Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique








télécharger 13.87 Kb.
titreJe vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique
date de publication12.07.2017
taille13.87 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
LECTURE ANALYTIQUE: “ZONE”

  • Intro :

Zone a été écrit par Appolinaire en 1912. Il a été publié dans son célèbre recueil Alcools paru l’année suivante. Ce recueil de poème a beaucoup choqué lors de sa parution notamment par l’absence de ponctuation ainsi que par l’incohérence de certaines images. Cependant, la force poétique de Guillaume Apollinaire n’était pas encore reconnue. Zone est un poème très long et moderne et c’est l’un des derniers poèmes écrits par Apollinaire. Pourtant il a été placé en tête du recueil, ce qui témoigne de l’importance capitale que lui accorde l’auteur. Apollinaire voyait en lui un texte novateur. Je vais maintenant lire le poème.

Lecture

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique.

  • I

Je vais tout d’abord m’intéresser à ce poème qui est un véritable hymne à la modernité. Ce texte est plutôt déconcertant par sa longueur, ses strophes hétérométriques et ses rimes approximatives (ce sont plus des assonances : « Christianisme » Vers 7 et « Pape Pie X » Vers 8). La modernité est présente grâce au rejet des valeurs du passé évoquées par le poète ainsi que par les arts du passé.

Dès le premier vers, l’art d’Appolinaire est directement présenté. « A la fin tu es las de ce monde ancien ». C’est un début assez surprenant car il commence par « A la fin » qui est une expression du langage familier. Il y a une forme de lassitude dans ce premier vers qui est traduite par l’emploi de « las » et « A la fin ». L’effet de surprise est créé cette ouverture qui se présente comme une conclusion désabusée auquel le lecteur n’a pas pris part. La diérèse « ancien » accentue la lassitude de ce début de poème. Le rejet de ce monde est traduit par un alexandrin mais l’originalité est qu’il y a un grand nombre de monosyllabes. Enfin, le « tu » montre que l’auteur s’adresse à lui-même.

Ce rejet du passé est repris au vers 3. On voit le caractère outré de l’auteur qui refuse tout passéisme. « L’antiquité grecque et romaine » réfère au domaine de l’architecture de Paris. La structure du poème est moderne. La modernité vient aussi de l’admiration de la Tour Eiffel (« ô tour Eiffel »  le ô laudatif) qui est une construction métallique. Elle est un symbole du monde moderne (parmi les nombreux peintres qui ont représenté cette tour, Delaunay a peint La Tour Rouge). La Tour Eiffel est comparée à une bergère : c’est la gardienne des ponts. Elle est l’image riche et insolite d’un Paris moderne qui protège la capitale. « le troupeau des ponts » est une allusion aux moutons (la courbe des ponts ressemble au dos des montons et « bêle ce matin » réfère aux klaxons des voitures.

Le poète développe ensuite un éloge de la religion (V7 et V8). L’allitération en P met en valeur le personnage du Pape. La célébration de la religion vient au V5 (« la religion seule est restée toute neuve »). Le « est restée » montre que la religion est ancienne et antique mais le « toute neuve » montre que la religion est hors du temps et qu’elle ne peut pas vieillir. Appolinaire reconnait que la modernité passe trop vite, il pressent que le monde moderne n’offre plus de certitude à l’homme. Le sens du V8 signifie que la religion ne se démode jamais. Du V9 au V10, on comprend l’inquiétude du poète : il a envie d’aller à l’église mais il ne veut pas qu’on le voit. Les « fenêtres » dont parle Apollinaire désignent les gens qui l’observent. On ressent encore l’ambivalence du poète car il est athée et ne veut pas être considéré comme chrétien mais il aimerait tout de même aller à l’église.

Il y a une célébration poétique du monde moderne dans ce poème. « les prospectus les catalogues les affiches » sont les nouvelles formes d’art évoqué par Apollinaire et il leur fait un hommage. Il introduit dans sa poésie des éléments de la vie quotidienne ce qui diffère totalement de la poésie des livres (V11). Les affiches de publicité sont des éléments poétiques qui plaisent à Apollinaire. On retrouve encore une fois le côté provocateur du poète : il a associé la « prose » à la littérature de « bas étage ». On remarque aussi que l’auteur n’écrit pas les nombres en lettre (« 25 » V13). Le ton est simpliste, c’est l’art nouveau, il n’y a pas de jugement de valeur.

Ici, Apollinaire conte une promenade, une déambulation dans Paris, il raconte la beauté de la ville moderne. Il visite une « rue industrielle » dont il a « oublié le nom ». On a l’impression d’une sorte de balai dont la chorégraphie est rythmée par les horaires de travail. On remarque le fait que tout lui semble beau, même ce qu’il ne l’est pas : la richesse des sons désagréable comme agréable est l’image de la vie (« cloche rageuse qui aboie »). La poétisation de l’urbanisme est omniprésente dans le poème (« les perroquets criaillent »). La joie et l’allégresse du poète sont traduites par des adjectifs laudatifs (« joli »). L’admiration rappelle l’ivresse du recueil.

  • II

Je vais maintenant voir que ce poème est un manifeste par l’exemple : Appolinaire ne dicte pas de règles, il les exécute. Ce poème extrêmement moderne répond au dernier du recueil “Vendémiaire”.

