Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l'interopérabilité ou iecc (Interoperability Executive Customer Council) en juin 2006 avec pour objectif d'interagir








télécharger 165.87 Kb.
titreRésumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l'interopérabilité ou iecc (Interoperability Executive Customer Council) en juin 2006 avec pour objectif d'interagir
page1/3
date de publication27.03.2017
taille165.87 Kb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > loi > Résumé
  1   2   3


Le Conseil exécutif de l'interopérabilité :
une collaboration avec Microsoft

Janvier 2010



Table des matières



Résumé
Microsoft a créé le Conseil exécutif de l'interopérabilité ou IECC (Interoperability Executive Customer Council) en juin 2006 avec pour objectif d'interagir de façon régulière avec ses clients afin d'obtenir un retour utile sur leurs besoins spécifiques en termes d'interopérabilité. Microsoft rencontre l'IECC deux fois par an pour discuter des problèmes d'interopérabilité puis échange tout au long de l'année avec les groupes de travail techniques et métier, composés des représentants des entreprises membres, pour approfondir les caractéristiques de l'interopérabilité.
Depuis la création du Conseil, il y a moins de quatre ans, ses membres ont identifié environ 50 domaines majeurs nécessitant une amélioration en termes d'interopérabilité pour les produits Microsoft et l'industrie du logiciel dans son ensemble. Au moins 70 % de ces problèmes ont été résolus ou sont en voie de l'être. Pour les problèmes plus complexes, l'IECC et Microsoft poursuivent leur collaboration, y intégrant d'autres éditeurs et entreprises afin de trouver des solutions.
Pour traiter les problèmes d'interopérabilité présentés par l'IECC, Microsoft a employé ou encouragé le développement de différents types de solutions : intégration de fonctions aux produits Microsoft, développement de passerelles open source entre les produits ou encore utilisation de stratégies et de solutions telles que la documentation de protocoles, la participation à l'évolution des standards et la collaboration ou le soutien au développement de produits tiers. Les membres de l'IECC partagent avec Microsoft la même vision, à savoir que les utilisateurs de logiciels vont de plus en plus interagir dans un environnement informatique mixte composé de logiciels open source et de logiciels commerciaux traditionnels ou propriétaires. C'est pourquoi Microsoft continue à apporter son soutien aux communautés open source avec des manifestations « plug-fests », des contributions sous forme de code et le financement de projets communautaires. La société est déterminée à faire de Windows® la meilleure plateforme d'exécution et d'hébergement des applications open source.
Ces efforts de l'IECC sont dirigés par Bob Muglia, président de la division Serveur et outils chez Microsoft. Toutes les informations rassemblées par l'IECC ont été classées en six domaines d'intérêt spécifique ou scénarios. Les travaux relatifs à ces différents scénarios sont dirigés par des cadres issus de nombreuses divisions et équipes produits de Microsoft. Ils interagissent avec les membres de l'IECC (architectes techniques et responsables informatiques) pour identifier et développer des solutions au sein de ces domaines spécifiques. Voici les différents scénarios :


Productivité bureautique et outils de collaboration

Administration de systèmes

Gestion des identités

Outils de développement et exécutables

Modélisation des processus métier et architecture orientée service

Stratégie d'interopérabilité publique



Ce livre blanc détaille les activités et la progression de chacun des scénarios d'interopérabilité de l'IECC.

À propos du Conseil exécutif de l'interopérabilité

L'interopérabilité des solutions logicielles a pris une importance particulière, non seulement pour les gouvernements et les entreprises utilisant des environnements informatiques hétérogènes mais également pour l'industrie du logiciel dans son ensemble. La capacité à connecter les personnes, les données et les divers systèmes de façon transparente réduit les coûts d'exploitation et la complexité, permet les meilleurs déploiements et optimise le retour sur les investissements existants. Microsoft s'est engagée à mettre en œuvre l'interopérabilité pour le bénéfice de ses clients.

Microsoft sait en outre combien il est important d'écouter les clients pour bien cerner leurs besoins. Microsoft a créé le Conseil exécutif de l'interopérabilité ou IECC (Interoperability Executive Customer Council) en juin 2006 avec pour objectif d'interagir de façon régulière avec ses clients afin d'obtenir un retour utile sur leurs besoins spécifiques en termes d'interopérabilité.
Qu'est-ce que l'IECC ?

