I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman








télécharger 24.7 Kb.
titreI- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman
date de publication23.12.2016
taille24.7 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Mareau Flambeaux Valentine

Pinto Delorme Olivia

Terminale L
Exposé.

L’abbaye de Thélème

Gargantua

De Rabelais


Plan de l’exposé :
 La présence de l’Abbaye de Thélème dans le roman

1) En guise de récompense

2) Quel rapport a-t-elle avec Rabelais ?
 Les plans novateurs de l’Abbaye de Thélème

1) Plan et architecture de l’Abbaye de Thélème

2) Matériaux de construction extérieure et intérieure
 Nouvelle vision de la religion

1) A qui l’Abbaye de Thélème est-elle destinée ?

2) Quel est son but ?

  • Introduction



Dans son roman Gargantua, parut en 1532, Rabelais rappelle son attachement à la religion, et évoque ses années passées en tant que moine à travers l’abbaye de Thélème. En effet l’abbaye est présente dans les derniers chapitres, elle apparaît à la fin de la guerre Picrocholine, au chapitre 51 (p347). C’est le deuxième passage le plus important du roman, c’est aussi la première utopie dans la littérature française. Ce dernier se finit par une prophétie qui était enterrée sous les fondations de l’abbaye, écrite sur une plaque de bronze. On remarque que ces chapitres qui concernent l’Abbaye s’opposent aux premiers chapitres du roman : par la présence des femmes, elles sont beaucoup plus présentes dans cette partie du roman, le personnage de Gargantua est à peine cité, de plus le raffinement des lieux, des personnages et même de la nourriture dans ce passage s’oppose à la vie de Grandgousier, Gargamelle et Gargantua dans la première partie du roman.

Qu’elle est l’utilité de l’Abbaye de Thélème dans le roman ?


  • Développement


I- La présence l’Abbaye de Thélème dans le roman
1) En guise de récompense
L’Abbaye de Thélème possède une place importante dans le roman, elle regroupe les 7 derniers chapitres de l’intrigue. Le titre du premier chapitre concernant l’Abbaye de Thélème est « Comment Gargantua fit bâtir pour le moine l’abbaye de Thélème », Elle apparaît à la fin des guerres picrocholines. C’est un cadeau offert à Frère Jean par Gargantua et son père, en remerciement de ses actions et de sa lutte contre l’invasion des troupes de Picrochole. En effet, Frère Jean malgré son statut de moine, a affronté l’ennemi à lui seul avec simplement « un bâton de croix » (p225). Ce bâton de croix lui sert d’arme redoutable « qui étaient en cœur de cormier, long comme une lance, remplissant bien la main et quelque peu semé de fleur de lys, presque toutes effacées ». Cette abbaye est dotée par Gargantua, et construite selon les vœux de ce dernier ainsi que de Frère Jean. On peu donc en conclure que cette Abbaye ne ressemble en rien à des abbayes authentique.
2) Quel rapport a-t-elle avec Rabelais ?
L’abbaye de Thélème possède une place dans le roman, car elle marque l’attachement de Rabelais à la religion chrétienne. En effet, dans ces chapitres consacrés à Thélème, l’auteur rappelle son ancienne vie monastique, il s’appuie sur ses expériences passées chez les moines Franciscains puis Bénédictins. De plus il fait référence dans ces chapitres aux règles qui régissent ces congrégations, tel que les règle écrite par St Benoît de Nursie : « une constitution écrite, la désignation du détenteur de l’autorité par élection… » La vie monastique de Rabelais l’a beaucoup influencé, dans l’Abbaye de Thélème il lui est permis de régler certains problèmes qu’il entretenait avec l’Eglise et le Vatican.
II- Les plans novateurs de l’Abbaye de Thélème
1) Architecture de l’Abbaye de Thélème
L’Abbaye de Thélème est un lieu imaginaire, qui est tout d’abord évoquée par son architecture très importante pour l’auteur car il lui consacre deux chapitres entiers, le Chap. 53 « on la bâtit en hexagone pour les structures, de telle sorte qu’à chaque angle s’élevait une grosse tour ronde mesurant soixante pas de diamètre ». L’architecture de cette abbaye est tout a fait anormale pour un monument religieux, en effet elle montre par son architecture une ressemblance aux châteaux de la Renaissance, tel Chambord ou Chantilly plus tôt qu’un monastère médiéval. D’ailleurs à l’époque de l’écriture de Gargantua, le roi de France est François Ier, qui est connu aussi bien pour sa politique que pour les châteaux qu’il a fait bâtir sur les bords de Loire durant son règne. Rabelais donne également une précision sur le lieu de Thélème P. 357 « La Loire coulait au nord et sur sa rive se dressait une des tours, baptisée Arctique ».

