I – Les acteurs du Tourisme intermédié








télécharger 241.99 Kb.
titreI – Les acteurs du Tourisme intermédié
page1/4
date de publication27.03.2017
taille241.99 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > commercialisation > Documentos
  1   2   3   4






OUTIL D’AIDE A LA PROMOTION

NV – Décembre 2015

Sommaire

I – Les acteurs du Tourisme intermédié

  • Introduction 1

  • Les Agences réceptives

  • Les Agences de voyages physiques et/ou « on-line »

  • Les Tour-opérateurs

  • Les Transporteurs et autocaristes

  • Les réceptifs publics

  • Les Comités Régionaux du Tourisme

II – Marchés et clientèles européennes

  • Clientèle Française

  • Clientèle Britannique/Irlandaise

  • Clientèle Belge

  • Clientèle Allemande

  • Clientèle Néerlandaise

III – Le produit touristique

  • Pré-requis pour réussir la mise en marché de son offre de séjour

  • La rentabilité d’un investissement lors de la mise en marché de l’offre

  • La mise en réseau

  • Qualité des prestations proposées

  • L’Accueil, au centre de toutes les préoccupations

  • Fidéliser la clientèle

  • Comment valoriser une offre de séjour

  • Un produit au bon prix

  • Une offre de séjours comprenant des prestations discriminantes

IV – Les cibles de clientèle

  • Les jeunes

  • Les familles

  • Les CE

V – Les différents canaux de promotion

  • Le bouche à oreilles

  • Le marketing direct

  • Etre présent sur les évènements majeurs

  • Les supports papier (prospectus, flyers, affiches…)

  • Apidae

  • Les relations presse

VI – Les outils de communication en ligne

  • Le site Internet

  • Les réseaux sociaux

  • Les outils de Rhône-Alpes Tourisme

VII – Contacts utiles
Introduction
La mise en marché, la mise en promotion peuvent apparaitre parfois comme des notions un peu abstraites.

Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, il s’avère difficile pour les centres ou villages vacances de se distinguer, d’exister dans l’imaginaire des touristes et de réussir à influencer leur décision d’achat.

Or une bonne mise en marché de l’offre touristique s’appuie d’abord sur une communication et promotion innovante et créative.

Les hébergements du Tourisme pour Tous sont, à l'image de ce secteur, marqués par une profonde disparité.
La taille, le type d’établissement, la labellisation, l'origine de la clientèle, l’équipe de direction… sont autant d'éléments qui font de ces structures un groupe hétérogène d’opérateurs distincts, indépendants mais soudés par le nécessaire besoin de se former, de se professionnaliser afin de se positionner sur le marché touristique plus sereinement.

La diversité d’opérateurs explique que la mise en marché (c'est-à-dire la création de produits et/ou prestations, leur promotion puis leur commercialisation) revêt des formes variées et qu’il n’existe pas de modèle unique à appliquer pour l’ensemble des acteurs du tourisme de manière indifférenciée.

Néanmoins, notre connaissance des métiers du tourisme nous a permis de mettre en évidence des pratiques, des dispositions, des modes opératoires, qui sans s’appliquer de manière analogue, ni être exhaustives, constituent des recommandations qui peuvent s’avérer utiles.
Vin, Bordeauxcapture.jpgphotos colos 1.jpg

I - Les acteurs du tourisme intermédié



Les agences réceptives
Souvent de petite taille, elles sont présentes sur l’ensemble du territoire Rhône-Alpes « packagent » des produits sur mesure pour des groupes ou des individuels et font connaître leurs produits essentiellement via Internet.