Bob Muglia, principal sponsor de l'IECC et président de l'activité Serveur et outils chez Microsoft, explique comment l'IECC contribue à l'interopérabilité des technologies. Regarder la vidéo : www.microsoft.com/interop/featured/IECCouncil.aspx
L'IECC est un groupe de cadres dirigeants sélectionnés (responsables informatiques ou équivalent) qui représentent la grande diversité des clients de Microsoft aujourd'hui. Ses membres viennent du monde entier et le Conseil compte des entreprises issues de divers secteurs, d’établissements universitaires et d’administrations de toute taille.
L'IECC se réunit deux fois par an pour discuter de l'interopérabilité avec Microsoft. En outre, des représentants des organisations membre forment des groupes de travail techniques et métier qui rencontrent Microsoft tout au long de l'année pour traiter plus en profondeur des questions d'interopérabilité. Chaque membre accepte également de nommer un ou plusieurs architectes logiciel seniors pour participer tout au long de l'année aux discussions du groupe de travail.
Le soutien de Microsoft

Microsoft soutient l'IECC aux niveaux les plus élevés de la société. Bob Muglia, président de la division Serveurs et outils chez Microsoft, sert de principal sponsor pour le Conseil.
« L'interopérabilité est un problème crucial pour nos clients et nous voulons obtenir leur retour », explique Bob Muglia. « L'IECC a pour but de soutenir activement l'interopérabilité, l'objectif étant que la technologie supporte et favorise l’évolution des besoins de l’entreprise. »
Craig Mundie, Directeur général de la Recherche et de la stratégie chez Microsoft et Brad Smith, Senior vice-président, avocat-conseil, sont également sponsors principaux. De plus, des responsables techniques et métier des équipes produit de l'ensemble de la société participent à l'IECC et aux discussions des groupes de travail. Une équipe dédiée gère en outre les activités quotidiennes du Conseil et oriente les discussions entre ses membres et les équipes produit.



Un rôle à part entière

L'IECC joue un rôle essentiel pour aider Microsoft à fournir des logiciels répondant aux besoins d'interopérabilité de ses clients. Les principales activités de l'IECC sont les suivantes :

Enoncé de mission
L'IECC a pour but de soutenir activement l'interopérabilité, l'objectif étant que la technologie supporte et favorise l’évolution des besoins de l’entreprise.
Favoriser et accélérer la prise de conscience autour des scénarios d'interopérabilité, des points névralgiques et des solutions

  • Fournir des informations sur les stratégies et les programmes d'interopérabilité de Microsoft (activités relatives aux produits et aux engagements de la société en ce qui concerne l'établissement de standards) afin de servir plus efficacement la communauté technique

  • Influencer les stratégies de conception d'interopérabilité de Microsoft et aider à définir des priorités pour les scénarios d'interopérabilité critiques et les solutions via les discussions et le retour de l'IECC

  • Partager les connaissances et les meilleures pratiques via un forum de membres, aboutissant à la création d'une solide base de solutions pour la résolution des problèmes


Les membres de l'IECC sont également engagés au niveau de leur direction avec d'autres grands éditeurs de logiciel. Ils bénéficient par conséquent d'une position privilégiée pour pouvoir encourager ces éditeurs à travailler avec Microsoft en vue de trouver les solutions aux problèmes d'interopérabilité les plus complexes.
Faire progresser l'interopérabilité

Depuis la création du Conseil, il y a moins de quatre ans, ses membres ont identifié environ 50 domaines majeurs nécessitant une amélioration en termes d'interopérabilité pour les produits Microsoft et l'industrie du logiciel dans son ensemble.
Pour traiter les problèmes d'interopérabilité présentés par l'IECC, Microsoft a employé ou encouragé le développement de différents types de solutions. Environ un tiers des problèmes ont pu être résolus grâce à l’intégration des fonctions aux produits Microsoft. D’autres problèmes ont été solutionnés par des passerelles open source entre les produits. Le tiers restant a été résolu à l'aide de stratégies et de solutions telles que la documentation de protocoles, l'évolution des standards et les produits tiers. Les membres de l'IECC partagent avec Microsoft la même vision : les utilisateurs de logiciels vont de plus en plus interagir dans un environnement informatique mixte, composé de logiciels open source et de logiciels commerciaux traditionnels ou propriétaires. C'est la raison pour laquelle Microsoft s'engage avec les communautés open source telles qu'Apache, Eclipse, PHP & Zend, OpenPegasus et beaucoup d'autres en organisant des plug-fests, en contribuant au code et en finançant des projets open source associés.
Les problèmes présentés par le Conseil varient énormément en termes de type, de priorité et de complexité, de même que les types de solution nécessaires à leur résolution. Le conseil a par exemple identifié un besoin de solutions interopérables pour l'authentification, les autorisations et la gestion
des accès pour les ressources situées sur des systèmes hétérogènes. En réponse, Microsoft a ajouté à

