I/les pays etudies: presentation et acteurs








télécharger 35.82 Kb.
titreI/les pays etudies: presentation et acteurs
date de publication25.12.2016
taille35.82 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
LE SUD-EST DE L'OCEAN INDIEN

SOMMAIRE
I/LES PAYS ETUDIES:PRESENTATION ET ACTEURS

DU DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE

1)Les pays à forte attraction touristique

2)Les pays touristiques secondaires et mineurs
II/ LES PRATIQUES

1)Une pratique dominante: la découverte

2)Les autres pratiques
III/ DISPARITES SPATIALES: LES VIDES & LES PLEINS

1)Les lieux très fréquentés, les incontournables

2)Les lieux régulièrement fréquentés

3)Les vides, absence d'activité touristiques
INTRODUCTION
Malgré la catastrophe naturelle qui a frappé les 12 pays riverains de l'océan indien le 26 décembre 2004, et, de ce fait, influencé l'opinion par les victimes humaines et les destructions occasionnées, la région de l'océan indien reste une destination touristique majeure. Avec des températures supérieures à 20 degrés toute l'année, et un fort ancrage international de l'idée du beau, l'océan indien se présente comme un lieu attractif par son climat et son esthétisme. Aussi, le dépaysement certain assuré par des modes de vies encore traditionnels n'en fini pas de séduire les visiteurs étrangers.

Dans cette zone, certains pays ont la faveur des tour-opérateurs (Inde, Pakistan, Népal), mais d'autres comme l'Afghanistan, le Bhoutan, le Bangladesh demeurent largement à l'écart des flux.

Nous nous intéresserons dans ce dossier aux pays du Sud-Est de l'océan indien: l'Inde, la Thaïlande, le Sri Lanka, La Malaisie, et la Birmanie.
Nous avons étudié les circuits proposés par les tour-opérateurs suivants:



I/ LES PAYS ETUDIES: PRESENTATION ET ACTEURS DU DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE



1)Les pays à forte attraction touristique
INDE

Avec plus de 5 millions de touristes en 2009 contre 290 000 en 1970, l'Inde, membre du BRIC (pays émergents; devenu BRICS depuis l'adhésion se l'Afrique du Sud en 2011), s'insère progressivement dans les principales destinations du tourisme international. Elle le doit avant tout à son patrimoine culturel, l'un des plus ancien et des plus prestigieux du monde. Son vaste territoire de 3 287 000 km² porte de nombreux témoignages de sa longue histoire, tant sur le plan religieux, avec les sanctuaires hindous, sikhs, bouddhiques, que sur le plan politique avec les innombrables palais des maharajas et le souvenir des colonisateurs portugais, français, et surtout britanniques. Le pays, peuplé de plus de 1,2 milliards d'habitants, dispose d'une bonne infrastructure hôtelière dans les grandes villes. Les établissements ultramodernes, comme le Janpath de Delhi, côtoient les palais transformés en hôtels.
THAILANDE

La Thaïlande était placée au 18e rang mondial des principales destinations touristiques en 2007.Le tourisme international a connu en Thaïlande un essor soutenu depuis trois décennies. Le nombre de touristes est passé de 629 000 en 1970 à plus de 14 millions en 2009, le Japon et l'Europe assurant l'essentiel des arrivées. La progression du nombre de chambres d'hôtel, de 8 800 en 1970 à près de 400000 en 2009, témoigne de ce succès qui traduit une active promotion touristique. La plaine centrale est la plus visitée. Bangkok, la « Cité des Anges », dispose d'un patrimoine architectural remarquable, avec le Palais royal, les temples du Wat Arun (temple de l'Aurore), du Wat Phra Keo (qui abrite le bouddha d'émeraude), et de Wat Trimitr avec son bouddha d'or massif. Des promenades en bateau sont organisées sur les innombrables canaux qui morcellent la capitale où la vie nocturne est très animée. Les environs de Bangkok sont également très attractifs. A l'ouest, se dressent le temple de Nakhon Pathom, recouvert de faïence dorée, et un pont sur la rivière Kwaï sont les sites les plus visités. A l'est, Ancien City reproduit en miniature les principaux monuments du royaume, et les plages attirent étrangers et thaïlandais. Au nord, Ayuthaya, l'ancienne capitale, compte de nombreux vestiges de temples et un musée. Plus loin de Bangkok, les anciennes cités royales de Lopburi et Sukhothai disposent aussi d'édifices prestigieux. Les autres régions du pays enregistrent un tourisme plus ponctuel, généralement dans le cadre de circuits organisés.
MALAISIE

23,6 millions de touristes en 2009

Le succès touristique de la Malaisie tient pour une large part à la proximité de Singapour. D'ailleurs, les deux tiers des touristes arrivent par la route. En effet, à la différence de bien d'autres pays d'Asie, la Malaisie ne dispose pas d'un patrimoine architectural remarquable susceptible d'attirer de nombreux touristes lointains.

