Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer








télécharger 291.54 Kb.
titreInstruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer
page4/4
date de publication24.03.2017
taille291.54 Kb.
typeInstruction
ar.21-bal.com > loi > Instruction
1   2   3   4


RETENTISSEMENT

A quel point ce comportement est perturbant pour vous et augmente votre charge de travail?


Pas du tout

0

Minimum

1

Légèrement

2

Modérément

3

Sévèrement

4

Très sévèrement, extrêmement

5


APATHIE / INDIFFERENCE (NA)

« Le patient/la patiente a-t-il/elle perdu tout intérêt pour le monde qui l’entoure ? N’a-t-il/elle plus envie de faire des choses ou manque-t-il/elle de motivation pour participer aux activités ? Est-il devenu plus difficile d’engager une conversation avec lui/elle ou de le/la faire participer aux activités de groupe? »
NON Passez à la section suivante OUI Posez les questions complémentaires indiquées ci-dessous

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




oui

Non

1. Le patient/la patiente a-t-il/elle perdu de l’intérêt pour le monde qui l’entoure?







2. Le patient/la patiente est-il/elle moins enclin(e) à engager une conversation?

(ne coter que si la conversation est possible)







3. Le patient/la patiente manque-t-il/elle de réactions émotionnelles auxquelles on aurait pu s’attendre (joie lors de la visite d’un ami ou d’un membre de la famille, intérêt pour

l’actualité ou le sport, etc) ?







4. Le patient/la patiente a-t-il/elle perdu tout intérêt pour ses amis

et membres de sa famille ?





5 Le patient/la patiente est-il/elle moins enthousiaste par rapport à ses centres d’intérêt

habituels ?





6 Le patient/la patiente reste-t-il/elle sagement assise sans se préoccuper de ce qui se passe autour de lui?







7. Le patient/la patiente montre-t-il/elle d’autres signes indiquant qu’aucune activité

nouvelle ne l’intéresse ?







8. Le patient/la patiente montre-t-il/elle d’une autre façon son agressivité ou son agitation ?







Commentaires:

Si la réponse à la question préliminaire se trouve confirmée, déterminez la fréquence et le degré de gravité de cette apathie / indifférence.
FRÉQUENCE

Quelquefois :

moins d’une fois par semaine

1

Assez souvent :

environ une fois par semaine

2

Fréquemment :

plusieurs fois par semaine mais pas tous les jours

3

Très fréquemment :

tous les jours ou pratiquement tout le temps

4


GRAVITÉ


Léger:

Le patient/la patiente manifeste parfois une perte d’intérêt pour les choses, mais cela affecte peu son comportement et sa participation aux activités

1

Moyen:

Le patient/la patiente manifeste une perte d’intérêt pour les choses qui ne s’atténue qu’à l’occasion d’événements importants tels que la visite de parents proches ou de membres de la famille

2

Important:

Le patient/la patiente manifeste une complète perte d’intérêt et de motivation.

3


RETENTISSEMENT

A quel point ce comportement est perturbant pour vous et augmente votre charge de travail?


Pas du tout

0

Minimum

1

Légèrement

2

Modérément

3

Sévèrement

4

Très sévèrement, extrêmement

5


DEPRESSION / DYSPHORIE (NA)
“ Le patient/la patiente semble-t-il/elle triste ou déprimé(e) ? Dit-il/elle qu’il/elle se sent triste ou déprimé(e) ? Le patient/la patiente pleure-t-il/elle parfois?”
NON Passez à la section suivante OUI Posez les questions complémentaires indiquées ci-dessous

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





oui

Non

1. Le patient/la patiente pleure-t-il/elle parfois ?







2. Le patient/la patiente dit-il/elle ou fait-il/elle des choses indiquant qu’il/elle est déprimée?







3. Le patient/la patiente se rabaisse-t-il/elle ou dit-il/elle qu’il/elle a l’impression d’être

un(e) raté(e) ?







4. Le patient/la patiente dit-il/elle qu’il/elle est quelqu’un de mauvais ou qu’il/elle mérite

d’être puni(e) ?





5 . Le patient/la patiente semble-t-il/elle très découragé(e) ou dit-il/elle

qu’il/elle n’a pas d’avenir ?





