Petit atlas de science moderne








titrePetit atlas de science moderne
page14/32
date de publication01.07.2017
taille0.6 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   32

2) l’énergie lumineuse absorbée


On peut faire un calcul simple du flux absorbé par un mètre-carré de verdure à l’équateur.

Le flux solaire moyen sur une journée peut être approché par 0.318 * 1500 W/m2. La quantité d’énergie absorbée pour le recyclage naturel avec plein ensoleillement est de 3.96 W/m2, environ 4. Ce qui montre que son influence est totalement négligeable sur le bilan thermique.

3)Sous-jacent terrestre : le magma au centre de la Terre


Contrairement à ce qui se passe à température ambiante à la surface, le centre de la Terre est composé de matière à haute température appelé magma. On peut montrer par calcul que cette température n’est pas responsable de la température de surface vu l’épaisseur de l’interface que l’on appelle le manteau. Ce manteau est composé de plaques qui s’entrechoquent très lentement par ce que l’on appelle la tectonique des plaques. Cet ensemble est très stable à certaines exceptions près que sont les volcans et les tremblements de terre. La thermodynamique des corps solides à très haute pression est à ma connaissance très peu développée et ne permet donc pas d’approcher l’hypothèse scientifique possible comme quoi la haute température interne pourrait être due à la haute énergie interne conséquence de la très haute pression due à la hauteur de roche se présentant comme une suite de planchers qui flambent mécaniquement (isoclinal) sous l’effet des couches supérieures.
En pratique, on peut considérer que la température du sol reste stable et constante à partir de 10 mètres sous la terre : caractéristiques grottes et cavernes (typiquement 10 à 15 ° sous nos latitudes de 50°).

4)Energies naturelles


Pour que les habitants de la terre puissent vivre avec un confort identique à celui que l’on connaît et ce durant un long terme (>1000 ans), il est obligatoire d’utiliser les énergies naturelles (donc renouvelables par la nature).
Une classification de ces énergies est donnée ci après par ordre d’importance théorique possible

  • énergie solaire (par effet photovoltaïque)

  • énergie des plantes (bois : construction et combustion, betteraves et cannes à sucre : sucre puis alcool et combustion pour véhicules modernes)

  • énergie des vents (par éolienne)

  • énergie des marée (par usines marée motrice)



5)Boussoles et champs magnétique terrestre


Les physiciens ont toujours remarqué qu’une aiguille magnétique aimantée était attirée par le pôle Nord comme par une boussole. Cela provient d’un champs magnétique qui est orienté vers le Nord au niveau du sol et dans l’atmosphère commune. Ce champs magnétique suit la règle de création électrique de la main gauche (pouce pointé dans le sens des électrons et champs magnétique allant dans le sens de fermeture des autres doigts). En regardant qu’à très haute atmosphère il existe des électrons excédentaires et libres, ceux-ci ne vont pas suivre complètement la rotation de la Terre (cfr. Jet stream) mais iront en sens inverse. Ils créeront donc une sorte d’immense bobine relative dont le sens du champs magnétique sera bien du pôle Sud vers le pôle Nord au niveau du sol. Une autre hypothèse tout aussi possible et qui est plus probable, il me semble, est qu’il s’agisse à haute atmosphère d’ions (H+ probablement) qui gravitent dans le sens de rotation de la Terre. Ce champs vaut environ 60 A/m en le mesurant par la loi de Lenz. L’explication classique est la présence de masses polaires magnétiques. Cependant en connaissant plus en profondeur les lois de Maxwell, cette explication ne tient plus à cause du magma terrestre. L’explication scientifique la plus plausible est l’existence d’une charge résiduelle faible de la charge totale de la Terre (souvent assimilée à 30000 Cb) à très très haute atmosphère : celle-ci est en rotation rapide relative avec la rotation propre de la Terre ce qui entraîne ce champs magnétique résiduel à peu près constant.


1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   32

similaire:

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconPetit atlas de science moderne

Petit atlas de science moderne iconEt construction de l'unité européenne
«Si la science n'a pas de patrie, l'homme de science en a une» témoigne du poids de l'environnement socio-politique sur les comportements...

Petit atlas de science moderne iconChapitre 1: generalites sur le concept informatique
«informatique» et «ordinatique» qui désigne science de l’ordinateur, et le mot fut choisi par l'Académie française en 1967 pour désigner...

Petit atlas de science moderne iconAtlas cycles Atlas cycles

Petit atlas de science moderne iconCartes géographiques atlas

Petit atlas de science moderne iconDistribution domestique petit agricole petit tertiaire

Petit atlas de science moderne iconInstruction. Et si l’
«lot quotidien»; on se situe alors dans une période dite post-moderne / hyper-moderne. IL y a omniprésence de la modernité dans la...

Petit atlas de science moderne iconHistoire du cirque «moderne» au cirque «contemporain»
...

Petit atlas de science moderne icon1907-2007, hommage à Eugène Claudius-Petit, ministre de la Reconstruction
«Façonner la cité et construire l’avenir de l’Homme», Dominique Claudius-Petit 10








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com