«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits








télécharger 73.22 Kb.
titre«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits
date de publication01.04.2017
taille73.22 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos

Tél. 02 53 35 70 10 - Fax 02 53 35 70 11


contact@zen-fr.com



  1. « A LA DECOUVERTE DU SIAM »

  2. 12 jours / 09 nuits




Mains jointes en geste de prière, les Thaïlandais accueillent le visiteur. La Thaïlande lui offre ses paysages de jungles luxuriantes et de montagnes embrumées où l’ attendent les mystérieux peuples du Triangle d’ Or ; ses eaux transparentes et l’éblouissante blancheur de ses plages de sable fin bordées de cocotiers.

Mais la Thaïlande offre aussi au visiteur un incroyable éventail d’activités, de sports et de loisirs. Sans parler du plaisir de ne rien faire d’autre que de savourer une noix de coco fraîche devant la mer, dans la lumière des bougainvillées et la chaleur d’un jardin tropical.

Sawat dii ! C’est le mot de passe, la clé d’un extraordinaire dépaysement et d’un émerveillement de tous les instants.





Jour 01 : PARIS  BANGKOK

Rendez-vous des participants à l’aéroport de Roissy-CDG. Assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement.
Envol à destination de Bangkok.
Toutes prestations et nuit à bord.

Jour 02 : BANGKOK

Arrivée en matinée.

Accueil par votre guide et transfert à l’hôtel. Cocktail de bienvenue et remise des clefs.

Les chambres seront à votre disposition à partir de 14h00.
Installation.
Déjeuner.
Immense métropole, Bangkok est une ville chaotique et fascinante. Ces nombreux monuments, son animation et sa vie nocturne trépidante constituent autant d'attraits qui attirent les voyageurs du monde entier. Capitale Thaïe depuis 1782, Bangkok est considérée comme un véritable trésor national. Elle recèle de magnifiques temples bouddhiques, de riches palais et d'importants musées. Le spectacle est partout, y compris dans la rue, avec ses scènes de vie colorées qui se déroulent le plus souvent aux abords des nombreux canaux (klongs) et rivières qui parsèment la ville.
Dans l’après-midi, première découverte de la Capitale avec une balade en pirogue sur les klongs, qui valut à Bangkok son surnom de « Venise de l’Orient ».
Puis, découverte du temple de l’Aube, le Wat Arun.
Le Wat Arun est un temple royal parmi les plus célèbres de Thaïlande. Situé à Bangkok dans le quartier du Thonburi, le Wat Arun est le temple de l'aube. Il emprunte son nom à la divinité hindoue Aruna, et doit sa notoriété à l'arrivée du roi Taksin à Bangkok en 1767, alors qu'il fuyait Ayutthaya, ancienne capitale du royaume envahie par les Birmans. C'est lui qui transforma le petit temple alors érigé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya en une véritable chapelle royale. Le Wat Arun hébergea même le Bouddha d'Emeraude durant quelques années, avant que celui-ci ne soit définitivement installé au Wat Phra Kaeo. Le roi Rama II entreprit des travaux d'agrandissement du temple, et dota notamment le centre du Wat Arun d'une gigantesque flèche, appelée prang, de 64 mètres de hauteur. Il est possible d'accéder au temple par bateau, qui assure la liaison entre les deux rives du fleuve. Il est en outre pittoresque de noter que c'est l'image du Wat Arun qui orne les pièces de monnaie de dix baths.
Dîner.

Nuit à l’hôtel.

