Paris drouot richelieu – salle 4








télécharger 482.54 Kb.
titreParis drouot richelieu – salle 4
page9/12
date de publication09.06.2018
taille482.54 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

Estimation : 60 / 80 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 246, n° 342.

169. Plaque de milieu
Fer de milieu de forme rectangulaire à grande réserve centrale ajourée.La bordure est formée de fins entrelacs ponctués de formes géométriques et terminés aux extrémités par deux fleurons déployés. Dans le goût des fers de la fin du XVIème ou du début du XVIIème siècle.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 80 x 55 mm.
Estimation : 60 / 80 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des rois de France, op. cit., page 246, n° 342.

170. Plaque de milieu
Fer de milieu de forme carrée à large réserve centrale ajourée. La bordure est ornée d’entrelacs géométriques et feuillages dans un encadrement de filets dans l’esprit des fers de la Renaissance ou de la fin du XVIème siècle.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 80 x 80 mm.
Estimation : 60 / 80 €
Bibliographie : DEVILLE, La reliure française, op. cit., vol. 1, planche IX.

171. Lot composé de cinq fers décoratifs


  • Fer à main et plaque à décor de cartouche blasonné de forme polonaise dans un entourage de feuillages et entrelacs stylisés.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 60 x 40 mm chacun.


  • Deux tampons typographiques, l’un reprenant le motif précédent, l’autre composé d’un cartouche ovale allongé surmonté d’une couronne princière anglaise.

Métal et sabot en bois.

XIXème ou XXème siècle.
Dimensions : 65 x 40 mm et 60 x 60 mm.


  • Grand fer de milieu en métal de forme ovale à réserve ajourée. La bordure de petites palmettes stylisées est agrémentée de quartes feuilles et de fleurons dans des petits motifs rayonnant.

Métal.

Milieu du XIXème siècle.
Dimensions : 140 x 90 mm.
Estimation : 30 / 50 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 217, n° 304 ; page 219, n° 307 ; page 245, n° 341.

172. Fer à main de la Bibliothèque du Palais de Saint-Cloud
Fer à main circulaire à une aigle éployée d’or, sur un monde vierge accostée à dextre de la lettre S et à senestre de la lettre C dans une bordure à rai de perles.

Bronze.

XIXème siècle.
Diamètre : 25 mm.
Estimation : 50 / 100 €
C’est au Palais de Saint-Cloud que, le 18 mai 1804, Napoléon Bonaparte fut proclamé empereur des Français et que, le 2 décembre 1852, le Prince Président Louis-Napoléon Bonaparte fut proclamé empereur à son tour et y installa l’une de ses résidences.

173. Plaque de milieu
Plaque de milieu figurant les armes de l’Auvergne : dans un écu d’or au gonfanon de gueules frangé de sinople.

Bronze.

XIXème ou XXème siècle.
Dimensions : 55 x 47 mm.
Estimation : 60 / 80 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op.cit., page 183, n° 254.

174. Plaque de milieu
Petite plaque de milieu de forme rectangulaire gravée « Agenda ».

Bronze.

Fin du XIXème siècle.
Dimensions : 85 x 30 mm.
Estimation : 20 / 30 €

175. Croix de fer
Fer décoratif à la croix de fer doublée en creux.

Bronze.

XIXème siècle – XXème siècle.
Dimensions : 24 x 24 mm.
Estimation : 30 / 50 €

176. Plaques décoratives fleurdelysées
Ensemble de deux plaques décoratives à motif de fleur de lys, l’une en relief, l’autre doublée en creux.

XIXème siècle.
Dimensions : 65 x 40 mm et 105 x 70 mm.
Estimation : 120 / 150 €

177. Lot de trois fers d’encadrement héraldiques
Lot de trois fers héraldiques à réserve centrale d’un blason vierge, dans un entourage de feuillages et d’entrelacs stylisés dans le goût du XVIème ou du XVIIème siècle (forme italienne).

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 73 x 45 mm; 60 x 35 mm; 35 x 33 mm.
Estimation : 60 / 80 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 217 n° 304.

178. Fer à décor héraldique1
Fer au heaume fermé de trois-quarts surmonté d'une couronne comtale.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 55 x 40 mm.
Estimation : 100 / 200 €

179. Fer à décor héraldique2
Fer au heaume fermé de trois-quarts surmonté d'un tortil de baron.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 43 x 40 mm.
Estimation : 100 / 200 €

180. Marque typographique décorative
Marque typographique en forme de cul de lampe à motif de masque de chèvrepied entouré de deux chimères et surmonté d’un cartouche, l’ensemble symbolisant peut-être la Commedia dell’arte.

