Presentation opcaim / adefim region centre nord








télécharger 41.95 Kb.
titrePresentation opcaim / adefim region centre nord
date de publication21.10.2016
taille41.95 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos



Appui-Conseil contrat de génération
Appel d’offres




Appel d’offres
« Appui-conseil contrat de génération »


PREsentation OPCAIM / ADEFIM REGION CENTRE NORD


La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes tailles dans des filières multiples telles que l’industrie automobile, le nucléaire, la construction navale, aéronautique, spatiale et ferroviaire, etc. soit 43 000 établissements dans lesquels plus de 1,5 million de salariés travaillent. Au service de la politique de la branche, l’OPCAIM - organisme paritaire collecteur agréé des Industries de la Métallurgie, a pour missions :


  • La collecte des fonds de la formation professionnelle et de la taxe d’apprentissage ;

  • Le financement des actions de formation et la recherche de financements externes ;

  • L’information et le conseil aux entreprises sur l’ensemble des dispositifs de formation et les financements associés ;

  • L’anticipation des évolutions des métiers, information et orientation professionnelle vers ces métiers en favorisant l’insertion professionnelle notamment via une politique développée de l’alternance


Pour la réalisation de ces missions, l’OPCAIM s’appuie sur son réseau de délégations territoriales : les Associations de développement des formations des industries de la métallurgie (ADEFIM). Ainsi, une présence sur tout le territoire national à travers les ADEFIM, permet de garantir une relation de proximité avec les entreprises.
L’ADEFIM Région Centre Nord couvre les entreprises de la Métallurgie relevant de l’Eure et Loir du Loiret et de l’Indre et Loire, soit 1630 entreprises pour 46 700 salariés, avec des problématiques différentes. Les secteurs d’activité sont variés allant de la sous traitance-automobile à l’aéronautique, l’électronique, la mécanique générale, les équipements de la maison. Les entreprises vont de la TPE à plus de 250 salariés.

CONTEXTE


L’accord national du 12 juillet 2013 relatif au contrat de génération dans la Métallurgie affirme que le rôle de la branche est d'inciter les entreprises, notamment les TPE et les PME, à s’engager dans une démarche de gestion des âges, en leur fournissant des outils adaptés pour répondre à un triple objectif : l’emploi des jeunes en CDI, le maintien dans l’emploi des seniors et la transmission des compétences et des savoirs, essentielle à la compétitivité des entreprises.
Cet accord qui s’inscrit dans la continuité de l’accord de branche du 17 mars 2010 relatif à la GPEC, fait suite à la loi du 1er mars 2013 qui instaure la mesure « Contrat de génération », dont la finalité est d’assurer le maintien des compétences et savoir-faire. Ainsi, le Contrat de génération vise à encourager l'embauche des jeunes (de -26 ans ou de -30 ans en situation de handicap et en CDI temps plein) et garantir le maintien dans l'emploi des seniors (de + de 57 ans), tout en assurant la transmission des compétences en créant des binômes « jeune – sénior ».
Afin d’accompagner les entreprises de moins de 300 salariés dans l’intégration et la mise en œuvre de cette mesure, l’Etat a décidé de mettre en place un « appui-conseil contrat de génération » en s’appuyant sur les OPCA. Cette mesure doit permettre, d’une part, d’identifier par l’intermédiaire d’un diagnostic, les problématiques relatives à la gestion des âges, d’autre part de bénéficier d’un accompagnement dans la mise en œuvre des actions répondant aux enjeux poursuivis par le contrat de génération et définies par le plan de préconisations formulé à l’issue du diagnostic.
C’est dans ce cadre qu’un Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) a été signé entre la DGEFP et l’OPCAIM le 23 octobre 2013.
Le présent appel à propositions a pour objet de formaliser les prestations de conseils RH relatives à la gestion des âges pour la réalisation de démarches de « Diagnostic/Accompagnement », et de ce fait de référencer les cabinets retenus pour réaliser ces prestations en soulignant leurs engagements.

LA Prestation d’Appui-Conseil





  • Phase 1 : Le diagnostic et le plan de préconisation



Cette prestation permet de poser un diagnostic global des évolutions en cours et à venir, de leur impact sur l’emploi et les compétences de l’entreprise, au regard des finalités poursuivies par le contrat de génération, à savoir l’embauche d’une ou plusieurs personnes de moins de 26 ans, du maintien dans l’emploi ou de l’embauche d’un ou plusieurs seniors et de la transmission des compétences.
Il s’agit d’un diagnostic court d’une durée indicative de 2 à 4 jours.


