Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale








télécharger 0.97 Mb.
titreProblématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale
page3/22
date de publication01.07.2017
taille0.97 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

1.2-Différents types de tourisme

Il existe différents types de tourisme dont les principaux sont :

1) Écotourisme

2) Masse (All inclusive)

3) Balnéaire-

4) d’affaires

5) Culinaire

5) sportif

6) Golf (Planche et voile)

7) Exclusif

8) Culturel

9) Historique (patrimoine)

10) Naturel ou écologique

11) Thermalisme

12) Pèlerin

13) Scientifique

14) Tourisme solidaire

15) Tourisme équitable

16) autres.…

Définitions des différents types19 de tourisme

  • Ecotourisme

Né il y a une trentaine d’années, le terme lui-même d’écotourisme est récent. La définition qu’en donne la TIES (Société Internationale de l’Écotourisme) date de 1991: « L’écotourisme est un voyage responsable dans des environnements naturels où les ressources et le bien-être des populations sont préservés.»

La déclaration finale du Sommet Mondial de l’Ecotourisme organisé en 2002 par l’OMT précise les principes particuliers qui distinguent l’écotourisme de la notion plus large de tourisme durable : l'écotourisme rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du touriste est d'observer et d'apprécier la nature ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles. Ex : (Ecosystèmes, mais aussi agro systèmes et tourisme rural), voire d'écologie urbaine (jardins écologiques, espaces verts écologiques, réserves naturelles urbaines et autres sujets du domaine de l'écologie urbaine...). Ce tourisme écologique a pour objectif principal de découvrir ou faire découvrir la nature, des paysages ou des espèces particulières (Ex. lions ou éléphants au Kenya, observation et/ou étude des oiseaux ou des baleines etc.…)

  • Tourisme de masse

On nomme tourisme de masse le mode de tourisme qui est apparu, grâce à la généralisation des congés payés dans de nombreux pays industrialisés, dans les années 1960 permettant aux masses populaires de voyager et de soutenir le secteur économique du tourisme.

Le voyage est aujourd'hui considéré comme un droit pour tout être humain. Le « tourisme social » est le mouvement de démocratisation du tourisme, perceptible depuis les années 1960.

Le voyage à forfait est typique du tourisme de masse, ainsi que la concentration de lieux de villégiature sur un endroit limité : c'est là où les touristes séjournent en masse.

Le tourisme de masse a souvent des répercussions négatives sur la population et l'environnement. Des déchets sont produits en masse, beaucoup d'énergie et d'eau sont nécessaires. L'eau, denrée rare dans les pays chauds, est particulièrement gaspillée au sein des grands complexes hôteliers au détriment des populations locales (eau courante, irrigation, etc.). En moyenne dans les régions tropicales, 27 litres d'eau sont consommés par jour et par habitant contre 100 litres par jour et par touriste (données ministérielles, 2005). En bord de mer, cette eau est le plus souvent pompée directement dans la nappe phréatique, ce qui a régulièrement pour conséquence un affaissement du sol et une infiltration du sable des plages, celui-ci comblant les vides souterrains formés. Dans ce cas de figure, les plages concernées ont ainsi tendance à disparaître, ce qui fait baisser d'autant la fréquentation touristique.

  • Tourisme Balnéaire

Une station balnéaire (du latinstatio, de stare : « se tenir debout » et de balnearium, de balneum : « bain ») est un lieu de séjour situé en bord de mer et aménagé pour l'accueil des vacanciers[1].

  • Tourisme d’affaires

Le tourisme d'affaires désigne les déplacements à but professionnel. Il combine les composantes classiques du tourisme (transport, hébergement, restauration) avec une activité économique pour l'entreprise.

  • Tourisme Culinaire

Le tourisme culinaire s’intéresse à la gastronomie, à la dégustation. Il voyage pour manger, bien manger. Il ne cherche pas forcement à « bien manger »mais à « manger vrai », à saisir l’esprit du lieu, car le tourisme culinaire est un tourisme de proximité. Le tourisme culinaire s’est développé avec l’essor de l’automobile. Sa forte croissance récente est liée à la recherche d’authenticité et de nature. Il désigne aujourd’hui une des branches dont la croissance a été la plus forte selon l’Agence mondiale du tourisme. Son essor est d’autant plus important qu’elle permet la promotion d’une identité territoriale et un développement économique.

