La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert








télécharger 493.04 Kb.
titreLa République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert
page2/9
date de publication30.03.2017
taille493.04 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

INTRODUCTION : HISTOIRE D’UNE SOCIETE POLITIQUE

4/09/1870 nouvel âge politique interrompu en 1940 par Pétain et Vichy en métropole // souveraineté républicaine maintenue à l’étranger

Age d’or de la République = belle Epoque

Colonisation = limites cruelles de l’idéal républicain de civilisation = tyrannie douce mais implacable avec mouvement ouvrier + exclusion des femmes + enfermement des déviants

Considérer les engagements individuels et collectifs contre systèmes de domination mené au nom des valeurs de la République

Citoyens incarnent République qu’ils imaginent

France recouvre aussi pays contestataire qui enrichit la conception de la politique au-delà des institutions et de l’Etat laïque… et ramènent la République dans la voie de la démocratie

Ecart entre le système des pouvoirs de la république et l’expérience sociale de la République avec identité démocratique ≥

M. REBERIOUX « La vie des français à cette époque fut passionnément politique (dans une période non révolutionnaire). »

Naissance de l’idée de France comme Nation politique = communauté de destin à laquelle tous peuvent prétendre et participer par le « consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis » E. RENAN 1882

D. SCHNAPPER : La France a été «  la plus politique des nations européennes » La France de l’intégration

Réalisations effectives des républicains au pouvoir choisissant d’incarner la république dans les lois, les réformes, les discours qui composent une œuvre politique

L’imaginaire républicain restitue les imaginaires individuels et les rêves d’émancipation.

République imaginée = moment essentiel pour la démocratisation entre 1870 et 1914 = avénement société politique

F. FURET « mode organisé de relations entre les citoyens (ou les sujets) et le pouvoir, aussi bien qu’entre les citoyens (ou les sujets) à propos du pouvoir ».

III République transforme le lien politique en lien social

Place de la révolution dans cet avènement de la politique moderne = répulsif // attraction

Commune écrasée par un régime conservateur donc République démocratique avec expression raisonnée souveraineté populaire + affirmation conjointe de pp de justice et de libertés qui protégeaient les citoyens.

République développe despotisme sur ≠ groupes (femme, catho, indigènes etc.) mais repousse tentation du pouvoir liberticide et du nationalisme au nom DDHC

« L’utopie sociale a figuré l’avenir de la république »

RF = inspiratrice // repoussoir à la violence politique

L’idée républicaine devenait une pensée collective pour une démocratie en marche

Fonda engagement + combat pour liberté + convictions individuelles donant identité démocratique

III République ÷ 1870-1914 // 1914 -1940

1879 : achèvement de la révolution avec victoire des républicains selon thèse F. FURET

1880-1914 = âge démocratique ss la forme de la république

République en France = pp d’émancipation + régime de pouvoir dans l’opposition parfois.

« Si la politique démocratique n’a plus d’horizon révolutionnaire, elle a encore un horizon républicain » M OZOUF + « République = possibilité d’une communication rationnelle entre les hommes et l’unité en droit de l’humanité » + « participation aux affaires publiques est une forme d’engagement humain. »

Capacité à participer à la vie politique pas pour tous : Homme ≥ 21 ans (mais militaires exclus, détenus, vagabonds, colonisés) avec anciens esclaves des Antilles, Réunion, Guyane ayant reçu droit de vote ss II République 1848

Ob au SU = isoloir généralisé en 1913

Pression des autorités administratives + notables locaux menace liberté vote

1876 : affirmation constitution républicaine et refus alternative monarchiste

Victoire Républicaine = Choix d’un pays entier = pouvoir souverain défendu par république

République a peur de la souveraineté et limite droit civiques

Apprentissage de la politique, exp démocratique, même si Démocratie incomplète.