Jour 03 : BANGKOK

Petit-déjeuner à l’hôtel.
En matinée, départ pour la visite du Palais Royal…
Avec ses remparts crénelés blanchis à la chaux, ses bâtiments de facture occidentale néoclassique aux toits orientaux tourmentés, ses tuiles vernissées multicolores, ses enchevêtrements de cours et de passages, de portails, d’escaliers et de pavillons gardés par d’impressionnants guerriers de stuc, le Grand Palais mêle harmonieusement les genres. C’est un vaste ensemble architectural de près de 2 km² dont certains datent de 1782. Le souverain actuel ne l’habite pas mais on ne visite que les salles de réception et divers pavillons. Le bâtiment principal, Chakri Maha Prasat, date de 1867. C’est un amalgame assez réussi puisque les toits à étages de style thaïlandais surmontent une façade à l’italienne réalisée par un architecte anglais de l’époque victorienne. La salle d’audience, Dusit Maha Prasat, où se trouvent des fresques et le trône royal rutilant d’or, remonte à 1789. A l’entrée de ce bâtiment typique de l’architecture thaï se trouve un délicat pavillon, Amphorn Pimok Prasat, où le souverain revêtait ses habits de cérémonie.
et du Temple du bouddha d’émeraude (Wat Phra Keo).
Situé dans l’enceinte du palais, cette pagode est un magnifique exemple d’architecture religieuse thaïe. Les bâtiments élancés de la pagode royale sont particulièrement harmonieux, avec leurs toits à étages couverts de tuile vernissées vertes et oranges. C’est là que se trouve le fameux bouddha d’émeraude, une statuette de 75 cm disposée tout en haut d’un autel pyramidal de 11 m de haut ruisselant d’or. C’est la plus vénérée de toutes les statues du royaume, et le roi vient en changer la robe trois fois par an.

Puis, continuation vers le Temple du Bouddha Couché (Wat Pho).
Fondée au 16ème siècle, elle est la plus ancienne pagode de Bangkok. Ce fut longtemps aussi la seule école de médecine du pays et la foule de malades qui se pressent encore aujourd’hui en fin d’après–midi devant le petit pavillon où consultent les médecins thaïs traditionnels donne à Wat Pho une atmosphère particulière. La décoration du temple principal, des quatre chapelles et des quatre chédis qui l’entourent, toute de nacre et de fragments de céramique colorée est d’une richesse extraordinaire. Un pavillon abrite un bouddha couché en briques recouvertes de stuc et de feuilles d’or, dont la masse écrasante occupe tout l’espace. La statue, qui symbolise la fin du cycle des réincarnations, c’est–à–dire le nirvana, mesure en effet 47.50 m de long et 15 m de haut. Les incrustations de nacre qui marquent la plante de ses pieds correspondent aux 108 signes qui permettent de reconnaître Bouddha.
Déjeuner au restaurant.
Dans l’après-midi, découverte de la maison de Jim thomson, au décor colonial exceptionnel.
Blottie au cœur d'un luxuriant jardin tropical au bord d'un canal de la capitale thaïe, cette maison, de style Thaï traditionnel, a appartenu à l'homme qui a aidé à restaurer l'industrie de la soie Thaïlandaise après la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui, cette Maison abrite un musée, et contient une inestimable collection d'objets d'art asiatique.
Alors qu'il était architecte, avant la Seconde Guerre Mondiale, il s'engagea dans l'armée américaine, fit la campagne d'Europe puis arriva en Asie avec un contingent dont l'objectif était de restaurer l'indépendance et la liberté en Thaïlande. Jim Thompson se passionna pour la soie tissée à la main au point de se consacrer à la renaissance de cet artisanat tombé dans l'oubli. Dessinateur et coloriste de talent, sa participation fut fondamentale au renouveau du tissage de la soie thaïlandaise et à la réputation qu'elle acquit.

Il devint célèbre quand il fit construire sa résidence de six bâtiments en teck, tous représentatifs des meilleurs styles de l'architecture traditionnelle thaïlandaise.
Puis, balade dans le quartier chinois et découverte du Bouddha d’or.
Le quartier Chinois de Bangkok est situé à l'ouest de la Capitale, autour de Yaowarat Road et Ratchawong Road. Il est impossible de se tromper, les couleurs rouges et or dominent, enseignes en idéogrammes, lanternes en papier huilé et pagaille extraordinaire (en Thaïlande s'est un euphémisme) d'une multitude de magasins vendant cote à cote, pièces détachées de voiture et vêtements en soie, alimentations en gros et quincaillerie, crapauds séchés et bijoux en or, vous êtes dans Chinatown.


