La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées








télécharger 0.61 Mb.
titreLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées
page7/13
date de publication28.04.2018
taille0.61 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

Légende photo

« On s’occupe de ce qu’une famille a de plus précieux : les enfants. »

Article 2

Le comité de quartier Rocambale ouest vient d’élire son nouveau bureau. Charles Cabaud, président récemment nommé, donne les grandes lignes de son action.
Rocambale relancé

Aujourd’hui présidente d’honneur, Jacqueline Malzac poussait ouvertement Charles Cabaud, vice-président depuis 10 ans, à lui succéder. C’est désormais chose faite : Avec lui, Bernard Clerc, retraité, a été élu trésorier du comité de quartier Rocambale ouest et Philippe Gimenez, un cadre de 47 ans, secrétaire.

Malgré un emploi du temps professionnel chargé, Charles Cabaud a accepté la mission. Militant aguerri de l’associatif à la FCPE, il réside depuis 1991 à la Martelle basse. « J’ai suivi les stages de démocratie participative proposés par la Ville avec l’association Peuples et cultures. Depuis un an qu’il était en sommeil, le comité reprend doucement du poil de la bête. » La nouvelle équipe souhaite relancer certains dossiers : le dénivelé de la rue des Grèzes, en rapport avec le comité de Celleneuve, un trottoir le long de la rue François-Dezeuze, côté voie rapide, le projet d’un pédibus, relancer la construction du skatepark, agrandir l’aire de jeux de la maison pour tous Saint-Exupéry ou encore, organiser une animation musicale déambulatoire « pour montrer que quelque chose se passe et créer du lien. » Car le quartier manque d’un cœur véritable, ce qui n’aide pas à la mobilisation des habitants.

La confiance règne : « La Ville vient à nous. Elle s’est engagée à nous apporter toutes les explications nécessaires, à faire intervenir des gens compétents. Le succès repose sur le sérieux de notre implication et sur la qualité du dialogue avec la municipalité. »

Infos : Le comité est joignable auprès des maisons pour tous Saint-Exupéry et André-Chamson.
Légende photo

Le bureau de l’association.

Encadré

Mammobile

Le mammobile est de passage le 17 mars, de 9h à 18h, dans le quartier Alco, sur le parking du Géant Casino, avenue de Lodève. Il reviendra le 9 avril, même heures. Toutes les femmes, entre 50 et 74 ans,
sont concernées.


Infos : Amhdcs, 04 67 61 15 05

Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison pour tous

François-Villon

04 67 45 04 57

Stage de danse contemporaine. Les 7 et 8 mars de 10h30 à 12h et de 13h à 16h, avec l’association Psoas.
Maison pour tous

Fanfonne-Guillierme

04 67 04 23 10

Carnaval, le 14 mars (maisons pour tous Paul-Emile-Victor et Fanfonne-Guillierme).
A 14h, maquillage. A 15h, départ, 556 av. Louis-Ravaz, parking Las Rébès.

Maison pour tous

Paul-Emile-Victor

04 99 58 13 58

Après-midi récréative senior, le 10, 24 et 31 mars de 14h à 18h. Association Lou Clapas.

Stage de danses flamenco, sévillane, rumbas, le 8 mars de 14h à 19h. Association Culturelle Flamenco.

Journées théâtre, les 27 et 28 mars. 4 pièces proposées par les Cies La Pièce Montée, Chrysostome, Lutine et Malampia. Réservation obligatoire.

Stage d’initiation aux contes (1re année), le 28 mars de 14h15 à 19h15. Association Aural.

Stage de peinture sur porcelaine, le 30 mars de 10h à 18h. Association Pigments et Kaolin.
Maison pour tous

Jean-Pierre-Chabrol

04 67 57 56 67

Ateliers découvertes. Le 23 mars de 10h à 17h. Customisation de meubles. Association Aide à la réinsertion sociale.
Maison pour tous

André-Chamson

04 67 75 10 55

Printemps des poètes : En rires ensemble, le 10 mars à 20h30. Lecture, chansons, interventions de clowns. Associations Arte facto et La Draille colorée.




Création de mobilier en carton. Le 21 mars de 14h à 18h. Association Métamorph’oze, 06 17 63 76 42.

Soirée Jouons en famille : espace jeux. Le 27 mars à 20h30.



