Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour








télécharger 231.34 Kb.
titreLe rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour
page5/5
date de publication29.04.2018
taille231.34 Kb.
typeRapport
ar.21-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5

La Plante aux Jouberts ou Champ-Belin faisait partie du fief de la Cure sur la paroisse de Pellouailles.


1790, le 27 février : Extrait des registres du greffe de la municipalité de Villevêque par lesquels apert que, des déclarations des biens ecclésiastiques de la ditte paroisse a été extrait ce qui suit :

Extrait de la déclaration des biens dépendants du temporel de la cure de Villevêque, que fait le S[ieu]r Dumesnil curé de la ditte paroisse, à Messieurs les maire, et officiers municipaux de la dittte paroisse de Villevêque ; consistents :

1° Dans la maison presbitérale, cour, jardin et vergers.

2° Dans une pièce de terre labourable atenante au verger, et une autre petite pièce de terre aussy labourable, en face de la maison, servant d’aireau et décharge, les dittes pièces contenantes environ dix huit boisselées.

3° Dans quatorze quartiers de vigne ruinée par la gellée de l’hivert dernier et situés en différents clos.

4° Dans douze quartiers environ, de bon pré et vingt de mauvais, situés en différents cantons ;

5° Dans une mauvaise pâture plantée d’arbres et contenant une boisselée et demy.

6° Dans une rente foncière de dix livres sur une maison sise en ce bourg.

7° Dans un fief, qui s’étend sur une partie de la paroisse de Villevêque et Pellouaille son annexe, au quel fief sont dus des redevances en bled, volailles et deniers.

8° Dans l’ameublement d’une chambre dans la cure, estimée cent livres par le donataire et payable en argent suivant la volonté des héritiers du prédécesseur.

9° Dans un contrat de trois cent livres, aujourd’huy entre les mains du titullaire personnellement chargé par le donnateur d’acquiter pour quinze livres de service annuel.

10° Dans une rente foncière de cinquante sept septiers de grains dont partie en froment, partie en seigle, partie en orge et partie en avoinne, tenue à titre de divin service, des Seigneurs Evêques d’Angers, et assise sur leur temporel situées sur la paroisse de Villevêque, la ditte rente due rendue dans le grenier du curé de Villevêque.

11° Dans un droit de dixmes sur différents terrains des paroisses de Corzé, Villevêque et Pellouaille son annexe.

Lesquels objets font tout le temporel de la ditte cure de Villevêque, et sont situés es paroisses de Corzé, Soucelle, Villevêquee t Pellouaille son annexe et font ensembles la somme de trois milles six cent livres de revenu annuel.

Les charges consistent :

1° En trois septiers d’orge dus auprêtre déservant l’annexe de Pellouaille, et dix huit boisseaux de seigle à la cure de Corzé.

2° Les enfants trouvés exposés sur le fief et notamment une petite fille élevée, nourrie et entretenue à la cure.

3° Les impositions en proportion des autres biens de la paroisse.

4° La messe de paroisse toutes feste et dimanche et quelques autres messes sur la semaine, le tout à cent cinquante livres ou environ ;

5° Les cens, rentes et devoirs féaudaux, qui ne vont pas loing, et les réparations sur tous les biens.

6° Environ 15 à 18 communiants qui exigeroient au moins deux vicaires.

Laquelle déclaration cy-dessus j’affirme sincère et véritable, et n’ay aucune connaissance qu’il ait été soustrait ni directement ni indirectement aucuns titres et domaines relatifs à la ditte cure ; en foi de quoi je signé le vingt sept février mil sept cent quatre vingt dix.
Signé Dumesnil curé de Villevêque


Et au bas est écrit ; collationné par nous secrétaire greffier soussigné, le treize mars mil sept cent quatre vingt dix.

Signé Bellanger. »

Suivent les déclarations des chapelains titulaires de chapelles à Villevêque, qu’on trouvera dans la partie consacrée aux différentes chapelles.

Il s’agit de :

- Me Urbain Bardoul, prêtre, titulaire des chapelles de la Croix, du Crucifix, de St-Jean.

  • Me Drouin prêtre, chapelain de la chapelle de la Sacristie ou Segrétainnerie et la Mausionnerie y réunie.

  • Me A. Drouin curé de la Potherie titulaire de la chapelle St Mathieu

  • Me René Rabeau, prêtre, titulaire de la chapelle de la Callerie.

  • Me Parage de l’Epinay, prêtre, titulaire de la chapelle domestique de la Parerie et de la chapelle de l’écolle des garçons

  • Le Sieur Pierre Mongodin chanoine de l’église collégiale St Pierre d’Angers, titulaire de la chapelle dite Chauverie.

  • ‘A D 49, 1 Q 1248).

1 "Villevêque, le prebytère : étude préalable à la restauration des façades", par Jeanneau (François) , Architecte en chef des Monuments Historiques, 50 bis rue des Lices, 49100 Angers, tel : 02 41 88 06 04, juin 2003. L'analyse historique et documentaire a été réalisée par Bénédicte Fillion.