Société politique se constitue dans pratiques du suffrage et de représentation

Eveil cs politique

Universalité et engagement contenues dans l’idée républicains = avenir République

Attachement républicains à l’école comme espace civique + garantie système politique = construction lien savoir / citoyenneté indispensable à la démocratie

Légitimité + cs aux engagements collectifs / individuels comme affaire Dreyfus = combat démocratique = extraction domination nationaliste // violence de classe + lieu liberté / justice

Les Français se définissent comme un peuple libre

Nation qui invente son double démocratique : France DDHC + résistance

Dimension autoritaire avec adhésion de ceux qui l’avaient rejeté et combattue mais incarnation de la France et représentation des Français.

M. AGHULON : « amalgame entre l’option politique pour la liberté et l’option morale pour la vertu civique » = « l’esprit républicain tire de cette genèse conflictuelle et mouvementée ses caractères originaux »

Structuration des partis avec gauche et droite = espace commun = unité de la France

Imperfection du système + inégalités mais unité Nation ≥

Idéologies concurrentes de la république (socialisme+ libéralisme) ou hostiles (anarchisme + monarchisme) s’inscrivent dans l’espace politique de la République rejeté par Action française (nationalisme + antisémitisme) lors de l’Affaire DREYFUS.

Combat = démocratisation = lutte des Républicains contre eux-mêmes et tentation de l’ordre sans liberté

M. PERROT : France Républicaine renforce dans la continuité des régimes précédents l’exclusion légale + répression + enfermement Cf Les ombres de l’histoire = histoire des prisons

D. KALIFA étudie bagne

Y. GUYOT : dreyfusards + refuse les victimes nécessaires, la violence instituée au nom république

« La République dans ses dispositifs de « peines et de châtiments » (M. PERROT) n’avait rien à envier aux régimes antérieurs. » (V. DUCLERT)

DDHC : résistance à l’oppression = droits naturels »

Approche sociale + intellectuelle + symbolique

? mémoires des événements 1870 + exportation violence dans l’empire colonial + conflits civils internes

Inquiétude + espoir garder modernité

République imaginée = espoir = imaginaire démocratique

Temps démocratique qui dure auj avec bouleversements idéologiques

Cs historique + géographique = défense liberté de la nation

Pbtq : Comment l’apprentissage de la politique, permise par le régime républicain et l’engagement militants, a doté la société française d’une identité démocratique qui a survécu malgré les crises, nationalistes notamment ?

Politique = élément déterminant de la période qui caractérise vie publique et nationale et dynamiques sociales, débats intellectuels, imaginaires individuels et collectifs = perception par les contemporains d’écrire et d’imaginer destin capable de changement

Histoire d’une société politique en formation à l’origine de la démocratie moderne

Legs de la République au-delà du régime qui l’institue = expérience politique + libertés = avènement société politique

Guerre = revanche de la défaite initiale

Evolution politique + sociale = engagement croissant d’une droite libérale en quête stabilité + pacification

Conquête républicaine = succès

Républicains instituent un régime de liberté avec des limites et inachèvement

Violence politique + sociale = tentation autoritaire = régression cf Affaire DREYFUS = crise de régime mais moment démocratique

XX = expériences de gauche + affirmation processus nouveaux de démocratisation sociale et culturelle

1905 : entrée dans la nationalisme + guerre = épreuve pour la République

Impérialisme + colonisation = dénonciation négation des droits et libertés

Entrée dans un monde de progrès + menace de la guerre + lendemain de la colonisation

République 1900 rend possible l’individualisme démocratique qui libère individus autant que les sociétés.

Distinction régime porté par brutalités / ceux nés pensées politique
I. La république combattante (1870-1885)

Chapitre 1 Naissance de la République dans la guerre (1870-1871)

République proclamée ap désastre militaire 2nd Empire = Sedan affronte guerre extérieure contre la Prusse + intérieure des monarchistes de l’assemblée contre la Commune de Paris

Succès République = surmonter traumatisme défaite + guerre civile + éviter basculement dans la réaction = diffusion idée républicaine + républicanisation par la pratique du vote = héritage positif de l’Empire

République échappe à la violence et à la guerre malgré brutalisation et culture de guerre qui pénètrent sphère civile, sociale, et politiques.

