Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes








télécharger 18.09 Kb.
titreLinky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes
date de publication18.03.2018
taille18.09 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Linky, le film choc de Josh del sol :
Regardez seulement les deux premières minutes


Le mardi 17 juin 2015

Chères consoeurs, chers confrères qui travaillez pour un organe de presse

Voici des images fortes pour vous faire bouger sur le Linky : le film choc de Josh del Sol, Take Back You Power (2014, sous-titré en français)

https://www.youtube.com/watch?v=aVCob3E1eq0

Regardez seulement les deux premières minutes pour connaître l’avenir des pro-Linky français.

Regardez jusqu’à la fin pour savoir pourquoi personne ne sera épargné si ce compteur communicant est déployé en France à 35 millions d’unités.

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé
Journaliste scientifique indépendante

« Le secret du bonheur, c’est la liberté. Le secret de la liberté, c’est le courage. »
Thucydides (460-400 av JC) Homme politique et historien grec.

Les sénateurs membres de la commission des affaires économiques examinent ce matin mercredi 17 juin 2015 la loi en deuxième lecture de transition énergétique qui rend obligatoire le compteur Linky, qui injecte dans le circuit électrique des radiofréquences qui sont réémises par tous les appareils électriques (ces radiofréquences ont été officiellement classées le 31 mai 2011 comme « potentiellement cancérigènes » par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS.

Les sénateurs ont reçu le film de Josh del Sol le 5 juin à 13h, demandez-leur ce qu’ils en pensent !

Si vous ignorez qui sont les mousquetaires du nucléaire et du Linky au Sénat, voici deux pistes :

- Jean-Claude Lenoir, président de la Commission des affaires économiques qui pilote cette loi, qui déclarait, quand il était député, la profession de « Cadre EDF »

(http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/1942.asp)

profession dont il n’a pas soufflé mot dans sa « déclaration d’intérêt et d’activités » auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique

(http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/lenoir-jean-claude-dia-senateur-61.pdf)

- Ladislas Poniatowski, rapporteur de cette loi, dont il est « de notoriété publique » qu’il a « été consultant pour EDF », selon les dires d’un assistant parlementaire du groupe UDI, bien qu’il n’en dise rien dans sa déclaration d’intérêts et d’activité, laquelle n’a été publiée que depuis le 13 mars 2015 (alors qu’il est sénateur depuis 1998).

Mais on sent bien que les questions d’énergie sont centrales pour lui : il est membre de l'Observatoire national du service public de l'électricité et du gaz, du Conseil supérieur de l'énergie et surtout de la toute puissante Commission de régulation de l’Energie !

http://www.senat.fr/senateur/poniatowski_ladislas98050t.html

http://www.hatvp.fr/page-nominative/?urldeclaration=poniatowski-ladislas.html

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/poniatowski-ladislas-dia2-senateur-27.pdf

La loi de Transition énergétique, dans sa rédaction actuelle, rend obligatoire le Linky, le nouveau compteur électrique à radiofréquences, ainsi que plusieurs autres compteurs communicants :

- le compteur de gaz communicant Gazpar,

- le compteur individuel de chauffage dans les immeubles à chauffage

collectif (sous peine d’amende de 1500 euros par an et par logement)

- ainsi que le boîtier appelé « dispositif déporté » (article 60), dont l’écran affiche en euros la consommation en temps réel et qui émet dans les mêmes gammes de fréquences que les téléphones portables (micro-ondes).

