Petit atlas de science moderne








télécharger 0.85 Mb.
titrePetit atlas de science moderne
page44/46
date de publication18.03.2018
taille0.85 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   38   39   40   41   42   43   44   45   46

2)Sécurité


La sécurité consiste à étudier tous les évènements dans le temps et l’espace qui peuvent ou pourraient survenir et de réaliser des actions correctives pour que les évènements les plus graves n’arrivent pas du tout ou le moins possible.

Il faut donc étager l’étude et contrer, se protéger contre des fautes graves par des actions bien définies. C’est le cas de l’aéronautique ou du nucléaire. On observe après les petites pannes qui arrivent et les fautes graves sont rejetées dans un ordre de grandeur de second niveau qui n’arrive pas ou presque jamais. C’est ainsi que l’on réalise la sécurité d’un établissement, d’un système ou d’un équipement.

3)La fiabilité


La fiabilité veut étudier le taux d’occurrence dans le temps des pannes qui surviennent. On les estime avec la loi de Wöhler ou des tables de données selon les constructeurs.

Le taux de défaillance le plus correct suit la loi exponentielle dans le temps, il a la caractéristique d’un taux de fiabilité constant dans le temps.
λ = taux d’occurrence = Nombre d’occurrences

taux de temps temps écoulé
Le taux de défaillance dans le temps vaut λ e-λt

Le temps moyen entre 2 défaillances est MTTF = 1 / λ

NB : Il s’agit d’abord de définir une durée de vie pour l’application de cette loi.
Pour un taux de fiabilité croissant dans le temps, comme le vieillissement, on peut utiliser la loi de Weibull

β

Le taux de défaillance dans le temps vaut β (t-γ)β-1 e-((t-γ)/σ)

σ β
Le temps moyen entre 2 défaillances est MTTF = γ + σ γ (1+β)

β

Pour un constructeur, on peut également regarder des pannes de jeunesse et l’on met alors la vie complète d’un équipement qui suit la courbe de la baignoire pour tout le cycle de vie d’un produit.

4)Etude Bottom-Up (FMEA) de fiabilité


Cette étude considère dans un équipement chaque pièce et dans un organe chaque organite et il étudie ensuite en remontant vers le haut, avec système ou sans système, de l’équipement toutes les occurrences de pannes qui peuvent arriver. Si l’on désire améliorer la fiabilité d’un équipement, on utilise des mesures de prévisions que l’on contre par des actions et l’on minimise l’occurrence de défauts. La fiabilité complète minimise l’occurrence de toutes les fautes de base de la FMEA (Failure Mode an Effect Analysis). On a ainsi réalisé une méthode de fiabilité pour un utilisateur commun.

5)Etude Top-Down de gravité


Lorsque pour une étude de sécurité, on désire minimiser l’occurrence d’un fait grave. On part de ce fait grave qui se passe et l’on observe toutes les causes et toutes les origines du défaut comme la coupure d’un moteur en aéronautique ou un arrêt cardiaque. On regarde au niveau élémentaire la minimalisation d’occurrence des causes de la défaillance et l’on rend les origines de la défaillance les plus minimes possible. On a ainsi réaliser une étude de fiabilité pour la sécurité.
    1. Etude de zones


Selon les besoins, on peut réaliser la fiabilité et la sécurité en tenant compte de zones que l’on classifie à différents niveaux de protection et l’on réalise les études de fiabilité et de sécurité selon les différents équipements que l’on a considérés et classifiés.


6)Etude de scénarii


Selon les besoins, on actualise tout ce qui peut se faire dans un cockpit par exemple et l’on prévoit séquentiellement toutes les actions à mettre en place par une procédure générale. Cela revient à réaliser une multitude de films sur le projet que l’on veut sécuriser.

1   ...   38   39   40   41   42   43   44   45   46

similaire:

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconEt construction de l'unité européenne
«Si la science n'a pas de patrie, l'homme de science en a une» témoigne du poids de l'environnement socio-politique sur les comportements...

Petit atlas de science moderne iconChapitre 1: generalites sur le concept informatique
«informatique» et «ordinatique» qui désigne science de l’ordinateur, et le mot fut choisi par l'Académie française en 1967 pour désigner...

Petit atlas de science moderne iconAtlas cycles Atlas cycles

Petit atlas de science moderne iconCartes géographiques atlas

Petit atlas de science moderne iconDistribution domestique petit agricole petit tertiaire

Petit atlas de science moderne iconInstruction. Et si l’
«lot quotidien»; on se situe alors dans une période dite post-moderne / hyper-moderne. IL y a omniprésence de la modernité dans la...

Petit atlas de science moderne iconHistoire du cirque «moderne» au cirque «contemporain»
...

Petit atlas de science moderne icon1907-2007, hommage à Eugène Claudius-Petit, ministre de la Reconstruction
«Façonner la cité et construire l’avenir de l’Homme», Dominique Claudius-Petit 10








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com