Cuivre. Fixée sur un sabot de bois.

XIXème siècle.

Marque du graveur Deberny sur le bois.
Dimensions : 45 x 43 mm.
Estimation : 20 / 30 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 247, n° 343.

181. Lot composé de deux culs de lampe


  • Fer à main figurant un fleuron d’entrelacs dans le style des fers de Le Gascon,

au XVIIème siècle.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 25 x 20 mm.
Bibliographie : DEVILLE, La Reliure Française, op. cit., pp. 34 et 35, planche XXIV.


  • Petit tampon cul de lampe en buis gravé figurant des amours dans des entrelacs encadrant une urne couverte.

Signé Thiébaut.

Bois gravé.

XVIIIème ou XIXème siècle.
Dimensions : 30 x 32 x 20 mm.
Estimation : 50 / 80 €

182. Ensemble de fers héraldiques figurant des fleurs de lys et une hermine


  • Ensemble de quatre petits fers décoratifs figurant des fleurs de lys florencées et épanouies de différents dessins.

Bronze et sabots de bois.

XIXème siècle.
Dimensions : 30 x 25 mm; 23 x 20 mm; 22 x 15 mm; 20 x 18 mm.


  • Ensemble de deux petits fers à main représentant l’un, une fleur de lys et l’autre

une hermine.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 15 x 5 mm.
Estimation : 100 / 150 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 215 n° 301.

183. Fer décoratif de la Tour EIFFEL
Petite plaque décorative de forme contournée figurant la Tour Eiffel à l’entrée de l’Exposition Universelle de 1889 à Paris. Certainement gravée à l’occasion de l’Exposition de 1889 à Paris, année de l’inauguration de la fameuse tour et de la commémoration du centenaire de la Révolution Française.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 30 x 30 mm.
Estimation : 150 / 250 €

184. Ensemble de six fers décoratifs commerciaux


  1. Fer décoratif peut-être réalisé à l’occasion d’une Exposition Universelle

à Paris au XIXème siècle. Le cartouche central ceint d’une jarretière

est soutenu par un lion couché et surmonté de la couronne de saint Edouard, symboles héraldiques du Royaume-Uni de Grande-Bretagne.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 80 x 40 mm.


  1. Fer de Monsieur Aristide BOUCICAUT. Cérès assise tient dans sa main droite

le caducée (symbole de Mercure, dieu du Commerce) et dans sa main gauche un miroir, la mention « A. Boucicaut » est gravée à ses pieds.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 25 x 25 mm.
Aristide BOUCICAUT, né à Bellême en 1810 et mort à Paris en 1877, est le fondateur des grands magasins du Bon Marché.



  1. Fer d’une manufacture de gants. Petit fer décoratif ovale figurant un gant

et portant la mention « garanti cousu à la main » ainsi que le chiffre B.E.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 20 x 15 mm.


  1. Fer commercial de la maison de champagne MOËT et CHANDON.

Fer décoratif circulaire gravé.

Bronze.

XIXème siècle.
Diamètre : 30 mm.
La maison de champagne MOËT, fondée en 1743, devint la maison MOËT et CHANDON en 1832 par l’association de Victor MOËT et de son beau-frère Pierre-Gabriel CHANDON.


  1. Fer de manufacture. Fer décoratif ovale figurant les armoiries de la Ville de Paris

entourées de grecques dans une ceinture mentionnant « Mode Nouvelle Paris », le tout surmonté d’une couronne royale.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 60 x 35 mm.


  1. Fer de manufacture. Fer décoratif ovale à bordure contournée figurant les armoiries

de la Ville de Paris en sautoir sur un faisceau de licteur, agrémentées d’un phylactère portant la mention « Mode de Paris » et surmontées d’un bonnet phrygien.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 40 x 25 mm.
Estimation : 100 / 200 €

185. Fer décoratif aux armes de la Ville de Paris
Petit fer décoratif figurant un écu aux armes de la Ville de Paris. De gueules à la nef antique équipée d’argent voguant sur une onde du même et au chef d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or. L’écu agrémenté de deux branches de laurier nouées dans la partie inférieure est surmonté d’une couronne murale sommée de tours d’or. Gravé à l’envers.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 45 x 35 mm.
Estimation : 100 / 150 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit., page 228, n°s 322 et 323.

