Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle








télécharger 147.08 Kb.
titreChapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle
page4/5
date de publication06.02.2018
taille147.08 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5
  Début 19ème :commence à Londres

>Rvlt° I° en Angl :bcp grâce au Coke.

>Dès 1804 :gaz provient de la distilation du charbon, technioque apportée en Fr par immigré (nobles pârtis à cause de la Rvlt° Fr, idem pr macadam) revenant à la Restaurat°.

  Dès 1816 :1er éclairage au gaz à Paris.

>Dèb 19ème :- de 5M lanterne pr 1600rues :augmentation de la plaintes des citadins :pr eux ne peuvent pas vaquer à leur occupation.

>Dès 1ère ½ 19ème :Progressivement Cie équipent Paris, en province :installation de distillerie et gazomètre en banlieue, reliés à la ville par dessous les rues.

>Pr les +riches, pr édifices(Hôtel de Ville, Eglise, tribunaux), pr voie publique (blvrd : »les Grds blvrds » (ex muraille, db 19ème :faubourgs de pAris, srtt rive droite, là où s’installe les théâtres(« blvrds du crime »), resto, café.

>Nveaux lieux, pts chauds de la sociabilité parisienne.

  Coût :gaz devient abordable pr agglo (Pairs+qques proviences)

>De 1820 à 1855 :prix divisés par 3.

>Milieu 19ème :500km de réseau de gaz ds Paris. Une centaine à Lyon, 100communes reliées

  Lumière ts les 40/50km sur trottoirs (canalisation ss trottoir pr éviter choc) ;

>+ sentiment de sécurité

>Nvelle esthétique :la nuit apparaît ≠ et esthétique liée à la ligne verticale.

=>Elmt imprtt ds la structurat° des nveaux paysages urbains.

  Hausse de la D :facteur déterminant ds ces réseaux

>Au début q pr pvr public, puis pr immeuble.

  Gaz :énergie polyvalente

>Eclairage

>Chauffage fin19ème / deb20ème .

=>Augmentat° du réseau gazié-_>transfo de la ville et de l’espace intérieur.

=>Gaz=progrès.

  Hiérarchisat° selon B, rues...

  Comme eau, gest° par Cie privée

>1822 :prévu :1 rue pr 1 seule Cie privée pr éviter concurrence perpétuelle. (Ldres :plsrs Cie pr même rue).

>Mais cher de faire fctionner dc q qques Cies se partageront le marché.

>1846 :traité entre Paris et 6 Cie gazière :découpage de zones où chaq entreprise a le monopole.

>Chaq Cie :vol de raccorder réseau entre eux.

>1855 :1seul entreprise :Cie parisienne pr 50ans

>Invent° de nvelles formes juridiques :dangereux dc dégâts possible (tuyau casse sous chaussée).

>Prévenir dégâts

>Si dégât :Ct faire financièrement, humainement... ?

>Service municipaux surveillent aussi réseaux

=>Villes imposent aux Cie privées des normes(où robinet :isoler branchement...)

>Cduites de gaz cohabitent ac celle de l’eau et l’assainissement puis l’électricité.

  Electricité se diffuse ds le dernier ¼ du 19ème .

>Nvelle énergie pr hausse de l’éclairage public et privé.

>Début de l’électrification de Paris en 1876.

>1889 :1er service public pr électricité à Paris. (déjà avt à Tours).

>Pq tard ? :déjà bien équipé en réseau gazier et elctricité :danger, coût(lgtps >gaz), panne et utilité pas primordiale.

>Au départ :utilisé ponctuellement :en 1er théâtre pr Q de sécurité.

>Petite centrale thermique :alimente les villes.

>≠ types de tension retardant l’implantation.

>Cables, pylones :nvelles normes juridiques (sécurité, monopoles, Cie).

  Au début pr éclairage puis téléphone(fin 1870’) :réseau nveau d’information (avt pneumatiq jsq 1960’).

>Puis progressivement ds habitation privée :confort accru (ascenseur...)

>Permet dvlpmt en hauteur des villes (ascenseur+matériaux nveaux :aciers :de -en-cher car fabriqué par électricité et +résistant car permet d’atteindre chaleur imprttes.

>Permet aussi le béton armé.

>Deb 20ème :augmentation en hauteur des habitations.

B. Des villes mieux aérées.

2 objectifs majeurs :meilleure hygiène et circulat°

  Voierie participe à ce meilleur syst. circulatoire (voierie :rôle ds le syst urbain).

  But de l’Haussmannisation :

>Meilleur accès aux Gares (essentiel au réseau de transport des villes).

>Relier ces ≠ pts par des allées. (Parfois ratage :rue de Rennes pr Montparnasse or rupture ds circulat°).

>Mieux insérer gare ds espace urbain.

>Alignement des rues :rue et façade :normes sévères à Paris ac bcp de détails (saillis sur façade).

>Rue comme un tt :chaussée en dessous, espace de circulat°, façades entourantes.

>Rglmt pr empêcher ce qui dépasse de ds l’alignement des rues et des façades.

>Grde sobriété ds décoration.