“Zone” a plusieurs sens :

  • Le mot Zone vient du grec ceinture. C’est une boucle fermée, circulaire. Le poème a cette structure circulaire car entre le V15 et le V144 s’écoule une journée complète et le matin de “Zone” renvoie au matin de“ Vendémiaire”.

  • Zone franche : Végétar, dans le Jura, est une zone où le tabac est à bas prix. Dans Calligrammes, le poème “Fumées” a une forme de pipe : « Et je fume le tabac de zone ».

  • « C’est la zone »  terme péjoratif qui désigne un terrain vague qui entoure la Capitale. C’est un lieu de misère. Ainsi, Apollinaire montre encore son côté provocateur à travers le titre de son poème. On remarque la présence de la marginalité de l’auteur dans sa volonté de moderniser le monde poétique. Il refuse la hiérarchisation. Il y a de l’incertitude, de l’errance dans ce poème.

Appolinaire renouvelle les formes poétiques, c’est sa nouvelle manière d’écrire. Il a une totale liberté due à la poésie libre et il le dit lui même : « Pour ce qui est de la poésie libre dans Alcools, il ne peut y avoir aujourd’hui de lyrisme authentique sans la liberté complète du poète et même s’il écrit en vers régulier, c’est sa liberté qui le conduit à ce jeu ». On remarque aussi la liberté qu’Appolinaire a prise dans la versification de son recueil. Il n’obéit plus aux règles classiques et veut utiliser le vers libre. De cette manière, les vers échappent à tout décompte syllabique. Il n’y a pas de rimes, d’où le rythme particulier du poème. Ces vers ne sont pas réellement regroupé en strophes. La manière de mélanger les diverses perspectives est due aux peintres cubistes. Il y a notamment un renouvellement du langage poétique, l’emploi des pronoms personnels est utilisé pour les sentiments personnels (« tu » du V1 désigne le poète, celui du V7 désigne le Pape, et le « tu » du V3 désigne le poète et la Tour Eiffel. Ce qui crée un effet de discontinuité. Enfin, Apollinaire veut entretenir l’ambiguïté avec un passage du « tu » au « je » qui est assez étrange et inhabituel et surtout avec l’utilisation de la première personne du singulier du vers 15 jusqu’à la fin de l’extrait.

Conclusion :

Pour conclure, on peut dire que par son importance, Zone justifie sa place au début du recueil. On retrouve dans Zone toute l'originalité de Guillaume Apollinaire. Ce dernier apparaît comme un partisan résolu de la nouveauté, mais il est sensible à la misère de son temps. On sent un certain optimisme dans le début du poème puis une certaine mélancolie. Zone est extrêmement intéressant par son double aspect, de réflexion philosophique sur le rôle du poète ainsi que sur la création artistique.

Apollinaire s’est inspiré de « Pâques à New-York », un poème de Blaise Cendrars qui fut écrit juste avant Zone. Cependant, le thème religieux n’est pas au centre du poème, comme chez Cendrars. Il s’agit dans Zone d’un thème intermittent, à l’image du sentiment religieux du poète.

similaire:

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconLorsque Jean Giono est démobilisé en octobre 1919, le premier conflit...
«refus d’obéissance», Jean Giono nous offre à la fois un véritable manifeste pour la vie et nous propose dans le même temps un récit...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconLivret de préparation à l’épreuve d’Histoire des Arts
«Je vais dans un premier temps présenter l’œuvre qui m’est demandée d’étudier, avant de la décrire et de l’interpréter.»

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconEst- ce- que la modernité, en art, est un rejet de la tradition?
«modernité» est un mot très souvent utilisé, notamment dans le vocabulaire artistique. Dans les livres d’histoire de l’art on commence...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconUne lecture méthodique consiste à un repérage préliminaire du sens...
«de quoi?», IL est possible de répondre en énumérant tous les sous-thèmes dont IL est question dans le texte

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique icon0 Le projet méthodique de l’architecture. Ville et Territoire – éléments...
«contemporains», c’est-à-dire de leur temps, et même quelque peu en avance. Mise à l’écart de l’obsession du temps au profit de l’expérience3...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconEurope: pour une Union solidaire et différenciée
«non» au référendum européen en France, IL est temps de rouvrir le débat économique et politique IL est temps de renforcer la zone...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconI. la modernite 1 Une Esthétique de la raison a Les Lumières
«nouveau et tout à fait particulier». IL a conscience de la nouveauté de son écriture. C’est quelque chose que l’on peut considérer...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconRecherche lexicale individuelle (5 minutes) autour du mot «ville»
«dans quelle mesure l’univers citation est poétique» et comment les poètes vont en faire un objet poétique à part entière

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconGod bless you, la res publica. Satan go to hell yes at “khan festival”...
«La cyber revolution» du palais bourbon à l’île bourbon,pour faire fleurir 8 beaux hôtels à cheval sur trois bassins et saint paul...

Je vais faire une lecture méthodique de Zone. J’étudierais dans un premier temps ce poème qui est un véritable hymne à la modernité et je verrais ensuite qu’il apparait comme un manifeste poétique iconNous ferons une lecture dans le livre de l’Apocalypse 3/7 : Ecris...
«Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: veillons !» Je ne continuerai pas sur ce sujet de l’enlèvement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com