  • Pour les entreprises de moins de 50 salariés.


La démarche diagnostic a pour objet de cerner la situation de l’emploi au sein de l’entreprise, les évolutions de l’activité prévisibles à moyen terme, les compétences présentes et requises à moyen terme et d’analyser les principaux défis à relever dans l’entreprise.
Le consultant devra également mettre en exergue :

  • La pyramide des âges et son analyse (au moment de l’étude ainsi qu’à court et moyen termes), l’identification des caractéristiques individuelles des jeunes et des seniors concernés par le dispositif – notamment en termes de capacités professionnelles, compétences et expériences – et de l’évolution de leur place respective dans l’entreprise sur les trois dernières années disponibles, ainsi que l’analyse des freins et leviers potentiels à la coopération intergénérationnelle et à la transmission des savoirs ;

  • L’identification des prévisions de départ à la retraite et les impacts notamment en termes d’organisation du travail, de préservation et de transfert de compétences ;

  • Les perspectives de recrutement et les impacts notamment en termes de modalités d’intégration, de formation, d’accompagnement dans l’entreprise ;

  • L’identification des compétences clés de l’entreprise dont la préservation est considérée comme essentielle pour l’entreprise et l’analyse des conditions à réunir pour organiser d’une part, la préservation et d’autre part, la transmission de ces compétences clés ;

  • L’analyse des besoins de formation des salariés potentiellement concernés par le contrat de génération.

  • Eventuellement, les conditions de travail des salariés âgés et les situations de pénibilité, le cas échéant,


A l’issue de ce diagnostic, le consultant présentera un plan d’actions a minima, un descriptif des actions à mettre en œuvre en les priorisant eu égard au contrat de génération.
En lien avec le conseiller ADEFIM, il identifie les dispositifs mobilisables dans l’offre de services de l’ADEFIM auxquels l’entreprise accompagnée serait éligible.


  • Pour les entreprises de 50 salariés et moins de 300 salariés


Ces entreprises sont normalement soumises à l’obligation de signature d’un accord ou à la mise en place d’un plan d’action si elles souhaitent bénéficier de l’aide financière du contrat de génération. L’accord du 12 juillet 20131 les en dispense, elles doivent cependant élaborer et concevoir un diagnostic, conformément à l’article D.5121-27 du code du travail.
Le contenu du diagnostic porte sur les éléments suivants (Art. L 5121-10 et Art D. 5121-27) :
1°) Une évaluation de la mise en œuvre des accords en faveur des salariés âgés (ex articles D 138-24 et suivants du code de la sécurité sociale)
2°) Comme pour les entreprises de moins de 50 salariés, le consultant devra mettre en exergue des éléments relatifs :


  • à la pyramide des âges ;

- aux caractéristiques des jeunes et des salariés âgés et à l’évolution de leur place respective dans l’entreprise, le groupe ou la branche sur les trois dernières années disponibles ;

- aux prévisions de départ à la retraite ;

  • aux perspectives de recrutement ;

  • à l’identification des compétences clés. Il est recommandé de porter une attention particulière aux compétences qui sont détenues par des salariés âgés, susceptibles de partir en retraite à une échéance prochaine.


3°) Le diagnostic s’appuie sur celui effectué pour la détermination des objectifs et mesures relatifs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans le cadre du rapport de situation comparée ou du rapport unique prévu aux articles L. 2323-47 et L.2323-57 du code du travail, et sur le bilan des mesures prises dans le cadre des accords ou plans d’action portant sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, lorsqu’ils existent. Il identifie notamment les métiers dans lesquels la proportion de femmes et d’hommes est déséquilibrée.
A l’issue du diagnostic, le consultant devra fournir à l’entreprise un plan de préconisations relatif à la gestion des âges et à la signature d’un ou plusieurs contrats de génération.
Ce plan doit identifier les moyens et actions qui doivent être mis en œuvre pour une gestion intelligente des âges au sein de l’entreprise et la signature de contrats de génération. Il organise et planifie les actions à mettre en œuvre et les moyens y afférents.
Le consultant doit accompagner l’entreprise dans la déclinaison de l’accord de branche et notamment lui permettre de s’approprier et de mobiliser les moyens et leviers prévus par l’accord de branche.
A ce titre, en lien avec le conseiller ADEFIM, il identifie les dispositifs mobilisables dans l’offre de services de l’ADEFIM et de la branche auxquels l’entreprise accompagnée serait éligible.