Défi de la guerre et du droit = constitution d’un régime civil et pacifié

Expérience de la guerre 1870 = invention projet politique sur les valeurs loin de la violence

Résistance à la violence politique = cs commune du refus de l’arbitraire

Affaire DREYFUS = progrès de la démocratie
I. La guerre en France de l’Empire à la République

Le second Empire et la guerre

Guerre = tensions entre 2 nations impériales avec surenchère nationaliste en politique entre Empereur pour l’honneur et les républicains pour soumettre puissance étrangère autoritaire cf L. GAMBETTA vote crédits

THIERS contre la Guerre dans les débats du Corps législatif car prévision violence et « torrents de sang » + conséquences prévisibles (1GM).

E. OLLIVIER « Nous l’acceptons d’un cœur léger «  = phrase qui ruine sa carrière.

Armée française = nationale et puissante en théorie avec conscription mais commandement défaillant

Organisation + logistique ≤ dc désordre
Une défaite sans appel

Attaque des prussiens en 1ier car armée française pas mobilisée en temps et en heure donc résistance mais abandon Alsace + agonie régime impérial = renversement gvt E. OLLIVIER par corps législatif d’E. SCHNEIDER

Etat de siège déclaré mais x erreurs stratégiques = capture Empereur + défaite à Sedan.

Espoir fin de la guerre mais République + gvrt de défense nationale = poursuite
La proclamation de la république

Destitution dynastie avant proclamation République pour ne pas être associée à la défaite

GAMBETTA « ne parlez pas de la République, parlez de la Nation »

Convocation Commission de Gvrt de défense nationale + Constituante

Pouvoir municipal ss contrôle Blanquistes

Ecarter gvt révolutionnaire = confier pouvoir aux députés de Paris
Un gouvernement de défense nationale

Ebauche souveraineté

« Proclamation du 4 septembre 1870 aux habitants de Paris » = naissance République + formation gvrt

Corps législatif s’oppose au coup de force mais contexte guerre fait apparaitre comme nécessité sacrifice.

E. ARAGO de l’opposition républicaine = maire de Paris

Bannière tricolore maintenue à la place drapeau rouge

Gvrt refuse arrêté la guerre en perdant AL mais division et espoir levée en masse pour défendre la patrie.
II. Un républicanisme de guerre

L’urgence de l’agir

1870 Adhésion à paris mais insurrections en province cf Commune de Lyon + bataille sur le drapeau = risque de désunion face ennemi donc appel aux préfets + vote au SUM avec scrutin par liste (évite pression des notables) = « légaliser la révolution du 4 septembre » pour GAMBETTA
Paris assiégé

Paris encerclée = gvrt piégé + siège = enrôlement massif des parisiens : 500 000 hommes mais pas entrainés

GAMBETTA «  le nom de République veut dire union intime de l’armée et du peuple pour la défense de Paris (…) donner à la République la consécration de la Nation».

Proclamation de la commune

20 septembre : discussion sur condition reddition = perte AL + indemnité = refus du gvrt
La délégation de Tours et le renfort de GAMBETTA

Auto proclamations de pouvoirs locaux à Marseille cf Ligue du Midi + Toulouse Ligue du Sud-ouest

Vote au SU pour éviter désunion France décidé par Tours (une partie du gvrt exilé) alors que Paris et gvrt assiégé donc départ GAMBETTA en ballon avec pleins pouvoirs pour organiser l’action militaire 7 oct 1870 depuis la zone non occupée.
La France en guerre et la dictature de fait

GAMBETTA devient ministre de la guerre malgré opposition de CREMIEUX à Tours pour organiser « une guerre à outrance » (d’après J . CHASTENET) = GAMBETTA surnommé « dictateur de Tours » (F. ROTH) = autorité nationale forte condition pour faire la guerre à outrance. Affirmation autorité gvrt central par voyage en province. F. ROTH : « GAMBETTA est la voix de la France » + appel patriotisme + rôle préfets comme rouages remise en ordre + recrutement pour sauver Paris.
Faire la guerre

