SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté








télécharger 91.97 Kb.
titreSÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté
page6/9
date de publication17.03.2018
taille91.97 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

INFRASTRUCTURE


Redoubler d’efforts pour combler l’écart de l’Amérique latine et des Caraïbes en matière d’infrastructure, afin de marcher vers une croissance complémentaire, réciproque et durable qui favorise le développement social, réduise la pauvreté, augmente la compétitivité et stimule une meilleure intégration régionale.

  1. Explorer la possibilité d’organiser en 2014 une réunion du Groupe de travail chargé de dégager les meilleurs façons de mettre en œuvre le Plan d’action de Santiago adopté à la Première Réunion ministérielle de la CELAC sur l’infrastructure relative à l’intégration physique du transport et des télécommunications et à l’intégration frontalière, tenue au Chili le 26 octobre 2012.

  2. Œuvrer afin de pouvoir convoquer en 2014 ou en 2015 la Deuxième Réunion ministérielle sur l’infrastructure relative à l’intégration physique du transport et des télécommunications et à l’intégration frontalière, et charger la PPT de faire les démarches nécessaires pour en déterminer la date et le lieu.

  3. Accroître les ressources financières, humaines et matérielles destinées au développement de l’infrastructure de la région.

  4. Evaluer les mécanismes de réglementation du transport régional et d’agrandissement des terminaux portuaires.

FINANCES


Continuer d’évaluer les espaces de convergence graduelle et progressive afin de renforcer l’architecture financière régionale, de promouvoir l’intégration régionale en matière d’investissement et de coopération financière, de garantir la stabilité financière par l’adoption progressive des normes, des principes et des meilleures pratiques internationales, en stimulant l’emploi des mécanismes existants et de la coopération technique en matière financière, et en mettant au point de nouvelles stratégies et de nouveaux instruments qui contribuent au développement durable de nos économies, à l’équité, à l’inclusion sociale et à la souveraineté de nos peuples.

  1. Convoquer le Groupe de travail sur les finances au premier trimestre de 2014 au Costa Rica afin qu’il élabore sa proposition de plan de travail et s’acquitte des fonctions et des mandats que lui a confiés la Déclaration de Quito adoptée par la Deuxième Réunion des ministres des Finances de la CELAC, tenue en Equateur en novembre 2013, en tenant compte du présent Plan d’action et des résultats financiers des mécanismes d’intégration sous-régionaux.

  2. Envisager la tenue de la Troisième Réunion des ministres des Finances en fonction des résultats de la réunion du Groupe de travail.

  3. Inviter les banques centrales à évaluer, en coordination avec le Groupe de travail pour les finances, des initiatives de coopération technique en matière financière afin de poser graduellement des bases sûres pour l’intégration future des systèmes de paiement entre les membres de la CELAC. A cet égard, les banque centrales devront vérifier si les conditions sont réunies pour mettre au point une feuille de route qui tiendrait compte des expériences existant dans la région, pour adopter progressivement des normes, des principes et les meilleures pratiques internationales, dont le contrôle de risques et l’intégrité systémique, selon les possibilités de chaque pays, ladite feuille de route devant faire partie d’une proposition de stratégie visant à renforcer l’architecture financière régionale.

  4. Charger le Groupe de travail sur les finances d’élaborer, de pair avec les banques centrales, une proposition contenant des recommandations relatives à des mesures et à des actions complémentaires en mesure de permettre d’élargir l’accès aux services financiers formels et de les employer, l’éducation financière et la protection des consommateurs financiers. Demander de même aux organismes financiers régionaux, dans le cadre des services qu’ils peuvent prêter à la région, de proposer et de promouvoir des mesures concrètes pour améliorer l’inclusion et l’éducations financières.

  5. Charger le Groupe de travail de faire comprendre aux secteurs des Etats membres responsables d’achats publics ou en rapport avec ceux-ci qu’il est important d’analyser les différents secteurs existant à cet égard dans les pays de la région et les mécanismes de coopération éventuels.

  6. Œuvrer afin que les mécanismes de prise de décision des institutions multilatérales régionales de financement au service du développement intègrent les principes de solidarité, d’assouplissement des conditions, de compensation des asymétries et de financement axé sur les priorités de développement régional, en tenant compte des normes, des principes et des meilleures pratiques internationales.

  7. Inviter le Groupe de travail sur les finances à analyser, en partant d’une étude, la viabilité et l’utilité de disposer de mécanismes de prévention et de règlement des différends concernant les investissements dans la région et hors d’elle.

  8. Evaluer dans chaque pays l’Initiative de l’observatoire qu’a lancée la Conférence ministérielle des Etats latino-américains lésés par des intérêts transnationaux (avril 2013) en vue de promouvoir, de faciliter et de fournir des informations aux Etats en matière d’investissements.
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconA-t-il permis une ouverture des marchés ?
...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconPour une étude de faisabilité technique, environnementale et socioéconomique...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconQuestions clés sur la sécurité
«cloud computing» et des principes de base de la sécurité du nuage. Son but n'est pas de répondre à toutes les questions relatives...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté icon1896-1948, poète, auteur dramatique et comédien français dont les...
«Le plus urgent ne me paraît pas tant de défendre une culture dont l’existence n’a jamais sauvé un homme du souci de mieux vivre...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconI. Qu’est-ce que la sécurité sociale ? La sécurité sociale, c’est...
«Toute personne en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale»

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconDéterminants de l’insécurité alimentaire dans huit communes de la région naturelle du Moso

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconLe programme national d’alimentation et de nutrition axe sur les resultats (panar)

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconPar extension, on parle aussi d'«hygiène de vie», «hygiène alimentaire»...
«hygiène de vie», «hygiène alimentaire» et d'«hygiène mentale» pour des actions et activités permettant de prévenir l'apparition...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconObjectif : Déterminer les adaptations évolutives de la nutrition...

SÉcurité alimentaire et nutrition, et élimination de la faim et de la pauvreté iconRapport Final
«Appui au renforcement de la capacité des caisses du réseau de l’anacaph dans la réduction de la pauvreté en Haïti»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com