186. Ensemble de sept fers décoratifs commerciaux britanniques ou d’inspiration britannique


  1. Fer commercial héraldique figurant les armoiries du Roayume-Uni, ceint de l’ordre de la Jarretière portant mention « superfine london » et surmonté de la couronne de saint Edouard.

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 60 x 35 mm.


  1. Fer commercial héraldique figurant le blason britannique, ceint d’une jarretière

portant mention « London Manufacture », surmonté de la couronne de saint Edouard, un phylactère dans la partie inférieure porte mention « Patent Machine Made ».

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 65 x 35 mm.


  1. Fer commercial héraldique figurant les armoiries du Royaume-Uni ceintes d’une

jarretière portant mention « Légèreté Solidité Elégance », supportées par le Lion et la Licorne, surmontées de la couronne du Prince de Galles et indiquant « Paris » dans un phylactère situé dans la partie inférieure.

Bronze.

Fin du XIXème ou début du XXème siècle.
Dimensions : 60 x 50 mm.


  1. Fer commercial héraldique figurant les armoiries du Royaume-Uni ceintes d’une

jarretière portant mention « Hat Manufactury », surmontées d’une couronne et

agrémentées d’une mention amovible « Extra Quality ».

Bronze.

Fin du XIXème ou début du XXème siècle.
Dimensions : 58 x 29 mm.


  1. Fer commercial héraldique figurant un cheval lioné (amovible) dans une ceinture cadenassée portant la mention « Lightness-Solidity-Elegance » surmontée de la couronne du Prince de Galles. Dans un listel on lit la mention : « Best Quality London ».

Bronze.

XIXème siècle.
Dimensions : 55 x 40 mm.



  1. Fer commercial héraldique de forme navette figurant les armoiries de Grande-

Bretagne stylisées entourées du Lion et de la Licorne et portant mention dans la

partie inférieure « London ».

Bronze.

Fin du XIXème siècle.
Dimensions : 23 x 30 mm.


  1. Fer commercial héraldique de la fabrique de casquettes « Esclarmonde ».

Une ceinture portant mention « Manufactured by Esclarmonde » et « English Caps », entoure un triskèle agrémenté d’un visage humain avec les indications

« London-Paris-New-York ». L’ensemble est surmonté d’une couronne de marquis.

Bronze.

Fin du XIXème siècle.
Dimensions : 57 x 37 mm.
Estimation : 100 / 200 €
Bibliographie : LAFON CASTANDET, Les Relieurs des Rois de France, op. cit, page 229, n° 324.

187. Plaque de milieu décorative
Petite plaque de milieu décorative figurant la Louve Romaine, la tête à droite, allaitant les jumeaux Romulus et Rémus exposés au pied du Palatin. Le groupe d’après lequel cette plaque s’inspire fut placé en 296 avant J.-C. sur le Palatin.

Bronze.

XXème siècle.
Dimensions : 42 x 63 mm.
Estimation : 20 / 30 €

188. Plaque de milieu décorative
Grande plaque de milieu ornée d’un blason aux armes de la ville de Saint-Maurice « GLORIA Sto MAURITIO ». De gueules au saint Maurice monté sur un cheval et tenant une banderole chargée d’une croix, le tout d’argent et passant sur une terrasse de sinople soutenue d’une rivière aussi d’argent, mouvant de la pointe.

Métal.

XIXème siècle.
Dimensions : 160 x 150 mm.
Estimation : 20 / 30 €

189. Plaque de milieu décorative
Chiffre marial de la Vierge Marie. Lettres V. M. fleurdelysées et traversées en pointe entourées de « GLORIA IN EXCELSIS DEO ».

Bronze.

XIXème siècle.

Dimensions : 45 x 35 mm.
Estimation : 20 / 30 €

190. Fer décoratif à l’effigie de la Seconde République
Fer à main de forme circulaire, à l’imitation d’un sceau, représentant une femme symbolisant la liberté, assise de face, la tête laurée avec une couronne à sept rayons, tenant de la main droite un faisceau de licteur, entourée du coq Gaulois, d’une urne marquée S.U. (suffrage universel ou socialisme utopique), de rameaux d’olivier, d’une gerbe d’épis de blé, d’une charrue, d’une roue dentelée, d’une palette (Agriculture, Industrie, Arts).

Bronze.

XIXème siècle.
Diamètre : 55 mm.
Estimation : 80 / 100 €

191. Plaque de milieu à décor maçonnique
Marque typographique symbolisant un delta rayonnant. Un oeil ouvert dans un triangle entouré de rayons.