Maison de quartier

Antoine-de-Saint-Exupéry

04 67 47 30 90

Carnaval, le 18 mars. A 13h30, maquillage à l’école Hélène-Boucher. Départ à 14h de l’école Alain-Savary. A 16h, goûter au parc de Bagatelle.



Maison pour tous

Marcel-Pagnol

04 67 42 98 51

Soirée bal masqué. Le 13 mars à 19h. Repas gourmand.

Week end jeux de rôles, les 14 et 15 mars de 11h à 18h et de 11h à 17h. Association Terra Ludis, 06 77 05 67 86.

Pages 26 et 27

Vies de QUARTIER
Croix d’argent

Estanove - Pas du loup - Lepic- Tastavin - Mas Drevon - Croix d’argent - Bagatelle - Puech d’argent
Légende photo colonne

Le marché Tastavin a reçu la visite du maire Hélène Mandroux le 14 février. L’occasion de dialoguer avec les commerçants et la population.

Le billet de votre élu

Marlène Castre, adjointe déléguée au quartier

« Ne boudons pas notre plaisir et participons aux défilés des carnavals »

Le temps du carnaval est arrivé comme chaque année, dans le quartier Croix d’Argent. Le 21 mars, la maison pour tous Albert-Camus organise cet événement en y ajoutant des nouveautés. Ce carnaval nouvelle version est organisé en partenariat avec le comité de quartier Tastavin et l’association Croix d’Argent +. Les festivités débuteront le matin à partir de 9h30. De nombreux stands offriront au public la possibilité de s’amuser et se restaurer. Les enfants auront droit à un grand bal dès 10 heures tandis que chacun pourra participer au concours de déguisements. Un vin d’honneur sera offert à 12h30. Les défilés se font dans les rues et sur les places publiques. Les participants font du bruit, de la musique. Ne boudons pas notre plaisir et participons le plus activement possible à cette fête conviviale.

Contacts

Marlène Castre. Maison pour tous

Albert-Camus. 118, allée Maurice-Bonafos.

Tél : 04 67 69 93 47

Chargée de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Sandrine Jacquy. Tél : 04 67 34 87 31

Article 1

L’Arfa, une association de résidants de la rue de Fontcouverte a été créée l’année dernière. Depuis, une centaine de personnes l’a rejointe et œuvre au bien-être du quartier.

Un anniversaire
à Fontcouverte


Située entre le parc Montcalm et les Collines d’Estanove, la rue de Fontcouverte est longue d’environ 1,5 km. 2 000 personnes y résident. « Notre association a pour objectif d’améliorer notre cadre de vie, explique Alain Darney, le président de l’Association des riverains de la rue Fontcouverte et des rues adjacentes (Arfa). Nous avons des besoins spécifiques. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas rejoint le comité de quartier La Chamberte - Estanove - Paul Valéry. Notre préoccupation première est le manque de transports en commun qui desservent la rue. Certaines personnes doivent faire près d’un kilomètre pour atteindre le premier arrêt de bus. » Ce constat avait motivé les participants de la réunion du 24 janvier 2008. Ce jour-là, une soixantaine de riverains avait décidé de se constituer en association et devenir un interlocuteur de l’Agglomération, via TaM. « Une fois les statuts de l’Arfa déposés, nous avons pris contact avec les responsables de la régie de transport. Le dialogue est amorcé et ouvert. Le dossier n’est pas enterré » se félicite Alain Darney.
Une charte du bien vivre

La première bougie de l’association a été soufflée par 145 adhérents, dont Madeleine Ravenet, qui en est la secrétaire. Comme Alain Darney, c’est la première fois qu’elle s’investit dans le milieu associatif. « Nous avons le souci de travailler de façon responsable et intelligente, indique-t-elle. Nous faisons passer auprès des riverains le message qu’ils ont aussi leur part à effectuer. Qu’ils aient un comportement civique. Le bureau de l’Arfa envisage la rédaction d’une charte du bien vivre ensemble. »

La sécurité est également une préoccupation de l’Arfa.

