En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier








télécharger 115.38 Kb.
titreEn introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier
page2/3
date de publication20.03.2018
taille115.38 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3

Mise en commun à l’oral.

L’étalement spatial des villes constitue aujourd’hui un enjeu majeur de DD

En facilitant la mobilité sous toutes ses formes (transport en commun, voies rapides) les aménagements étudiés accompagnent plus le processus d’étalement urbain qu’ils ne cherchent à le freiner véritablement. Les acteurs principaux sont tout d’abord les collectivités locales et l’Etat qui définit alors un cadre légal. Toutefois les enjeux du DD (logements sociaux, mixité sociale, solidarité intergénérationnelle, respect de l’environnement) sont pris en compte le plus possible. Cependant, ces projets sont en cours de réalisation et la cohérence voulue reste théorique.
Les mots en gras (dans le tableau ci-dessus) sont utilisés pour poursuivre le schéma.
La deuxième partie du tableau est complétée.


II) Un espace rural qui se transforme

Dossier documentaire : Etude de cas sur un conflit d’usage dans un PNR

Faire prendre conscience aux élèves qu’un PNR n'est pas un espace rural ordinaire et que cette spécificité engendre le conflit d'usage.

C1 : Ecrire : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué en réponse à une question

Doc 1 : (doc personnel réalisé à partir d’édugéo)




Un oiseau protégé, le grand tétras, a bien failli empêcher l'envol de la Transjurassienne 2011

:
Doc 2 

COMPTE-RENDU DES RESULTATS DE L’ETUDE D’IMPACT ECONOMIQUE :

La Transjurassienne créatrice d’émotions et de retombées économiques pour la Région
En 2008 et 2009, à la demande de la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports de Franche-Comté, La Transjurassienne a donné lieu à une grande enquête. Les informations collectées auprès des participants, des accompagnants et des spectateurs, prouvent combien celle-ci joue un rôle économique important pour la région, avec un impact net, direct et indirect, évalué à 651 831 €.
Le profil des participants :

Au-delà des informations connues par Trans’Organisation, à savoir la provenance des participants (26 nations représentées), le sexe (13% de femmes et 87% d’hommes)…, cette enquête a permis de mettre en lumière la catégorie socioprofessionnelle la plus représentée, à savoir les cadres et professions intellectuelles supérieures avec 44,5% pour les français. En ce qui concerne les participants étrangers qui représentent 21%, ceux-ci sont en majorité des employés (38,5%) ou des artisans, chefs d’entreprises (20,80%). 82% d’entre eux sont en séjour touristique et parmi eux, 98% sont en hébergement marchand.
Les retombées économiques

Au final, La Transjurassienne génère des retombées économiques nettes de 519 905€ pour la Région Franche-Comté.

A cela s’ajoute le coût de l’organisation soit 130 926 euros. Pour 1 euro dépensé par l’organisation, 0.52 sont injectés dans l’économie locale.

Extrait du Communiqué de Presse, 19 octobre 2009

D


oc 3
 : Coup de chaud sur la Transjurassienne, à la veille de l'épreuve. (France 3, 12/02/2011)
Les organisateurs étaient convoqués cet après-midi en préfecture du Jura. Il n'en fallait pas plus pour que circulent des rumeurs d'annulation.

Cette convocation intervenait en effet après un recours déposé auprès du tribunal administratif contre l'arrêté préfectoral qui autorisait la course. Les élus verts du conseil régional et une association, le groupe tétras Jura, avançaient deux raisons pour s'opposer au déroulement de l'épreuve : D'une part, le tracé de la Transjurassienne violait un arrêté de protection de biotope, destiné notamment à sauvegarder une espèce menacée (le grand Tétras) ; d'autre part, la neige artificielle qui couvre une partie du parcours a été fabriquée alors que les réserves d'eau du massif jurassien sont particulièrement basses.

 
Doc 4 : témoignage du directeur adjoint du PNR , M. Bruneel, mars 2012
1) En quoi le PNR est-il un espace rural particulier ?

Le PNR montre la volonté affirmée du territoire d’allier une mission de développement économique et une mission de préservation de l’environnement.