6 Le patient/la patiente dit-il/elle être un fardeau pour sa famille ou que sa famille

serait bien mieux sans lui/elle ?







7. Le patient/la patiente exprime-t-il/elle son désir de mourir ou parle-t-il/elle

de se suicider ?







8. Le patient/la patiente montre-t-il/elle d’autres signes de dépression ou de tristesse ?








Commentaires:
Si la réponse à la question préliminaire se trouve confirmée, déterminez la fréquence et le degré de gravité de cet état dépressif

FREQUENCE


Quelquefois :

moins d’une fois par semaine

1

Assez souvent :

environ une fois par semaine

2

Fréquemment :

plusieurs fois par semaine mais pas tous les jours

3

Très fréquemment :

tous les jours ou pratiquement tout le temps

4


GRAVITE


Léger:

l’état dépressif est stressant pour le patient/la patiente mais il est généralement

possible de l’atténuer par l’intervention du soignant

1

Moyen:

l’état dépressif est stressant pour le patient/la patiente et est difficile à soulager

2

Important:

l’état dépressif est très perturbant et stressant et est difficile voire impossible à soulager.

3


RETENTISSEMENT

A quel point ce comportement est perturbant pour vous et augmente votre charge de travail?


Pas du tout

0

Minimum

1

Légèrement

2

Modérément

3

Sévèrement

4

Très sévèrement, extrêmement

5



1 Si l’établissement reçoit un avis favorable les différents outils de la loi du 2 janvier 2002 seront à fournir lors de la visite de labellisation

2 Joindre un planning prévisionnel des activités proposées aux résidents

3 Fournir le tableau des effectifs octroyés par les autorités compétentes (DDASS/ARS et Conseil Général) en 2009

4 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées », Haute Autorité de Santé, Mars 2008.


5 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « L’accompagnement des personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée en établissement médico-social », Agence Nationale de l’Evaluation Sociale et Médico-sociale, Février 2009. 

6 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « Maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs » – à paraître en 2009. Haute Autorité de Santé.

7 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « Maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs » - . à paraître en 2009. Haute Autorité de Santé.


8 « Les bonnes pratiques de soins en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ». Direction générale de la santé. Direction générale de l’action sociale. Société française de gériatrie et gérontologie. Octobre 2007.


9 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « Maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs » - . à paraître en 2009. Haute Autorité de Santé.


10 « Guide Pratique sur l’accompagnement et le cadre de vie des personnes âgées souffrant de détérioration intellectuelle en établissement (Alzheimer et maladies apparentées) – PADI » – à paraître en 2009 – Direction générale de l’action sociale


11 Recommandations de bonnes pratiques professionnelles : « Maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs » - à paraître en 2009 - Haute Autorité de Santé.


12 Le terme espace est volontairement utilisé de manière à ne pas préjuger de la nature de la réponse architecturale : espace délimité ou zone dans un espace polyvalent (même si pour les unités à créer, il est souhaitable d’éviter les espaces polyvalents).

1   2   3   4

similaire:

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconCompte rendu Séance du 1er février 2010
«Le Malade Imaginaire» à l’association Collectif Théâtre lila pour un montant de 2 008,75 €, et sur un contrat de spectacle le 29...

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconDécembre 2010 à janvier 2011

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconEtre élève en établissement médico-social : une gageure ?
«Les textes de 2009 marquent une étape importante qui a été appuyée par la loi pour la refondation de l’école de juillet 2013, laquelle...

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconCommission Professionnelle Consultative
«accompagnement social et médico social», (à la place d’accompagnement social), appellation que le groupe souhaite voir appliquée...

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconRésultats de la vente du lundi 25 janvier 2010

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconCdil : Revue de presse de janvier 2010

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconVente du 31 janvier 2010 marseille moa

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconFormation : Qualification au titre de Maître de Conférences 2010...

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconCirculaire relative au service intégré de l’accueil et de l’orientation du 8 avril 2010
«porte» d’entrée dans les dispositifs d’hébergement et de logement transitoire

Instruction ministérielle dgas/2C/dhos/dss/2010/06 du 7 janvier 2010 relative à l’application du volet médico-social du plan Alzheimer iconRecherche année 2009/2010 Titre du stage
«Flux des (trans-)gènes et impact sur la biodiversité» ‘gmbioImpact’ (2007-2010)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com