La Malaisie occidentale, qui rassemble 60% des 330 000 km² du pays et plus de 80% de ses 28,4 millions d'habitants, correspond à la péninsule de Malacca. Elle est divisée du nord au sud par une chaîne de montagne couverte de forêt tropicale. Malacca, ancien comptoir de la Compagnie des Indes orientales, conserve de nombreux édifices portugais et hollandais ainsi que des monuments chinois.

2)Les pays touristiques secondaires et mineurs
SRI LANKA

448 milliers de touristes (OMT, 2009, statistiques touristiques)

Le tourisme sri lankais repose d'abord dur le patrimoine culturel. Colombo, la capitale, juxtapose des temples hindous comme celui de Kadhiseran et des mosquées, symbolisant ainsi le carrefour religieux que fut l'île. Le bouddhisme, introduit au IIIe siècle avant J-C, a constitué un élément essentiel du sentiment national. Il a aussi donné à l'île ses plus beaux sites. C'est le cas de Kandy, l'un des plus prestigieux sanctuaires qui porte le temple de la Dent conservant la relique sacrée du sage. D'autres sanctuaires mobilisent pèlerins et touristes comme Anuradhapura, ancienne capitale royale, et Mihintale, berceau du bouddhisme insulaire.

Le tourisme s'appuie aussi sur la beauté du cadre naturel. Couvrant 66 000km², l'île est constituée de montagnes au centre et de plateaux à la périphérie, en partie couverts de forêt dense. Éléphants, léopards et ours peuplent encore cette jungle et plusieurs réserves ont été aménagées, comme celle de Yala, alors que le jardin botanique de Peradeniya rassemble une flore tropicale unique. Le tourisme littoral, parfois contrarié par la présence de mangrove, est surtout développé au sud, où se trouvent les plus belles plages, aujourd'hui en cours de réaménagement.

BIRMANIE, OU MYANMAR

816 000 touristes en 2011

Couvrant 677 000 km² et peuplée de 51 millions d'habitants, la Birmanie s'étire sur près de

2000 km du nord au sud. Constitué de montagnes hostiles au nord, et de côtes inhospitalières, le pays est drainé par l'Irrawaddy, dont la plaine et le delta constituent les greniers à riz du pays. Insérée entre le monde indien et l'Asie du Sud-Est, mal desservie, la Birmanie souffre aussi de la dictature militaire et des troubles qui affectent ses provinces périphériques. Mandalay, ancienne capitale royale, compte de nombreux temples et pagodes et constitue la principale ville touristique du pays.
II/ LES PRATIQUES

1)Une pratique dominante: la découverte
La découverte est la pratique la plus convoitée par les touristes venant visiter les pays de l'Océan indien .

Ceux-ci cherchent l’altérité, ce qu'ils ne connaissent pas, c'est-à-dire qu'ils viennent à la rencontre de nouvelles cultures. Et, en effet, cette région du monde offre des richesses culturelles, historiques et esthétiques diverses et multiples, qui répondent largement aux attentes des touristes en quête de dépaysement.

Des temples bouddhistes, en passant par les plantations de thé à perte de vue et les monuments majestueux et chargés d'histoire, les pays de l'Asie du sud-est ont de quoi époustoufler leurs nombreux visiteurs.

Aussi, les touristes ont accès à des parcs nationaux tels que le Kinabalu ( Malaisie) où ils peuvent profiter d'une biodiversité unique. Les pays du sud-est de l'océan indien disposent donc dans l'ensemble de nombreuses infrastructures culturelles, et c'est principalement cette multiplicité qui attire un grand nombre de touristes.

Le patrimoine religieux de ces pays y est pour beaucoup dans l'attractivité touristique ; les visiteurs du monde entier se pressent dans les temples bouddhistes et hindous. L'architecture souvent impressionnante qu'offrent ces pays est aussi très appréciée, comme le Taj Mahal (Agra, Inde), véritable joyau architectural qui accueille plus de 3 millions de visiteurs chaque année.