Elles constituent un relais très utile pour les clientèles internationales. Implantées dans les zones de production, elles sont spécialisées dans les produits de la région et assument souvent plusieurs fonctions dans la chaîne de production et commercialisation : un rôle d’intermédiaire en vendant notamment aux tour-operateurs étrangers, un rôle de détaillant en vendant directement à des clients finaux (par Internet par exemple), et un

rôle de producteur en créant parfois elles-mêmes certaines offres quand elles détectent un potentiel de marché inexploité ou des initiatives de innovantes. Les taux de commission varient entre 10 et 15%.
Les agences de voyages physiques et / ou « on line »

Elles représentent des détaillants, en contact direct avec les clients finaux. Indépendantes,

regroupées en réseaux volontaires, franchises ou en réseaux intégrés (AFAT, Selectour, Tourcom, American Express], elles peuvent être aussi agence réceptive ou tour-opérateur (voyagiste).

Elles sont souvent implantées dans les zones émettrices de clients et commercialisent des produits de différentes natures. Les taux de commission varient entre 10 et 15%.
Depuis une dizaine d’années, les agences de voyages « on line » sont des e - intermédiaires qui captent la croissance et les marges du secteur, et concurrencent de fait fortement les acteurs traditionnels.
Les « tour-opérateurs » ou voyagistes

Ce sont des grossistes du tourisme qui assemblent des prestations (transport, hébergement, activités, transferts…) en vue de les revendre sous forme de « package» par des réseaux de distribution qui leur appartiennent, des détaillants [agents de voyage], en sous-traitance avec d’autres tour-opérateurs ou en direct. Ils peuvent aussi revendre des produits finis « packagés » initialement par des agences réceptives privées ou publiques (Office de Tourisme, comité départemental du tourisme).

Leurs prestations sont très variées depuis le produit « sec » (hébergement, transport) aux produits plus complets et spécifiques : généralistes pour individuels, spécialistes de groupes, spécialistes par thèmes (art de vivre, bien-être, jeunes, randonnées, gastronomie et vin] ou par pays.

Les taux de commission varient entre 20 et 30%.
Les transporteurs et autocaristes

Ces prestataires proposent, à la demande, des excursions à des groupes ou à des regroupements d’individuels (souvent dans des minicars), relayés par les Offices de Tourisme ou les hôtels. Les autocaristes programment des séjours incluant des activités de découverte, de dégustation… Les taux de commission varient entre 10 et 15%.
Les réceptifs publics

Offices de Tourisme, Services Loisirs Accueil des départements, pôles ou pays touristiques proposent, parmi leurs catalogues de produits souvent dans le secteur du tourisme diffus (gîtes, chambre d’hôtes), des prestations vendues sur place ou via Internet pour des individuels ou des groupes. Les taux de commission varient entre 8 et 12%.

Certains Comités Régionaux du Tourisme assurent aussi une fonction de commercialisation, certains d’entre eux sont immatriculés en ce sens au titre d’opérateurs de voyages.


Les Comités Régionaux du Tourisme

Dans chaque région, le comité régional de tourisme agit en tant que moteur essentiel de l’aménagement, du développement, de l’animation et de la promotion touristique des territoires.
Ce rôle est partagé avec les différents organismes territoriaux de tourisme et les professionnels privés. A ce titre, ils sont partenaires privilégiés des Offices de Tourisme, comités départementaux du tourisme.

Les comités régionaux de tourisme constituent donc des intermédiaires essentiels en matière de mise en marché. Leurs missions sont plurielles :

  • Ils décryptent la demande et analysent les attentes des clientèles,

  • Ils organisent et participent pour certains, à la vente de séjours ou packages, mais surtout, ils relaient et promeuvent les offres des prestataires et/ou des intermédiaires sur leurs propres leviers promotionnels, leurs outils que sont les sites internet, les réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc.)