2 Follain (Antoine) : “Une histoire passée inaperçue : la fiscalisation des biens communaux au prétexte des “amortissements, francs-fiefx et nouveaux acquêts” aux XVIe et XVVVIIe siècles”; 2004, à paraître.

3 Et non 516, comme l’indique par erreur, le dictionnaire de C. Port mis à jour.

4 Le salpètre ou nitrate de calcium était recherché en tant que composant de la poudre noire. Ces sels se déposent en surface après avoir été dissous et transportés par l’eau de capillarité présente dans les murs. Ils se forment à partir du calcaire (carbonate de calcium) des murs sous l’action de l’acide nitrique d’origine bactérienne, résultat de la combinaison de l’oxygène de l’air avec l’ammoniac provenant de la décomposition de la matière organique du sol.

5 Et non Larage comme l'indique l'étude de 2003, déjà citée, en vue de la restauration des façades.

6« Dellêstre (Sébastien-Michel), né à Angers le 3 sept. 1802, élève de l’école des Arts d’Angers, d’abord instituteur, puis conducteur des Ponts et Chaussées à Segré, ensuite à Angers, quitta en 1839 les fonctions publiques pour ouvrir un cabinet d’architecte, qui devint bien vite fréquenté . Il a construit dans le département une cinquantaine d’églises, notamment celle de Longué et nombre de châteaux, entre autres celui de la Bellière. M. Isabelle, architecte du gouvernement l’avait délégué au titre d’architecte-inspecteur de l’école des arts d’Angers, juge au tribunal de commerce en 1852-1862, il était depuis 1860 membre du conseil municipal [d’Angers] jusqu’à sa mort survenue le 5 mars 1864 ». (C. Port).

7 Ce chapitre a fait l’objet d’un article publié dans les Cahiers du Baugeois, N° 26, avril-mai-juin 1995

8"Répertoire historique et archéologique de l'Anjou : Epigraphie de Maine-et-Loire, IX, Dix huitième siècle". Publié par la Commission Archéologique, Année 1869. Angers, Lachèse, 1869.


9 Revue de l'Anjou, 1869, p. 207

10 "Guide 49 Maine-et-Loire" p.43.

11 in Revue de l'Anjou, 1880, p. 202.


12Verrier (A-J.) et Onillon (R.) : "Glossaire étymologique et historique des patois et parlers de l'Anjou, comprenant le glossaire proprement dit, des dialogues, contes, récits et nouvelles en patois, le folklore de la province", Genève, Slatkine reprints, 1970, 2 tomes en un volume, 53O et 587 p. (réimpression de l'édition d'Angers, 1908).

13 Archives de la cure de Villevêque conservées aux archives diocésaines.

14 Port (Célestin) : "Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire", Angers-Paris, 1876, 3 tomes. (reproduction fac-simile par l'atelier d'art Philippe Petit, Angers, 1974).

15 Conneau (Jean) : "Le symbolisme de l'ascia, du niveau et du fil à plomb représentés sur les stèles et sarcophages gallo-romains." In Forum n° 3, octobre 1973.

16 Michel (Francisque) : "Histoire des races maudites de la France et de l'Espagne", Estella (Navarra), 1983, 373 et 341 p. ( réimpression de l'édition en 2 tomes de 1847).

17Humbert (Claude) : "Ornamental design, 1000 motifs ornementaux par ....", Office du livre, Friboourg, 1970

18 Duvert (Michel) : "Etude de l'art funéraire dans la vallée de la Nive (Labourd, Euskadi Nord)", in "Hil Harriak: Actes du colloque international sur la stèle discoîdale. Musée Basque, Bayonne, juillet 1982. Compte-rendu in Mythologie Française n° 146, juillet-septembre 1987 p. 33.

19Barandiaran (Jose Miguel de) : "Mythologie basque", Annales Pyrénéennes, Association E.S.P.E.R. Toulouse, 120 p. s. d. (1988 ?)

20 Lefèvre (Guy) : "Les signes lapidaires des églises de l'Orne". Mémoire de thèse de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Paris, 2 tomes dactylographiés, 1983.

21 Dufournet (Paul) : "Trois expressions de l'art populaire en Savoie." in Le monde alpin et rhodanien, revue régionale d'ethnologie, n° 1, 1974, pp. 65-67. Chantemerle éditeur, Nyons.


22Ménard (Christian) : "L'enseignement à Villevêque à travers les âges", in Villevêque aujourd'hui, (bulletin municipal), 1992, 1993, 1994.

23 Ouest-France : "Un sarcophage contenant un squelette découvert dans la cour du presbytère de Villevêque", 14-15 août 1971; et "Après le sarcophage contenant un squelette, nouvelles découvertes dans la cour du presbytère de Villevêque", 17 août 1971.

Sarazin (André) : "A l'occasion de travaux dans le jardin du presbytère...Découverte de sarcophages à Villevêque", in Le Courrier de l'Ouest, 18 août 1971.

