La Nouvelle Economie et les métiers de l'Internet








télécharger 87.71 Kb.
titreLa Nouvelle Economie et les métiers de l'Internet
page1/4
date de publication24.03.2017
taille87.71 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4


nouvelle economie et metiers de l'internet: quels enjeux comptables ?

Xavier Paper

Après avoir suscité l'engouement des investisseurs aux Etats-Unis et en Europe, les entreprises de la Nouvelle Economie sont matière à réflexion pour les responsables de la préparation des états financiers et leurs organes de contrôle. Au-delà des aspects liés à l'évaluation d'entreprises jeunes et innovantes ayant accédé à la cotation dès leur démarrage, se pose la question de l'adéquation des méthodes comptables de "l'ancienne économie"(1) à ces entreprises nouvelles se trouvant en permanence dans la ligne de mire des analystes et des organes de régulation.

La Nouvelle Economie et les métiers de l'Internet



Le terme de Nouvelle Economie renvoie surtout à l'utilisation des Nouvelles Technologies de l'information et de la communication (le secteur des "NTIC") tels que l'Internet et le "e-commerce".
On peut distinguer quatre types de métiers dans la chaîne Internet :

  • l'accès au réseau Internet,

  • les métiers liés aux portails,

  • le commerce en ligne ou "e-commerce",

  • l'hébergement des sites et le back-office pour les entreprises du "e-commerce".


Ce découpage utilisé par certains opérateurs ou experts, permet de mieux circonscrire le champ d'application des problématiques comptables du secteur.

Il est clair que, sous un angle de segmentation stratégique, d'autres analyses sont utilisées.


  • L'accès au réseau Internet :


Il repose sur une architecture technique qui en définit les différents acteurs :

  • un opérateur de télécommunications local,

  • un transporteur de données,

  • un fournisseur d'accès à Internet,

  • … et au bout de la chaîne l'abonné !


Le fournisseur d'accès vend et gère les abonnements à Internet. Il utilise en général les services d'un transporteur de données pour rendre son service accessible depuis plusieurs zones géographiques. Dans ce cas, le réseau de transport de données relie le réseau des télécommunications local au fournisseur d'accès.
Ainsi la propriété ou la gestion du réseau des télécommunications, le transport des données, et la vente de l'accès à Internet sont en général assurés par des entreprises distinctes qui peuvent parfois appartenir à un même groupe.



  • Les métiers liés aux portails :


Une navigation rapide et efficace dans la masse d'informations disponibles sous Internet a très vite nécessité la création de points d'entrée et de redirection vers l'ensemble des sites Web(2), les portails.
Ils constituent l'élément indispensable d'accès au site recherché par l'internaute grâce au moteur de recherche qui facilite la consultation. On pourrait les comparer à la vitrine d'un magasin qui permet d'avoir une idée des marchandises en vente à l'intérieur grâce à une présentation attractive ; en l'occurrence, celle-ci est constituée du contenu éditorial du portail (dépêches d'informations, éducation, sports, etc) et des sites thématiques référencés en arborescence.
Ces portails, gratuits pour les internautes, sont rémunérés par des annonceurs publicitaires attirés par le taux de couverture de ce nouveau support, et par la possibilité de développer un marketing interactif au moyen de messages ciblés.
Ainsi, l'audience d'un portail constitue un élément-clé de sa valorisation, en raison des recettes publicitaires qu'elle pourra générer.
Plusieurs métiers liés aux portails peuvent être répertoriés :


  • la conception et le développement d'un moteur de recherche,

  • la conception et le développement d'un site Internet (portail d'accueil du fournisseur d'accès, portail généraliste pour l'ensemble des internautes, portail thématique, site thématique, espace marchand…),

  • "l'exploitation" du portail : des espaces publicitaires sous Internet sont proposés aux annonceurs désireux de se faire connaître. Les annonceurs sont fréquemment des entreprises qui pratiquent le commerce en ligne et qui ont besoin de faire connaître leur site marchand. Les revenus de cette activité sont principalement les suivants :

  • Les recettes publicitaires (affichage de bandeaux publicitaires),

  • Les partenariats commerciaux de renvoi d’audience,

  • Des pas-de-porte facturés aux marchands en ligne pour être référencés sur les sites.

  • la fourniture de "contenus" pour les sites thématiques et les portails : animations, web TV, jeux, contenus éditoriaux (sports, finance), voyages, spectacles, services d'enchères.

    Ces contenus peuvent être développés en propre par l'exploitant du portail ou le marchand en ligne, ou bien achetés à l'extérieur auprès d'un fournisseur de contenu ; dans ce dernier cas, la transaction peut se faire au moyen d’une licence d’utilisation ou par achat du logiciel. Le paiement peut être effectué en cash ou par échange de prestations publicitaires.




  • Le commerce en ligne ou "e-commerce" :


Les achats de biens et services sous Internet ont été modélisés par les consultants suivant deux filières :

  • le commerce interentreprises dit "B to B" (Business to Business) faisant appel à l'Extranet et à l'échange de données informatisées (l'EDI),

  • la vente directe aux particuliers dite "B to C" (Business to Consumer). Le client est l'internaute, le vendeur est un marchand en ligne.








  • L'hébergement des sites et le back-office pour les entreprises du e-commerce  :


On distingue deux activités principales :


  • l'hébergement de sites (front-office).

    La mise en place d'un site Internet pour une entreprise ou un particulier se fait soit par raccordement direct de son serveur sur l'Internet soit par hébergement du service sur un serveur fourni par un tiers.

  • Le back-office pour les entreprises du e-commerce: sécurisation des communications et des informations.


  1   2   3   4

similaire:

La Nouvelle Economie et les métiers de l\Croissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\Avec ses 26 000 visiteurs et 280 exposants, l’unique Foire forestière...
«L’économie forestière suisse est une branche moderne exposée au rude climat de l’économie mondialisée, c’est pourquoi IL est si...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\«La nature nous suggère-t-elle une nouvelle forme d’économie basée sur la fonctionnalité ?»

La Nouvelle Economie et les métiers de l\Une nouvelle division du travail numérique
«informatique en nuages». Le stockage et le calcul effectués par les ordinateurs personnels migrent vers de gigantesques centres...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\Procedure adaptee (article 28 du cmp)
«documentation» sur le site marchés publics du Département soit sur le site Internet du Ministère de l’économie, des finances et...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\L’Internet, souvent appelé L ’autoroute de l’information par les...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\Relative à la préinscription et à l’orientation des titulaires du baccalauréat
«sites internet dédiés» servira à désigner les deux sites internet ci-dessus mentionnés

La Nouvelle Economie et les métiers de l\S’appuyant sur le solide portefeuille de logiciels d’infrastructure...
«Documentum Process Suite permet aux entreprises de maximiser leurs investissements informatiques en exploitant mieux les informations...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\La finance socialement responsable (fsr) a de plus en plus la cote...
«La société civile, les mouvements sociaux, les syndicats, les coopératives jouent un rôle important en créant des instruments financiers...

La Nouvelle Economie et les métiers de l\La formation métiers d’art à L’École boulle : Seconde, Première et...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com