L'inscription d'un site au patrimoine mondial de l'UNESCO est un acteurs important dans l’intérêt qu'il suscite pour les touristes. L’Inde compte 28 sites UNESCO ; Ce nombre significatif témoigne du succès du pays à l'échelle mondiale. Quant à eux, la Thaïlande, le Sri Lanka, et la Malaisie comptent respectivement 5, 8, et 3 sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Enfin, la découverte représente 61,1% de l'ensemble des pratiques des circuits étudiés.
2) Les autres pratiques
Les touristes qui effectuent un circuit en océan indien n'ont pas pour unique pratique la découverte. Le repos est la deuxième modalité la plus pratiquée dans les circuits en Asie du sud-est, puisqu'elle représente 23,5% de l'ensemble des pratiques des circuits étudiés. Les pays de l'océan indien sont propices à cette pratique car ils offrent un climat agréable toute l'année, des plages de rêves et une atmosphère très paisible.

Le jeu (8,5%) est également une pratique appréciée les touristes, et, dans les pays étudiés, elle désigne principalement les spectacles de danses folkloriques, les spectacles de marionnettes, les balades à dos d'éléphants ou de chameaux, ou l'initiation au septième art «made in Bollywood». Les tour-opérateurs proposent rarement des activités nautiques dans leurs circuits en océan indien.

Le shopping (3,6%) est une pratique présente depuis les années 90 mais peu présente dans les circuits. Cependant, le shopping n'est pas nécessairement une pratique abordée dans les descriptifs des tour-opérateurs puisqu'elle apparaît comme ponctuelle et aléatoire lors du déplacement touristique.

Enfin, la sociabilité est une modalité minoritaire dans les circuits en océan indien ; Peu d'activités sont dédiées exclusivement à la rencontre avec les population locales. Tout comme le shopping, la sociabilité reste aléatoire puisque des rencontres peuvent s'effectuer sans anticipation. La sociabilité représente 3,4% de l'ensemble des pratiques des circuits étudiés.
III/ DISPARITES SPATIALES: LES VIDES & LES PLEINS

1)Les lieux très fréquentés, les incontournables
Certains lieux sont plus touristiques que d'autres; Cette attraction peut s'expliquer par de multiples raisons. Valeurs esthétiques, culturelles ou historiques, c'est souvent le patrimoine prestigieux qu'offre un site qui est à l'origine de son succès.
En Thaïlande

Bangkok attire les touristes par ses nombreux centres d'intérêt. La ville compte 400 temples bouddhistes somptueux et fascinants, des palais magnifiques, de nombreux centres commerciaux et ravit les visiteurs par le raffinement de ses danses classiques et son mode de vie traditionnel. Ville tentaculaire, chaotique et très agitée, Bangkok offre plusieurs sites incontournables: Le Grand Palace, Wat Arun(le temple le plus connu de Thaïlande) et Wat Po(abritant la sublime statue d’un gigantesque bouddha allongé).

Les lecteurs du magazine de voyage « Travel and Leisure » ont élu Bangkok comme étant la meilleure ville au monde, selon un sondage effectué chaque année par le magazine.

Bangkok Le temple deWat Arun
Chiang Mai est la seconde plus grande ville du pays mais contrairement à Bangkok, l’atmosphère y est plus calme et plus détendue. Elle est parsemée de temples, de boutiques d’artisanat, de charmants restaurants et d’excellentes écoles de cuisine. Le campement des éléphants de Mae Taman est également un lieu très attractif pour les touristes.

Le marché artisanal de Chiang Mai Le campement des éléphants de Mae Taman
Au Sri Lanka

Kandy est une ville sacrée, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988. Le Dalada Maligawa, dit le Temple de la Dent, conserve une dent (molaire) de Bouddha, et est considéré par les Cinghalais comme un trésor. Le jardin botanique de Peradeniya est également un site très visité pour son impressionnante collection d'orchidées. Il présente, en outre, un jardin d'épices et de plantes médicinales ainsi que de nombreux palmiers. Kandy est aussi reconnue pour ses nombreuses plantations de thé vert.