Ces dispositifs permettent de démultiplier la visibilité des offreurs. Dans chaque région, le Comité Régional de Tourisme agit en tant que moteur essentiel de l’aménagement, du développement, de l’animation et de la promotion touristique des territoires.
II - Marchés et clientèles européennes
Clientèle Française

Les professionnels du tourisme ont jugé la fréquentation touristique des Français en progression sur la quasi-totalité du territoire, en particulier sur le littoral (arc atlantique, de la Bretagne au bocage vendéen, littoral Languedocien) dans les stations de montagne et à la campagne (Centre Ouest et Alpes du Sud notamment).
 La fréquentation française est toutefois jugée en retrait par rapport à l’an dernier à Paris, sur le littoral de la mer du Nord, dans le Périgord et des Cévennes à la Provence.


Les Français semblent clairement privilégier la France ces dernières années. Des conditions météorologiques particulièrement clémentes, ont favorisé cette bonne fréquentation jouant favorablement dans les décisions de dernière minute. Cette tendance est amplifiée par deux facteurs principaux : les évènements internationaux récents (Tunisie…) et la communication médiatique importante sur les différentes destinations françaises (émissions TV, magazines…).
Les Français privilégient les hébergements gratuits, en partant chez leurs parents, amis, ou dans leur résidence secondaire. En revanche, 43 % des sondés solliciteront l’hébergement marchand, un chiffre stable par rapport à 2014 alors que le pourcentage de partants est en hausse. Dans la même perspective, 80 % des Français prévoient d’utiliser leur propre véhicule pour se rendre sur leur lieu de vacances.
DONNÉES TOURISTIQUES EN RHONE ALPES

- 146 millions de nuitées touristiques françaises et étrangères

-     17,3 milliards d’euros dépensés par les touristes de la région soit 9% du PIB de Rhône-Alpes

-     1,2 milliards d’investissements touristiques

-     132.300 salariés dans les activités caractéristiques du tourisme
4,1 milliards de richesse dégagée par le tourisme sur la région Rhône-Alpes, soit 12% du montant national.

Cette proportion la place à égalité avec la région Provence Alpes Cote d’Azur, derrière l’Ile-de- France (32%). Les 4 milliards d’euros correspondent aux salaires versés, aux investissements réalisés et à des ressources pour les collectivités locales.
La région Rhône-Alpes a représenté 10% des séjours et 9% des nuitées de la totalité de l’activité touristique française (tant en France qu’à l’étranger), ce qui la place en deuxième position derrière la région PACA qui représente respectivement 8% et 10%.
146 M de nuitées dont :

  • 112 millions de nuitées réalisées par les résidents français de plus de 15 ans. 105,2 millions sont issues du tourisme d’agrément, 6,7 millions du tourisme professionnel



Les clientèles  60% de la fréquentation française est assurée par :

  • Rhônalpins (26% des nuitées annuelle), les franciliens (23%), les provençaux (10%).


Les Franciliens et régionaux sont les 1ers marchés :


  • Région parisienne (26,7% de la conso touristique)

  • RA et auvergne (21,5% de la conso touristique)


La moyenne des séjours est de 5,2 nuits
Clientèle britannique/Irlandaise

  • e clientèle de ’achat, pour qui le vin

Le séjour type des clients britanniques dure 9 jours et s’effectue pour 35% à l’hôtel (suivi des meublés et campings). Les Britanniques sont dans une démarche de découverte du patrimoine culturel et gastronomique français.
Cette clientèle présente un taux de satisfaction élevé lors des enquêtes de satisfaction et se montre sensible à la pratique des langues étrangères, la convivialité, l’ambiance et l’accueil reçu. Inversement, les plus faibles taux de satisfaction sont relevés sur les prix pratiqués.
DONNÉES ÉCONOMIQUES

Taux de croissance 2014  2.6%

Taux de croissance prévisionnel 2015 2,5 %

PIB / habitant (PPA) 2014, en USD  39 511 USD (37 300 USD en 2013)

Source: FMI
DONNÉES TOURISTIQUES

Nombre de départs à l’étranger en 2014  60,2 millions

Nombre de départs en France en 2014  8,784 millions (- 0,8 % Vs 2013)

Période de voyages  avril à Septembre et décembre à mars pour les sports d’hiver

Période de réservation  67% moins de 4 mois avant le départ

Taux d’intermédiation  50% /20 % pour la France

Motif des déplacements  Loisirs 64 % / Affaires 11% / VFR 22%

Sources : ONS ( National Statistic Office- Mintel) OCUS SUR LES CLIENTS ÉTRANGERS
COMMENT ABORDER LE MARCHE ?