C'est le plus vieux quartier de Bangkok et certaines communautés chinoises y sont installées depuis plus de deux siècles. Un rapport récent faisait état, dans ce quartier, de 254 fumeries d'opium, 154 échoppes d'usurier, 69 établissements de jeux et 26 maisons de passe. Mais, c'est le meilleur endroit pour y faire ses courses, les prix sont les plus bas de Bangkok et les commerçants Chinois aiment marchander.
Dîner au restaurant Nopparat avec spectacle de danses Thaï.
Retour à l’hôtel.
Nuit à l’hôtel.

Jour 04 : BANGKOK / AYUTHAYA / PHITSANULOKE

Petit déjeuner à l’hôtel.
Départ tôt le matin pour Ayuthaya.
L’ancienne capitale du Siam du 14ème au 18ème siècle fut fondée en 1350. Elle se situe à 85 km au nord de Bangkok, au confluent du fleuve sacré la « Maenam Chao Phraya » et de 2 petites rivières. La ville était une véritable cité lacustre, aux innombrables petites maisons sur pilotis, hérissée de temples et de chédis édifiés par les 33 souverains qui se sont succédés de 1378 à 1767.
Arrivée à Ayutthaya et visite du Parc Historique…
Vous pourrez voir sur plus de 10 km², un ensemble impressionnant de ruines que l’Unesco a classé Patrimoine mondial de l’humanité. Il s’en dégage une forte impression, celle de la catastrophe qui a rayé la ville de la carte lors de l’invasion birmane de 1767, laissant une trace indélébile dans la mémoire collective thaïlandaise.
… avec le Wat Phra Mahathat
Le prang de style khmer de ce temple fondé au 13ème siècle s’élevait à 50 m. Il est tombé plusieurs fois au cours du temps et il n’en reste aujourd’hui que la base. Au cours des travaux de restauration, on y a découvert dans les années 70, des coffres renfermant des objets précieux, en or, un poisson de marbre contenant des pièces d’orfèvrerie et de petits bouddhas qui sont maintenant exposés au musée.
… le Wat Sri Sanphet, le temple royal
C’est le plus grand temple d’Ayutthaya aux trois fameux chédis élancés du 14ème siècle. Comme Wat Phra Kéo, à Bangkok, Wat Sri Samphet était situé dans l’enceinte du Palais royal, dont il ne reste que les fondations. Le bouddha de 16 m qu’il contenait, très abîmé par les Birmans, qui en avaient récupéré l’or, a été muré dans le temple du Bouddha Couché, à Bangkok.
… le Wat Raj Burana.
Pagode jumelle de Wat Phra Mahathat, remarquable par son enceinte percée de portes monumentales. Au centre, le prang est presque intact.

Continuation vers Lopburi.
Lop Buri est une ancienne capitale khmère et date du 10ème siècle. Aujourd’hui, c’est une ville de garnison moderne et une capitale provinciale située à 153 km au nord de Bangkok. Plusieurs monuments remarquables de style khmer attestent de l’ancienneté de Lop Buri et le Palais Narai Ratchaniwet, construit au milieu du 17ème siècle par le monarque d’Ayutthaya Narai le Grand (qui a régné de 1656 à 1688), est un mélange d’architectures thaïe et occidentale, révélant l’influence française qui avait cours à cette époque
Arrivée à Lopburi et déjeuner.
Visite des principaux temples de Lopburi : le Temple Prang Sam Yod(« temple aux trois tours »)…
Ce temple est devenu le symbole de Lopburi. Les trois prangs reliés par un couloir central sont typiques du style khmer du 12ème siècle.
… du Temple San Phra Khan.
Ce qui reste de l’ancien reliquaire bouddhique est presque entièrement envahi par les racines des banians au creux desquelles les enfants aiment se nicher. Un petit temple hindouiste a été construit en 1953. Dans le sanctuaire, de nombreux singes chapardent en toute liberté les affaires des visiteurs.
Continuation vers Phitsanuloke.
La ville est tournée vers la Nam Nan, rivière sinueuse et nonchalante où sont amarrées de nombreuses maisons flottantes. Le soir, les lumières des restaurants flottants dessinent la courbe du quai et animent la vie nocturne.
Arrivée et installation à l’hôtel.
Dîner.