Delavigne (Raymond) : “Copie du rapport manuscrit adressé à M. Sarazin, sur ces découvertes”.

24 Port (C.) "Dictionnaire historique, biographique et géographique de Maine-et-Loire",

25 Cette annexe est extraite des actes du colloque de Mons en 1979. J-L. Van Delle était le sécrétaire-trésorier du Centre International de Recherches Glyptiques.

26Mandl (Franz) : "Felsritzbilder des ôstlichen dachsteinplateaus", Trautenfels 'Autriche) , 72 p. 1988.

27Maille (L.) : "Marques de compagnons du château royal de Najac", in Archéocivilisation, n° 9, Déc. 197O- juin 1971, p. 61.

28 Chevalier (Jean) et Gheerbrant (Alain) : "Dictionnaire des symboles, mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres." Seghers, Paris, réed. 1974, 4 tomes.



29Sarazin (André) : "Fermes et logis du bocage de l'ouest, Anjou, Maine, Vendée", Editions Serg, 1975.

30 Vieux (Maurice) : "Les secrets des bâtisseurs", Editions Robert Laffont, Paris, 1975.

31 Dabin (Pierre) : "Les traces de "Compostelle" à travers l'Anjou" in "Anjou insolite", pp 79-95, Impr. Laine, Angers, 1977.

32Cirlot (J.-E.) : "A dictionary of symbols", Routledge, London, 1990. Traduit de l'espagnol 1962.

33 Bayard ( J.-P.) : "Les talismans", Tchou, Paris, 1976

34 Munsc (René H.) : "Modèles d'alphabets. Romain.", Eyrolles éditeur, Paris, 32 p. 1967.

35 Chardon (R.) : "Inscriptions et graffiti dans les carrières de Paris", in Actes du 1er congrès international de Subterranologie, Rêves (Hainaut), 11-14 juillet 1987, pp. 19-42.

36 Herber (J.) : "Graffiti d'églises en Basse-Normandie", in Archéocivilisation, n° 9-10, déc. 1970- juin 1971.

37 Archives de la cure de Villevêque : Registre des actes de baptêmes, mariages et décès.

38 Archives municipales de Durtal. Registre de l'Etat- civil. Année 1809 . N° 42 du registre des naissances.

39 Musée des graffiti historiques gravés et sculptés, Impasse Jules FERRY, 60 550 Verneuil-en-Halatte.

40Dont le responsable était André Loiseau, président du conseil paroissial.

41 Voir :

- Le Courrier de l’Ouest du 18 août 1971 : « A l’occasion de travaux dans le jardin du presbytère…découverte de sarcophages à Villevêque », sous la signature de A. Sarazin, correspondant de la Circonscription des Antiquités..

- Ouest-France du 14 et 15 août 1971 : « Un sarcophage contenant un squelette découvert dans la cour du presbytère de Villevêque » ; et 17 août 1971 :  « Après le sarcophage contenant un squelette, nouvelles découvertes dans la cour du presbytère de Villevêque ».

42 Guénon : “La porte étroite” , Etudes traditionnelles , n° de déc. 1938.

43 Il s’agit d’une fausse lecture pour « Goueshe ». Je lis dans ce même document « Clos de la Goueshe aparament que la Goueshe et le clos des Portes sont la même chose ».

44 Hélye Bellemothe était sous-fermier de la châtellenie de Villevêque. Cf A D 49 G 2822°
1   2   3   4   5

similaire:

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconEnjeux et spécificités des relation avec les universités dans les...
«Il n’y a pas de plus grand enjeu pour l’enseignement supérieur que son rapport au territoire et à la territorialité»1, ce propos...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconLa contribution de la Cour de cassation à la construction juridique...
«pouvoir judiciaire européen», pour reprendre la terminologie d’un des membres les plus éminents de la Cour de Luxembourg[2], et...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconAdresse e-mail
«L’habit fait-il le moine?», La cour où l’on «s’harnachoit d’orfaverie» : les commandes de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. (à...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconI oncle Anghel
«œufs rouges», Dimi sortit dans la cour, mettre feu à la moyette et tirer des coups de fusil à blanc. Toute la marmaille le suivit,...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconQuestions reponses a propos des cours d'esh et d'economie approfondie
«toutes choses égales par ailleurs» ? Je rencontre très souvent cette ‘expression' dans des documents d’éco et ne suis pas tellement...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour icon1Conseil Municipal du 29 Février 2008 1Budget primitif 2008
«Cœur de Village» visant le réaménagement et l’embellissement des abords de l’Eglise, des rues Basse-cour et Jules Guillot et du...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconLe rapport M. Gilles carrez
«quelle est la légitimité d’un régime fiscal dont le seul intérêt est de permettre d’éviter l’impôt ?» (71). Sans adhérer pleinement...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconLe rapport M. Gilles carrez
«quelle est la légitimité d’un régime fiscal dont le seul intérêt est de permettre d’éviter l’impôt ?» (71). Sans adhérer pleinement...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...

Le rapport adressé à M. Sarasin à propos des sarcophages découverts dans la cour iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com