La Bibliothèque électronique du Québec








titreLa Bibliothèque électronique du Québec
page14/63
date de publication20.03.2018
taille0.8 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   63

Sombre est mon âme comme vous


Romance
Sombre désert, et forêt noire,

Pour moi vous avez plus d’attraits

Que les honneurs, les biens, la gloire,

Que le plus brillant des palais.

Seul avec moi chez vous je goûte

Un bonheur, un plaisir plus doux

Que chez l’homme que je redoute :

Sombre est mon âme comme vous.
Un ciel de rose, et belle aurore

Charmaient jadis mes sens émus;

Le soleil brille, éclaire encore,

Et pourtant ne me charme plus :

Foudres, tombez; grondez, orages;

Votre aspect sinistre m’est doux.

J’aime à vous voir, épais nuages;

Sombre est mon âme comme vous.
Jadis sur vos rives fleuries,

Petits ruisseaux, oh! l’heureux jour!

Je goûtais des faveurs chéries,

Je dormais sur le sein d’Amour;

Aujourd’hui, mornes précipices,

Gouffres profonds, mers en courroux,

Vous m’êtes amours et délices;

Sombre est mon âme comme vous.
Tu danses, folâtre jeunesse,

Des roses naissent sous tes pas :

Comme toi j’aimais l’allégresse,

Pour moi tout avait des appas;

Aujourd’hui je ne vois qu’épines,

Et mon âme, sous les verroux,

Aime à vous voir, tombeaux, ruines,

Sombre et morne elle est comme vous.


À Flore



Te souviens-tu de ces voeux de jeunesse,

De ces serments que, riches de tendresse,

Nos coeurs aimaient à répéter?

Te souviens-tu de ces larmes brûlantes

Que sous ton oeil je voyais s’arrêter?

Comme sur tes lèvres tremblantes

Les miennes se pressaient alors!

Oh! qu’ils étaient doux nos transports!

Te souviens-tu de ces sites agrestes

Vers lesquels chaque jour nous dirigions nos pas?

De ces épanchements, de ces rêves célestes?...

Dis-moi, Flore, dis-moi, ne te souviens-tu pas

Que tu voulais alors m’aimer jusqu’au trépas?

Et moi dans mon fiévreux délire,

Je te jurais fidélité;

Je mêlais au son de ma lyre

Ton nom, tes vertus, ta beauté.

Alors mes yeux, dans toute la nature,

Croyaient trouver tes formes, ta figure :

Tout mon sang était à toi,

Tu m’étais la vie à moi.

Un peu plus tard, et notre flamme

S’attiédissait, brûlait moins l’âme;

Ton front appuyé sur le mien

N’était plus gai, serein comme naguère;

Nous nous offensions pour un rien,

Et pour un rien affections la colère :

Un ennui vague accompagnait

Nos entretiens, nos promenades;

Nos serments d’amour étaient fades;

Souvent l’un de nous dédaignait

De répondre aux tendres oeillades

Que l’autre lançait froidement.

Plus tard encore, avec indifférence,

Je te voyais sourire mollement

Aux tendres soins, aux feux d’un autre amant;

Tu me voyais avec insouciance

Presser le bras d’une autre idole.
Ainsi l’homme gémit, s’agite, rampe, vole

Pour ce qu’il nomme le bonheur;

Et la chimère de son coeur

Lui sourit-elle, il l’abandonne;

Pour une autre il se passionne.


Pauvre soldat! qu’il doit souffrir!



Lugubrement déjà le canon gronde,

Le fer se choque et, sous un noir manteau,

La mort accourt, voltige furibonde :

Plus d’un guerrier voit déjà le tombeau.

Vois-tu là-bas cette pâle figure?

Comme son sang a rougi la verdure!...

Dans un instant il va mourir,

Celui qui chérissait la vie :

Il ne verra plus sa patrie!

Pauvre soldat! qu’il doit souffrir!
Pas un regard, pas un mot de tendresse

Vient adoucir l’angoisse du mourant;

Pas une main, un ami de jeunesse

Vient ranimer son être délirant.

Seul au milieu du deuil et du carnage,

Il n’a pas même une larme en partage.

Oh! si sa mère voyait finir

Un fils qu’elle aime, qu’elle adore!...

Elle espère le voir encore...

Pauvre soldat! qu’il doit souffrir!
Il se souvient qu’une épouse chérie

À son départ voulut cacher des pleurs;

Il vit pleurer sa petite Marie!

Que ne peut-il soulager leurs douleurs!

La mort pour lui ne serait plus amère,

S’il revoyait son épouse, sa mère...;

Mais aucun ne l’entend gémir,

Aucun ne sait ce qu’il endure,

Il est tout seul dans la nature...

Pauvre soldat! qu’il doit souffrir!


1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   63

similaire:

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com