« La rue de Fontcouverte est dangereuse. Les voitures roulent souvent à vive allure. La mairie a pris les choses en main. » « C’est un quartier très agréable, convient Alain Darney, qui y habite depuis cinq ans. Nous y sommes bien et nous souhaitons être entendus. Jusqu’à présent, tout se passe bien. Des élus de la Ville sont venus nous rencontrer, notamment Marlène Castre, l’adjointe déléguée au quartier Croix d’Argent. Notre but est tout simplement de défendre les souhaits des riverains quand ils sont clairement majoritaires. »

Infos : Arfa. 171, rue de la Bégude. 04 67 42 60 78 – 04 99 64 06 67
Légende photo

L’Arfa est notamment dirigée par Alain Darney et Madeleine Ravenet.


Article 2

Une résidence écologique est sortie de terre à Ovalie. Elle abrite 83 logements. Ils sont situés près du tout nouveau parc du Belvédère.
Peu à peu, le quartier prend vie.

Le Sequoia est écolo

A Ovalie, quelques familles ont déjà investi la résidence Le Séquoia, avenue de Bugarel, avant même que le programme immobilier ne soit totalement achevé. Ce bâtiment, qui fait face au stade Yves-du-Manoir, abrite 83 appartements répartis sur quatre étages, autour d’un jardin central. Le bâtiment intègre en rez-de-chaussée, sept maisons de ville en duplex, dotées d’un accès indépendant et d’un jardin privatif.

Imaginé par l’architecte Nicolas Lebunetel, cette réalisation a reçu la Pyramide d’Argent 2007, grand prix régional destiné à récompenser le meilleur projet ou réalisation architectural. Le Séquoia comporte un aspect développement durable très important. De larges balcons ainsi que la plantation d’arbres assurent une protection solaire. Des capteurs solaires placés en toiture assurent la production d’eau chaude pour l’ensemble des logements, lesquels sont tous équipés de planchers chauffants. Quant aux menuiseries, elles sont en bois issus de production contrôlée. L’eau de pluie est récupérée et stockée pour permettre notamment l’arrosage du jardin méditerranéen pendant les premières années.

Parmi ses atouts, la résidence compte également le respect de la mixité sociale, traduite par une diversité de logements (prêt locatif social, primo-accédants et accession libre). La ZAC Ovalie représente à terme 2 100 logements. Deux écoles (maternelle et élémentaire) vont bientôt sortir de terre tandis que le parc du Belvédère a été ouvert il y a un an et l’aire de jeux est déjà très appréciée des enfants d’Ovalie.

Légende photo

Des capteurs solaires assurent la production d’eau chaude.

Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison pour tous

Michel-Colucci

04 67 42 52 85

Carnaval le 18 mars à 14h. Avec le groupe occitan-brésilien Graioli. Partenaire : Comités de quartier.



Maison pour tous

Albert-Camus

04 67 27 33 41

Les rencontres carnavalesques le 21 mars de 9h30 à 14h. Parc Tastavin. Stand maquillage, gourmandises et boissons. Bal des enfants et jeux avec distributions de lots. Vin d’honneur. Partenaire : Comité de quartier Mas Drevon, Tastavin, Lemasson, association Croix d’Argent Plus.





Encadré

Médiathèque Victor-Hugo

Ouverte le mardi de 12h30 à 18h, le jeudi de 15h à 19h, le vendredi de 15h à 18h ainsi que le mercredi

et samedi de 10h à 12h30 et 13h30 à 18h.

207 rue Guillaume-Janvier. 04 67 42 46 97
Brèves

Aux abords de l’école

Depuis quelques semaines, les abords des écoles maternelle Lily-Boulanger et élémentaire Victor-Schoelcher (144 élèves) ont été améliorés. Les trottoirs ont été refaits tandis que le traçage au sol a été rafraichi et favorise sa lisibilité.
Dépistage !

Le mammobile stationne le 26 mars aux abords de l’école Simenon, boulevard Pedro-de-Luna. De 9h à 18h, les femmes de 50 à 74 ans peuvent bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du sein. Si vous ne souhaitez pas vous rendre au mammobile, vous pouvez prendre rendez-vous au centre de radiologie agréé du quartier, 18, boulevard Pedro-de-Luna. Tél. 04 67 27 27 82.
Parents, un café ?