Nuit à l’hôtel.

Jour 05 : PHITSANULOKE / SUKHOTHAI / CHIANG RAI

Petit déjeuner américain.
Le matin, route vers Sukhothai.
En 1238, Sukhothai, « l’Aube du bonheur », jusqu’alors capitale khmère, devint la première capitale du royaume indépendant de Siam alors que Sri Indrathit, un Thaï, prit le pouvoir.

Le royaume de Sukhothai, au départ confiné aux limites de la ville et de ses environs entre la plaine centrale et le nord du pays, s’étendit sous le règne de Ramkhamheng jusqu’à couvrir le territoire actuel de la Thaïlande. Modèle culturel et politique pour la région, haut lieu de l’architecture et de l’art bouddhique, il amorça cependant son déclin à la mort du roi et, en 1378, devint le vassal royaume d’Ayutthaya. L’ère de Sukhothai est considérée comme l’apogée de la civilisation thaïe.
Arrivée et visite du Parc Historique de la ville.
L’ancienne capitale était protégée par une triple muraille carrée dotée de quatre portes. La plupart des sites se trouvent à l’intérieur de cette enceinte, mais quelques-uns sont à l’extérieurs.


Découverte du Temple Wat Mahatat
Le plus grand temple de Sukhothai, un carré de 200 m de côté, était ceint par un mur et des fossés. Il daterait du temps d’Indrathit, qui l’aurait fait construire. Une forêt de colonnes et de chédis entourent d’immenses statues du Bouddha, que les fidèles revêtent de robes de bonze couleur safran. Le stupa central, en forme de bouton de lotus, est caractéristique du style de Sukhothai.
… le Temple Sra Si
Un immense bouddha assis et six imposantes rangées de colonnes en ruine se reflètent dans un étang où flottent des fleurs de lotus. Au milieu du lac, un petit pavillon servait à l’ordination des bonzes. Les proportions délicates de Wat Sra Si et l’harmonie de son cadre témoignent de la splendeur de l’ère d’Ayuatthaya.
Déjeuner.
Puis départ à destination de Chiang Rai.
Chiang Rai, qui fut longtemps assoupie au bord de la rivière Kok, est encore une agréable petite ville. C’est un excellent point de départ pour effectuer des excursions vers les villages de montagne, où vivent les minorités ethniques du triangle d’Or.
Arrivée et installation à l’hôtel.
Dîner.

Nuit à l’hôtel.

Jour 06 : CHIANG RAI / TRIANGLE D’OR / CHIANG MAI

Petit déjeuner américain.
Embarquement sur les « Hang Yao » (pirogues) pour une promenade sur la rivière Kok.
Chiang Rai, qui fut longtemps assoupie au bord de la rivière Kok, est encore une agréable petite ville même si, aujourd’hui, les investisseurs Thaïlandais lui prédisent un avenir touristique prospère et s’emploient à y construire immeubles et terrains de golf. C’est en tout cas un excellent point de départ pour effectuer des excursions vers les villages de montagne encore peu visités et préservés, où vivent les minorités ethniques du Triangle d’Or : des rencontres avec les populations locales.
Déjeuner.
Continuation vers le Triangle d’or.
C’est là où se rejoignent les trois frontières de la Thaïlande, du Laos et du Myanmar. Le centre exact de ce triangle mythique serait l’endroit même où la rivière Kok se jette dans le Mékong, tout près de Chiang Saen. Cette région a été le centre de production de tout l'opium consommé dans le monde. A l'époque, il était payé en or, d'ou le nom de ce petit coin de montagnes. Il va sans dire que malgré les efforts du gouvernement Thaïlandais, cette culture existe toujours aujourd'hui. De nombreuses zones sont déboisées, car pour lutter contre la culture de l'opium, le gouvernement a mis le feu à des hectares de végétation. Les populations cultivent aujourd'hui le thé, le café et le tabac.
Puis, départ vers Chiang Mai.
Chiang-Mai, la « Rose du Nord ». Deuxième ville du pays, elle est située au Nord de la Thaïlande, dans le Triangle d’Or. Située à 300 mètres d’altitude et entourées de montagnes, le climat est plus doux que dans la plaine centrale. Le passé historique de la ville, ancienne capitale berceau de la Thaïlande, est toujours présent grâce aux douves de l’ancienne place forte qu’elle était. En effet Chiang-Mai devait protéger la région des envahisseurs qu’étaient les Môns, les Khmers, les Birmans ... Elle est réputée pour ses soieries, ses sculptures sur bois, ses ombrelles peintes, ses laques, ses cotonnades, son argenterie ... nous sommes indéniablement dans un petit paradis d’autant qu’une des autres spécialités c’est la culture des orchidées.
Arrivée à Chiang Mai dans la soirée.
Dîner typique « Kantoke » avec spectacle de danses traditionnelles des différentes tribus du nord.
En soirée, temps libre sur le marché de nuit.

