Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012








titreMontpellier notre ville / n° 365 • février 2012
page8/12
date de publication29.03.2017
taille0.7 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12
Partages gourmands

L’association Jasmin d’orient a organisé le 15 janvier un goûter autour de la galette des rois, à la maison pour tous Boris-Vian. L’occasion de mélanger toutes les cultures du quartier et favoriser les échanges entre les habitants.

Infos: Jasmin d’orient. 04 99 51 62 78

BREVES
Des places supplémentaires

C’est le 20 février que la nouvelle crèche Adélaïde-Cambon ouvrira, 120 place Georges-Frêche. D’une capacité de 52 places d’accueil collectif, la structure municipale disposera d’un personnel de 21 personnes (dont 13 auxiliaires de puériculture).

Infos : 04 99 51 21 95
Prévention

Le Mammobile stationnera le 23 février sur le parking du supermarché Casino, au carrefour des Prés-d’Arènes. De 9h à 18h, les femmes de 50 à 74 ans peuvent bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du sein. Si vous ne souhaitez pas vous rendre au Mammobile, vous pouvez prendre rendez-vous au centre de radiologie agréé du quartier, 158 avenue de Palavas (04 67 64 88 89).
Gavotte et Fest-Noz

La compagnie BAO s’installe à la Chocolaterie jusqu’au
11 février tous les jeudis, vendredis et samedis à 19h15. Benoît Labannierre et Jordi Cardoner y présentent leur nouvelle comédie écrite au beurre salé et au chouchen : Tout est bon dans le breton ! Vous y découvrirez les aventures de deux Bretonnes du petit port du Guilvinec, qui se disputent le droit d’être la porte-parole de l’esprit bigouden à l’ONU. Nom d’un biniou, la Bretagne insolite n’aura plus de secrets pour vous !

Infos : La chocolaterie. 203 rue de l’Industrie. 04 34 40 11 78

Agenda

Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison de quartier
Jean-Pierre-Caillens


04 67 42 63 04

Atelier créatif et stylisme les 8 et 29/02 de 14h30 à 17h.

Sortie familiale : bowling le 13/02 à 13h30. Places limitées.

Atelier familial de loisirs créatifs le 14/02 de 14h30 à 16h.

Spectacle jeune public : La terre dans les nuages, par la cie Zorozora le 15/02 à 15h30. Sur réservation.




Grand jeu familial : carte au trésor le 16/02 à 14h.

Atelier cuisine le 17/02 de 13h30 à 18h.

Stage familial de confection de costumes, du 20 au 22/02 de 14h à 17h.
Maison pour tous L’Escoutaïre

04 67 65 32 70

Ciné famille. Cars 2, de Brad Lewis, le 8/02 à 15h.

Secteur jeunes du 13 au 24/02, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Animations karting, bowling, cinéma.

Spectacle pour les 6 mois-3 ans : La lumineuse histoire du ver luisant, par la cie Les têtes de bois, le 13/02 à 10h30 et 11h15. (Réservation obligatoire).

Repas dansant du comité de quartier À l’écoute Saint Martin, le 3/03 à 19h. Avec le groupe Entracte.

Stage de peinture sur porcelaine, du 13 au 16/02, de 9h à 12h et 14h à 17h. Organisé par l’association Bergamote. Inscription au 06 11 38 79 70.
Maison pour tous Boris-Vian

04 67 64 14 67

Sortie famille au Mont Aigoual le 23/02 de 8h à 18h.

Soirée jeux le 2/03 de 20h à 22h.

