Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle








télécharger 322.98 Kb.
titreProgrammes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle
page1/8
date de publication10.06.2018
taille322.98 Kb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > loi > Programme
  1   2   3   4   5   6   7   8


powerpluswatermarkobject9365256
Gerard CLEMENT Page DU 1ER AU 4 MAI 2017 23083.doc26/04/2018


CENTRE RHONE –ALPES D’INGENERIE SOCIALE SOLIDAIRE & TERRITORIALE



REVUE DE PRESSE

DU 1ER AU 4 MAI 2017




  • Avant le 7 mai j’ai besoin de vous dire

  • LE 7 MAI : JE VOTE « REPUBLIQUE »

  • Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle

  • Le CDI intérimaire, un pari en mesure d’être gagné

  • Présidentielles : combien de France ?

  • «Back office» contre «front office», quel rôle joue le travail dans le vote en France?

  • Dans quel monde vivons-nous?

  • QUINZE ANS APRÈS... L’INDIFFÉRENCE AU FN A SUPPLANTÉ L’INDIGNATION

  • UN DIMANCHE D’UPPERCUTS

  • Le mythe de la dédiabolisation du FN

  • Le piège des fausses symétries

  • Le CESE préconise un revenu minimum social garanti à destination des personnes précaires

  • Lettre ouverte à Emmanuel Macron

  • Pour une économie compréhensible par tous

  • Marine Le Pen affirme défendre le droit des femmes … vraiment ?

  • Qu’est-ce que le libéralisme égalitaire ? Comprendre la philosophie de Macron

  • La victoire de Marine Le Pen fait partie du projet djihadiste, par Gilles Kepel

  • Le Front national Est-ce un parti fasciste, populiste, nationaliste, poujadiste ou d'extrême droite ?

  • Représentativité syndicale et élection présidentielle

Avant le 7 mai j’ai besoin de vous dire

(il n’est pas dans mon habitude de faire part de ce qu’est ma vie privée. Je fais simplement une exception. Je reçois ce mail de mon fils aîné. Il est chrétien, c’est son choix d’homme C’est un cadeau de la vie qu’il m’a fait parvenir. Je sais que mes engagements pour la liberté, le syndicalisme, la République lui ont, certainement comme à son frère et sa sœur beaucoup coûté et qu’ils ont souffert de mes absences. Aujourd’hui je suis encore plus fier d’être leur père. G.C )

 Bonjour à vous.

Mai 2002 : avec beaucoup d'autres, j'avais marché pour manifester contre l'élection possible de Jean-Marie le Pen à la présidence de la République française et, comme beaucoup d'autres, j'avais mis dans l'urne, au second tour, un bulletin "Jacques Chirac" dont pourtant je ne soutenais guère le programme. Je l'ai fait sans hésitation, sans état d'âme et sans remords. Sans enthousiasme et sans illusion non plus. J'ai fait ce que je considérais être mon devoir de citoyen.

Mai 2017 : je suis profondément affecté, moins par la présence de Marine Le Pen au second tour (qui était relativement prévisible), que par tout ce que je vois et j'entends dans cet entre-deux tours : ralliements de certains, hésitations d'autres, appels à l'abstention ou au vote blanc (ce qui est une manière de ne pas dire "non" à la candidate du Front National).

C'est pourquoi j'éprouve le besoin de vous dire, simplement, que ce dimanche 7 mai, je mettrai dans l'urne un bulletin "Emmanuel Macron", sans hésitation, sans état d'âme et sans remords. Sans enthousiasme et sans illusion non plus. Je ferai ce que je considère être mon devoir de citoyen. Et j'ajoute que si, au second tour, il y avait eu un autre candidat en face de la candidate du Front National (par exemple, François Fillon, dont pourtant le programme m'inquiétait beaucoup), j'aurais fait de même. Dimanche, il ne s'agit évidemment pas de donner son adhésion au programme ou à la personnalité d'Emmanuel Macron; il s'agit de dire non à Marine Le Pen, à son parti, à ses discours, à ses valeurs, à son programme.

Je trouve faux, et terriblement dangereux, de dire que nous avons le choix "entre la peste et le choléra", comme si nous nous trouvions face à deux dangers équivalents. Quoi qu'on pense d'Emmanuel Macron, la question qui nous est posée dimanche est, à mon sens, très simple : suis-je d'accord pour que Mme Le Pen et le Front National, avec ses cadres et ses militants (dont beaucoup étaient déjà là il y a 15 ans), accèdent aux plus hautes fonctions de la République française et la gouvernent pendant au moins 5 ans ? Dimanche soir, après les résultats (et qui peut dire avec certitude ce qu'ils seront si p ex d'ici là un nouvel attentat a lieu en France ?), je veux pouvoir regarder mes enfants les yeux dans les yeux et leur dire : "j'ai dit non." Je veux pouvoir me regarder dans la glace et me dire : "j'ai dit non".