Et, bien que rien ne figure à son propos dans la loi, le boîtier Voltalux, qui fonctionne également avec des micro-ondes, sera également rendu nécessaire pour réaliser les effacements de consommation qui sont l’objectif véritable du système Linky, puisque le compteur Linky lui-même n’a pas un « pas de charge » adéquat, ce qu’ERDF sait pertinemment et depuis longtemps

(voir la référence à un courrier de 2009 dans le vœu du Conseil de Paris du 18 octobre 2011) :

http://www.ecoco2.com/blog/4615-deploiement-de-linky-le-conseil-de-paris-nest-pas-daccord

Le 21 mai, les députés ont rejeté en séance publique l’amendement n° 823 de Madame Laurence Abeille visant à permettre aux consommateurs de refuser l’installation à leur domicile de ces compteurs communicants.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2736/AN/823.asp

Le groupe écologiste du Sénat a déposé le 5 juin un amendement allant

dans le même sens.

http://www.senat.fr/amendements/commissions/2014-2015/466/Amdt_COM-124.html

Je voudrais que vous sachiez que personne ne peut se satisfaire de cet amendement, pas même les personnes atteintes d’électrosensibilité ou de cancer.

En effet, l’architecture du système du Linky (CPL + GPRS), les modes de propagation des ondes et les effets des fréquences CPL du Linky couplées avec les basses fréquences (50 hertz), permettent de savoir que même s’il était adopté, cela ne suffirait pas pour protéger la population française.

Dans les autres pays, les « smart grids » déjà installés ont pour objectif la relève périodique à distance et non l’effacement, lequel nécessite une transmission permanente des données en temps réel, et non pas 1 % du temps.

Si le Sénat adopte l’amendement du groupe écologistes, mais sans aller plus loin avant la séance publique, et si les compteurs Linky sont installés massivement, sauf chez quelques personnes informées qu’il n’est pas obligatoire, l'ensemble des circuits électriques sera "contaminé" par les radiofréquences CPL du Linky, y compris dans les logements non équipés de ce nouveau compteur.

Vous-même et votre famille ne serez donc pas à l’abri, même si vous faites partie de ceux qui refuseront l’installation du Linky, car cela n’empêchera pas l’électricité de devenir « toxique », y compris chez vous.

(L’électricité combinée aux fréquences du CPL est appelée « Dirty electriciy » outre Atlantique).

Ceux qui vivront à la campagne avec une production d’électricité

autonome et déconnectée du réseau seront bien obligés d’aller en ville, où ils seront exposés comme le reste de la population. Les enfants, adolescents et étudiants seront exposés dans leurs établissements d’enseignement, les actifs au sein de leur entreprise, et les retraités,lors de leurs rendez-vous médicaux.

En conclusion, si le système Linky est déployé, il n’y aura aucune échappatoire individuelle. L’expatriation sera la seule façon de se soustraire à ce bain d’ondes.

C’est pourquoi tout amendement visant seulement à ne pas rendre obligatoire ce produit officiellement reconnu comme dangereux car potentiellement cancérigène (ce qui est mentionné dans l’amendement du groupe écologiste), mais sans empêcher son déploiement massif, sera dénué qu’un quelconque effet de protection.

C’est pourquoi vous feriez bien de publier sans délai des informations à ce sujet pour que la population française soit informée que c’est maintenant qu’elle doit exprimer son désaccord avec le déploiement du Linky et des autres compteurs communicants.

Concernant le nucléaire, vous trouverez ci-dessous le texte d’un mail que les internautes sont invités à adresser à Monsieur François Hollande, via la page suivante :

http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

Nucléaire : n’en jetez plus !

Non, Monsieur le Président de la République, je ne veux pas que mes impôts servent à recapitaliser AREVA !

Vous avez validé un projet annoncé le 22 mai 2015 par le nouveau Pdg d’EDF Jean-Bernard Lévy, en acceptant le 3 juin dernier que l’Etat recapitalise, pour un montant actuellement estimé à 7 milliards d’euros, la partie d’AREVA qu’EDF ne veut pas racheter car elle sera déficitaire faute de clients internationaux : extraction et enrichissement de l’uranium, « recyclage » des combustibles usés et traitement des déchets radioactifs.