L’association Halte Pouce organise une fois par mois un café parents. Les prochains sont sur le thème du handicap : Handicap et scolarité (24 mars), Fratries à l’épreuve du handicap (29 avril), Etablissements et services spécialisés (26 mai). La discussion débute à 20h30 au restaurant Le Clos de l’Hirondelle (550, avenue du Colonel-Pavelet, en face à la station Sabines ). Entrée libre.
Pages 28 et 29

Vies de QUARTIER
Hôpitaux facultés

Aiguelongue - IUT Hauts-de-Saint-Priest - Malbosc - Vert-Bois - Plan des Quatre-Seigneurs

Légende photo colonne

Le nouveau central téléphonique de France télécom, permet aux abonnés, reliés jusqu’à maintenant à celui d’Euromédecine, de disposer d’un meilleur accès au haut débit.


Le billet de votre élu

Philippe Thinès, adjoint délégué au quartier

« Malbosc est l’exemple des quartiers d’avenir de Montpellier »

L’année 2009 s’annonce encore comme une année importante pour Malbosc. L’ouverture de la crèche municipale La petite sirène favorise l’accueil des enfants dès leur plus jeune âge. Elle s’inscrit dans la dynamique que constituent déjà les deux écoles François-Mitterrand /Marguerite-Yourcenar et Rabelais. Nous pouvons également mettre en avant l’installation par Orange d’un nœud de raccordement qui va enfin permettre aux abonnés d’avoir le haut débit. Les nouveaux projets sont nombreux : la maison pour tous Rosa-Parks, la maison de retraite en construction, l’arrivée d’un bureau de Poste et bien d’autres. Malbosc est un bel exemple des quartiers d’avenir de Montpellier. Il réunit avec réussite la mixité sociale avec ses différents types de logements, les services publics de proximité, le lien intergénérationnel et des lieux de vie dans un respect mutuel et la joie de vivre de ses habitants.
Contacts

Philippe Thinès. maison pour tous

Albert-Dubout. 1071 avenue de la Justice-

de-Castelnau. Tél : 04 67 52 28 95

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Cédric Haution. Tél. 04 67 34 71 76

Article 1

La crèche La petite sirène accueille depuis le 9 février, les tout-petits, dans un bâtiment à haute performance énergétique, conçu par le service architecture de la Ville.
« Les yeux pétillent »

Depuis le 9 février, parents et enfants prennent progressivement leur repères dans cette toute nouvelle crèche, construite rue de Fès, dans le quartier Malbosc. La satisfaction est palpable. En premier lieu, parce que cette crèche conçue par les architectes de la Ville est extrêmement belle, colorée et fonctionnelle. « Les yeux des enfants mais aussi ceux des parents pétillent lorsqu’ils découvrent l’établissement », note avec bonheur la directrice Agnès Gaillard. L’entrée converge vers un atrium autour duquel s’organisent les circulations vers les unités de vie, les salles d’animation et les espaces extérieurs. « C’est le cœur de la crèche, le centre de vie dédié aux jeux, aux animations et aux rencontres. Il est décliné sur le thème de l’océan et de la plage mais il est évolutif », poursuit la directrice. Les trois unités de vie, bébés, moyens et grands, sont chacune équipées de salles d’activités, de dortoirs et de sanitaires et s’ouvrent directement sur des espaces extérieurs. Au rez-de-chaussée, ont été également aménagés une salle pour les jeux d’eau, un espace multi activités et une bibliothèque. L’étage est réservé au personnel qui dispose de locaux de détente, de vestiaires et de salles de douche. « Toutes les sections sont conçues en fonction de la morphologie des enfants. Les matériaux et le mobilier sont de grande qualité et répondent à un niveau de sécurité optimal ». L’établissement a été conçu en prenant en compte les critères du label “haute performance énergétique”, ce qui a impliqué notament, une isolation par l’extérieur, une ventilation naturelle et une protection solaire assurée par des pare-soleil. La crèche est totalement accessible aux personnes handicapées.