Retour à l’hôtel.
Nuit à l’hôtel.

Jour 07 : CHIANG MAI BANGKOK

Petit déjeuner américain.
Le matin, visite du fameux Temple Doi Suthep.
Les bâtiments actuels datent du 16ème siècle. Mais, selon la légende, c’est au 14ème siècle qu’un éléphant a choisi le site de cette pagode qui domine la ville de Chiang Mai du haut d’une colline de 1 000 m. Un chédi de 22 m, recouvert de feuilles d’or, a été édifié à l’endroit même où le pachyderme chargé de reliques s’est arrêté, refusant d’aller plus loin, et se laissant mourir sur place. Un fois les 300 marches d’un escalier dont les rampes représentent 2 gigantesques nagas escaladées, la vue sur la ville et sur les montagnes est magnifique. Le chédi, encadré de parasols de métal doré ouvragé, est entouré à la manière birmane d’une galerie où de petites chapelles abritent des bouddhas auxquels les fidèles viennent rendre hommage.
Déjeuner dans un restaurant local.
L’après–midi, découverte de l’artisanat local…
Comme dans les villes européennes du Moyen–Age, les artisans se regroupent par rues, par quartiers et même par villages. Les argentiers, spécialisés dans la fabrication à la main de bijoux et d’objets en argent martelé, se trouvent sur Wualaï Road. Les sculpteurs sur bois, qui fabriquent des éléphants en teck de toutes tailles et surtout des panneaux de bois ajourés traditionnels, sont concentrés sur Singhara St et Tha Phae St. Le quartier de Ban Tharam, au sud de la ville, est spécialisé dans la réalisation d’objets en laque. Les assiettes, les coupes et les boîtes en vannerie ou en bois sont recouvertes de nombreuses couches successives de résine soigneusement polies et séchées. Le village de Bo Sang regroupe les ateliers où sont fabriquées les ombrelles traditionnelles en bambou et papier huilé, semblables à celles que portent les bonzes. D’autres, plus sophistiquées, sont en soie et ornées de motifs colorés, peintes à la main.

suivi d’une balade dans la vieille ville.
Dans la soirée, transfert à la gare et embarquement à bord du train de nuit couchettes 2ème classe à destination de Bangkok.
Dîner « panier-repas » et nuit à bord.




Jour 08 : BANGKOK / DAMNOEN SADWAK / KANCHANABURI

Petit déjeuner dans le train.
Arrivée à Bangkok tôt dans la matinée.
Départ pour Damnoen Saduak, le marché flottant riche en couleurs situé à 110 km de la capitale.
C'est à une centaine de kilomètres de Bangkok que se trouve le marché flottant le plus célèbre de Thaïlande. C'est un plongeon de un siècle dans le passé, qui nous permet de découvrir comment se déroulait la vie à Bangkok.