Le temple Dalada Maligawa Plantation de thé
Colombo est la capitale économique du Sri Lanka et sa plus grande ville par le nombre d'habitants. Elle est présentée comme un joyau d'urbanisme et de tradition et abrite la fameuse promenade de Galle Face Green, la tour Khan Clock Tower ou encore le parc Viharamahadevi, sites touristiques incontournables.

Galle Face Green Viharamahadevi

Sigiriya est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1982 et abrite deux grands sites touristiques : le Rocher, gigantesque monolithe de 200 m de haut au sommet duquel a été construite une forteresse-palais (UNESCO); Polonnaruwa, l'un des sites du triangle culturel (UNESCO).

Le Rocher de Sigiriya Polonnaruwa

En Inde

Delhi, seconde agglomération d'Inde en nombre d'habitants (16 millions), présente un très grand nombre de sites très touristiques : Jama Masjid (plus grande mosquée de l'Inde), Raj Ghat (mémorial du Mahatma Gandhi), de nombreux temples (comme le temple Akshardham), minaret de Qutb Minar (UNESCO)(le plus haut d'Inde, le troisième mondial).

La mosquée Jama Masjid Le temple Akshardham
Agra compte de nombreux monuments mais deux sont des trésors pour le tourisme international : le Taj Mahal et le Fort Rouge (tous deux classés à l'UNESCO).

Le Taj Mahal Le Fort Rouge
Jaipur, également connue sous le nom de « ville rose », est la capitale de l’État du Rajasthan. Jaipur est une attraction touristique majeure pour les indiens ainsi que les voyageurs internationaux. Le Fort d'Amber, le musée du Palais Royal, l'Observatoire Jantar Mantar (UNESCO) et le Palais des Vents sont les sites les plus visités de Jaipur.

Le Fort d'Amber Le Palais des Vents

En Malaisie

Kota Kinabalu est la plus grande ville de l’État de Sabah. La ville abrite l'un des parcs naturels les plus anciens du pays, le « parc du Kinabalu », crée en 1964, et inscrit à l'UNESCO depuis 2000. Il présente un large éventail d'habitats : riches forêts ombrophiles tropicales de plaine et de colline, forêt tropicale de montagne, et, plus haut en altitude, forêts subalpines et buissons sempervirentes. Le Parc du Kinabalu a été désigné comme le Centre de diversité des plantes pour la région de l'Asie du Sud-Est. Il est exceptionnellement riche en espèces, présentant des éléments des flores himalayenne, chinoise, australienne, malaise et pantropicale.
Parc du Kinabalu
2)Les lieux régulièrement fréquentés
En Thaïlande

Ayutthaya, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991, est une ville historique en partie constituée de ruines et d'anciens temples.
Les ruines d'Ayutthaya Curiosité d'Ayutthaya : le visage de Bouddha dans les racines

En Inde

La côte du Sud-est de l'Inde (ou région du Tamil Nadu) est régulièrement fréquentée par les touristes étrangers :Chennai (Fort Saint-Georges), Mahabalipuram (temples monolithes), Pondichéry (églises Notre-Dame des Anges), Tanjore (temple de Brihadishvara), Trichy (Rock Fort Temple), Mysore (temple de Sri Chamundeshwari). Les villes de Mandawa et Udaipur, au nord du pays, sont également touristiques, avec les havelis et les jardins moghols du Sahelion Ki Bari.
Un haveli, Mandawa Le temple de Brihadishvara, Tanjore
Au Sri Lanka

Au Sri Lanka, Dambulla, Matale, et Nuwara Eliya, au centre du pays sont des villes fréquentées régulièrement pour leurs valeurs touristiques : le temple d'Or de Dambulla, le temple hindou de Matale et les plantations de thé de Nuwara Eliya.
Le temple d'Or, Dambulla Temple hindou, Matale

En Malaisie

Le Parc de Bako, non loin de la ville de Kuching, est fréquenté régulièrement pour ses richesses naturelles. Bako est l’un des plus petits parcs nationaux du Sarawak, mais n’en est pas moins l’un des plus intéressants: la forêt tropicale, la vie sauvage florissante qui s’y trouve, les ruisseaux de la jungle, les chutes d’eau, la richesse botanique du sol, les plages isolées et les pistes de randonnées qu’il contient en sont sa grande richesse.

Vue sur une plage du parc national de Bako.