« Nous intégrons dans notre fonctionnement, explique la coordinatrice des crèches, deux et bientôt trois assistantes maternelles municipales. »
Des assistantes maternelles associées

« L’objectif est multiple : professionnaliser le métier d’assistante maternelle, leur offrir des liens privilégiés avec le personnel de la crèche et pour les familles, c’est un point d’ancrage. En cas d’absence de l’assistante maternelle, l’enfant est accueilli à La petite sirène ». Les assistantes maternelles se rendront avec leurs enfants deux fois par semaine au sein de la structure pour participer à des activités. Mais le lien va au-delà. Elles font partie intégrante de l’équipe et participent aux réunions. Neuf enfants sont accueillis dans ce cadre. C’est le principe même d’une crèche ouverte sur le quartier. Son implantation répond à une forte demande des habitants. Les 44 places proposées sont toutes pourvues. « Mon fils Théo a 22 mois, je l’ai inscrit dès sa naissance, précise un des parents. Et puis il va se faire des copains ici, qu’il retrouvera ensuite à l’école. » La crèche contribue à
créer du lien social dans un quartier, où les parents sont installés depuis peu et parfois éloignés de leurs attaches familiales. « Notre objectif, assure la directrice, c’est de tout faire pour que tout le monde, les enfants, les 17 personnes de l’équipe et les parents trouvent très vite leurs repères dans cette belle crèche. »

Coût du bâtiment : 2,3 millions d’euros financés à 76% par la Ville, 15% par la Caf et 3% par le Département.

Infos : 04 67 10 48 00
Légende photo

Théo, chez les grands, découvre les jouets de la crèche.

Article 2

Le comité féminin de l’Hérault pour la prévention et le dépistage des cancers, créé par le professeur Jean-Louis Lamarque en 1989,
fête son anniversaire le 6 mars. Vingt ans de combat pour une participation massive au dépistage du cancer du sein et du cancer colo-rectal.
Dynamique de femmes
En France, une femme sur huit est ou sera touchée par un cancer du sein. C’est pour rompre avec cette fatalité que le professeur Jean-Louis Lamarque invente en 1990 le mammobile, le dépistage par unité mobile. C’est un cabinet de radiographie aménagé dans un camion, permettant de systématiser le dépistage du cancer du sein. La Ville de Montpellier s’engage à financer ce dispositif. Le comité féminin vient en soutien à cette nouvelle forme de démarche de santé de proximité, avec pour unique objectif : convaincre toutes les femmes quels que soient leur âge, leur environnement socioculturel, de se faire dépister précocement pour éviter la maladie et éventuellement obtenir une bonne guérison. Le mammobile dispose d’un matériel ultraperformant, permettant aux radiologues de détecter une tumeur inférieure à 3 millimètres. « Du fait de la mobilité, explique la présidente Marie-Ange Rustan, le contrôle du matériel est aussi rigoureux que dans les cabinets de radiologues du département qui répondent à un cahier des charges très précis (matériel, personnel, deuxième lecture des clichés obligatoire). » « Nos bénévoles, explique Monique Cordoni, trésorière du comité féminin, vont à la rencontre des femmes, sur les marchés, dans les salons de coiffure, les cabinets paramédicaux et les entreprises pour les sensibiliser au dépistage et à la prévention. Aujourd’hui, si une femme meurt d’un cancer du sein, c’est parce qu’elle ne s’est pas fait dépister suffisamment tôt. » Monique a les mots qui claquent et les arguments imparables : « L’ablation du sein, on n’en parle jamais assez, a des conséquences désastreuses sur la femme. La perte de son intégrité physique et l’atteinte de sa féminité engendrent des problèmes psychologiques au niveau de la famille, du couple et du travail. Le dépistage peut éviter ces dégâts. »
20 ans de combat

En 2002, le dépistage gratuit du cancer du sein devient enfin un droit et est généralisé en France pour les femmes âgées de 50 à 74 ans, en association avec les radiologues agréés. L’action montpelliéraine a servi d’exemple dans d’autres départements (Orne et Aveyron) ainsi que dans quelques pays, notamment la Belgique, l’Argentine ou encore la Tunisie. L’Hérault, fort de son expérience est choisi lors de la mise en place du dépistage du cancer du colon en 2003.

Pour célébrer ses 20 ans de combat et d’action en faveur du dépistage des cancers, le comité féminin organise une fête le 6 mars 2009 dans ses locaux, au cours de laquelle un hommage au professeur Jean-Louis Lamarque sera rendu. Marie-Ange Rustan a souhaité réunir toutes les bénévoles, ainsi que Françoise Rabischong-Debever, présidente du comité pendant 14 ans, pour les mettre à l’honneur.

