La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées








télécharger 0.61 Mb.
titreLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées
page5/13
date de publication28.04.2018
taille0.61 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Légende photo

Apporter une réponse au problème de saturation de l’A9.


Article 3

Affaire 2. Vœu de soutien aux associations éducatives complémentaires de l’enseignement public*:
Les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public, agréées par le ministère de l’éducation nationale, œuvrent sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus et dans le champ scolaire et périscolaire, dans une logique du développement et du rayonnement de l’école publique. Elles en défendent les valeurs et visent à promouvoir le service public d’éducation, dont elles sont des partenaires essentiels. L’Etat, en décidant unilatéralement de diminuer de 25 % ses engagements, remet en cause leur existence, et donc leurs activités, alors même que la définition des conventions pluriannuelles sur objectifs visait, à l’inverse, à apporter de la sécurité à leur financement. Cette décision intervient en fin d’exercice, à une date où toutes les actions de l’année et les charges financières correspondantes sont engagées. Le Conseil municipal apporte son soutien total à ces associations, dont les actions bénéficient à des millions de jeunes et s’inscrivent dans les apprentissages éducatifs et scolaires nécessaires à chacun d’entre eux. Il appelle Xavier Darcos, ministre de l’éducation nationale, à revenir sur ses décisions, pour que l’accès à l’éducation, aux pratiques sportives, aux loisirs, à la culture, à la citoyenneté et à l’éducation, reste une réalité pour tous, sur tous les territoires.

* Cemea (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active), EEDF (Eclaireuses et éclaireurs de France), Foeven (Fédération des œuvres éducatives et de vacances de l’éducation nationale), Francas, Ligue de l’enseignement, Occe (Office central de coopération à l’école), Fédération des Aroeven, Jeunesse en Plein Air (JPA), FGPEP (Fédération générale des associations départementales des pupilles de l’enseignement public), Ligue de l’enseignement.

Vote : pour : 52, abstention : 8
Légende photo

Rencontres de théâtre amateur organisée par le Cemea.

Pages 18 et 19
Article 1

Affaire 23. Le site de Grammont se dote d’un Pôle des cultures et sports urbains. Ouverture prévue à l’horizon 2011. La Ville lance un concours d’architectes pour sa réalisation.
Les disciplines urbaines au Zénith
Dès 1989, avec la mise en place du premier skatepark à Antigone, Montpellier a souhaité donner toute sa place aux sports et cultures urbains. En tissant des liens avec les associations locales, en soutenant la jeune création, en entamant des partenariats qui permettaient des collaborations et des échanges, Montpellier souhaitait donner toutes leurs places à ces disciplines en pleine émergence : sports, danse, musique, graffiti…

La Ville va offrir ainsi une vitrine à la jeune création, mais aussi permettre des croisements entre disciplines et une ouverture avec d’autres structures de création ou de diffusion. Aujourd’hui reconnue comme une place forte des cultures et sports urbains au sud de la France, la Ville vient de franchir en pas supplémentaire. En lançant un projet innovant qui devrait permettre de doter le site de Grammont, à l’horizon 2011, d’un véritable Pôle des cultures et sports urbains. « Il s’agit de booster l’action engagée au niveau international par les utilisateurs du skatepark et de développer l’économie naissante liée à ces activités, explique Sophie Boniface-Pascal, adjointe au maire déléguée au sport ».

Construit en prolongement de l’actuel skatepark réhabilité, ce complexe d’une superficie de 400 m², s’organise en plusieurs espaces : salle polyvalente, salle d’activité artistique et multimédia, hall d’accueil, bureaux associatifs, ateliers de réparation, vestiaires… Activités ludiques et pédagogiques, lieu de résidence et de création, espace d’animation et de diffusion, le Pôle s’annonce déjà comme un laboratoire transdisciplinaire unique en France. Ouvert aux amateurs comme aux professionnels, on pourra par exemple s’initier à la photo sportive ou à la vidéo, apprendre à fabriquer ou réparer son skate board, pratiquer le graff et s’initier à l’infographie, suivre un stage de danse ou de musique hip hop… Cette dynamique sera notamment renforcée par l’extension de la ligne  1, qui amènera le tramway jusqu’à Grammont.