Il y a plus. Si je vous écris aujourd'hui, c'est aussi parce que Marine Le Pen revendique son appartenance à la foi catholique et utilise la référence au christianisme. Parce que des personnalités se sont ralliées à elle et à son parti au nom de leur foi catholique. Parce que, contrairement à 2002, beaucoup d'évêques de France se refusent à donner des consignes de vote. Parce que des catholiques, au nom de leur foi et de leurs valeurs, choisissent de ne pas choisir entre les deux candidats.

Bientôt, le 4 juin 2017, jour de Pentecôte, je fêterai mes 22 ans de baptême dans l'Eglise catholique. A mes yeux l'esprit de l'Evangile et l'esprit qui anime le Front National sont incompatibles. Je suis choqué de voir comment le discours du Front National instrumentalise et déforme le message du Christ, qui appelle à aimer tout être humain de manière inconditionnelle. Je suis conscient que le programme d'Emmanuel Macron n'est pas conforme, en tous points, à cet esprit de l'Evangile; mais lui, au moins, n'utilise pas ce dernier pour justifier son projet. Et je trouve dangereux qu'on survalorise indûment quelques lignes du programme du Front National (sur "la famille" p ex) en négligeant ou en oubliant que ce parti a une histoire, des valeurs plus que contestables, des scandales (y compris dans son histoire récente) - et que son programme a bien d'autres aspects, éminemment dangereux.

Il est possible que ce dimanche Marine Le Pen perde l'élection dans les urnes. Mais ce que je sais, au fond de moi, c'est qu'elle a déjà gagné sur un autre terrain : ces deux semaines auront, et pour longtemps, troublé et divisé nos coeurs, nos familles, nos paroisses, notre société. A moins qu'elles aient seulement révélé nos divisions, présentes mais jusque là encore cachées. Quel que soit le résultat de dimanche, surmonter nos divisions, nos peurs, nos colères, sera un défi immense.

Vous trouverez en PJ (ou ci-dessous en liens à copier-coller dans votre moteur de recherche) divers articles qui argumentent et complètent ma position.
Dimanche 7 mai, au nom de ma raison et au nom de ma foi, je voterai Emmanuel Macron. Je ferai ce que je considère être mon devoir de citoyen et mon devoir de chrétien. Puis, quel que soit le choix des uns et des autres, je continuerai à respecter et à aimer les personnes; et à combattre les idées qui, à mon sens, menacent les valeurs, le pays et l'Europe qui me sont chers. Aimer les personnes; combattre ces idées : telle est ma ligne de conduite.

Avec mon affection et ma prière, dans l'espérance,

Sylvain CLEMENT

PS : si vous le souhaitez, vous pouvez faire circuler ce message ou tel ou tel article indiqué ci-dessous ou en pièce jointe.

Ce qui inquiète dans le programme de Marine Le Pen.

      Source : http://www.la-croix.com/France/Politique/Ce-inquiete-dans-programme-Marine-Le-Pen-2017-04-05-1200837440
« En conscience, au nom de notre foi, voter Front National, c’est non » par des catholiques engagés et leurs amis, contre le FN
     
Source : http://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/En-conscience-au-nom-de-notre-foi-voter-Front-National-cest-non-par-des-catholiques-engages-et-leurs-amis-contre-le-FN-2017-04-28-1200843158?id_folder=1200785408&position=11
« Ne cédons pas à la tentation du repli sur soi »

        Source : http://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Ne-cedons-pas-a-la-tentation-du-repli-sur-soi-2017-04-28-1200843233?id_folder=1200785408&position=2
Mgr Pascal Wintzer : « Je ne voterai pas Marine Le Pen »                Source : http://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/MgrPascal-Wintzer-Je-ne-voterai-pas-Marine-LePen-2017-04-27-1200842946?id_folder=1200785408&position=7
Entre les deux tours de la présidentielle, l’archevêque d’Aix et Arles défend l’Europe

      Source : http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Entre-les-deux-tours-de-la-presidentielle-larcheveque-dAix-et-Arles-defend-lEurope-2017-04-28-1200843234?id_folder=1200785408&position=8
En 2002, les évêques appelaient à ne pas voter pour le Front national au second tour de la présidentielle

      Source : http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/En-2002-eveques-appelaient-voter-pour-Front-national-second-tour-presidentielle-2017-04-24-1200841988
Le choix est-il vraiment entre la peste et le choléra?