Infos : Comité féminin de l’Hérault - 209 rue des apothicaires – parc Euromédécine 34196 Montpellier cedex 5 - 04 67 61 00 88 – comitefeminin34@wanadoo.fr

www.comitefeminin34.com Numéro vert : 0 800 801 301
Légende photo

Le professeur Lamarque et une partie de l’équipe.
Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison pour tous

Albert-Dubout

04 67 02 68 58

Stage de yoga les 7 et 8 mars de 14h à 17h avec l’association Brassica.

Cabaret poétique vendredi 13 mars à 19h sur réservation. Animation poétique et musicale proposée par Irenne Domboué sur le thème de la négritude et dégustation de spécialités africaines avec Impression d’Afrique.




Stage d’Ikébana samedi 21 mars de 10h à 13h avec Le chant des fleurs.
Maison de quartier

Emma-Calvé

04 67 04 08 42

Visite des anciennes carrières d’ocre du Roussillon dans le Lubéron samedi 7 mars à 8h, proposée par le conservatoire des ocres et pigments appliqués. Organisateurs : maisons pour tous Emma-Calvé, George-Sand et Fanfonne-Guillierme.

Stage de cuisine africaine samedi 7 mars de 10h à 13h avec l’association Impression d’Afrique.

Carnaval “Insectival” mercredi 18 mars. Rendez-vous à 15h30 au parc Rachel puis à 16h30 au square des Brusses pour le goûter offert par le comité de quartier Montpellier Nord. Partenaires : Centres de loisirs municipaux, PEP Malbosc et Fabulos Drôles.




Puces des couturières samedi 21 mars de 9h à 18h. Vente de matériel de couture, tricot, crochet et broderie.
Brèves

Visites du zoo et de la serre

La visite du parc zoologique a lieu mercredi 25 mars (14h) sur le thème de la sauvegarde des espèces menacées. Cette sortie est gratuite, mais l’inscription est obligatoire au 04 99 61 45 43. Dans le cadre du partenariat avec les Amis d’Agropolis Muséum, Philippe Lhoste anime le 18 mars à 18h, une visite guidée de la serre amazonienne. Il abordera la façon dont les ressources naturelles de la forêt amazonienne peuvent être exploitées dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. Cette visite est payante au tarif unique de 10€ par personne (durée prévue : 1h30). L’inscription est obligatoire
au 04 99 61 45 43.

Encadré

Bibliothèque Langevin

Elle est ouverte le mardi et vendredi de 15h à 18h30, le mercredi de 10h à 12h30 et de 15h à 18h30 et le samedi de 10h à 12h30.

1071 avenue de la Justice de Castelnau. 04 67 72 58 76

Pages 30 et 31

Vies de QUARTIER
Mosson

Les Hauts de Massane - La Paillade - Celleneuve

Légende photo colonne

Une cinquantaine de personnes ont apprécié la luge au mont Aigoual dans le cadre d’une sortie proposée par la maison pour tous Léo-Lagrange.


Le billet de votre élu

Amina Benouargha-Jaffiol, adjointe déléguée au quartier

« Avec le mois de mars, place au carnaval ! »

Avec le mois de mars, place au carnaval ! Les cris des enfants vont résonner dans tout le quartier : aux Hauts de Massane le 21 mars et le 25 mars, avec la maison pour tous Léo-Lagrange. Sans compter les carnavals organisés par les écoles. C’est toujours un moment de fête à partager et une occasion de se retrouver et de créer du lien social. Créateur de liens, le jardin familial l’est aussi. Il offre depuis sa création en 2004, des occasions pour les habitants du quartier d’échanger autour du jardinage. C’est aussi, il ne faut pas l’oublier, un moyen de consommer ses propres légumes à moindre coût et de contribuer à une bonne alimentation. Enfin, ne manquez pas le rendez-vous annuel de l’association Solidarité DOM-TOM qui propose une fête des cuisinières du monde dans une ambiance antillaise à la salle des rencontres, le 14 mars prochain.

Contacts

Amina Benouargha-Jaffiol. Mairie - annexe
de la Mosson, 155 avenue de Bologne.