Afin de conserver son exigence de qualité architecturale, ses ambitions de développement durable et pour répondre à toutes les normes en la matière, la Ville a décidé de mettre en concurrence plusieurs équipes d’architectes, associés à des bureaux d’études environnementaux, sous la forme d’un concours. Une fois le projet retenu, les travaux dureront 9 mois pour une livraison de l’équipement en 2011.

Coût de l’opération : 1,6  million d’euros.

Encadré

20 000 adeptes

Depuis 1991, date de la création du skatepark, la surface du dallage a été refaite et agrandie, certains des modules changés. En 2007, les trois-quart de l’aire de street existante ont été remplacés, trois bancs en granit mis en place le long de la ligne de street et une aire d’initiation pour les plus jeunes, installée à côté de la maxi-rampe. Les adeptes de la glisse sont nombreux à venir y “slider”. En plus des scolaires, des enfants avec les parents, des centres de vacances et de loisirs, des pros et amateurs, l’école de skate, gérée par l’association Attitude Montpellier Skateboard, draine 550  adhérents. Plus de 100  000 jeunes, de 5 à 30  ans, participent chaque saison à des événements sur ce site. Au total, les adeptes de ces sports issus de la rue sont estimés à 20  000 au niveau régional.
Légende photo

Le Pôle des cultures et sports urbains mise sur l’ouverture, les échanges et l’expérimentation.

Article 2

Affaire 3. Vœu pour le maintien des conseils généraux.

Depuis la fin du xviiie siècle, le département structure la vie administrative de notre pays. A l’heure où la commission Balladur se penche sur de nouveaux découpages territoriaux et des rapprochements possibles entre collectivités, les élus s’interrogent sur les véritables intentions du président de la République. Il semble qu’il veuille, avant tout, restreindre les périmètres de l’action publique partout où cela est possible : état, régions, départements et communes. Nous reconnaissons qu’une réforme est indispensable, car l’enchevêtrement des compétences nuit à la démocratie et à la qualité de l’action locale, mais il n’est pas utile de fusionner départements et régions. Ils forment un échelon de proximité précieux pour mettre en œuvre les politiques d’action sociale, dont ils s’acquittent avec succès. Le principe de fusion ne répond pas aux vrais problèmes. Le gouvernement fait diversion, avec pour ambition, de ruraliser le scrutin régional pour augmenter ses chances de victoire aux prochaines élections. Le Conseil municipal déclare que le niveau des communes et de leurs groupements doit être celui de la maîtrise d’ouvrage locale des politiques publiques. Que celui du niveau départemental et régional, dont la part d’autonomie et de responsabilité est à renforcer, doit être celui de l’accompagnement et du partenariat. Un débat démocratique devrait s’instaurer, afin de poser les bonnes questions : sur la notion de chef de file et celle de la compétence générale, sur une réforme de la fiscalité locale ou sur les modes de scrutin. Cette réflexion doit être guidée par un objectif de modernisation de la démocratie locale et de l’efficacité de l’action publique au plus près du citoyen. C’est un enjeu fort de réhabilitation de la politique.

Vote : pour : 45, absention : 8, Ne prend pas part au vote : 4
Légende photo

Il n’est pas utile de fusionner départements et régions.

Article 3

Affaire 4. Vœu, relatif à la situation des IUT *.

Le Conseil municipal comprend les inquiétudes, exprimées par les étudiants et personnels des IUT de France, liées à la mise en place de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU). Il soutient les revendications que les étudiants portent depuis plusieurs semaines dans toute la France. L’avenir et la qualité du DUT (diplôme universitaire de technologie) et de l’ensemble des diplômes universitaires doivent être préservés. Au moment où les universités reçoivent leur dotation budgétaire, le Conseil municipal exprime ses craintes quant au financement des universités, à leur dotation insuffisante et à la mise en concurrence qui va en résulter, y compris en interne entre les différentes composantes d’une même université.Alors que la politique gouvernementale favorise un autofinancement aléatoire, le Conseil municipal alerte sur les risques de cette politique (statuts des personnels mis à mal, précarité accrue, etc.) et souhaite un changement de cap permettant un investissement réel et sur le long terme dans le service public de l’enseignement supérieur.