En synthèse, quelle que soit la taille de l’entreprise :


  • Le plan de préconisation indiquera a minima :

  • Les objectifs poursuivis par action retenue dans le plan de préconisation ;

  • Les résultats attendus ;

  • Les actions à organiser collectivement au bénéfice des jeunes et des seniors ;

  • Les procédures à mettre en place et le calendrier de réalisation ;

  • Le mode de pilotage du plan et ses indicateurs de suivi ;

  • Les acteurs à associer au déploiement du plan et les types d’aides et de partenariat à envisager.




  • Une fiche de suivi « Fiche consultant suivi entreprise » en annexe devra être complétée et remise à l’ADEFIM




  • Livrables :

  • Un descriptif des actions à mettre en œuvre en les priorisant eu égard au contrat de génération

  • L’identification des dispositifs mobilisables pour l’entreprise en lien avec le conseiller en formation de l’ADEFIM Région Centre Nord

  • La fiche de synthèse « Suivi entreprise appui conseil » complétée (en annexe)


  • Phase 2 : L’accompagnement – Conseil approfondi



  • Accompagnement suite au plan d’actions


La prestation d’accompagnement permet de guider concrètement la mise en œuvre du plan d’action établi dans le cadre du diagnostic. Elle se décline selon le mode de pilotage prévu ci-dessus.
Il convient de noter que le consultant ne pourra effectuer des prestations dont il aura été le prescripteur.
L’accompagnement concerne les problématiques RH relatives à la gestion des âges telle qu’envisagée par le contrat de génération. Il devra aider l’entreprise à trouver les interlocuteurs et prestataires adéquats, établir le plan de financement et assurer le suivi des actions à accomplir, conformément à la synthèse citée ci-dessus.
Une synthèse2 est rédigée par le consultant à l’issue de l’accompagnement et remise à la direction de l’entreprise et à l’ADEFIM Région Centre Nord.
Sa structure est la suivante :

  • Présentation et demande de l’entreprise (rappel du diagnostic) ;

  • Déroulement de l’intervention ;

  • Méthodes et outils mis en place (crées ou adaptés) ;

  • Calendrier du plan d’actions ;

  • Mode de pilotage de l’accompagnement.




  • Accompagnement à la transmission des savoirs et des compétences (facultatif)


En plus de l’accompagnement classique, le consultant pourra accompagner l’entreprise relativement à la mise en œuvre de la transmission des savoirs et des compétences au sein de l’entreprise.
Ces actions en faveur de la transmission des savoirs et des compétences porteront notamment sur :

  • la formalisation de fiches de poste ;

  • l’identification et la formalisation des compétences clés, objet de la transmission des savoirs et des compétences ;

  • l’ingénierie des actions de formation visant la transmission des savoirs et des compétences ;

  • les parcours de formation des jeunes et des seniors nécessaires à la transmission des savoirs et des compétences.


La durée indicative de cet accompagnement serait de 1 à 2 jours.
Exemple : Suite au diagnostic le consultant préconise le recrutement d’un expert méthode. Le consultant pourra aider à l’identification des compétences clés ou à la formalisation de la fiche de poste (par exemple), mais ne pourra participer au processus de recrutement (entretiens, sélection du candidat, etc.). Cette étape devra être confiée à un autre cabinet ou à l’entreprise elle-même.

Engagements et Obligations du consultant



Le consultant devra disposer d’une compétence et d’une expérience en matière de gestion des ressources humaines en entreprise.
Il s’engage :

  • à respecter les principes généraux d’intervention : neutralité dans le déroulé de la prestation et confidentialité des informations ;

  • à associer l’ensemble des acteurs de l’entreprise (direction, encadrement et salariés) aux démarches engagées dans le cadre de sa mission en fonction des responsabilités de chacun. Il est rappelé que le consultant sera soumis aux clauses de confidentialité prévues par l’entreprise ;

  • en début d’intervention, à faire connaître ses méthodes d’intervention à l’ensemble des partenaires (entreprise signataire de la convention, ADEFIM) et à leur restituer ses analyses sous des formes appropriées à la situation rencontrée ;

  • à associer l’ADEFIM à son intervention ;

  • à transmettre à l’ADEFIM les principaux documents produits au cours de son intervention, (les documents restent confidentiels et ne lient pas le chef d’entreprise et les représentants du personnel) ;

  • à fournir à l’ADEFIM toutes informations qu’il juge nécessaires pour permettre d’évaluer l’impact des actions dans le cadre du déploiement du contrat de génération.