Dans ce but, en concertation avec différents acteurs ( élus, associations locales, chambre consulaire , services de l’Etat, de la région et du département…) le territoire se dote d’ une charte (objectifs définis sur une période)valable pour une période de 12 ans. Ce document est ensuite approuvé par les collectivités territoriales concernées : région, départements et communes ainsi que par l’Etat après avis du Conseil National de la Protection de la Nature .Pour mener sa politique, le parc dispose d’une équipe de techniciens

A la différence d’un Parc Naturel National, le Parc Naturel Régional travaille en utilisant la législation française (sauf pour la publicité), il est soumis à la législation française. Il n’a pas de pouvoir de police. Le PNR agit par le consensus, il œuvre pour créer des outils de protection. L’Etat sollicite le PNR pour avoir son avis comme par ex lors d’un PLU. Le PNR n’a pas de pouvoir d’interdiction, il donne un avis qui est suivi ou non. Le PNR aide surtout en amont des projets en donnant des informations sur la valeur des milieux et des espèces en rappelant les orientations de la Charte.

2) Quel a été le rôle du parc dans le conflit qui a opposé les défenseurs du grand tétra et les organisateurs de la Transjurassienne 2011? Pourquoi ?

En 2011, comme il manquait de la neige, Transorganisation a modifié le tracé au dernier moment, le nouvel itinéraire passait dans des espaces réservés au grand tétra, mais surtout en dehors des pistes damées sur lesquelles il n’y aurait pas eu de pb. En effet la charte du PNR autorise dans cet espace que certaines pistes soient utilisées si elles sont damées (ce qui permet un consensus entre la protection et de l’environnement et les skieurs). Le PNR et des associations ont réagi. L’affaire est alors remontée jusqu’au ministère.

Le préfet a été chargé de trouver une solution, il prend différents avis et peut aussi être soumis à des pressions opposées : pression politique locale, pression du monde sportif, pression en matière de sécurité, pression des différents ministères : environnement, jeunesse et sport…Le PNR a fait partie des institutions consultées.


3) Ce conflit a-t-il permis une évolution dans l’usage du territoire ?

On a retrouvé une tension en 2012 avec des acteurs différents (acteurs nationaux : Pour 2013, Transorganisation, le PNR, les services de l’état souhaitent se réunir avec l’ensemble des partenaires afin de réfléchir, dans un climat moins passionnel à l’avenir de la Transju

En effet on sait que dans les années à venir, il y aura de moins en moins de neige…
Le tribunal administratif a donné raison aux écologistes ; Interdiction formelle est faite à la Transjurassienne de passer par la zone protégée qui se trouve dans la forêt du Massacre. Le tracé doit donc être modifié : Sur deux kilomètres, les skieurs vont devoir se croiser.  


Questions sur documents :

1) D’après les documents 1 et 4, de quel espace est-il question ?

En quoi est-ce un espace rural particulier ? Quelles sont ses deux missions ? (insister sur le fait que les PNR essaient de mettre en pratique des objectifs de protection et de développement économique, ce qui peut entraîner parfois des conflits d’usage)

2) documents 3 et 4

Quel problème s’est posé lors de la Transjurassienne 2011 ?
3) Différents acteurs sont intervenus. Retrouve leurs arguments à travers les documents donnés.

acteurs

Un hôtelier des Rousses (représentant d’un hébergement marchand)

Transorganisation


Amis du grand tétra

Les Verts, Europe écologie

Conseil Régional

PNR

Pour

Contre l’annulation de la course si elle passe dans des zones protégées en dehors des pistes damées

contre

contre

pour

pour

Donne un avis

Arguments mis en avant

Impact économique

Traditions

Impacts économiques

Protection de la bio diversité

Contre neige artificielle (pb eau)




En lien avec la charte du parc




EXPLOITER

PROTEGER

Bilan : à partir de la définition donnée explique en quoi l’organisation de la Trans jurassienne 2011 a donné lieu à un conflit d’usage

« Définition de conflit :

La notion de conflit d’usage renvoie à deux principes :

-elle manifeste l’opposition entre des utilisateurs de l’espace dont les usages sont opposés.

