Aigues-mortes exposition








télécharger 17.83 Kb.
titreAigues-mortes exposition
date de publication28.04.2018
taille17.83 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos


AIGUES-MORTES

EXPOSITION

Peinture, Sculpture

Aline JANSEN & HERREL

« Espaces habités »

Du 10 au 25 juin 2017

Chapelle des Capucins

Vernissage vendredi 9 juin à 19h

COMMUNIQUE DE PRESSE
Aline JANSEN
Née à Montpellier, Aline Jansen étudie le fusain et le croquis vivant, aux Beaux Arts de Montpellier, puis l’histoire de l’art à l’université des Lettres.
Sa carrière de peintre commence en 1975 par ses premières expositions personnelles dans le Nord de la France, Paris, Laon.
Aujourd’hui, établie à Aigues-Mortes où elle participe à de nombreux salons et foires internationales en France et à l’étranger, exposant également en galerie.
Depuis 2008, elle élabore un nouveau travail de photos plasticiennes, tirées en digigraphie et montées sur dibond. En recomposant numériquement ses espaces plastiques et ses photos et en introduisant peinture et matière, elle crée un univers urbain immédiatement identifiable.
Ni pleinement figuratives, ni totalement abstraites, les œuvres d’Aline Jansen s’élaborent à partir de fragments de ses peintures, enrichis par la présence de photographies tirées de son saisissement du monde urbain. Cette mise en scène, véritable interprétation de supports et de thématiques, donne lieu à une nouvelle représentation du réel, modifiant les dimensions en jeu et la perception de ses œuvres.
A une architecture urbaine parcellisée dans l’espace comme dans le temps, réplique l’omniprésence de la voiture, prolongement motorisé du corps humain pris dans un mouvement incessant. On peut alors parler de la volonté réfléchie de déplacer les frontières, d’ouvrir de nouveaux espaces de rencontres, dans une confrontation esthétique et spontanée où l’artiste développe un langage recomposé, une syntaxe personnelle.
A cette écriture aux possibilités étendues, Aline Jansen confie un temps et une poétique indépendants mais cohérents ; la révélation du sens, elle, est partagée en toute confiance avec l’imaginaire du visiteur, puissamment porté par un sentiment d’élévation et d’affranchissement du réel.

HERREL
D’aussi loin qu’il se souvienne, la sculpture a toujours été l’unique obsession d’Herrel,

des craies d’école de son enfance dont il fit ses premières œuvres aux premières pierres glanées ici ou là.
Parce que la vie s’échine bien souvent à vous éloigner des rêves de votre jeunesse, Herrel s’écarte de son chemin et devient plus tard directeur artistique d’un grand groupe de médias.
La relative vacuité de son travail de création au sein d’une industrie qui vénère l’éphémère l’amènera pourtant à décider d’infléchir le cours de sa vie et revenir à la source de sa vocation.

Il est temps pour lui d’arrêter de nier ce qui s’impose à lui comme une évidence.
Il est et sera sculpteur.
Il s’attaque directement au marbre. Le graal du sculpteur.

Le marbre comme une mise en abyme du monde dans lequel il vit. Comme une réponse à l’accélération technologique de notre époque et la futilité des modes et tendances qui s’y succèdent.

L’éternité face au culte de l’éphémère.
Aux Hommes qui semblent avoir oublié la brièveté de leur présence sur la terre depuis sa création, il oppose un témoignage durable de ce que fut notre temps.
Il choisit à contre courant de travailler le marbre « sans filet », en taille directe pour s’interdire tout droit à l’erreur. Une chose caractérise sa démarche : le sens de l’Éthique. Être un artiste est pour lui une nécessité et non une posture. Créer est pour lui une manière d’être au Monde. Un regard sur le monde qui lui est propre, à la fois bienveillant et inquiet. Un témoignage sur les contradictions de notre époque, son productivisme forcené et sa soif de croissance effrénée, la perte de conscience de l’autre. Son travail se veut le témoignage de ce qui peut-être aura causé la perte de notre humanité, que regarderont nos successeurs, s’il en est encore, dans quelques milliers d’années.
Le regard que porte Herrel sur notre monde actuel, ses dérives, ses paradoxes, est sans concession sur le fond, beau et extrêmement pur sur la forme. Parce que ce monde manque aussi de beauté, l’artiste ne se contente pas d’observer fiévreusement ces dérives mais en fait un appel à sauver ce qui peut encore l’être, nous rappelle la beauté de ce monde et la nécessité de la préserver. Il pose par ailleurs clairement la question du rapport entre l’Homme et la Nature.
Les œuvres d’Herrel trouvent racine dans ce lien immémorial qui a toujours uni l’homme à son environnement et rappellent justement l’Homme à ses racines. Humblement, mais aussi parfois violemment lorsque les éléments s’emportent brutalement.

Ces racines, ce lien charnel qui nous relie à la Terre sont d’ailleurs physiquement présentes dans nombre de ses œuvres.
Si le constat est sans concession, il se veut teinté d’une note d’optimisme, comme un appel à faire évoluer positivement les consciences. Renouer avec une certaine idée de l’unité entre l’Homme et la Nature, certes, mais aussi entre les hommes.

Puissance de l’œuvre, force du message et beauté des formes.
Le marbre toujours. Douceur du toucher et pureté du trait. Intemporalité des vérités figées dans le temps.
Ouvert tous les jours

10h-13h30 / 14h30-19h

Entrée Libre
Renseignements :

Office de Tourisme : 04 66 53 73 00 www.ot-aiguesmortes.fr

similaire:

Aigues-mortes exposition iconDessins aquarelles gouaches pastels
«gitans et leur roulotte pres des remparts d’aigues mortes» Aquarelle signée en bas à droite. 38x52 cm

Aigues-mortes exposition iconMémoires mortes

Aigues-mortes exposition iconMémoires mortes reprogrammables effaçables aux rayons ultra-violets

Aigues-mortes exposition iconArticle Conformité aux Lois et Règlements
...

Aigues-mortes exposition icon* Boîte à outils Images, textes & vidéos libres de droit
«carte blanche», l’agence Guyard/Bregman. L’exposition se tiendra du 25 février au 25 avril 2014. Le titre de l’exposition est :...

Aigues-mortes exposition iconCours : dates non définies : journées de formation sur les ancres...
«Les terrassiers de Clio», au musée archéologique de Saint- raphaël Contacts : Anne Joncheray et Lénaïc Riaudel

Aigues-mortes exposition iconAgde 2 aires : borne Raclet à super u + une aire Mun aigues vives
«bienvenue à la ferme» camping La Pujade, Mr Claude Journes, T0468769047- d6113 puis D8 route de Montolieu, à 450 m, La Pujade, services...

Aigues-mortes exposition iconLes tableaux d’une exposition
«Tableaux d’une exposition». Cette partition inventive et fascinante reste cependant assez méconnue dans sa version piano. C’est...

Aigues-mortes exposition iconPartenariat exposition fornasetti
«Climats», à la force de ses vins, mais aussi à la sensibilité et à la féminité qui sont des thèmes forts de ses productions, le...

Aigues-mortes exposition iconLieu de l’exposition: Maison des Artistes à Moscou (Moscou,11 rue Kuznetsky most)
«in person» : exposition des œuvres originales ou des copies d'œuvres originales








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com