Tél : 04 67 40 55 01

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Stéphane Sauvion. Tél : 04 67 34 71 76


Article 1

Cinquante deux jardins familiaux, aménagés par la Ville depuis 2004, en bordure du parc Malbosc et de la rue Sainte-Barbe, font le bonheur de leurs occupants.
Un jardin près de chez soi
Harifi al Ladi est un jardinier heureux. Depuis l’été 2004, date de création des 52 parcelles en bordure de quartier Mosson, au contact de la rue Sainte-Barbe et du versant est du parc Malbosc, il cultive toute sorte de légumes sur son lopin de terre de 120 m². « Avec l’arrivée de printemps, annonce t-il fièrement, je vais planter des salades, des pommes de terre, mais aussi de l’ail, du persil et des oignons. » La terre est bonne, la Ville avait ajouté de la terre amendée sur cette zone de Malbosc, ce qui signifie en occitan “mauvais bois”. « Et puis quand arrive l’été, on se retrouve autour d’une grillade entre voisins et amis. Entre jardiniers, on échange des techniques, des boutures et des expériences ». Créateur de lien social, le jardin familial joue aussi un rôle économique indéniable.

Faire pousser ses propres légumes diminue les dépenses du foyer et apporte des garanties pour une bonne alimentation. Les 52 jardins familiaux sont tous attribués et la demande est croissante. « Dans ces jardins, précise la direction municipale des espaces verts, les changements sont fréquents. Certains déménagent ou ont des problèmes de santé les empêchant de continuer à exploiter leur lopin. Les problèmes de vandalisme, comme des vols d’outillage ou de légumes sont récurrents. »

Pour disposer d’un jardin, des critères ont été établis par la Ville. Il faut être domicilié depuis plus de cinq ans à Montpellier et résider dans un logement collectif ou une maison sans jardin. Dès qu’un lopin se libère, un tirage au sort est effectué parmi la liste d’attente pour l’attribution du jardin vacant. Le locataire signe un bail d’un an renouvelable avec la mairie et s’engage à respecter les règles d’utilisation : ne cultiver que des légumes, des fleurs et des fruits pour la consommation et l’utilisation personnelle. Il est interdit de vendre sa production. Aucune autre construction n’est autorisée sur la parcelle. Les animaux y sont interdits. Enfin, le locataire doit respecter son voisinage et entretenir son jardin. La Ville s’octroie la possibilité de reprendre le jardin si elle constate l’absence d’entretien après une mise en demeure effectuée. Le loyer est fixé à 10,80 € par mois, et une caution de 124,80 € est exigée à la signature du bail.

Depuis l’ouverture de ces jardins familiaux, la Ville a effectué un certain nombre de travaux d’amélioration : la création d’une tonnelle attenante à l’abri jardin, la mise en place de coupe vent, la création de poches d’eau dans les fossés pour la récupération d’eau de pluie, mais surtout l’aménagement extérieur avec la pose de bancs, de tables de pique-nique et la création d’allées. Le lieu est d’ailleurs devenu une aire de promenade pour les habitants du quartier.
Encadré

Conseils de jardinage

Dans le cadre du programme Main verte mis en place par la Ville, des ateliers gratuits sont organisées aux jardins familiaux de Malbosc, le samedi de 10h à 12h, de mars à décembre, par l’association Passe Muraille. Ils sont ouverts à tous, aux locataires des jardins familiaux bien sûr mais aussi à toutes les personnes intéressées.

7 mars : présentation et utilisation des différents outils du jardinier les plus utiles.

14 mars : semis, bouturage, séparation des racines, marcottage, troc de plantes.

28 mars : organisation du potager, déterminer les parcelles en vue d’une rotation des cultures et choisir l’emplacement des plantations.

4 avril : recettes simples et originales du potager fleuri.

Infos : 04 67 20 99 00
Légende photo

Harifi al Ladi cultive son jardin depuis 2004.

Article 2

La traditionnelle fête des cuisinières organisée par l’association Solidarité DOM-TOM a lieu le samedi 14 mars à partir de 12h30 à la salle des rencontres de la mairie.
Saveurs du monde