-elle suppose un engagement de l’une des parties, c’est-à dire une action qui fait passer d’une situation de tension à une situation de conflit. Il existe plusieurs phases : des éléments déclencheurs, l’expression des oppositions et une régulation. »

Aide-toi des mots ou expression en gras pour structurer ta réponse.

Deuxième partie du schéma complétée,

ce qui permet d’aborder l’espace rural


3) Mise en perspective (sous forme d’un schéma de synthèse)
-Le cas du PNR du Haut Jura est à nuancer. En effet, les espaces protégés ne représentent qu’une faible part de l’espace rural. Un fond de carte avec les 46 PNR est donné aux élèves. On fait reporter aux élèves les 7 PNN de métropole (on explique les différences PNR/PNN).
On montre aux élèves que les parcs naturels traduisent une vision urbaine de l’espace rural
-Les élèves complètent sur la même carte les 10 premières aires urbaines.


-A partir d’une carte proposée par le manuel , les élèves constatent la croissance urbaine.
-Le professeur fait alors ressortir 3 types d'espaces ruraux et leurs liens avec la croissance urbaine :

  • les zones rurales touchées par la péri urbanisation (en lien avec l'étude de cas n°1),

  • les zones rurales consacrées à une agriculture intégrée au marché mondial (qui résistent ou qui essaient de résister à la croissance urbaine)

  • les espaces ruraux défavorisés   (souvent enclavés ce qui limite la fonction résidentielle péri urbaine)  et dans lesquels les acteurs essaient de valoriser le patrimoine ou des productions labellisés



(
http://centre-de-ressources.parcs-naturels-regionaux.fr

Ressources possibles pour une typologie des espaces ruraux:
http://territoires.gouv.fr/sites/default/files/datar_7_bassdef.pdf
http://territoires.gouv.fr/typologie-des-espaces-ruraux)
S
Campagne : ce que nous apprennent les conflits d’usage
Depuis plusieurs années, les conflits d’usage se sont profondément transformés sous l’effet de la diversification des usages des campagnes…..ils sont révélateurs de l’évolution des campagnes

Tout d’abord ils placent souvent en compétition des usages différents de l’espace. Il peut s’agir d’usages productifs (dont l’agriculture, la sylviculture, les activités extractives et industrielles mais aussi les transports), d’usages récréatifs et résidentiels ou encore de préservation de l’environnement.

Les conflits traditionnels concernaient surtout l’accès à des ressources. Ces conflits d’accès perdurent tout en se transformant sous l’effet de l’émergence des usages récréatifs des campagnes.

Par ailleurs, les conflits contemporains portent souvent sur des projets d’aménagements dont ils anticipent les effets négatifs….ex : inquiétude liés aux impacts potentiels de l’aménagement sur l’environnement…

Les conflits d’usage expriment des divergences d’intérêt mais aussi des différences d’identités professionnelles et territoriales….Les activités résidentielles jouent surtout dans le sens d’une mise en cause des autres usages au nom de la préservation du cadre de vie….Les conflits les plus fréquents sont causés pour moitié par les enjeux liés au tourisme, à la production d’énergie et au transport…Ainsi les exploitants agricoles peuvent être gênés par les usages de loisirs quand ils occasionnent la dégradation de clôtures, la destruction des récoltes, la divagation du bétail, soit par l’usage de préservation notamment dans le cas de la perte de bétail provoquée par des animaux sauvages protégés.

Le fait que, dans les espaces périurbains, une partie croissante de la population ne tire pas ses revenus des activités locales, notamment de l’agriculture favorise l’émergence des conflits. D’autre part, cette population renouvelée connait peu les contraintes de production liées à cette activité, d’autre part, n’en partageant pas les gains, elle est moins disposée à en accepter les nuisances.

Les politiques publiques interviennent de manière ambivalente dans les conflits d’usage à la fois comme facteur déclenchant des conflits d’aménagement et comme un remède (atténuation ou prévention des conflits)

Revue p 90-91 Pouvoirs locaux 2010

i le professeur souhaite montrer que les espaces ruraux, sous influence urbaine croissante, font l’objet de conflits d’usage, il peut étudier le texte ci-dessous qui permet de mettre en évidence la transformation de l’espace rural et les conflits d’usage.