>Immeubles Haussmannien :possible balcon mais petit pr ne aps perdre la perspective (pas + de 80cm à une hauteur de 6m depuis 1ère ½ 19ème).

=>Uniformisation des façades

>Ville + aérée :rue élargies (de 12men 1852 à 15m en 1860), rapport entre largeur des rues et hauteur des façades :catégorie en fct° de la largeuràhauteur.

=>Géométrisation, ordre. (idem pr blvrd ac pas+ de 5 étages).

=>Contraintes imprttes. C. Des villes où l’on circule mieux ?

  + de banlieues, mieux intégrées :Q des transports urbains srtt ds grde agglo (Paris).

>Trafic tjrs en hausse.

>Voies nvelles s’organisent selon un schéma, se croisent sur vastes places distribuant avenue.

=>Circulat°=casse tête.

1. Moyen de transport

>Nbre de chevaux en milieu urbain :apogée en 1880 (8OM à Paris, jsq fin 19ème :principal moyen).

>Hausse du transport collectif de surface :omnibus+ tramway.

>Omnibus hippotracté (1828) :14km/h.

>Tramway ac chevaux :9km/h.

>Puis moteur à explosion (+ tardif pr autobus).

>Peu à peu :mécanisation se dvlpe (d’abord ds transport collectif).

>Tramway à vapeur puis électrifié fin 1890’. (1911 :ds une centaine de villes).

>Hausse de la bicyclette après exposit° universelle de 1867 (mais où la mettre ?).

>D’abord inter diction au centre de Paris puis sur passage piétonnier.

>Dangereux :1896 :ministère de k’int :circulaire pr rglmentat° de la bicyclette (car rapide dc dangereux).

>Dc de + en + sur chaussée et srtt pas ac piéton.

>Automobile bien accueillie, fait évoluer la chaussée :révèle obsolescence de cert techn urbain (revêtement)

=>Hausse de l’O de transport.

=>Nbre de voyageurs s’accroît + rapidement q la croissance de la pop : + d’O et + de D très imprtt 2.Insuffisance des transports de surface :

  2pb :

>Assez cher :omnibus 2classe:15cts :trop imprtt ds budget d’un ouvrier.

>Baisse q qd transport électrifié.

>Insuffisance des lignes, fct° de la rentabilité :ds centre de Paris :dense car le + rentable. Même si service public en périphérie : - bien déservie

>1848-1855 :omnibus :concurrence sur les lignes les + rentable.

>Cie gale des omnibus :concession sur Paris et communes annexées : est censé desservir en echge les lieux les - rentable mais qd même bcp + lache:1855

  Train :Paris/Orléans ne desserre pas la banlieue S. (train à Vanves q ds 1880’)

>Sauf à l’ouest où banlieue résidentielle car ligne rentable. (Versailles, St Germaine en Lé)

>Petit ceinture mais q pr marchandise.

=>Encore pied ds ville si vol de rester proche

=>Mvt de décongest° freiné.

  De + en + de tramway elctriq ac baisse des px : de + en + possible périphérie/ville.

  Evlt° quantitative ds O et D : progrès mais csq pr citadin

>Circulat° de+ en+ difficile ds Paris : pb.

>1882 :+ de100M véhicules se croisent entre carrefour et avenue Montmartre

>Même si trottoir difficile de traverser rue.

=>Crise urbaine se résout ici lentement

  î pr chemin de fer urbain :surface ? non souterrain :le métropolitain q par electrificat°

>Q de tension, d’équilibre entre l’î local et l’î gal.

>1880’ :affrontement entre 2grpes d’î :la ville et l’Etat soutenu par Cie privée et Ponts et Chaussée.

=>Etat : lien entre ville et banlieue

>Pr î gal ac liaison entre les différentes gares pr faire rentrer ds Paris les train de banlieue (lignes int ac gabarit des lignes de Chemin de fer)

>Perspective régionale : meilleure circulat° entre la banlieue et Pairs où Paris vaste agglo qui va encore s’étendre :modèle de Ldres et de N-Y.

=>Paris : limité à l’intramuros

>Chemin de fer urbain mais réseau dense d’î local et limité à l’intramuros sans raccordement aux lignes de banlieue : pr extension de Paris au sens strict.

>Réseau serré de lignes relativement éco mais à terme abbérat° car pas de raccordement au réseau de banlieue.

=>Pdt une vingtaine d’année

>1895 :ville l’emporte sur Etat. (dernier projet de l’Etat : lié les gares mais refus du Conseil municipal car bcp d’émigration vers banlieue car peu cher)

>Peur q riche vers banlieue et appauvrissement du centre :csq en matière de budget pr impôts locaux.

=>Argument pol ds choix d’un syst techniq.

  Debut de construction d’un chemin de fer souterrain :

>1899 :créat° de la Cie des chemins de fer de Paris ac grd profit

>Principale responsable des travaux :M.Bienvenu

>Tranché mais construct° en surface de la structure :caisson enfoncé verticalement :permet de superposer plsrs caissons.

>Difficulté pr passer sous la Seine

=>1994:100km de ligne

>Exposition universelle dc B de briller et permettre améliorat° de la circulat° pr étranger.