.........................................................................................................................


p34

Art de vivre

Culture


Article 1

Daniel Grasset sera nommé, le 6 février, président de l’Académie des sciences et des lettres de Montpellier.
Un président bâtisseur

C’

est le 6 février, à l’Institut botanique, lors de la séance publique solennelle de rentrée de l’Académie des sciences et des lettres de Montpellier, que le professeur Daniel Grasset prendra ses fonctions de président, après en avoir assuré la vice-présidence. « L’académie est une sorte de cénacle qui se réunit pour traiter de sujets variés, sur l’histoire et l’actualité, explique-t-il. Il est néanmoins nécessaire d’ouvrir nos réflexions sur la cité. C’est la raison pour laquelle des séances publiques ont été instaurées, les premiers lundis du mois à l’institut botanique (163 rue Auguste-Broussonnet), avec des orateurs de l’Académie ou de l’extérieur, qui s’expriment sur des sujets actuels ». Depuis 4 ans, des colloques ouverts au public, sont organisés en partenariat avec les collectivités territoriales, et notamment la Ville qui soutient l’Académie et ses actions. Un prix, le prix Sabatier d’Espeyran, sera également décerné pour la première fois cette année à un jeune chercheur scientifique.
L’œuvre de sa vie

Urologue de profession, Daniel Grasset a effectué sa carrière à la faculté de médecine de Montpellier. Professeur de chaire et chef de service d’urologie, il a commencé son parcours à l’hôpital saint-Charles. « À mon arrivé en 1960, je me doutais que cet hôpital, conçu en 1929, allait devenir obsolète. J’ai alors eu en tête de construire un nouveau CHU. J’ai consacré treize ans de ma vie à faire bâtir l’hôpital Lapeyronie. C’est l’œuvre de ma vie », raconte Daniel Grasset, ce bâtisseur visionnaire, issu d’une ancienne famille d’entrepreneurs montpelliérains. Parallèlement, il a eu d’importantes responsabilités médico-administratives. « Le poste le plus important pour moi fut celui de secrétaire général de l’association française d’urologie, que j’ai occupé de 1974 à 1984. J’ai été le premier et l’unique provincial chargé de cette fonction ».

Durant sa présidence, Daniel Grasset, dont la devise est : «  qu’importe le savoir, si l’on renonce à l’amour », va être attentif à ce que l’Académie s’ouvre sur le monde et fasse, par ses travaux, évoluer la société.


Infos: www.biu.univ-montp1.fr/academie
Photo :

Daniel Grasset prendra la succession d’Olivier Maisonneuve.

L’académie des sciences et lettres

Cette ancienne institution, créée en 1706, s’appelait à l’origine, la Société royale des sciences. Elle a été fondée sur le modèle de l’Académie des sciences de Paris.

À la fin du 18e siècle, les académiciens de Paris et de Montpellier avaient noué des liens très privilégiés. À l’heure actuelle, elle est composée de 90 membres, 30 en section Lettres, 30 en section Sciences et 30 en section Médecine (une spécificité de Montpellier). Ses membres se réunissent tous les lundis et publient chaque année les résultats de leurs travaux. Par convention, le vice-président est élu pour un an et devient ensuite président de l’Académie.
BREVE
1er prix Sabatier-d’Espeyran

C’est un jeune chercheur scientifique, installé à Montpellier, qui recevra, le 6 février, le premier prix Sabatier-d’Espeyran de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier. Ce prix est doté de 2 000 e, pour lesquels la Ville participe à hauteur de 1 000 e. Dorénavant, un scientifique, un médecin et un littéraire seront distingués à tour de rôle, chaque année. Sabatier-d’Espeyran, le nom donné au prix, est celui d’une famille montpelliéraine, qui a fait don de ses biens à la ville et également d’un local aux académiciens montpelliérains.

.........................................................................................................................

p35

Art de vivre

Culture

Article 1

La Compagnie maritime est une école professionnelle de théâtre, qui ouvre également ses portes aux amateurs. Un stage de clown est prévu les 11 et 12 février prochains.
Les héritiers de Molière

Valère : On vient de débiter, Madame, une nouvelle, que je ne savois pas, et qui sans doute est belle.

Mariane : Quoi  ?

Valère : Que vous épousez Tartuffe.

Mariane : Il est certain, que mon père s’est mis en tête ce dessein.

Valère : Votre père, Madame...