  • à fournir à l’ADEFIM la fiche consultant jointe en annexe au cahier des charges (cf p5)


En cas de non-respect des engagements du présent cahier des charges, constaté par l’entreprise, l’ADEFIM, ou les DIRECCTE, il pourra être décidé de ne pas verser le solde de l’intervention ; voire de réclamer le remboursement de l’avance perçue.
Pour rappel, l’entreprise est tenue d’informer les représentants du personnel de toutes ces démarches.

MODALITES DE REALISATION


L’ADEFIM prendra en charge la prestation à hauteur d’un coût /jour de 1 200 € HT maximum dans la limite de 8 jours. Ce montant comprend la prestation ainsi que l’ensemble des charges afférentes à celle-ci (déplacements, etc.)

REPONSES A l’appel d’offres



L’ADEFIM sera particulièrement attentive aux critères suivants pour sélectionner les prestataires habilitées à réaliser la prestation d’appui-conseil :


  • Adéquation de la prestation proposée par rapport à la demande ;

  • Pertinence de la méthodologie de diagnostic et d’accompagnement proposée ;

  • Expérience sur ce type de prestation ;

  • Expertise en matière de ressources humaines, et de GPEC plus particulièrement ;

  • Expérience avec les entreprises présentes sur le territoire et dans la branche de la métallurgie ;

  • Coût de la prestation au regard de l’accompagnement proposé.



Les réponses à cet appel d’offres devront parvenir au plus tard le 25 avril 2014 par :


  • courrier à l’ADEFIM Région Centre Nord

ADEFIM Région Centre Nord

7 route d’Orléans

45380 La Chapelle St Mesmin


  • mail à l’adresse suivante : yegoullet@adefim.com


Les documents incomplets ou non conformes ne pourront être examinés.

Les prestataires retenus seront référencés et proposés aux entreprises de la branche qui solliciteront l’aide de l’ADEFIM pour bénéficier de l’appui-conseil contrat de génération.
Une convention précisant les modalités de collaboration sera signée entre le prestataire retenu et l’ADEFIM.


1 Accord de branche relatif au contrat de génération dans la métallurgie du 12 juillet 2013, http://www.uimm.com/fr/pdf/accords_metaux/2013-07-12_Accord%20national_contrat-generation-metallurgie.pdf


2 Fiche Consultant « suivi entreprise » en annexe


similaire:

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconNous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de...
«Se trouvent dans l’Europe du Nord, toutes les régions s’ouvrant sur la Manche, la Mer du Nord, et la Mer Baltique.»

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconRecherches sur les boulangeries de l’Italie romaine
«Le Vigneau», de la nécropole néolithique au village médiéval, «Archéologie en région centre» (La lgv tours-Bordeaux en Indre-et-Loire)...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconContexte Présentation Les actions antécédentes Constat III objectifs
Sont tirés du précédent projet de Valorisation du Château de Montespan, réalisé par le sivom de la Région de Salies du Salat, en...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconL’architecture de la cité-territoire
«Globalisation et contextualisation : villes intermédiaires et périphéries urbaines.» L’aire proposée à l’étude est le territoire...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconChangement climatique et nouvelles voies maritimes; Passages du Nord-ouest et du Nord-est
«Ressources associées/images satellitaires» de l’espace éducation du site jeanlouisetienne fr

Presentation opcaim / adefim region centre nord icon!3 Dans le classement plus qualitatif proposé par «Capital», on mesure...
«Nord-Pas-de-Calais» à la 18ème place et une région Picardie à l’avant dernière place de ce classement (la Réunion étant à la 26ème...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconType de point de vente : à celle du quartier pour un commerce deproximité,...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconThématique, problématique, hypothèse
«prudence» des formulations «en ou dans le», «rarement», «certains noms» ne permet pas d'être sûr du choix que l'on opère dès que...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconLivre de bord
«République algérienne démocratique et populaire», est un État d’Afrique du Nord qui fait partie du Maghreb. Sa capitale, Alger,...

Presentation opcaim / adefim region centre nord iconAu nord, à quarante kilomètres au nord de Paris. Ses habitants sont...
«cité des Sylvanectes», le peuple celte à l'origine de la cité et dont le nom est issu probablement du gaulois








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com