       Source : la revue « Esprit » - http://www.esprit.presse.fr/actualites/nicolas-clement/le-choix-est-il-vraiment-entre-la-peste-et-le-cholera-530
Le FN a-t-il changé ?       Source : http://www.sudouest.fr/2011/04/10/le-fn-a-t-il-change-367623-4585.php    

LE 7 MAI : JE VOTE « REPUBLIQUE »

Aristote a dit : « l’Homme est un animal politique ».

Voltaire a affirmé ce principe : « Gouverne qui peut, et après gouverne comme il peut ».

Jaurès nous a légués : « ce que la vie m’a révélé, ce n’est point l’idée socialiste, c’est la nécessité du combat ».

L’internationale dans son 2ème couplet rappelle : « Il n'est pas de sauveurs suprêmes Ni Dieu, ni César, ni Tribun ».

L’un des principes démocratiques fondamentaux est la Liberté à commencer par celle d’opinion. « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. » (Voltaire).

C’est pour cela que je refuse l’invective, l’insulte, le mépris car comme le dit Camus «Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme."

Je n’oublie jamais ce qu’a écrit Trotski « "La dernière ressource de la bourgeoisie est le fascisme, qui remplace les critères historiques et sociaux par des normes biologiques et zoologiques de façon à se libérer de toute restriction dans la lutte pour la propriété capitaliste."

Je sais comme Churchill que : « La démocratie est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l'histoire »

Mais je sais aussi comme CAMUS : « la démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité ».

Enfin j’ai profondément ancré en moi les valeurs de la République. Je pense comme Saint Exupéry que « La démocratie doit être une fraternité ; sinon, c'est une imposture »

C’est pour cela que Le 1er Mai dans les « discussions » au gré de la marche, à un jeune « insoumis » qui m’interrogeait sur mon vote j’ai répondu qu’après plusieurs décennies de rébellion et d’insoumission, j’avais toujours voté parce que c’est mon droit fondamental en démocratie et que je votais toujours « République ».

Je vote parce c’est le premier de mes droits de citoyen et qu’il n’est pas question pour moi d’abandonner cette liberté pour devenir un « sans droits »

Je vote pour ce qui fonde la République :

  • La DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DU 26 AOÛT 1789 «  Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

  • Le PRÉAMBULE DE LA CONSTITUTION DU 27 OCTOBRE 1946 « Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés.

  • L’ARTICLE PREMIER de notre constitution. « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Donc dimanche, je ne m’abstiens pas, je ne vote ni blanc, ni nul, je vote « République ». Et Lundi je continue mes engagements, pour la Liberté, pour l’Egalité, pour la Fraternité, parce que la République indivisible, laïque, démocratique et sociale est un combat permanent.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconArticle 3 Les candidats 3-1- obligations des candidats Sans objet....

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconElection cantonale d’anduze (gard)
«Gauche moderne» qui annonce sur son site, somme toute franchement, être née pour soutenir l’action du gouvernement…et dont le candidat...

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconInstructions générales aux Candidats (igc) 3
«Conseils aux utilisateurs», explique les motifs de certaines clauses et fournit des conseils à l’intention des autorités contractantes...

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«choisir». 11 candidats pour une place en finale. 11 programmes. Le choix – voter – est l’un de nos droits fondamentaux de citoyen....

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«choisir». 11 candidats pour une place en finale. 11 programmes. Le choix – voter – est l’un de nos droits fondamentaux de citoyen....

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconComment la Constitution européenne a-t-elle été négociée ?
«conventionnels» : les représentants des gouvernements des vingt-huit États membres ou candidats, cinquante-six parlementaires nationaux,...

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconBts se r V ice s I n f or m a t I qu e s a u X o r g a n I s at I on s
Dans tous les cas, les candidats doivent se munir des outils et ressources techniques nécessaires au déroulement de l’épreuve. Ils...

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconRésumé : Dans le cadre concurrentiel devenu mondial, concentration...
«engagements» en droit de la concurrence, un exemple type de contrats économiques

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconUne majorité présidentielle au Parlement pour conjurer cohabitation et

Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle iconRésolution n election du bureau








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com