Petit atlas de science moderne








télécharger 0.85 Mb.
titrePetit atlas de science moderne
page31/46
date de publication18.03.2018
taille0.85 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   27   28   29   30   31   32   33   34   ...   46

17. Approche de la biologie sans aborder l’approche scientifique et historique de Darwin

1) Biologie et cellules base de la vie


La base de la biologie consiste en l’existence de cellules. Ces cellules existent principalement par et dans des milieux aqueux qui ont des performances mécaniques et électriques très particulières et où la chimie de la biologie ou biochimie a de remarquables propriétés qui ont été étudiées et qui le seront encore plus dans le futur. La cellule ou base de la vie a donc des propriétés de mobilité, de reproduction, de respiration, d’échange d’énergie, de défense, d’attaque, etc… (voir aussi définition de l’intelligence en psychologie).
Les êtres vivants consistent donc en une cellule, plusieurs cellules ou une multitude de cellules comme par exemple pour un animal qui est l’être le plus complexe qu’a réalisé la biologie avec au sommet de cette complexité bien évidemment l’être humain : homme, femme ou enfant.
L’environnement de la biologie, des cellules et des corps vivants étant ainsi défini bien clairement, étudions maintenant la composition moyenne des cellules. La cellule est un ensemble fermé et poreux contenant un milieu aqueux appelé le cytoplasme (comprenant des organites ou éléments fonctionnels ou environnementaux) et séparé de l’extérieur par une membrane. Dans la cellule, il y a souvent un ou des noyaux fonctionnels principaux qui existent dans les cellules que l’on nomme eucaryotes. Les cellules sans noyau sont appelées procaryotes.
En détail, la cellule commence ainsi par une membrane qui est une bi-couche lipidique. Ce sont des molécules d’un côté hydrophile (qui laisse passer l’eau comme environnement) et de l’autre côté hydrophobe (étanche à l’eau). La couche est double et l’on rencontre ainsi d’abord le côté hydrophile puis le côté hydrophobe et ensuite l’autre couche sui suit d’abord par le côté hydrophobe puis le côté hydrophile vers l’intérieur aqueux de la cellule. La membrane ainsi constituée est donc étanche à l’eau. Il existe cependant des passages pour l’eau et les composants moléculaires qui sont des inclusions de protéines membranaires qui permettent ce transit fonctionnel et environnemental.
Plus loin dans la cellule, nous arrivons dans le cytoplasme qui remplit les fonctions principales hormis sa reproduction ou des fonctions plus compliquées. Dans ce cytoplasme qui est principalement aqueux, il existe des organites clos dont les principaux sont les mitochondries (transformateur énergétique à haut rendement dont combustion de sucre avec respiration, etc…), les chloroplastes (transformateur d’énergie lumineuse en énergie chimique exploitable par les cellules), les peroxysomes (transformation bio-chimique sans énergie notable), etc… Voilà donc comment sont organisées les cellules élémentaires qui agissent cependant souvent ensemble par exemple muscle plus actine intracellulaire, nerf et axone, etc..
Au centre de la cellule, pour sa mémoire et sa reproduction, on voit le noyau qui comporte les molécules les plus complexes des cellules. La mise en œuvre de ses fonctions est le plus souvent réalisée par de la réplication d’ADN (acide désoxyribonucléique), la transcription d’ADN vers l’ARN (acide ribonucléique) et la traduction d’ARN vers les protéines ou organite fonctionnel du cytoplasme ou de la membrane. L’environnement du noyau est modélisé en évolution par ce que l’on appelle Golgi, REG, etc… Il y a de profonde tergiversation pour savoir tout ce que le noyau de la cellule peut retenir y compris des identités personnelles uniques mais il faut reconnaître que la très grande majorité des informations sont des informations identiques ou presque identiques et dès lors mon point de vue est que les tests ADN peuvent arriver à un résultat de similitude pour tous le même dans une espèce ou d’arriver à une classification par différent type ou sorte (similitude classification blond - brun, groupe sanguin, etc… et rien de plus) mais une identité personnelle biologique ou de la paternité certaine biologique par test ADN, je n’y croit pas du tout. Le noyau utilise à cet effet ce que l’on appelle les acides aminés (avec l’élément azote présent) et les biologistes ont la spécialité de faire des réactions cellulaires par similitude ou similitude approchée où est leur avenir intéressant et innovateur sans doute.

1   ...   27   28   29   30   31   32   33   34   ...   46

similaire:

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconEt construction de l'unité européenne
«Si la science n'a pas de patrie, l'homme de science en a une» témoigne du poids de l'environnement socio-politique sur les comportements...

Petit atlas de science moderne iconChapitre 1: generalites sur le concept informatique
«informatique» et «ordinatique» qui désigne science de l’ordinateur, et le mot fut choisi par l'Académie française en 1967 pour désigner...

Petit atlas de science moderne iconAtlas cycles Atlas cycles

Petit atlas de science moderne iconCartes géographiques atlas

Petit atlas de science moderne iconDistribution domestique petit agricole petit tertiaire

Petit atlas de science moderne iconInstruction. Et si l’
«lot quotidien»; on se situe alors dans une période dite post-moderne / hyper-moderne. IL y a omniprésence de la modernité dans la...

Petit atlas de science moderne iconHistoire du cirque «moderne» au cirque «contemporain»
...

Petit atlas de science moderne icon1907-2007, hommage à Eugène Claudius-Petit, ministre de la Reconstruction
«Façonner la cité et construire l’avenir de l’Homme», Dominique Claudius-Petit 10








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com