*proposé par le groupe des élus Verts- LCR et Cuals

Vote : pour : 46, abstention : 8

Légende photo

L’avenir et la qualité du DUT doivent être préservés.

Autres affaires

Affaire 5.

Aide exceptionnelle aux associations humanitaires
et caritatives


Dix associations bénéficient cette année du versement d’une subvention spéciale de 50 000 euros. Cette somme correspond au montant de l’enveloppe protocolaire qui était destinée à financer le traditionnel buffet, lors des vœux à la population.

Le maire, Hélène Mandroux, en cette période de crise où la précarité ne cesse d’augmenter, a souhaité, après les avoir rencontrées là où elles agissent, aider les associations intervenant dans l’aide alimentaire et l’hébergement des plus démunis. La somme a été redistribuée aux associations de la façon suivante : Banque alimentaire (8 000 €), Croix Rouge française (8 000 €), Initiative solidarité situations urgence (4 000 €), Restos du Cœur (4 000 €), Secours catholique (8 000 €), Secours populaire français (8 000 €), Société Saint-Vincent-de-Paul (6 000 €), Avitarelle (3 000 €), A cœur ouvert (500 €), Refuge (500 €). L’an prochain, l’opération sera renouvelée. Une collation de vin et de chocolat chaud sera proposée dans le cadre de cette cérémonie au kiosque Bosc, sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, à l’ensemble des Montpelliérains.
Affaire 30.

Commune touristique

La Ville vient de demander le classement de Montpellier, en qualité de ville touristique. Une démarche justifiée par l’accueil, chaque année, de 500 000 visiteurs. Cette reconnaissance confèrera à la Ville et à l’ensemble de son agglomération, un statut lui permettant d’ouvrir de nouvelles perspectives de développement et d’équipement.
Affaire 41.

Classes de découverte

Grâce à l’aide financière de 203 020 euros accordée par la Ville, dans le cadre de sa politique de réussite éducative, 70 classes de 41 écoles partent en classes de découverte, de janvier à juin 2009. Ce financement est destiné à aider les familles, afin que tous les enfants, sans exception, puissent participer à ces séjours éducatifs, choisis par les enseignants.

Page 20
la ville

évolue
tribune politique
la majorité municipale
« Suite à la décision du tribunal administratif du 4 novembre 2008, la Ville suspend provisoirement la parution des textes du groupe de la majorité municipale. Une procédure en appel est en cours. »


l’opposition municipale
Ce que la mairie ne vous dit pas 

Jacques Domergue, président du groupe UMP-NI

Au moment même où les Français ressentent les effets de la crise financière, la réponse apportée par la ville de Montpellier apparaît plus qu’étonnante : Hélène Mandroux va prélever 11 % d’impôts locaux en plus cette année dans la poche des Montpelliérains, soit plus de 15 millions d’euros supplémentaires. Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a décidé de verser 5 à 10 millions à la ville de Montpellier en 2009, au titre du reversement de la TVA. La Mairie disposera donc de 20 à 25 millions d’euros en plus, sans compter l’accroissement de la dette de plus de 70 millions d’euros.
A quoi serviront-ils ?

Ils ne suffiront même pas à financer la luxueuse Mairie sur les rives du Lez, investissement dont on peut douter de l’utilité pour les habitants, hormis les élus. 
Elle coûtera presque aussi cher aux seuls contribuables montpelliérains (150 millions d’Ä) que la construction du Stade de France à l’ensemble des Français !

Nous demandons à la majorité socialiste de l’humilité : ils sont redevables de la bonne gestion de l’argent public.

Nous pensons que ces recettes supplémentaires devraient être affectées à des investissements réellement utiles et dont Montpellier a tant besoin : logement, transport, écoles, crèches, social… et tant d’autres ! Mais aussi à diminuer le coût des services : tarif de la cantine, culture, tickets de transport, prix de l’eau, sport...

Pour son absence de réponse à la crise, nous adressons un carton rouge à Hélène Mandroux.

