Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service








télécharger 10.1 Kb.
titreArthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service
date de publication25.03.2017
taille10.1 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg il y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service Bloomberg professionnel et les services médiatiques de Bloomberg offrent des données en temps réel et archivées sur les finances, les marchés, la fixation des prix et le commerce. Il offre également des nouvelles et des outils de communication aux sociétés, aux agences de presse, aux professionnels de la finance et du droit et aux particuliers du monde entier.  Bloomberg est une jeune multinationale américaine. Arthur, commercial, est chargé de vendre les produits Bloomberg. L’entreprise est présente sur toutes les places financières du monde. Créé par l’actuel maire de New York il y a 25 ans, elle a comme il se doit un établissement en plein cœur de la City londonienne.

Au premier étage, les hôtesses d’accueil tournant le dos à un aquarium géant, prennent en photo les visiteurs pour confectionner des badges à leur effigie. A l’arrière plan les salariés sortent des ascenseurs pour venir se restaurer au bar sur les étals gorgés de morceaux de fruits découpés et de barquettes de crème au chocolat. Une lumière rose baigne le tout dans une ambiance à la « Charlie et la chocolaterie ». Les écrans sont omniprésents, déversant en continu les émissions réalisées dans les studios du sous sol. Arthur, relate son parcours chez Bloomberg face à un groupe d’étudiants français en ressources humaines. Installés sur les marches d’un amphithéâtre ils assistent au montage de la dernière œuvre d’art exposée dans le hall pendant que des cadres participent à une réunion dans une salle aux parois de verre en contrebas. Couleurs, œuvres d’art, lumière naturelle et transparence. La décoration de l’entreprise et l’architecture intérieure du bâtiment font penser à celle d’un musée qui aurait épousé une salle de jeu. Les repères classiques du monde du travail y sont abolis. Fascination pour les studios de cinéma. Plutôt qu’à la City de Londres, on pourrait croire évoluer à Hollywood ou encore à Bollywood.

Quelle est la culture managériale à l’œuvre ? Présentée par Arthur, elle parait reposer sur l’aménagement de l’espace : étages entiers en « open-space » et bureaux vitrés permettant une proximité des salariés quel que soit leur niveau hiérarchique. Tout le monde a accès au même décor et au goûter servi en continu à l’étage inférieur. Les managers ne sont apparemment pas privilégiés. Le patron, nous dit Arthur, lorsqu’il passe, n’a pas de bureau particulier. Il s’installe dans n’importe quel petit aquarium resté vacant. L’aménagement de l’espace laisse à penser que tous les salariés sont traités de la même manière. La preuve en est, rien n’est caché. Tout est sous les yeux de tous. Seule la couleur diffère à chaque étage. De même pour l’œuvre d’art qui courre de haut en bas : un arbre dont les racines, le tronc, les branches sont conçus pour former aux différents étages un lieu dans lequel s’asseoir et papoter, tenter de se cacher ? A l’étage R&D la couleur orange domine. Elle est selon Arthur favorable à la créativité. Les bruits sont étouffés par une moquette moelleuse. Les salariés sont assis devant leur pack de trois écrans. Au petit salon arbre, il n’y a pas un chat, seuls les poissons exotiques évoluent autour des somptueux coraux. Arthur fasciné par la société qui l’emploie, évoque les promesses de voyages, mutation à l’étranger possibles, grâce aux promotions internes. Au service presse la couleur bleue domine. Même ambiance feutrée. Arthur ne sait pas dire pourquoi les journalistes seraient plus performants dans le bleu que dans l’orange.

Alors, management à l’américaine, modèle anglo – saxon ?  Bloomberg est un pur produit de la mondialisation, proche de la caricature. Elle a le culte de la performance, de la rapidité et du 24/24 partout dans le monde : présente, tout le temps, au service de ses clients. Ce message est bien celui des entreprises américaines. Les informations sur la finance et les flux financiers s’échangent en un coup de clic. Bloomberg est à la pointe, utilisant avec brio ce que la révolution des NTIC a mis en marche.

