Ne doit pas être confondu avec








télécharger 256.3 Kb.
titreNe doit pas être confondu avec
page3/4
date de publication07.11.2016
taille256.3 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4

Protocoles logiciels[modifier | modifier le code]

Les protocoles logiciels utilisés sur internet sont les conventions structurant les échanges d'informations nécessaires au transfert des contenus applicatifs pour l'usager final. Ils permettent notamment d'identifier les interfaces (donc les machines), de s'assurer de la réception des données envoyées, et de l'interopérabilité.

Internet fonctionne suivant un modèle en couches, similaire au modèle OSI. Les éléments appartenant aux mêmes couches utilisent un protocole de communication pour s'échanger des informations.

Un protocole est un ensemble de règles qui définissent un langage afin de faire communiquer plusieurs ordinateurs. Ils sont définis par des normes ouvertes, les RFC.

Chaque protocole a des fonctions propres et, ensemble, ils fournissent un éventail de moyens permettant de répondre à la multiplicité et à la diversité des besoins sur Internet.

Les principaux sont les suivants, classés selon leur couche (IP, TCP et UDP) ; couches applicatives :

  • IP (Internet Protocol) aussi appelé IPv4 : protocole réseau qui définit le mode d'échange élémentaire entre les ordinateurs participant au réseau en leur donnant une adresse unique sur celui-ci. Cependant, en raison du nombre d'internautes croissant, une nouvelle norme voit le jour ; nommée IPv6, elle permet d'accueillir un plus grand nombre d'utilisateurs.

    • TCP : responsable de l'établissement de la connexion et du contrôle de la transmission. C'est un protocole de remise fiable. Il s'assure que le destinataire a bien reçu les données, au contraire d'UDP.

      • HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole mis en œuvre pour le chargement des pages web.

      • HTTPS : pendant du HTTP pour la navigation en mode sécurisé.

      • FTP (File Transfer Protocol) : protocole utilisé pour le transfert de fichiers sur Internet.

      • SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : mode d'échange du courrier électronique en envoi.

      • POP3 (Post Office Protocol version 3) : mode d'échange du courrier électronique en réception.

      • IMAP (Internet Message Access Protocol) : un autre mode d'échange de courrier électronique.

      • IRC (Internet Relay Chat) : protocole de discussion instantanée.

      • NNTP (Network News Transfer Protocol) : protocole de transfert de message utilisé par les forums de discussion Usenet

      • SSL ou TLS : protocoles de transaction sécurisée, utilisés notamment pour le paiement sécurisé.

    • UDP : permet de communiquer, de façon non fiable mais légère, par petits datagrammes.

      • DNS (Domain Name System) : système de résolution de noms Internet.

    • ICMP (Internet Control Message Protocol) : protocole de contrôle du protocole IP.

Suite à l'épuisement des adresses IPv4, le protocole IPv6 a été développé. Celui-ci dispose d'un espace d'adressage considérable.

Indépendamment du transfert entre deux points, les routeurs doivent pouvoir s'échanger des informations de routage. Un IGP (Interior Gateway Protocol) et un EGP (Exterior Gateway Protocol) comme BGP (Border Gateway Protocol) satisfont ce besoin.

Considérations sociales[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Internet dans le monde.

Selon Internet World Stats12, il a été recensé 2,4 milliards d'internautes en juin 2012.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cd/internet_stats.gif/220px-internet_stats.gif

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf1/skins/common/images/magnify-clip.png

Évolution du nombre d'internautes entre 1990 et 2004.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/34/number_of_internet_hosts.png/220px-number_of_internet_hosts.png

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf1/skins/common/images/magnify-clip.png

Évolution du nombre de serveurs entre 1992 et 2006.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ce/bgp_table_growth.svg/220px-bgp_table_growth.svg.png

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf1/skins/common/images/magnify-clip.png

Évolution du nombre de routes sur Internet depuis 1989.

Internet comme outil de mobilisation[modifier | modifier le code]

Internet a commencé à se développer dans le monde dans les années 1995-2000, au moment où la communauté des informaticiens se préparait au passage à l'an 2000 (appelé Y2K dans le monde anglosaxon). Le consultant canadien Peter de Jaeger a largement contribué dans ces années à la mobilisation mondiale, grâce à son site internet year2000.com, qui était à l'époque le site le plus interconnecté au monde. À l'occasion du 10e anniversaire du passage à l'an 2000, Peter de Jaeger a reçu le Lifeboat Foundation’s 2009 Guardian Award. Eric Klien, président de la Lifeboat Foundation, a salué les efforts de Peter de Jaeger en ajoutant :

« Let us learn from the Y2K success by applying its worldwide mobilization method to future problems and not mislearn from it that all future problems will just solve themselves somehow so we can ignore them. »

« Tirons les leçons du succès du passage informatique à l'an 2000 en appliquant sa méthode de mobilisation mondiale à des problèmes futurs, et sans croire que tous les problèmes futurs se résoudront d'eux-mêmes alors même qu'on les ignorerait. »13

Alors même que certains experts dénoncent de mauvaises hypothèses sur le rôle des techniques de l'information et de la communication par rapport aux problèmes d'environnement, les mêmes experts soulignent qu'internet peut jouer un rôle très important pour la mobilisation des citoyens sur les questions de responsabilité sociale et de développement durable. Internet est en effet un réseau de vigilance, alimenté par les associations, les ONG, et les gouvernements, accessible à tous les citoyens (au moins dans les pays les plus développés), et qui peut en outre servir de source d'information pour les médias. La convention d'Aarhus, signée en 1998 par trente-neuf États, porte sur l'accès à l'information et la participation du public au processus décisionnel. En France, elle a donné lieu au portail Toutsurlenvironnement.fr, qui publie de nombreuses informations environnementales. L'internet de deuxième génération (web 2.0), fournit des plateformes d'échange entre utilisateurs grâce à des services collaboratifs tels que les wikis. L'encyclopédie Wikipédia en est d'ailleurs un excellent exemple14.