Je m’oppose catégoriquement à ce que mes impôts soient « cannibalisés » par la filière nucléaire, une filière sans aucun avenir qui a prouvé, avec les anomalies et les coûteux retards des chantiers de l’EPR à Flamanville (Manche) et à Olkiluoto (Finlande), qu’elle est désormais techniquement incapable de construire une usine atomique pour faire bouillir de l’eau. Je m’oppose catégoriquement à la poursuite du chantier français de l’EPR, qui avec un taux de 0,32 % de carbone dans le couvercle et le fond de sa cuve (alors que la valeur limite est de 0,22 % et la valeur cible de 0,18 %) ne tiendra jamais la durée prévue de fonctionnement de 60 ans sans accident. La cuve est un cylindre de 13 mètres de hauteur, 5 m de diamètre et 425 tonnes que l’on ne peut remplacer sans détruire une partie du bâtiment construit autour. Il est plus que temps de jeter l’éponge, plutôt que de continuer à jeter l’argent par les fenêtres !

Concernant l’arrêt de la centrale de Fessenheim, je vous demande de tenir votre promesse électorale, faite en direct devant des millions de Français lors de votre débat télévisé face à Nicolas Sarkozy et mentionnée dans la lettre que vous avez signée le 2 mai 2015. La plus ancienne de nos centrales doit être stoppée dans délai car elle est âgée de 37 ans et se situe en zone inondable ET sismique. Depuis le début de l’examen de la loi de transition énergétique, elle a déjà subi pas moins de quatre arrêts d’urgence (5 octobre et 13 décembre 2014, 28 février et 4 juin 2015) dont l’un a nécessité l’intervention de la Force d’Action Rapide en raison de l’emballement à 5 200 tours/minute de turbopompes capables de vider une piscine olympique en une heure, qui a entraîné la rupture de soupapes basse pression et d’une ligne d’admission. Lors des deux arrêts d’urgence des 13 décembre 2014 et 28 février 2015, EDF a menti à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en minimisant la gravité de la situation. C’est inadmissible et le nouveau Pdg devrait être sanctionné. Au lieu de cela, vous avez accédé à sa demande d’augmenter le prix de l’électricité de 2,5 % par an pendant les trois prochaines années !

Je suis en total désaccord avec ces décisions. Je vous demande d’agir au service de l’intérêt général de la France, au lieu de vous plier aux diktats de l’incompétence et du manque de discernement. Je vous demande de réorienter vers les énergies renouvelables (recherche et développement, déploiement d’un parc éolien et solaire digne de ce nom) les 7 milliards d’euros que vous aviez l’intention d’injecter dans le capital d’AREVA.

Et, afin de garantir notre pays contre l’accident nucléaire, je demande à votre Gouvernement d’inscrire, dans la future loi de transition énergétique actuellement en cours de rédaction, l’arrêt immédiat de tous les réacteurs de plus de 30 ans.

Date : Signature :

similaire:

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconAtelier valèS (maroc)
«Ici les choses sont faites, IL n'y a plus qu'à les peindre». IL se référait également à Léonard de Vinci considérant que seules...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconAu cours des quinze premières années de son ministère, Ellen G. White...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconJour 2 la havane / pinar del rio vinales / la havane
«train blindé». Arrêt sur la place de la Révolution. Continuation vers Varadero. Installation à l’hôtel Sol Coral (ou similaire)....

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconProgramme des excursions lors des escales pour les croisières
«(visite extérieure seulement) et découvrirez la «Cisterne del Ducale» où vous attendra une dégustation avec des spécialités Génoises...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconCm période 4 Maitrise de la langue Lecture Lec
«mots mêlés», les mots soulignés dans le texte suivant. Tu peux lire dans deux sens seulement : ou

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconGeorg Friedrich Wilhelm hegel (1770-1831)
«De l’idée du beau dans l’art ou de l’idéal»), la deuxième partie («Développement de l’idéal»), ainsi que les deux premières sections...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconActivité Regardez la première partie du reportage. Cochez les mots entendus

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconL'architecture d'intérieur selon c comme c : le
...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconLittérature et arts plastiques
«Ce film est dédié à la mémoire des soldats Allemands, Britanniques et Français qui ont fraternisé le soir de Noël 1914 en de multiples...

Linky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes iconAprès le succès des deux premières éditions, le ministère de l’enseignement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com