  • Parler anglais couramment

  • Disposer d’un site internet en anglais, et en version ‘responsive’ pour tablettes et Smartphones

  • S’attacher à des actions simples et commencer par travailler les relations presse

  • Identifier le, ou les, TO de niche si vous disposez d’une offre très spécifique

  • S’appuyer sur le, ou les, Britanniques et Irlandais résidant déjà sur votre territoire le cas échéant

  • S’appuyer sur la marque France pour votre produit ou votre territoire : croire que les Britanniques, et a fortiori les Irlandais, sont familiers avec notre géographie régionale est une erreur encore trop répandue

  • Surveiller son e-réputation

  • Mettre l’accent sur les services, et l’accueil (la conciergerie de destination)

  • Assurer une présence sur les réseaux sociaux

  • Innovation (Famtrip …)

  • Communiquer sur les nouveautés

  • Travailler les produits de niche

Pour toute information complémentaire sur le marché  http://atout-france.fr/notre-reseau/grande-bretagne
clientèle Belge
C’est une clientèle formée de couples (47%) ou de famille / amis, venue d’abord pour découvrir les paysages, l’architecture, puis découvrir la gastronomie locale.

La consultation d’internet, le bouche à oreille, ainsi que la notoriété du lieu représentent les principaux facteurs déclencheurs de séjours.

Le séjour type de la clientèle belge dure 9 jours, et dans 80% des cas, l’hébergement marchand est privilégié.

C’est une clientèle qui se déplace en voiture les Belges partent à la découverte des villes, du patrimoine et de la gastronomie locale.

Seuls 6,5% des séjours des Belges interrogés sont intermédiés. Lorsqu’ils optent pour ce mode d’achat, ces clients se tournent d’abord vers une agence de voyage ou un site internet proposant des séjours tout compris.
Cette clientèle présente un taux de satisfaction de 48% ce qui dénote une exigence très élevée ; elle est particulièrement sensible aux critères d’accessibilité, à la signalisation et aux horaires d’ouverture, pour lesquels elle est plutôt satisfaite. En termes de typologie, la clientèle belge se retrouve majoritairement dans le profil des Epicuriens.
  1   2   3   4

similaire:

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconCéci’T, le tourisme partagé
«Tourisme et Handicap» la mission d’aider concrètement à sa mise en place. Les documents utilisés pour l’évaluation qui précède cette...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconLes nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières
«GT» pour grand tourisme symbolise ce fait et est ici synonyme de caractère sportif civilisé associé au confort grand tourisme du...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconRésumé Le tourisme urbain est en pleine croissance. Depuis environ...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconLes grandes etapes de la conception du droit du tourisme
«fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24H et qui implique la consommation d’une...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconDe nombreux décrets et circulaires, parus au cours de l'année, ne...
«promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme» parmi les compétences obligatoires des communautés de communes et...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconAtelier du patrimoine
«Reims et l’Art déco». Pour couvrir tous les champs culturels, du patrimoine à la création, elle a su fédérer autour d’elle la quasi-totalité...

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconAvis aux acteurs rare recommandation aux acteurs et actrices afin...
«d’éloigner les rixes aux salles de spectacle» Marseille, xviiième siècle. Feuillet manuscrit – 13 X 19. 3 cm

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconI/les pays etudies: presentation et acteurs

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconLes journées du Réseau
«Quoi de neuf, acteurs ? Les politiques de l’habitat à l’épreuve des réformes en cours»

I – Les acteurs du Tourisme intermédié iconTitre I – les acteurs du monde des affaires








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com