Mariane : A changé de visée, la chose vient par lui de m’être proposée…

« Là, tu ne vis pas ton texte, tu le récites… », réplique Pierre Castagnié, qui interrompt la scène de Tartuffe jouée par les élèves de première année de son cours d’art dramatique. Nous sommes au 24 rue de la Croix-du-Capitaine, dans les locaux de la Compagnie maritime. À la fois compagnie de théâtre et école de formation professionnelle, elle est aussi une association dédiée aux pratiques amateur. Elle a été fondée en 1991 par Pierre Castagnié, metteur en scène et comédien, qui en est directeur et professeur permanent.
Un cursus professionnel…

La Compagnie maritime forme au métier de comédien en 3 ans. Après l’année préparatoire ouverte à tous sans sélection préalable, les étudiants suivent ensuite selon leurs capacités un cycle professionnel de deux ans d’art dramatique. En juin, ils présentent des spectacles ouverts à tous et gratuits. En été, l’école a fait une tournée dans neuf villages de l’Hérault avec trois farces de Molière, l’action est reconduite pour 2012. Les élèves de 3e année ont également joué à Montpellier une pièce de leur création Les Secrétaires. Les cours sont assurés par trois autres professeurs Patricia de Anna, Romain Lagarde et Gérard Santi. « L’exigence est nécessaire. Pierre Castagné met les élèves face aux engagements que demande le métier de comédien, il ne leur vend pas du rêve », explique Violaine Wallaert, administratrice de la compagnie.
et des pratiques amateurs

L’association de l’école, la Pilotine, tisse ses projets autour de l’éducation populaire. Dédiée aux pratiques amateur, elle propose aux enfants, aux adolescents et aux adultes, tout au long de l’année, une approche du théâtre par le biais d’ateliers et de stages. Les enfants, dirigés par Charlotte Perrin de Boussac, une comédienne issue de l’école, s’initient à l’art dramatique ou à l’improvisation. L’an dernier, ils ont travaillé sur le Dragon de Eugène Swartsz. Et les adultes, dirigés par Rémy Rutovic et Sandra Maurel, se sont confrontés à Shakespeare. Le prochain stage prévu les 11 et 12 février et dirigé par la Compagnie Doré, sera consacré au clown. « Nous aimerions élargir notre public et informer le plus grand nombre de montpelliérains des activités de La Compagnie Maritime. Nous animons des ateliers dans les lycées, auprès d’enfants handicapés et de personnes âgées. La Ville nous soutient par l’octroi de subventions. Nous bénéficions aussi d’aides du Conseil général et de la Drac. Venir à la Compagnie en amateur, c’est chercher du plaisir et de la rigueur. Mais en tant que professionnel, on vient chercher de la technique, car devenir l’héritier de Molière ne s’improvise pas », conclue Violaine Wallaert.


Infos: www.laciemaritime.com
04 67 64 40 72
Photo :

L’école du théâtre est située 24 avenue de la Croix du Capitaine.

BREVES
Rencontres littéraires

L’association Cœur de Livres, partenaire de la Ville pour la Comédie du Livre, propose salle Pétrarque, un cycle de rencontres consacrées aux figures littéraires britanniques : George Orwell, le 7/02 à 19h, Robert-Lois Stevenson, le 6/03. Diffusion de ces rencontres le dimanche suivant à 17h sur Radio Campus Montpellier.

Infos : Entrée libre. 04 67 60 43 11
et www.coeurdelivres.fr
Les héritiers de la crise

Le film Los Herederos, les enfants héritiers lance la 4e édition du film d’éducation, organisée par les Cemea, du 9 au 11/02 au centre Rabelais. Dans ce film, le Mexicain Eugenio Polgovsky interroge notre rapport à l’héritage : que laissons-nous à nos enfants ? Quelle éducation leur transmettons-nous ? Et si l’héritage le plus commun n’était finalement pas la pauvreté ? Si la réalité est vue sous des angles poétiques, ce film provoquant donne envie de réagir. Le festival de cinéma autour de l’éducation, présente des films, des débats, des initiatives qui rassemblent la communauté éducative‚ les réalisateurs et les spectateurs sur l’avenir de l’éducation, avec la volonté des organisateurs de participer à la construction de la citoyenneté dans une société humaine solidaire. À noter également la projection le 10 février à 20h30 du documentaire Les carpes remontent les fleuves avec courage et persévérance. Ce journal intime d’un couple de femmes confrontées à leur désir d’enfant vient de recevoir le prix Coup de cœur citoyen des internautes, du festival du film d’éducation. Un débat suivra la projection.

