquité. Elle fut inventée pour magnifier la gloire de Louis XIV puis s’étendit dans toute l’Europe. Cette architecture devient à l’étranger le reflet de la puissance du roi de France. L’esthétique de cette architecture se rapproche des canons grecs et romains reconnus comme des références idéales. Elle puise aussi ses origines des éléments de la Renaissance. L’architecture classique se caractérise par une étude rationnelle des proportions héritées de l’Antiquité et par la recherche de compositions symétriques. Les lignes nobles et simples sont recherchées, ainsi que l’équilibre et la sobriété du décor, le but étant que les détails répondent à l’ensemble. Elle représente un idéal d’ordre et de raison. L’influence des châteaux tels que ceux de Versailles, Grand Trianon, Vaux-le-Vicomte est à l’origine du rayonnement de cette architecture à l’étranger.

Tableau : Le Tricheur à l’as de carreau

http://www.repro-tableaux.com/kunst/georges_de_la_tour_471/the_cheat_with_the_ace.jpg

Artiste : Georges de La Tour

Date : vers 1636-1638

Technique : Huile sur toile

Dimensions (H × L) : 106 cm × 146 cm

Localisation : Musée du Louvre, Paris, France

Cette toile est une mise en garde contre les plaisirs du vin, du jeu et de la luxure.

Le fond sombre, l’éclairage, le jeu des regards, la situation, nous interpellent et semble nous dire : Attention !

Les personnages sont vus de face et l’espace est assez limité. L’arrière plan est sombre pour ne pas distraire l’attention du spectateur qui doit se concentrer sur la scène. Les 3 personnages de gauche sont en contact, presque à se toucher, par contre il y existe un réel espace entre la victime et la courtisane. Il y a presque contact entre le doigt de la courtisane et le bras droit du tricheur, ce geste évoque leur complicité. Le jeune homme à droite, isolé sur la toile, a été attiré à cette table de jeu par les charmes de la courtisane au centre. La courtisane regarde la servante semblant lui demander de servir le vin copieusement, celle-ci observe le jeune homme du coin de l’œil au cas où il se douterait de quelque chose. Au premier plan le tricheur sort de sa ceinture un as qu’il va ajouter à son jeu. Le tricheur regarde le spectateur et semble le prendre à témoin. Des pièces d’or sont sur la table, le vin, le décolleté des femmes, le jeu, le cadrage resserré, les regards, l’attitude du tricheur qui semble nous prendre pour témoin, l’artiste demande au spectateur si il est d’accord et l’implique directement dans cette tricherie qui est entrain de se dérouler sous ses yeux.

L’habit du jeune homme est richement décoré et la femmes est couverte de perles. Lumière : Fidèle au Caravage, Georges de la Tour éclaire la scène et ses personnages d’un violent faisceau lumineux qui provient du dos du tricheur sur la gauche de l’œuvre. Ceci a deux effets, cela dramatise le sujet et renforce la présence des protagonistes.

Cette œuvre traite d'un thème à l'époque fréquemment représenté en peinture, notamment par Le Caravage. Le jeune homme est ici soumis aux trois tentations majeures selon la morale du XVIIe siècle : le jeu, le vin, la luxure.

Selon l’esthétique classique, ce tableau offre une composition claire et ordonnée dans laquelle le message s’énonce de manière évidente et sans détour. En effet, dès le premier regard, on comprend que cette toile est une mise en garde contre les plaisirs du vin, du jeu et de la luxure. De plus, cette situation est réaliste et vraisemblable, et les proportions sont respectées, faisant référence à l’antiquité.

similaire:

Le classicisme Le Classicisme iconIii beethoven, l’apogée du genre
«périodes», «styles» ou «manières» permettant de caractériser les grandes étapes d’un développement artistique qui, magnifie d’abord...

Le classicisme Le Classicisme iconLe théâtre en Europe du xvie au xviiie siècle : Commedia dell’arte, Baroque, classicisme
«Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli / Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli.»

Le classicisme Le Classicisme iconLe terme de classicisme vient du latin «classicus» ce qui signifie,...

Le classicisme Le Classicisme iconRechercher des images sur le même thème, d'autres époques, d'autres artistes
«jardin à la française»du XVII s qui domine et soumet la nature (rigueur des perspectives immenses = classicisme des jardins de Le...

Le classicisme Le Classicisme iconEn quoi le classicisme et son époque sont-ils étroitement liés ?
«humeurs» conçues par les organes et que ces humeurs sont reliées à des passions. On estime que par l’usage de la raison, on peut...

Le classicisme Le Classicisme iconLe dernier sursaut du classicisme : Charles Garnier et l’Opéra de Paris
«Les ingénieurs ont de fréquentes occasions d'employer le fer en grandes parties, et c'est sur cette matière que plus d'un fonde...

Le classicisme Le Classicisme iconAinsi, le classicisme est une esthétique à la recherche d’un idéal...
«classicus» signifie qui est de premier rang, qui appartient à la classe supérieure des citoyens. L’adjectif «classique» commence...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com