Active Directory des capacités de fédération d'identités en intégrant à AD FS (Active Directory Federated Services) le support de SAML (Security Assertion Markup Language), un standard XML pour l'échange de l'authentification et des autorisations entre les domaines de sécurité. AD FS autorise le partage simplifié et sécurisé d'identités numériques au-delà des barrières de sécurité et inclut des spécifications telles que WS-Federation et WS-Trust.
Dans un autre cas, les membres de l'IECC ont souligné la nécessité d'échanger des documents avec des partenaires ou des administrations acceptant uniquement certains formats de fichier tel que l'ODF (Open Document Format) ce qui a poussé Microsoft à ajouter le support d'ODF 1.1 à Microsoft Office Service Pack 2 (SP2).
Les membres de l'IECC ont également reconnu la nécessité de supporter UML (Unified Modeling Language), standard de modélisation des applications. Pour y répondre, Microsoft a rejoint l'OMG (Object Management Group) en juillet 2008 et a participé activement au groupe de travail œuvrant à la version 2.3 de l'UML. Microsoft intègre le support de l'UML dans les outils de développement Visual Studio 2010 et dans le futur référentiel Oslo (« Oslo » est le nom de code d'un futur ensemble de technologies de modélisation de Microsoft).
Enfin, Microsoft a découvert que les membres de l'IECC utilisaient des serveurs de gestion de contenu et de documents de façon collaborative au sein de leurs entreprises et qu'ils souhaitaient intégrer à de multiples portails des fonctions de recherche, des interfaces utilisateur, des métadonnées, du contenu, de la personnalisation et de la taxinomie. Ce retour a encouragé Microsoft à travailler avec d'autres éditeurs tels qu'EMC et IBM pour assurer l'interopérabilité entre les systèmes de gestion de contenu d'entreprise via CMIS (Content Management Interoperability Services), une spécification développée conjointement avec ces éditeurs et qui exploite les standards ouverts existants.
Pour vérifier que les solutions développées en réponse aux questions soulevées par l'IECC fonctionnent sur le terrain (ou bien si la solution nécessite une collaboration plus vaste avec d'autres intervenants), les solutions sont testées ou mises en œuvre par Microsoft et l'IVA (Interoperability Vendor Alliance), qui travaille en parallèle avec Microsoft et lui indique les priorités des partenaires vis-à-vis de la progression de l'interopérabilité. Pour les problèmes plus complexes, l'IECC et Microsoft poursuivent leur collaboration, y intégrant d'autres éditeurs et entreprises, afin de trouver des solutions.

Domaines prioritaires : Les scénarios de l'IECC

Toutes les informations rassemblées par l'IECC ont été classées en six domaines d’intérêt spécifique ou scénarios, décrits dans le tableau suivant :


Scénario

Principaux sujets

Productivité bureautique et outils de collaboration

Formats de fichiers Office ; programmabilité et automatisation d'Office ; serveurs de gestion de portails, de documents et de contenus ; intégration d'applications dorsales et métier ; communication unifiée ; etc.

Administration de systèmes

Gestion des opérations informatiques ; déploiement et correction des logiciels ; environnements de virtualisation, etc. Les départements informatiques souhaitent optimiser la gestion des environnements d'entreprise hétérogènes tout en fournissant à leurs utilisateurs un service de haute qualité respectant les contrats de niveau de service.

Gestion des identités

Scénarios de fédération d'identités pour fournir aux partenaires et aux clients un accès crypté aux ressources internes ; techniques SSO (single sign-on) ; approches centrées sur l'utilisateur pour la gestion des identités via des fournisseurs tiers et des intervenants associés ; et intégration d'Active Directory et LDAP (Lightweight Directory Access Protocol).

Outils de développement et exécutables

Utilisation de différents outils de développement dans un environnement distribué ; interopérabilité robuste et à hautes performances entre les applications .NET et Java/centrales ; interopérabilité avec les langages et outils open source ; mises en œuvre cohérentes d'algorithmes de cryptologie standard ; etc.

BPM (Business Process Modeling) et SOA (Services Oriented Architecture)

Faciliter la conception, le développement et la gestion des processus métier pour exécution sur de multiples plateformes et systèmes utilisant plusieurs structures et outils interopérables pour l'architecture et la modélisation.

Stratégie d'interopérabilité publique

Guider Microsoft dans son approche des principes d'interopérabilité et des initiatives associées et fournir des informations à Microsoft relativement à ses stratégies d'interopérabilité, de propriété intellectuelle, de respect de la vie privée et de sécurité.





Face à l'émergence du Cloud computing en tant que domaine d'intérêt et d'investissement significatif sur le marché, les discussions des membres de l'IECC ont abouti à la création d'un nouveau scénario dédié au Cloud Computing. Les discussions récentes ont porté sur :

  1   2   3

similaire:

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Recherche en marketing erma e-mail : kamibahi2000@yahoo fr
«customer value» (Anderson, Narus et Van Rossun, 2006), «perceived value», (Zeithaml, 1988), «lifetime value» (Venkatesan et Kumar,...

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Compte Rendu du Conseil Municipal
«Validation de la carte de enjeux ppri» séance du Conseil Municipal du 16 juin 2006

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Interopérabilité des services Web de type «Contract First» (priorité...

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé/Objectifs
«esrb». Par ailleurs, dans le cadre de la publication belge du Finrep au 31 mars 2006, la cbfa avait annoncé que cette option serait...

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé exécutif

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé Exécutif 4

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé Exécutif 7

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé À l'heure actuelle, plus de 60 des serveurs sont fournis avec Microsoft® Windows® Server

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé Ce manuel est conçu pour guider les administrateurs et les...

Résumé Microsoft a créé le Conseil exécutif de l\Résumé Ce guide présente la manière dont Exchange Server 2003 Management...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com