  • Thermalisme

Le thermalisme est l’ensemble des activités liées à l’exploitation et à l’utilisation des eaux thermales. Cela se rapporte aussi bien à l’histoire, l’économie, les acteurs, le patrimoine qu'à l’ensemble des moyens (médicaux, sanitaires, sociaux, administratifs…) mis en œuvre dans les stations thermales lors des cures thermales.

  • Tourisme culturel

On peut aisément constater que toute l'imagerie médiatisée des lieux touristiques nourrit le monde entier de représentations à forte dimension culturelle. La force du lien entre culture et tourisme trouve son explication dans l'acte de loisir (temps libre), hors de son lieu de résidence et mû par des motivations diverses (plage, découverte, campagne, soleil, affaires, pèlerinage, croisière, etc.). « Celles-ci se concrétisent dans un choix de destination et de forme de voyage et séjour qui renvoient tous deux à des paramètres de l'ordre de l'identitaire, de l'imaginaire et de la représentation »[1].

Le tourisme culturel représenterait de 8 % à 20 % des parts du marché touristique. Cette part a nettement augmenté ces dernières années avec la création d'offres commerciales pour le tourisme culturel. Avec notamment l'apparition d'annuaires[3] et de site permettant d'appréhender celui-ci.

  • Tourisme historique/patrimoine

Le patrimoine est étymologiquement défini comme l'ensemble des biens hérités du père (de la famille, par extension). En effet, patrimonium signifie héritage du père en latin ; la notion est apparue au XIIe siècle.

D'un point de vue culturel, le "patrimoine" peut se définir comme l'ensemble des biens, matériels ou immatériels, ayant une importance artistique et/ou historique certaine et qui appartiennent soit à une entité privée (personne, entreprise, association...) ou à une entité publique (commune, département, région, pays...) et qui est généralement préservé, restauré, sauvegardé et généralement montré au public, soit de façon exceptionnelle (exemple des "Journées européennes du patrimoine" qui ont lieu un weekend par an au mois de septembre), soit de façon régulière (château, musée, église...), gratuitement ou au contraire par l'intermédiaire d'un droit.

  • Tourisme exclusif

Le mot exclusif peut être apprécié de plusieurs manières: soit cela est lié à la richesse d’une personne, son capital financier, la hauteur de ses revenus, une vie mondaine, des voitures de luxe, des voyages dans les lieux prestigieux, des résidences secondaires dans des lieux mondains, etc.

Soit un produit ou un service qui n’est pas accessible pour tout le monde, un produit hors du commun ou qui donne une émotion spéciale quand on l’entreprend. Pour l’un, c’est dîner dans un restaurant 3 pour l’autre, c’est un dîner dans un cadre atypique. Un produit peut donc être exclusif par son coût mais aussi par l’émotion qu’il provoque.

  • Tourisme et Sport

Le tourisme sportif est né, d’une part de l’extension du sport aux activités de loisirs sportifs. D’autre part, de la nécessité du tourisme de développer des produits complémentaires aux services de base du tourisme. Ce rapprochement tend à imbriquer plus fortement les activités touristiques et les activités sportives. Cette situation ne facilite pas l’identification du tourisme sportif comme produit ou service distinct du sport et du tourisme. Le tourisme sportif est-il un produit séparable du sport et du tourisme? En d’autres termes, le tourisme sportif est-il assez singulier pour nécessiter une approche management et marketing particulière? ( Charles PIGEASSOU , de l’Université de Montpellier 1)

  • Tourisme Scientifique

Selon Olivier Pollet : « le tourisme scientifique se définit comme un tourisme permettant de découvrir et d’apprendre sur la nature, la faune et la flore, avec l'aide d'accompagnateurs scientifiques professionnels. Ce type de séjours s'apparente plus à des séjours culturels que scientifiques ».

  • Tourisme de golf et/ou tourisme nautique

Il est de plus en plus populaire de combiner l'amour de la voile et la navigation de plaisance avec les vacances et activités de vacances. First defined as an industry segment in Europe and South America, it has since caught on in the United States and the Pacific Rim..