En Birmanie

Pays très peu touristique, la Birmanie attire surtout pour sa ville de Mandalay, dernière capitale royale du pays et principale ville touristique. Ses pagodes aux couleurs blanche et or ainsi que son monastère Shwenandaw à l'étonnante architecture constituent son héritage culturel attractif.
Pagode Le monastère Shwenandaw

3)Les vides, absence d'activité touristique
«Les hôtels sont pleins et deviennent de plus en plus coûteux, les billets de dollar froissés sont sans valeur et les cartes de crédit sont largement refusées. La Birmanie se trouve à l'abri des regards internationaux à cause de la junte militaire brutale et de la demande de boycott au voyage de la part de l'icône de la démocratie : Aung San Suu Kyi . L'afflux de touristes est un défi pour l'industrie du voyage en plein essor dans un pays où une série de réformes politiques n'a pas été compensée par le développement des infrastructures. Les rares hôtels à Yangon, offrant les normes internationales, d'hébergement ont commencé à facturer jusqu'à plusieurs centaines de dollars par nuit, des chambres qui en valaient à peine la moitié, sinon moins. » C'est ce qu'affirme un spécialiste du tourisme de la région asiatique à propos de la Birmanie.

Un pays, ou, plus fréquemment une région peut se présenter comme un endroit dit «vide», c'est-à-dire un lieu où l'activité touristique est absente. Ceci peut avoir plusieurs causes ; Absence ou présence limitée d'infrastructures touristiques (sites ouverts au public, hébergements, axes de transport...) due à une situation économique ou politique difficile. Dans le cas de la Birmanie, les infrastructures ne sont pas adaptées à l'inéluctable développement du tourisme mondial, surtout au nord et au sud du pays.

Même les pays touristiques majeurs présentent des zones régionales vides. (Thaïlande : est et sud ; Inde: centre ; Sri lanka : les côtes)
CONCLUSION
Les atouts des pays du sud-est de l'océan indien restent probants. Richesses culturelles fruit de nombreuses influences par l'architecture et les traditions, paysages étonnants soit naturellement, soit par les aménagements, reliefs karstiques uniques, faune préservée, modes de vies traditionnels leur assurent une activité touristique durable. La Thaïlande, l'Inde, le Sri Lanka et la Malaisie sont aujourd'hui très ancrés dans le tourisme international. En ce qui concerne la Birmanie, pays touristique mineur, malgré des difficultés qui pèsent sur son activité touristique, il semble aujourd'hui important que les professionnels du tourisme national et international mettent l'accent sur les atouts de cette région afin d'en faire connaître toutes les facettes et de les revaloriser aux yeux de la clientèle internationale.

Sources : OMT  ; google ; geotourweb ;wikipedia

similaire:

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconAtelier du patrimoine
«Reims et l’Art déco». Pour couvrir tous les champs culturels, du patrimoine à la création, elle a su fédérer autour d’elle la quasi-totalité...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11
«Pays aux mille sourires»… Partez à la découverte de ce pays extrêmement attachant, qui recèle l'un des plus beaux sites du patrimoine...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconDescription des types de dépôts étudiés : Gravières, sablières, carrières

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconSont étudiés avec une attention particulière
«dans le tourbillon de ce feu chaotique». Puis la tempête s’apaisa et «un nuage de fumée s’abattait pesamment sur les bâtiments sous...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconContact : Régis Hocdé Informatique Scientifique
«connaissances» élaborées, obtenues à partir des données satellites, qui permettent le monitoring des écosystèmes étudiés par les...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconAnnée Universitaire 2010 2011
«pays à faible revenu», en 2000, IL était encore le 164e sur 173 pays sous la rubrique «indicateur de développement humain». Et depuis...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconTu devras faire une présentation live d’un dialogue entre un(e) agent(e)...
«J’aimerais faire une voyage dans un pays francophone.» conditionnel présent

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconAvis aux acteurs rare recommandation aux acteurs et actrices afin...
«d’éloigner les rixes aux salles de spectacle» Marseille, xviiième siècle. Feuillet manuscrit – 13 X 19. 3 cm

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconLe Portugal n’est pas un pays méditerranéen ! Seuls les deux tiers...
«Autriche» avant 1867, «Autriche-Hongrie» de 1867 à 1918 (depuis 1918 ce sont deux pays indépen­dants). De 1923 à 1991 (inclus) on...

I/les pays etudies: presentation et acteurs iconLes journées du Réseau
«Quoi de neuf, acteurs ? Les politiques de l’habitat à l’épreuve des réformes en cours»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com