>Chemin de fer électrifié.

  A chaq mode de transport correspond un objectif pr la desserte urbaine

>omnibus : proche, train vers périphérie, metro intra muros pr long trajet

=>Pas de mise en concurrence et gérer circulat° difficile.

>Réponse à un B et permet de gérer l’espace urbain.

=>A quel échelle conçoit on l’espace urbain ?

>Q pol, eco...

>Maire : de + en+ de cpte à rendre à administrer.

>Q lien ville/banlieue :quelle banlieue déssert on en priorité ?

>Ct pense t on l’agglo ? II. Des citadins mieux logés ? A. Le programme immobilier haussmannien.

IMMEUBLE :

  Restructurat° des centres au XIX à rédact° de nbreux textes réglementaires.

>Facade des immeubles, srtt sur nveaux quartier.

>Immeubles de rapport ds nveaux quartier, locatif visant clientèle bourgeoise.

>Bourgeois plus locataire q proprio ( contraire en campagne).

>Modèle se diffuse aussi aux classe moy.

>Se diffuse ds une cert nbre de grde ville

=>A la croisée de l’urbanisme parisien et des manières d’habiter au XIX.

  Mvt d’exproriat° à grde échelle :`

>Csq imprtte sur physionomie :

>Agrandissement des parcelles.

>Parcelles - profonde mais + large.

>Immeuble couteux à rentabiliser :loyer chers.

  Rglmt sur la rue influe sur l’aspect des façades mais dpd des techniq employées : pierre...

>Vol des architectes ? ornement, décorat°.

>Accuse haussmmanisat° :monotonie (contemporain :Charles, Garnier).

>Architecture privée : immeubles combines néoclassiques, néogothique :eccléctisme architecturale.

  Fin du s :de+en+ d’élmt de décorat° et de saillis :(décret1882) balcons s’élargissent....

>Romps monotonie des lignes

>Mais vrai q programme :standardisat° dt peut d’écouler monotonie.

  Ville reflète l’I° :progrès technologiq ac nvelles machines

>Coupe de pierre plus précieuse, plus rapide, mieux les transporter (la stéréotomie).

>Cn de céramiq : s’accroît car matériaux facile à fabriquer en série :+ rapide - cher.

>Fer, acier, fonte pr bâtiment à des px tjrs + bas.

>Pr bâti collectif : bibliothèque pr + de lumière...

  Nvelles possibilité rpdent aux impératifs d’alignements.

>Influence sur la forme urbaine.

>Influence esthétique de la ville

  Présenter ds exposit° universelle

>Tour Eiffel idem Crystal Palace :fonte et verre en1851.

  Forme du bâti change :

>Ds bâti industrielle (pilier haut et fin)

>Structure métallique pr nvelle archi après 1870 pr immeuble :

>+ de hauteur ss porteur imprtt, puis gratte ciel.

>+ electricité :ascenseur de + en + utilisé ds immeubles locatif parisien.

  César Dali ds traité d’architecture :distingue différents immeubles.

>Fct° des étages, des matériaux utilisé par escaliers...

>3Classes d’immeubles ac différents types de pers. B. Un habitat bourgeois.

  Prog immmobileir pr une cert categorie :la bourgeoisie

>Grpe social difficile à délimiter.

>Differents types :petits, moy, grde.

>Cert nbres de valeurs bourgeoises. (Perrot) :

=>relative unité du mode de vie bourgesoie et de la manière d’habiter ac types archi :même type d’immeuble.

  Nostalgie aristocratiq : imiter mode de vie de l’aristocratie en utilisant Kal pr acheter terre :proprio foncier :

>Ref :Hôtel aristo (noble18ème) orienté vers réception, R permanente.( Reçoit ds n’importe qu’elle pièce, même ds son bain car au dessus)toutes les pièces sont ouvertes.

>Ds grde bourgeoisie : fct° de recption imprtte :disctintion essentielle.

1   2   3   4   5

similaire:

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconRevolution industrielle et vie quotidienne au xixe siecle
«révolution industrielle» pour le xixe siècle. A quoi te fait penser cette expression ?

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconCours. Le bonapartisme est-il de droite ?
«Le xixe siècle fut le siècle de Napoléon iii» phrase de Anceau. IL faut capter la bienveillance du correcteur

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconPenser le «petit» de l’Antiquité au xixe siècle
...

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle icon1 D. pellerano (xixe-xxe siècle)

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconChapitre 5 – Les grands courants de l’analyse économique depuis le 16e siècle
«mercantilismes» au xvième et xviième siècle : l’enrichissement monétaire et commercial 4

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle icon4. Réunion de 4 assiettes en faïence fine, xixe siècle

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconI – Gravures Dessins Aquarelles Tableaux anciens et du xixe siècle

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconLire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconCroissance économique, mondialisation et mutation des sociétés depuis...

Chapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle iconRevue de la Bibliothèque nationale de France
«Fétichistes érudits : le travail des éditeurs de curiosa de la seconde moitié du xixe siècle», no 7, 2001, dossier «Érotisme et...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com