Pour nous joindre :
26, allée Jules Milhau – Immeuble le Triangle – Tél. : 04 67 85 78 96
E-mail : groupe.umpni.montpellier@gmail.com
Préférons des mesures sociales et écologiques

Francis Viguié, conseiller NPA-CUAL

La crise majeure du capitalisme devrait nous encourager à rompre avec tout ce qui conduit à cette crise. Ce changement de politique vaut bien entendu pour Montpellier.

Comment admettre qu’une multinationale comme Veolia soit en charge de l’eau à Montpellier ? L’eau est un bien commun, elle ne doit pas être objet de profit ! Respecter ce bien commun passe par la remunicipalisation de l’eau. Tout ce qui est vital pour les individus ne doit pas être soumis aux lois du marché et du profit.

Partir des besoins fondamentaux pour en faire des droits accessibles à tous que ce soit en matière d’eau, de santé ou d’école permettrait une véritable amélioration des conditions de vie de chacun.

Autre exemple, lors du dernier conseil municipal, la majorité a fait voter le doublement de l’A9. Pour notre part nous ne l’avons pas voté. L’A9 est saturée de camions pourquoi en rajouter encore. Nous souhaitons agir pour développer le ferroutage. L’A9 connaît, aux entrées de Montpellier, de nombreux embouteillages. Au lieu de continuer et d’amplifier une politique nuisible pour l’environnement, il faut développer une autre politique des transports publics et aller vers la gratuité des TER, Bus et Tram.
Les articles signés n’engagent que leurs auteurs et aucunement la rédaction.

La délibération du conseil municipal du 2 avril 2008 prévoit un espace consacré à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale, à proportion de leur représentation.


Page 21
Vies de QUARTIER
l’image du mois
Sports divers !
Légende photo

40 animations sportives sont proposées gratuitement * par la Ville à chaque vacance scolaire, en partenariat avec les associations, dont l’école de bowling.

Infos : 04 67 34 72 73 - * avec la carte Montpellier Sports
Pages 22 et 23
Vies de QUARTIER
Montpellier centre

Figuerolles - Les Arceaux - Boutonnet - Les Beaux-arts - Les Aubes - Antigone - Gambetta - Comédie - Centre Historique – Gares

Légende photo colonne

Hélène Mandroux et les élus en visite sur le marché
des halles Castellane le 7 février. Une rencontre informelle avec les commerçants et les Montpelliérains.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconProcedure adaptee (article 28 du cmp)
«documentation» sur le site marchés publics du Département soit sur le site Internet du Ministère de l’économie, des finances et...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconSynopsis concept IL s’agit de concevoir un site web destiné à la...
«une approche textuelle» qui présente un objet phare de l’histoire du design et qui permet approfondir ses connaissances au moyen...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconVers une meilleure compréhension des attentes en magasin inférées...
«configuration» anticipée d’un point de vente à la lumière de la symbolique de l’enseigne et suite à l’expérience vécue par le client...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRésumé Un nouveau mode publication s’est développé sur Internet au...
«L’information alternative et Indépendante sur Internet, à travers le phénomène des weblogs»

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconStudiolo n°1 Revue d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome
«le parler visible», un parcours personnel dans l’abondante littérature sur les rapports entre la plume et le pinceau dans la peinture...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconTranscription du reportage sur l’afp sur les métamorphoses de Sotchi
Maintenant tout va bien. Les gens voient les résultats, ce qui a été fait sur le plan social, les routes, les travaux et la ville...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconA)le bus mémoire qui fait la liaison entre le processeur et la mémoire...
«chipset» (jeu de composants) dont le rôle essentiel est de réguler les échanges entre les différents éléments de l’unité centrale....

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconI initiation
Suivez-moi bien. IL va me falloir discuter une ou deux idées qui sont universellement acceptées. Ainsi, par exemple, la géographie...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconProgramme accompagnateur suisse
«hate radio» reprend de vraies émissions de la rtlm et les restitue en direct, sur scène, dans un studio reconstruit d’après le studio...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconPour permettre aux rois de France de rejoindre plus rapidement leur...
«marché» représente les nocturnes de magasins, les épiceries de dépannages. La ville qui dort parle de densité résidentielle. La...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com