Le golf est un sport de précision se jouant en plein air et qui consiste à envoyer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le golf est redevenu un sport olympique. Par ailleurs, le tourisme de golf ou tourisme nautique se rapproche du tourisme scientifique.

  • Tourisme pèlerin

Un pèlerinage est un voyage effectué par un croyant vers un lieu de dévotion, vers un endroit tenu pour sacré selon sa religion. Le mot pèlerinage vient du latin pérégrination et signifie voyage à l'étranger ou séjour à l'étranger.

Le pèlerinage peut constituer aussi une importante source de revenus pour l'industrie du tourisme et de développement pour une région.

  • Le tourisme durable

La notion du tourisme durable devient un des champs d’application du développement durable durant le Sommet de la Terre de Rio de Janeiro au sein de l’Agenda 21 qui comprend, entre autres, le respect de l’équilibre entre les besoins touristiques et les aspirations locales ou les actions préventives à favoriser afin de préserver l’environnement et le «produit touristique».

Les principes du tourisme durable ont été redéfinis et actualisés en août 2004 par le Comité de développement durable du tourisme de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) : «Les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination, y compris au tourisme de masse et aux divers créneaux touristiques. Les principes de durabilité concernent les aspects environnementaux, économiques et socioculturels du développement du tourisme. Pour garantir sur le long terme la durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces trois aspects».

  • Le tourisme équitable

Des voyageurs responsables, et élaboré par les communautés d'accueil, autochtones (ou tout au moins en grande partie avec elles).

Les associations qui se définissent « de tourisme équitable » sont censées se soumettre au contrôle de la Plate-forme du Commerce Equitable.


  • Le tourisme solidaire

Le tourisme solidaire C'est un ensemble d'activités de services touristiques proposé par des opérateurs touristiques à 20 regroupe les formes de tourisme « alternatif » qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre et qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires.
L’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme.

  • Le tourisme social

Le tourisme social21 facilite les rencontres et participe à une compréhension du milieu. Cet aspect social est aujourd’hui largement utilisé par les tours opérateurs internationaux comme argument de vente pour certaines destinations. La rencontre de deux cultures peut être très riche pour les deux parties si celle-ci est bien gérée. L’hébergement chez l’habitant et le partage des repas est une très bonne formule.

La variété des potentialités est donc grande, elle peut contribuer à étoffer l’offre touristique pour satisfaire au mieux les différentes clientèles. Chacun de ses potentiels peut être un argument pour venir visiter le pays; ils doivent donc faire partie du produit touristique haïtien.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

similaire:

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconStage cartographie technique et applicative de chorus
«architecture et sécurité», département pilotage, département systèmes et infrastructure, département environnements et outils

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconProgramme d’exposition double dans le cadre de «l’Art dans la ville»
«50° Nord» qui s’étend désormais sur l’Eurorégion Nord. Membre actif et pleinement investi du réseau, la galerie participe depuis...

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconNous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de...
«Se trouvent dans l’Europe du Nord, toutes les régions s’ouvrant sur la Manche, la Mer du Nord, et la Mer Baltique.»

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale icon0 Urbanisme (4). Note du 4/5/02
«paysage» dans notre école. Nous pensons que cette question doive être subordonnée à une autre question, la seule à partir de laquelle...

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconAnthropologie fondamentale

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconL’examen de soi
«Adam, où es-tu» : question paradoxale car Créateur omniscient, dans Pour une Herméneutique littéraire suggère que question posée...

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconFonctionne dans les 2 sens : de 2 à 1 «à quelle question cet objet est IL la réponse ?»
Chaque œuvre produit une réponse à la question que pose l’artiste. L’artiste s’exprime par l’image car IL n’y arrive pas par les...

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconSommaire dans l’actu un regard dans le rétro Département – Métropole...

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconChangement climatique et nouvelles voies maritimes; Passages du Nord-ouest et du Nord-est
«Ressources associées/images satellitaires» de l’espace éducation du site jeanlouisetienne fr

Problématique du chômage dans le département du nord et question fondamentale iconSynthèse du rapport de Jean-Denis Combrexelle
«Moi Président» : trois ans de dérégulation du droit du travail et d’augmentation du chômage








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com