Armées nbreuses = garde nationale mobilisée mais épidémies + manque d’armes achetées au USA

Violence avec assassinat de civils + capture gds nombre de soldats à Metz = sacrifice + grande armée

Insurrection à Paris au nom de vive la Commune d’extrême gauche = gvt prisonnier malgré soutien parisiens.
L’échec final

X erreurs stratégiques + climat rigoureux = retraite française d’une armée de civils faible devant une puissante armée professionnelle = exode 100 000 soldats

A Paris, siège 138 jours : on mange les animaux du zoo.

Monarchistes dénoncent « dictature de fait de GAMBETTA »

Choc défaite = retour camp de l’ordre + restauration monarchiste mais conservatisme A. THIERS ≠
III. La république conservatrice et la paix

Les élections du 8 février 1871

8/02/1871 : élections scrutin de liste dans chef lieu de canton pour favoriser abstention rurale conservatrices mais échec car division modérés et radicaux face conservateurs (bourgeoisie libérale + monarchistes)

JM MAYEUR La vie politique sous la III République : hétérogénéité mais union sur le thème de la paix.

THIERS élu dans 26 départements // GAMBETTA dans 9 = victoire conservatrice = retour élites traditionnelles = aristocratie foncière locale dont 30 nobles

A. ENCREVE prévient d’éviter l’erreur « de confondre une circonstance exceptionnelle (guerre) avec une tendance profonde de l’opinion publique »

Forme départementale scrutin = atténuation ÷ ville républicaine / campagne conservatrice
Le gouvernement de THIERS

Démission Gvrt défense nationale ap réunion Assemblée à Bdx + élection Jules GREVY républicain modéré soutenu par TIERS, plébiscité par la population lors des élections 2Millions de suffrage sur son nom

Recours car pour paix et libertés + ordre

17 février 1871 forme de régime particulière jusqu’à aujourd’hui : président préside le Conseil des ministres « contrairement aux usages parlementaires »
La paix et l’annexion

Annexion Alsace + indemnités 5 milliards pour retrait des troupes

1ier but = paix = signature paix malgré conditions écrasantes : HUGO « conditions honteuses et inacceptables » + déclaration NIII responsable + déchéance

Représentants des provinces perdues démissionnent et protestent mais député = représentant Nation ≥ Dpt d’élection
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconVers la Grande Guerre de 1914-1918
«La guerre, la France y pense depuis la défaite de 1870 et la perte de l’Alsace-Lorraine. La revanche ? Gambetta disait : Pensez-y...

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconLa famille de Vincent van Gogh
«Theo»), Elisabetha Huberta («Liss», 1859-1936), Willemina Jacoba («Wil» ou «Wilkie», 1862-1941) et Cornelis Vincent («Cor», 1867-1900)[wm...

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconBalade autour de la république; mais quelle république ? La bourgeoise ou la sociale ?

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconVoyage au pays des jouets de 1870 à 1970

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconLes sites Unesco en République Tchèque
«belle aux cent clochers», c’est tout un patrimoine de villes historiques, châteaux, couvents, cathédrales et églises, véritables...

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconThomas Boucault et Vincent Caron

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconAu temps du r. P. Francois vincent coindre

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconLa France depuis 1945 : fin de la ivème République, Ve République, politique et société
«régime néfaste des partis». Le scrutin était à la proportionnelle et IL y avait ainsi de nombreux petits partis, occasionnant un...

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconVincent Everett, Northgate High School, Dereham

La République imaginée (1870-1914) Vincent Duclert iconLes emblÈmes de la RÉpublique
«France profonde», ainsi que les nôtres propres le cas échéant, nous cherchons à faire connaître ou redécouvrir l’enracinement progressif...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com