On découvre cet endroit, en Hang Yao, de rapides bateaux, qui nous mènent le long des klongs, et permettent la découverte de la vie paisible des campagnes, tournée vers l'eau. C'est un défilement de maisons sur pilotis, de champs de bananiers, et de scènes de la vie, comme le facteur en barque, les cuisines flottantes, l'épicier en tournée.
Continuation en direction de Kanchanaburi pour le déjeuner.
Kanchanaburi est la troisième plus vaste province de Thaïlande, souvent montagneuse, et longe le Myanmar (Birmanie) à l’ouest de Bangkok. Kanchanaburi, le site du fameux Pont de la Rivière Kwai, se remarque pour sa beauté naturelle brute où les montagnes, les vallées fluviales et les réservoirs des barrages donnent d’autres atouts spectaculaires à la beauté naturelle de la province.
A 130 km et à deux heures de route tranquille de Bangkok, Kanchanaburi se déploie avec des paysages caractérisés par des chutes d’eau, des grottes autrefois habitées, des parcs nationaux et ses rivières et réservoirs.

Visite du cimetière des Alliés de la Seconde Guerre Mondiale.
Poursuite pour la visite du musée des prisonniers JEATH.
Vous y découvrirez les conditions de détentions des prisonniers.

Cette enclave sur le quartier en bord de rivière de Wat Chaichumphon a été en majeure partie construite sous la forme d’un camp de prisonniers de guerre alliés. Le nom Jeath est dérivé des initiales du Japon, de l’Angleterre (England), de l’Amérique, de l’Australie, de la Thaïlande et de la Hollande. La hutte de détention en chaume avec ses lits exigus et hauts en bambous contient des souvenirs photographiques, graphiques et physiques de la Seconde Guerre Mondiale. Plusieurs prisonniers de guerre ayant survécu à des conditions épouvantables ont fait don d’objets datant de cette époque afin d’apporter davantage d’authenticité au musée.
Départ en pirogue à moteur par la rivière Kwaï pour rejoindre votre hôtel.




Installation à l’hôtel.
Dîner et nuit à l’hôtel.





Jour 09 : KANCHANABURI / CHA AM

Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, embarquement en « long-tail boat » pour prendre l’autocar et rejoindre la station balnéaire de Cha Am.
A votre arrivée à Cha Am, transfert à votre hôtel. Installation.
Déjeuner à l’hôtel.

En provenance de Bangkok et peu après Phetchaburi et à 25 km au nord de Hua Hin, Cha Am est restée une simple bourgade dont les constructions ne cachent pas encore la forêt ni les sages rangées d’ananas cultivés sur les collines environnantes.

L’eau tiède est transparente, le sable blanc. Cette plage de 4 km est fréquentée par les familles thaïlandaises et les voyageurs étrangers sont peu nombreux. Elle est parsemée de petits restaurants où l’on peut s’offrir du riz, du poisson et de délicieux fruits de mer. Depuis peu, ce site commence à se développer sur le plan touristique.
Après-midi libre pour vous reposer et profiter de la plage.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 10 : CHA AM

Petit-déjeuner à l’hôtel.
Journée libre pour profiter de la plage.
Déjeuner et dîner à l’hôtel.
Nuit à l’hôtel.

Jour 11 : CHA AM / BANGKOK  PARIS

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Retour à Bangkok en matinée.
Déjeuner à l'hôtel.

Départ pour Bangkok.
Dîner à Bangkok.
Puis, transfert à l’aéroport de Bangkok.
Assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement.
Envol à destination de Paris.
Toutes prestations et nuit à bord.

Jour 12 : PARIS

Arrivée à Paris en matinée.



similaire:

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 contact@zen-fr com Circuit...

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon8 jours / 7 nuits en pension complète
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon8 jours / 7 nuits en pension complète avec boissons
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon10 jours / 07 nuits

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon11 Jours / 08 Nuits

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits iconSplendeurs de l’Inde – 12 jours & 10 nuits

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits iconCircuit 16 jours / 14 nuits Du 03 au 18 Novembre 2015

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon2013 Séjour 8 jours / 7 nuits en formule «tout compris»

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits icon12 jours / 10 nuits mai juin septembre octobre 2011

«a la decouverte du siam» 12 jours / 09 nuits iconParfums de Thaïlande Circuit 12 jours / 10 nuits au départ de Bordeaux








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com