Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet








télécharger 12.16 Kb.
titreSn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet
date de publication23.12.2016
taille12.16 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
ANALYSE de SEGMENTS SOULIGNES

TEXTE 1

Whitcross is no town, nor even a hamlet; it is but a stone pillar set up where four roads meet: whitewashed, I suppose, to be more obvious at a distance and in darkness. Four arms spring from its summit: the nearest town to which these point is, according to the inscription, distant ten miles; the farthest, above twenty. (…)

I struck straight into the heath; I held on to a hollow I saw deeply furrowing the brown moorside; I waded knee-deep in its dark growth; I turned with its turnings, and finding a moss-blackened granite crag in a hidden angle, I sat down under it. High banks of moor were about me; the crag protected my head: the sky was over that.

Some time passed before I felt tranquil even here: I had a vague dread that wild cattle might be near, or that some sportsman or poacher might discover me. If a gust of wind swept the waste, I looked up, fearing it was the rush of a bull; if a plover whistled, I imagined it a man. Finding my apprehensions unfounded, however, and calmed by the deep silence that reigned as evening declined at nightfall, I took confidence. As yet I had not thought; I had only listened, watched, dreaded; now I regained the faculty of reflection.

What was I to do? Where to go? Oh, intolerable questions, when I could do nothing and go nowhere! — when a long way must yet be measured by my weary, trembling limbs before I could reach human habitation — when cold charity must be entreated before I could get a lodging: reluctant sympathy importuned, almost certain repulse incurred, before my tale could be listened to, or one of my wants relieved!

Jane Eyre, Charlotte Bronte, Ch.28
The crag

Propriétés primitives de la notion : SN (syntagme nominal) « the crag » (fonction : sujet du verbe « protected »), composé d’un nom commun (noyau du SN) singulier, neutre, dont le référent est inanimé, particulier spécifique. Le nom est déterminé par l’article défini the.

Fonctionnement : le nom fonctionne au discontinu. The ne m’indique rien quant au fonctionnement du nom. En revanche, nous avons plus haut dans le texte une première référence au rocher, « a …. crag » avec un nom déterminé par l’article indéfini singulier a qui détermine nécessairement un nom discontinu, ici crag.
Human habitation

Propriétés primitives de la notion : SN « Ø human habitation » (fonction : COD du verbe « reach ») composé d’un nom commun singulier, neutre générique, d’un adjectif qualificatif épithète « human » et d’une détermination zéro (Ø).

Fonctionnement : article zéro + N (singulier) = fonctionnement continu (compact).

Le N habitation permet deux lectures lexicales :

  • comme continu : il renvoie au principe d’habiter, the activity of living, the fact that [human beings] live here.

  • Comme discontinu: il renvoie à l’habitat lui-même (dwelling) – donc pluralisable habitations

Ici l’auteur réfère au principe d’habiter (abstrait) – sorte de prédicat nominalisé. Le sujet du procès est sous-jacent à l’adjectif human. Le référent est envisagé abstraitement car les maisons sont encore théoriques = procès théorique « I could reach », la vérité n’est pas avérée et on n’est pas sur que le procès va se réaliser.
A lodging

Propriétés primitives de la notion : SN (syntagme nominal) « a lodging» (fonction : COD du verbe « get»), composé d’un nom commun inanimé singulier neutre particulier non spécifique (any) + article indéfini singulier a.

Fonctionnement : discontinu

Là aussi le procès est encore théorique mais on envisage de façon un peu plus concrète. La référence prend forme. Ici on envisage le lieu concret où l’on habite. Suit le mouvement du théorique au concret dans le texte.

TEXTE 2

The chateau into which my valet had ventured to make forcible entrance, rather than permit me, in my desperately wounded condition, to pass *a night in the open air, was one of those piles of commingled gloom and grandeur which have so long frowned among the Appennines, not less in fact than in the fancy of Mrs. Radcliffe. To all appearance it had been temporarily and very lately abandoned. We established ourselves in one of the smallest and least sumptuously furnished apartments. It lay in a remote turret of the building. Its decorations were rich, yet tattered and antique. Its walls were hung with tapestry and bedecked with manifold and multiform armorial trophies, together with an unusually great number of very spirited modern paintings in frames of rich golden arabesque. In these paintings, which depended from the walls not only in their main surfaces, but in very many nooks which the bizarre architecture of the chateau rendered necessary—in these paintings my incipient delirium, perhaps, had caused me to take deep interest; so that I bade Pedro to close the heavy shutters of the room—since it was already *night—to light the tongues of a tall candelabrum which stood by the head of my bed—and to throw open far and wide the fringed curtains of black velvet which enveloped the bed itself. I wished all this done that I might resign myself, if not to sleep, at least alternately to the contemplation of these pictures, and the perusal of a small volume which had been found upon the pillow, and which purported to criticise and describe them.

“the Oval Portrait”, E.A. Poe, The Works of E.A. Poe.
Analyse contrastive “a night” / “Ønight”:
To pass a night = SN = N commun singulier neutre inanimé particulier non spécifique déterminé par l’article indéfini singulier a → fonctionnement discontinu (one night = comptable) : « a night » renvoie à un lapse de temps précis, délimité dans le temps avec des frontières, du crépuscule à l’aube, et je peux le dénombrer au fil des jours (one, two, three nights etc.) : glose = to pass one night.

/ it was already Ø night: = SN = N commun singulier neutre inanimé déterminé par l’article zéro indéfini Ø → fonctionnement continu, compact (pas mesurable). Je ne renvoie à aucun lapse de temps concret, délimitable et additionnable à un autre, mais à une qualité du moment : glose : « it was dark ». Emploi qualitatitif de ØN.

similaire:

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconPib nominal = somme des quantités de biens finaux produits multipliées par leur prix courant

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconLes relations entre le Droit Administratif Général et le Droit de la Fonction Publique
«fonction publique» est déterminée pour partie au moins par des considérations d'ordre politique

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet icon«Nous devons démuseler la musique si nous voulons lui permettre d’accomplir...
«L’art n’a pas pour fonction de rassurer. S’il rassurait, IL serait mort depuis longtemps»

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconNote : Débit d’air maximum réglé sur 100% du débit d’air nominal
«Les valeurs limites de l’émergence sont de 5 dB(A) en période diurne (de 7 heures à 22 heures) et de 3 dB(A) en période nocturne...

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconRÉsumé La fonction «opérations»

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconFonction societe representant

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconSujet de thèse

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconL’attribut du sujet

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconRésumé du sujet

Sn (syntagme nominal) «the crag» (fonction : sujet iconPour la fonction Chargé(e) de certification








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com