Les installations proposés par le site de l’abbaye sont exceptionnelles et hors norme pour un lieu religieux comme pour l’époque en général et même pour maintenant : « Hippodrome, théâtre, et les bains avec les mirifiques piscines à trois niveaux » (Chap.55 P.367). Les activités proposées aux habitants sont elles aussi peu « catholiques », la chasse, les bals, des dîners…

Les jardins font penser à ceux de Villandry, les fontaines sont rares dans une abbaye, surtout une fontaine qui représente trois Grâces nues qui « rejetaient l’eau par les mamelles, la bouche, les oreilles, les yeux et autres orifices du corps. » (Chap.55 P.367).
2) Matériaux de construction extérieure et intérieure
En plus de son architecture extérieure l’auteur s’appuie sur la décoration de l’intérieure l’Abbaye, l’emploi des matériaux luxueux, tels que des pierres de Numidie, des feuilles d’or, des pierres couleur azur, ou encore des matériaux venus de contrés lointaines et peu connues comme « le nouveau monde ». Tout est à profusion dans cette abbaye : « neuf mille trois cent trente-deux appartements » Chap. 53 P.357 un chiffre tout à fait hyperbolique et démesuré. Si l’on continue à se pencher sur la signification des chiffres, le 6 est un nombre qui est souvent répété dans l’architecture du bâtiment P.357-359, en effet ce nombre est signe de perfection terrestre, Thélème pourrait être alors qualifié de « lieux parfait sur terre ». Rabelais fait beaucoup de rapprochement avec les châteaux bâtis à cette époque. Il se réfère plusieurs fois à Chambord qui possède un escalier « à vis interrompue », et aussi un nombre démesuré de pièces (440 pièces).

L’énumération des matériaux par Rabelais montre sa connaissance des milieux riches du XVIème siècle (Chap.56 P.371-373).


II- Nouvelle vision de la religion
1) A qui l’Abbaye de Thélème est-elle destinée ?

Rabelais dans le passage sur l’Abbaye de Thélème s’appuie beaucoup sur l’œuvre de Thomas More Utopia. Tout d’abord, les pensionnaires de Thélème sont des gens d’exceptions. Ils ne font pas partie des géants, ce sont des gens « normaux » si l’on peut dire, ils ne possèdent aucune caractéristique du monde merveilleux, ils représentent les hommes et femmes de l’époque de Rabelais. L’auteur dans ces chapitres crée sont idéal humaniste. Il nous montre des hommes et des femmes qui viennent d’une élite, ces personnes sont classées dès leurs arrivées à l’Abbaye (Chap.52 P.353). Rabelais y décrit la vie des Thélémites comme un long fleuve tranquille qui continue sa route. Ils s’adonnent à la chasse, aux promenades, à la navigation… Leur entente est féérique, dès qu’un des leurs propose une activité les autres s’empressent de faire la même chose. (Chap. 57 P.377) « Sil l’un d’entre eux disait : buvons, tous buvaient… ».

De nombreuses amitiés se forment dans l’enceinte de l’abbaye, ces habitants à sa sortie se marient, leur amour étant pur et sans contrainte leur mariage dure plus longtemps et leur passion ne s’éteint jamais P.377 « leur amour mutuel était aussi fort à la fin de leurs jours qu’aux premiers temps de leurs noces » Le temps n’a aucune emprise sur la vie des Thélémites. De plus, si les pensionnaires de Thélème sont des gens d’exceptions, ils ne possèdent aucune caractéristique du monde merveilleux, ils représentent les hommes et femmes de l’époque de Rabelais. L’auteur dans ces chapitres crée un véritable idéal humaniste. Il nous montre des hommes et des femmes qui viennent d’une élite, ces personnes sont classées dès leurs arrivées à l’Abbaye (Chap.52 P.353).

2) Quel est son but ?
«  FAIS CE QUE TU VOUDRAS » (Chap. 57). C’est le mode de vie qui a été choisi pour les habitants de Thélème par Frère Jean et Gargantua. Les Thélémites ne suivent pas de cadence régulière ou précise par jour comme dans les autres abbayes ou monastères. Leur vie n’est ni réglée en fonction des heures de prière, ni en fonctions des saisons à la différence de l’ordre Bénédictin qui suit des horaires et des activités précises (prière, travail manuel, étude). Rabelais ne prend pas mot pour mot les règles de vie de St Benoit. Les Thélémites vivent à leur rythme (Chap.57 P.375). Les membres de l’Abbaye sont d’origine noble, (Chap.54 «tous nobles chevaliers » ; «dames de haut parages »)  ils viennent de familles qui leurs ont donné une excellente éducation. En effet, cette dernière est basée sur le modèle idéal aristocratique de la Renaissance, dès leur plus jeune âge on les dispose au chant, aux instruments de musique, aux différentes langues étrangères, à la composition de vers… C’est une éducation qui éveille ces enfants pour qu’ils deviennent une élite intellectuelle… L’Abbaye de Thélème a un rôle « d’art de vivre », en effet ces jeunes gens viennent à Thélème pour compléter et finir leur éducation. Les hommes et les femmes dans l‘Abbaye ne sont pas différents, ils sont égaux à tout point de vue.