Cuivre. Fixée sur un sabot de bois.

XIXème siècle.
Dimensions : 20 x 35 mm.
Estimation : 60 / 80 €

192. Plaque décorative de la Légion d’Honneur
Marque typographique ornée d’une étoile à cinq branches doubles surmontées d’une couronne de laurier, représentant l’insigne de la Légion d’Honneur sous la Troisième République.

Métal. Fixée sur un sabot de bois.

XIXème siècle.
Dimensions : 45 x 25 mm.
Estimation : 30 / 50 €

193. Jean de Saintré
Fer à main historiciste. Dans un écu ovale, enroulements de rinceaux et feuillages stylisés. Au centre, en lettres gothiques, « Jean de Saintré ».

Bronze.

XIXème siècle.
Ce fer a été créé en 1830 pour l’imprimeur-éditeur Firmin-Didot à l’occasion de la réédition de l’Histoire plaisante et Cronicque du Petit Jehan Saintré et de la jeune Dame des Belles Cousines, roman en prose du XVème siècle.
Ce roman raconte l’histoire du jeune Jean de Saintré, alors âgé de 13 ans, enfant d'honneur à la cour du roi Jean II le Bon qui est aimé de tous, et notamment des dames de l’entourage de la reine. Une jeune veuve, qu'on appelait la Dame des Belles Cousines, lui déclare, dans le but d'en faire un chevalier renommé, qu'elle veut être sa dame. C’est ainsi qu’il se rend en Aragon et rentre en France, couvert de gloire. Nommé chambellan du roi, il continue de servir la Dame des Belles Cousines avec tant de discrétion et de prudence, que nul ne soupçonne leur amour. Puis il part en Prusse pour de nouvelles conquâtes quand sa douce aimée en vient à le tromper avec l'abbé d'un monastère. Saintré, qui revient plein de joie pour annoncer à sa dame ses nouveaux triomphes, est accueilli d'abord comme un importun, puis insulté et bafoué; il se venge en perçant la langue de l'abbé d'un coup d'épée, et arrache à la dame sa ceinture bleue, symbole de loyauté. Il retourne à la cour, où la Dame des Belles Cousines est bientôt rappelée par la reine. Un soir, après souper, en présence du roi, de la reine et de toute la cour, Saintré, sans nommer personne, raconte ce qui s'est passé, et demande à chaque dame quel châtiment a mérité l'amie déloyale : toutes répondent qu'elle doit être chassée d'honnête compagnie. Ce roman, d'un style simple, naturel et agréable, est un mélange de vérité et de fable. Ainsi Jehan de Saintré a bien existé. Il était fils de Jeanne Chaudrié et de Jean de Saintré ou Xaintré, chevalier, sénéchal d'Anjou et du Maine.
Dimensions : 30 x 45 mm.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Paris drouot richelieu – salle 4 iconDrouot richelieu vendredi 25 fevrier – salle 2 à 14h
«Louis»; ou encore une lettre du roi pour la convocation des États de Bourgogne datée du 30 mars 1671, donnée à Saint-Germain-en-Laye,...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconGuy drouot

Paris drouot richelieu – salle 4 iconInha, les 4 et 5 octobre 2012, Salle Vasari
«Esthétique et politique des cartes» sous la direction de Manola Antonioli (École Nationale Supérieure d’Art de Dijon – École Nationale...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconL’homme à l’étui
«C’est défendu, IL suffit !» Dans la permission ou le congé, IL y avait pour lui quelque chose de suspect, de vague et d’incomplet....

Paris drouot richelieu – salle 4 iconMusique devient ouverte : mais notion essentielle qui reste le temps,...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconLe réseau sans fil sécurisé signé Aruba devient la première forme de
«Micro-Portable Etudiant» de l’Etat et le réseau sans fil, n’importe quelle salle peut devenir une salle informatique. D’ailleurs,...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconDossier osm salle de l'osm vers un chum culturel?
«Ce projet aurait, selon lui, des effets négatifs, dévastateurs, pour les deux principales compagnies résidentes, la Compagnie Jean-Duceppe...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconUnderground un Québécois à Paris Roland Michel Tremblay Éditions...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconSiege social tarn et paris 17, passage Erard 75010 Paris Tel. / Fax...
«Au Bon Coin». Retenez ces dates et venez nombreux. (Un filet garni offert par les exposants à gagner tous les jours). Plus 2 billets...

Paris drouot richelieu – salle 4 iconBibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several...
«Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche», La Presse, 12 décembre 1841








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com