Chez Bloomberg, les nouveaux commerciaux bénéficient d’un programme de formation très cadré durant deux ans : une formation personnalisée, suivie, adaptée, une mobilité interne aisée. Le manager fixe des objectifs à six mois et un an et reçoit les salariés tous les mois pour des entretiens de réajustement. C’est le manager qui suit la progression des salariés : « Le service RH est en relation avec nos managers pour organiser notre formation ou nous virer. Mais ce sont les managers qui nous suivent. » L’entreprise semble avoir bien perçue les attentes de la génération Y. Nés entre 1980 et 1994, ces nouveaux jeunes salariés dont Arthur fait partie attendent qu’on leur donne des responsabilités et qu’ils puissent évoluer rapidement. Emploi épanouissant, autonomie, appui et retour positif de la part du manager, reconnaissance et équité de traitement, opinion prise en compte, intégration sur le lieu de travail, possibilités de se former sont les souhaits formulés par cette génération. Arthur nouvelle recrue chez Bloomberg parait apprécier ses « très bonnes conditions de travail » et les possibilités offertes par sa société. Il est épanoui. Les effets de la crise financière dont les premières vagues se font ressentir en septembre 2008 ne paraissent pas altérer son enthousiasme. Bloomberg à cet instant tient le cap semble t’il. Quelques mois après, des managers et leurs équipes sont licenciés dans l’heure dans les sociétés de la City. Les traders et les cadres affluent dans les cabinets de psychologues et dans les églises. Verra t’on les immeubles de la place financière en ruine, réinvestis par les jeunes, les boutiquiers branchés, les artistes et les immigrants, comme le fut le quartier de Brick Lane, tout proche, abandonné par les ouvriers et les manufactures après la désindustrialisation massive de l’Angleterre ?

Qu’est devenu Arthur?

Nathalie Duffort, mars 2009

similaire:

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconLes mois de septembre, octobre et novembre ont été chargés en manifestations...
«loi Fourcade», est particulièrement simple et économique. IL permet de s’affranchir de la problématique du stockage des données...

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconS'assurer de la compatibilite entre les sous ensembles
«voies» nécessaires à la communication des différents composants, en mutualisant les communications sur une seule voie de données....

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconRésumé Chapitre 1 Au mois d’«octobre 181.»
«vocero», ‘’La jeune fille et la palombe’’, qui est, destiné à son frère, un appel discret à la vengeance, car elle est bien décidée...

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconMétaphyse = cartilage de conjugaison qui assure croissance en longueur...

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service icon«Une disponibilité au niveau mondial de la vente jusqu'à la mise en service»
«Nous nous attendons à une nette amélioration de la qualité des données» a-t-il expliqué

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconPréparez votre futur voyage à Paris
«Ici repose un soldat français mort pour la patrie, 1914-1918.» Le même jour, trois ans plus tard, la Flamme du Souvenir est allumée....

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconLe système énergétique français est le plus respectueux de l’environnement
«La politique énergétique en France s’est attachée à trouver l’équilibre entre production d’énergie durable, accessibilité des prix...

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconBibliographie Le domaine aride se définit à partir de critères climatiques...
«évapotranspiration potentielle» est mesurée en millimètres, comme les précipitations. Dire que l'évapotranspiration potentielle...

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconA)le bus mémoire qui fait la liaison entre le processeur et la mémoire...
«chipset» (jeu de composants) dont le rôle essentiel est de réguler les échanges entre les différents éléments de l’unité centrale....

Arthur, jeune français de 25 ans, est entré chez Bloomberg IL y a quelques mois. Bloomberg est le fournisseur mondial de données financières. Le service iconNeen ou la communication entre des anges
«naming company» à qui l’on doit entre autres le nom de Xerox de lui trouver un nom pour un nouveau mouvement artistique. Une des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com