C’est une tradition. Chaque année, l’association Solidarité DOM-TOM convie les gourmets à la fête des cuisinières, un rendez-vous qui mêle plaisirs culinaires et traditions culturelles. L’atelier cuisine de l’association fabrique des plats antillais, mais aussi africains et asiatiques et les vend à la salle des rencontres (Hôtel de ville) pour un prix modique (10 €) le 14 mars. Cette fête fait écho à une vieille tradition guadeloupéenne. En effet, le 14 juillet 1916, un groupe de femmes de Pointe-à-Pitre crée une “tontine”, dans le but de permettre à ses adhérentes de pouvoir payer des funérailles décentes. De cette tontine, naît alors la première mutuelle de la Guadeloupe, “le cuistot mutuel”, communément appelée les cuisinières. Depuis lors, la fête des cuisinières est célébrée chaque année en août, jour de la Saint-Laurent, patron des cuisinières. Elle commence par une longue procession à travers la ville de Pointe-à-Pitre, où près de 200 cordons bleus défilent vêtues de leurs plus belles robes traditionnelles. La fête se poursuit par un déjeuner dans une ambiance de danses et de chants traditionnels.

« Le but, explique Jean-Claude Senneville, directeur de Solidarité DOM-TOM est d’implanter cette tradition dans la région et de promouvoir aussi la culture ultramarine à travers l’art culinaire. Nous attendons près de 400 personnes. Outre le repas, les convives pourront découvrir une exposition – vente de peinture de Nathalie Romero, de l’artisanat caribéen avec Jacky Amisodarun et apprécier des danses traditionnelles grâce à la participation des associations Racin’ et Métiss’Ka. »

Infos : réservation sur place le jour même à partir de 12h30 - 04 67 45 70 30
Légende photo

Effervescence de spécialités culinaires.

Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison pour tous

Georges-Brassens

04 67 40 40 11

FLM Tennis Tour mercredi 11 mars de 10h à 12h. Mise en place d’animations sportives autour du tennis afin de faire connaître le site “Fête le mur” sur le plateau sportif de l’école Louis-Armstrong.




Les rendez-vous de l’emploi : forum métiers et apprentissage jeudi 19 mars à partir de 9h30 avec Face Hérault.




Carnaval samedi 21 mars de 9h à 12h. Rassemblement sur la place Jacques-Brel. Partenaire : Réseau d’éducation prioritaire des Hauts de Massane.




Dimanche Evasion à Sigean le 22 mars à 8h.

Sortie familiale le 28 mars de 13h30 à 17h, dans le centre historique de Montpellier.

Dimanche de Massane oriental et arabo andalou, le 29 mars à 15h30, avec l’association la Rose des Sables.
Maison pour tous

Marie-Curie

04 67 75 10 34

Soirée bugnes samedi 7 mars à 18h30 organisée par l’association Celleneuve Marche.


Repas dansant vendredi 13 mars à 19h. Soirée aveyronnaise aligot animée par Dj El Pato.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

similaire:

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconProcedure adaptee (article 28 du cmp)
«documentation» sur le site marchés publics du Département soit sur le site Internet du Ministère de l’économie, des finances et...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconSynopsis concept IL s’agit de concevoir un site web destiné à la...
«une approche textuelle» qui présente un objet phare de l’histoire du design et qui permet approfondir ses connaissances au moyen...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconVers une meilleure compréhension des attentes en magasin inférées...
«configuration» anticipée d’un point de vente à la lumière de la symbolique de l’enseigne et suite à l’expérience vécue par le client...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRésumé Un nouveau mode publication s’est développé sur Internet au...
«L’information alternative et Indépendante sur Internet, à travers le phénomène des weblogs»

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconStudiolo n°1 Revue d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome
«le parler visible», un parcours personnel dans l’abondante littérature sur les rapports entre la plume et le pinceau dans la peinture...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconTranscription du reportage sur l’afp sur les métamorphoses de Sotchi
Maintenant tout va bien. Les gens voient les résultats, ce qui a été fait sur le plan social, les routes, les travaux et la ville...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconA)le bus mémoire qui fait la liaison entre le processeur et la mémoire...
«chipset» (jeu de composants) dont le rôle essentiel est de réguler les échanges entre les différents éléments de l’unité centrale....

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconI initiation
Suivez-moi bien. IL va me falloir discuter une ou deux idées qui sont universellement acceptées. Ainsi, par exemple, la géographie...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconProgramme accompagnateur suisse
«hate radio» reprend de vraies émissions de la rtlm et les restitue en direct, sur scène, dans un studio reconstruit d’après le studio...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconPour permettre aux rois de France de rejoindre plus rapidement leur...
«marché» représente les nocturnes de magasins, les épiceries de dépannages. La ville qui dort parle de densité résidentielle. La...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com