Internet est souvent employé comme outil de mobilisation par les organisations non gouvernementales et altermondialistes, comme par exemple Attac15.

Par ailleurs, des groupuscules politiques utilisent Internet comme un canal de sensibilisation et de propagande. La célèbre activiste Aurora a été en la matière l'une des pionnières de la « territorialisation politique d'Internet »[réf. nécessaire].

La tendance apparue depuis 2012 environ en France est à une articulation entre l'usage offensif d'internet par le biais des réseaux sociaux et l'expression publique dans la rue. Elle introduit des combinaisons innovantes entre les manifestations de rue et les techniques de prise de parole (sites internet, blogs, web social) ou les terminaux mobiles (SMS, prise d'images et de vidéos)16.

Fracture numérique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fracture numérique.

La fracture numérique est la disparité d'accès aux technologies informatiques, notamment Internet. Elle recouvre parfois le clivage entre « les info-émetteurs et les info-récepteurs »17. Cette disparité est fortement marquée d'une part entre les pays riches et les pays pauvres, d'autre part entre les zones urbaines denses et les zones rurales. Elle existe également à l'intérieur des zones moyennement denses : ainsi en région parisienne, 25 % des lignes ne peuvent avoir un débit ADSL supérieur à 5 Mbit/s.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1.  À l'occasion de l'examen de la Loi Création et Internet

Références

  1.  (en) Officers & Directors - Robert E. Kahn

  2.  A Closer Look At The Controversy Over The Internet's Birthday! You Decide

  3.  TCP/IP Illustrated, Volume 1, The Protocols, W. Richard Stevens, chap. 1.13.

  4.  Commission générale de terminologie et de néologie. Liste des termes, expressions et définitions adoptées, Vocabulaire de l'informatique et de l'internet, NOR: CTNX9903444K, JORF du 16 mars 1999 (p. 3907)

  5.  Dans la 9e édition de son Dictionnaire, l'Académie écrit « Un ordinateur connecté à l'internet. » source sur le site CNRTL.

  6.  « Clés pour Internet », Economica, 2001, page 19

  7.  Benjamin Bayart, « La neutralité du réseau : Extrait du livre La bataille Hadopi », framablog, Octobre 2009(lire en ligne)

  8.  Analyzing the Internet BGP Routing Table

  9.  BGP routing table analysis

  10.  Science & Avenir, août 2007, page 19

  11.  Climatisation et serveurs : vers des salles informatiques plus vertes, Thierry Lévy-Abégnoli, ZDNet France, le 5 décembre 2007

  12.  World Internet Usage Statistics News and Population Stats

  13.  (en) Y2K leader is recognized for worldwide efforts to avert problems

  14.  Florence Rodhain, Bernard Fallery, après la crise de conscience écologique, les TIC en quête de responsabilité sociale

  15.  Éric Georges, de l'utilisation d'internet comme outil de mobilisation : les cas d'Attac et de SalAMI, Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 2, 2000, p. 172-188

  16.  Christian Harbulot« Mouvement de masse et guerre de l’information », 29 avril 2013

  17.  Hervé Le Crosnier, SMSI, Genève du 10 au 12 décembre 2003, cité par Dominique Lahary « La propriété intellectuelle s'invite au sommet de l'information » in Bulletin des bibliothèques de France t. 49, n°2, p.104.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

 

 

 
1   2   3   4

similaire:

Ne doit pas être confondu avec iconCe rapport de mission doit être lu conjointement avec le document suivant

Ne doit pas être confondu avec iconQu’est ce qu’une chose ?
«Penser», n’est ce pas toujours s’approprier l’objet donné à penser, au risque d’en réduire ou d’en oublier l’étrangeté ? De façon...

Ne doit pas être confondu avec icon1 La présente section doit être utilisée conjointement avec la section 15010

Ne doit pas être confondu avec iconGrandir en s'inscrivant dans une collectivité
«d’acquérir une compréhension solide de ce que peut être et de ce que doit être le sens de la vie»

Ne doit pas être confondu avec iconOrganisé le 1er février 2007 au Café le gambetta
«Les Insécurités» et avait sa place dans notre réflexion. En effet, la Santé doit être considérée comme un des piliers du système...

Ne doit pas être confondu avec iconLa rationalisation du travail et donc du taylorisme
«il y a un nombre excessif de gardiens en casquettes». Ce qui permet de lutter contre les stratégies d’évitement de l'ouvrier dans...

Ne doit pas être confondu avec iconInstallation et prérequis
«Option dhcp 60» dépendent de l’architecture mise en place : si le service dhcp s’exécute déjà sur le serveur ou l’on souhaite installer...

Ne doit pas être confondu avec iconBibliographie perinet-marquet urbanisme et Construction Montchrestien...
«la loi n’est pas faite pour affirmer des évidences, émettre des vœux ou dessiner l’état idéal du monde, elle ne doit pas être un...

Ne doit pas être confondu avec iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Ne doit pas être confondu avec iconChapitre premier
«ne t’arrête pas» avec lui. Cela ne marchait pas toujours, mais avec certains hommes, planter cette petite graine suffisait à leur...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com