Infos : 06 14 74 37 97
ou www.cemealr.org
Musique gypsy

Niño Baliardo, l’un des derniers spécialistes du Cante Jondo, sort un album, Picasso, sur lequel les amoureux de la musique gitane peuvent découvrir les nouveaux morceaux composés par cet enfant de la balle. Il présentera son album le 16 février à 19h à la salle des rencontres de la mairie.

.........................................................................................................................
p36

Art de vivre

Culture


Article 1

Cinéma Nestor-Burma. Durant les vacances de février, la salle municipale de Celleneuve propose une programmation spéciale jeune public.
L’écran des enfants

Il était une fois un roi qui recherchait un vieux chapeau perdu. Il était aussi une fois, un jardinier qui voulait épouser la fille du roi… Pas toujours facile d’être jardinier, et encore moins d’être roi ! Pour connaître la suite, il faut se rendre au cinéma Nestor- Burma. Le jardinier qui voulait être roi y est projeté en avant-première le 14 février à 14h. Comme chaque mois, la salle municipale consacre une partie de sa programmation au jeune public. C’est L’écran des enfants, concocté de mille et unes découvertes. Ainsi, jusqu’au 14 février, on admirera un dessin animé, Le tableau, une enquête consacrée à un mystérieux peintre. Le 8 février, à la suite de sa projection, les enfants sont conviés à un ciné-goûter créatif. Ils s’amuseront à réaliser ensemble un grand tableau du film, qui sera ensuite exposé dans le cinéma.

Du 15 au 21 février, les tout-petits se régaleront en compagnie de Ludovic, le petit ours en peluche, héros d’une série de courts-métrages canadiens, réunis dans Un crocodile dans mon jardin, de Coe Hoedeman.
Des clowns et des fantômes

Programmation spéciale Mardi Gras, le 21 février, avec trois films à l’affiche : à 14h, retrouvez la féérie du conte de Perrault, Peau d’âne, mise en scène par Jacques Demy. Les petits trembleront (gentiment) en suivant les aventures des fantômes Laban et Labolina, à 16h. Enfin, à 17h, Le signe de Zorro (1946) ravira les amateurs de cape et d’épée. Après ces séances, l’équipe d’animation proposera un atelier de réalisation de masques de carnaval et une dégustation de crêpes.

Le voyage se poursuivra du 22 au 28 février avec Le bonhomme de neige, qui emmènera un petit garçon dans un grand périple au Pôle nord. Enfin, du 29 février au 6 mars, sera projeté Eugénio, un film inspiré de l’ album de Lorenzo Mattotti, qui met en scène un célèbre clown qui perd son rire…

Enfin, Nestor-Burma propose à chaque enfant de disposer de son propre cahier du cinéma. Après chaque séance, il pourra coller son ticket, des images du film, dessiner, écrire… Ces précieux cahiers attendront dans la bibliothèque du cinéma que leurs petits propriétaires viennent les enrichir de leurs émotions au fur et à mesure de l’année, pour devenir finalement de jolis cahiers de souvenirs cinématographiques.


Infos: 04 67 61 09 62
Photo :
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconMontpellier Notre Ville : Vous avez déclaré votre candidature à la...
«soigner la vie quotidienne» et «réparer la ville». Deux expressions clés de notre campagne

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconDécret n° 2012-274 du 28 février 2012 relatif à certaines corrections...

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconLa prise en compte de la sécurité des enfants ans les opérations d’aménagements urbains
«La ville est toujours la ville de quelqu’un» Publié dans «La ville sur mesure» François Grether Grand prix de l’urbanisme 2012 Edition...

Montpellier notre ville / n° 365 • février 2012 iconArchitecture logicielle [texte imprimé] : pour une approche organisationnelle,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com