L’Abbaye de Thélème permet également à Rabelais de critiquer l’habit traditionnel des moines qui n’est pas respecté, en effet dans la phrase « FAIS CE QUE VOUDRAS » Rabelais insiste bien sur l’autonomie des pensionnaires. A Thélème on n’entre, on ne quitte ou on ne reste pas de force. Les valeurs proposés normalement dans une abbaye sont « chasteté, pauvreté et obéissance » (Chap.52 P.355), Rabelais propose une antithèse complète : « en tout bien tout honneur être marié, que tout le monde pourrait être riche et vivre en liberté » (Chap.52 P.354). Normalement quand on rentre dans un ordre religieux, on renonce à la luxure, l’argent… Mais les femmes comme les hommes de Thélème s’habillent luxueusement, d’ailleurs Rabelais donne des détails très précis sur les différentes parures des dames, comme sur celles des hommes, il consacre plusieurs chapitres aux différents vêtements. « Par dessus leur chemise, elles revêtaient la belle basquine d’un beau camelot de soie. » (Chap.56 P.371). Les femmes sont très coquettes ! Les hommes aussi se montrent distingués, ils s’accordent avec la jeune fille de leur choix P.373 « Ils étaient vêtus des même parures ». De même que pour les femmes, l’auteur montre le luxe qu’il y a autour des pensionnaires de Thélème.

Malgré cela, l’éducation de ces jeunes hommes et ces jeunes filles se différencie, les femmes doivent apprendre à manier les activités de la maison, de la littérature, alors que les hommes excellent dans la monte à cheval, la chasse, et certains héritages du moyen-âge… Chap.57 P.377 « Jamais on ne vit des chevaliers si preux, si nobles, si habiles à pied comme à cheval (…) toute activité convenant à une femme noble et libre, que celles qui étaient là ». Ce sont des êtres que Rabelais définis comme exceptionnels. De plus, leur éduction est parfaite dans l’abbaye de Thélème, ils ont à leur disposition une immense bibliothèque qui est remplie d’ouvrages plus beaux et plus intéressant les uns que les autres. En effet à l’époque, seules les abbayes ou les monastères pouvait avoir une bibliothèque si bien remplie. (Au nom de la rose : film) Avec des romans en plusieurs langues, tels que l’Italien, le Français, le Grecs, le Latin (Chap.53).

L’ouverture d’esprit que possède Rabelais est transcrite dans ces hommes et ces femmes, ce qui leur permet une excellente cohabitation entre eux…


  • Conclusion


En conclusion, Rabelais par la présence de l’Abbaye de Thélème dans le roman Gargantua dresse un portrait d’une communauté parfaite selon lui. De plus par cette présence il propose une révision des usages religieux, et répond à ses adversaires. Rabelais fait parler l’humaniste en lui, les connaissances qu’il a acquises par ses différents voyages, ses séjours dans de grandes familles de l’époque, ses études de médecine et sa vie en tant que moine lui ont permis d’avoir un discours et une réflexion qui pourrait de nos jours être qualifié « d’avant-gardiste ».

similaire:

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconJournées d'études au Collège des Écossais
«la culture et l’éducation». Le collège des Ecossais est aujourd'hui l'héritage vivant de l'oeuvre de toute sa vie. Qui plus est,...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconListe des actes du Colloque International d'Art Roman d'Issoire
«Saison Romane». Par la suite, ces journées donnent lieu à une publication dans Revue d'Auvergne. De toute évidence, les actes du...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconThèse de doctorat d’histoire, université Paris I
«Une abbaye jurassienne au xiiie siècle : l’abbaye de Saint-Oyend de Joux (1175-1262)». Mention Très Bien

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconSurtout ‘’Les Chouans’’, ‘’Le colonel Chabert’’, ‘’Le lys dans la...
«petites opérations de littérature marchande», des «cochonneries littéraires», un roman médiéval, ‘’Agathise’’ qui deviendra ‘’Falthurne’’,...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconI l’abbaye de montierneuf eglise de saint-jean-de-montierneuf
«pour le pardon de ses péchés» ou pour le prestige de donner à sa ville résidentielle une importante abbaye clunisienne avec le secret...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconAncienne «parrochia St Stephani de Saorra», citée en 1163, dans un...
«parrochia St Stephani de Saorra», citée en 1163, dans un précepte du pape Alexandre III, parmi les possessions de l’abbaye du Canigou,...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconCe document a pour objectif l’accompagnement de l’enseignant dans...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconAdresse de départ
«Abbaye de Mamelis» (1923) et sur l’église haut perchée dans la petite ville allemande d’Orsbach)

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconUnderground un Québécois à Paris Roland Michel Tremblay Éditions...

I- la présence l’Abbaye de Thélème dans le roman iconLa Bibliothèque électronique du Québec
«Du merveilleux dans le roman». C’est une version abrégée de l’article de Walter Scott, «On the Supernatural in Fictitious Composition...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com