Questions

-quels sont les trois usages différents de l’espace rural ?

Productif, résidentiel ou récréatif, préservation environnement

-Quels sont les grands types de conflits d’usage ?

Accès à la ressource

Aménagement pour préserver l’environnement

Construction des infrastructures de transport

-explique la phrase soulignée
Le schéma ci-dessous permet de faire le lien entre les deux études de cas :

C5 : avoir des connaissances et des repères relevant de l’espace

C5 : lire et pratiquer différents langages : schéma

Selon la classe, la TE peut être aussi une synthèse écrite :

L’urbanisation s’empare de l’espace rural.

La croissance urbaine se traduit par un étalement urbain. En effet, ce sont les communes périurbaines, aux alentours des pôles urbains, qui gagnent en habitants. De plus la hausse du niveau de vie et la mobilité facilitée permettent à de plus en plus de ménages d’occuper et d’acquérir des logements de plus en plus spacieux et confortables. Ce phénomène de périurbanisation touche maintenant des communes rurales qui bien qu’éloignées du centre urbain ressemblent de plus en plus aux communes périurbaines. Les ménages les moins aisés sont obligés de s’éloigner pour obtenir un logement spacieux avec un prix du foncier acceptable. Cet étalement toujours plus loin des pôles urbains entraînent de nombreux coûts collectifs :

  • un coût économique avec la construction de nouveaux réseaux (transport, eau et électricité).

  • Un coût environnemental avec le mitage du paysage et l’artificialisation des espaces.

  • Un coût social avec l’apparition d’une nouvelle ségrégation sociale.

Face à ces conséquences, les acteurs publics et privés proposent aujourd’hui des aménagements qui n’empêchent pas l’étalement mais qui tentent de l’accompagner au mieux. Ils y répondent par une vision d’ensemble et des projets en cohérence avec le DD.

De même dans les espaces ruraux, les espaces protégés comme les parcs régionaux tentent de faire cohabiter des objectifs de protection et de développement économique, au prix parfois de conflits d’usage. Mais l’exemple des PNR et PNN est à nuancer puisque les espaces ruraux ne se limitent pas seulement à des espaces protégés.

Le schéma se lit de bas en haut et a été construit progressivement tout au long des études de cas. Ce schéma peut donner lieu à la production d'un écrit ce qui peut permettre de vérifier la compréhension du schéma par les élèves. .
1   2   3

similaire:

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconSéance 1 : Introduction à la séquence
«De Lisbonne à Haïti, penser la catastrophe», article de Fabien Trécourt, publié dans Philosophie magazine (15 janvier 2010), et...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconLittérature e-books : Avec la bnf, "adopter un livre"
«Ressources de l’architecture pour une ville durable». Comment faire évoluer l’art de bâtir dans une perspective de développement...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconCe document a pour objectif l’accompagnement de l’enseignant dans...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconRésumé Cet article s’intéresse au développement historique du travail...
«La construction sociale du travail intérimaire : de ses origines aux États-Unis à son institutionnalisation en France», Socio-Économie...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconCours d’eau qui se jette dans un autre. IL y a une notion de hiérarchie...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconPrix lucien herve et rodolf herve 2014 – Photographies
«La nature repensée» a été décerné à Ildikó Péter pour son travail intitulé «Temporaire»

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconGaetane Lamarche-Vadel, philosophe, critique d’art. A enseigné à...
«poulailler» au sein d’une cité hlm à Caen. Son travail s’inscrit dans l’espace public où ses œuvres en phase avec les transformations...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconD’un dossier photographique de votre travail (1) et d’un chèque de...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconD’un dossier photographique de votre travail (1) et d’un chèque de...

En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon présente son travail photographique intitulé La France exposé à la bnf jusqu’en janvier iconLe métier de cadre dirigeant dans le secteur social et médico-social...
«inclusion» Dans l’ash du 6 septembre dernier, on trouve un article intitulé «La France à la recherche d’un modèle de désinstitutionalisation»...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com