Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal»








télécharger 246.93 Kb.
titreCalendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal»
page17/17
date de publication06.07.2017
taille246.93 Kb.
typeCalendrier
ar.21-bal.com > droit > Calendrier
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

2.23Mahamat-Saleh HAROUN / OMBRES 01

2.23.1.1PRESENTATION

Avec Ombres, Mahamat-Saleh Haroun transporte le visiteur dans le monde mouvant et incertain des errances urbaines, faits de reflets, de transparences et de surimpressions. Ombres se découvre de deux façons différentes, de l‘extérieur puis de l’intérieur car une des faces du container est conçue comme une vitrine. Le visiteur peut, en longeant cette façade de verre, voir les trois vidéos projetées sur écran transparent, images urbaines, travellings nocturnes. Il peut également entrer dans le container et se déplacer entre les trois écrans. Les strates de lecture de cette oeuvre sont démultipliées par le travail de reflets dans la vitrine (reflet du visiteur et du champs de lumière), par la surimpression des trois images projetées sur verre, et par la présence dans le champs visuel des autres visiteurs, inclus dans l’oeuvre qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur du container.

2.23.1.2DESCRIPTION DU DISPOSITIF


Le container de cette installation est constitué de trois parois verticales opaques et d’une quatrième, sur la longueur, transparente en verre feuilleté. Les parois opaques du container sont constituées de panneaux rigides fixés sur une structure bois et revêtues d’un isolant acoustique performant tel que definit au point 2.8.1.3 .
À l’intérieur du container, trois écrans sont disposés sur une diagonale du container. Les écrans sont des plaques de verre recouvertes d’un film pour rétro-projections ( scotchcal ou holopro), mesurant 2.75 mètres de large sur 2.40 mètres de haut. Les projections occupent toute la largeur de ces écrans. Les écrans sont fixés en haut et en bas par un système de profils métalliques. La projection centrale se fait au moyen d’un miroir placé sur le mur du fond. Les deux autres projections se font sur toute la largeur du container.
Le sol est sombre, recouvert d’un revêtement de sol caoutchouc en dalle de couleur asphalte.
Le plafond de cette installation est composé de baffles acoustiques verticales. Elles absorbent une partie du son entrant ou sortant au niveau du plafond du container tout en laissant le plafond ouvert. Elles sont constituées d’une poutre transversale autoportante en agglo 19 mm sur laquelle sont collés deux panneaux de laine de verre 140 mm recouvert d’un voile noir. Sous ces baffles, est installé un tissu de type Smoke Out , poreux aux fumées et à l’eau et qui donne visuellement l’impression d’une fermeture du plafond de ce container.

Le son est diffusé en stéréo par quatre haut-parleurs, situés au dessus dans le plafond du container entre les baffles acoustiques du plafond.

2.23.1.3MARQUAGE LUMINEUX EXTERNE


Un dispositif d’éclairage type tube Neon café/bar «  OPEN »  ( voir page 1/ 3.1.2 du cahier de plan) est intégré dans la paroi de ce container. Orienté vers l’extérieur du container ce marquage définit une ambiance lumineuse urbaine à l’extérieur. Le revêtement de la paroi devant ce néon est un verre transparent teinté dans la masse de type paresol gris de la même épaisseur que le verre laqué.

2.23.1.4BOITIER TECHNIQUE


Le boîtier technique est situé dans l’épaisseur de la cloison. Il contient les lecteurs et leur système de synchronisation. Une clé carrée permet d’ouvrir et de fermer la porte qui donne accès à cette régie

2.23.1.5Traitement Specifique paroi


Sur la paroi extérieure la plus longue est collé une image de type grafitti. ( voir detail page 11/2.4 du cahier de plan.

2.23.1.6INTERFACE SPECIFIQUE


Le titulaire du présent lot devra assurer l’interface avec le titulaire du marché Multimédia qui fournira les haut-parleurs, les 3 projecteurs vidéo et le moniteur de l’horloge externe.

2.24YUSRI NASRALLAH / AU FOND DU LAC

2.24.1.1Présentation


Yousri Nasrallah évoque dans son installation l’histoire d’une cité nubienne, engloutie sous les eaux du barrage d’Assouan, une cité sacrifiée pour le progrès de l’Egypte. Le visiteur entre dans un espace immersif avec cinq projections vidéo, une de chaque cotés, une face au visiteur, une au sol, une au plafond.

Ces projections vidéo nous font plonger dans cette histoire, à la recherche de la cité nubienne. L’eau, comme métaphore éternelle de la mémoire et de l’oubli est omniprésente dans l’installation. Les vidéos montrent l’horizon du lac du barrage d’Assouan, ou un plongeur découvrant la cite. À la bande son se mêlent les sons ambiants enregistrés dans le container, mixés en direct avec des bruits d’eau.

2.24.1.2Description du dispositif


Cette installation est un container a chicane double. Il est constitué de parois verticales en panneaux bois sur une structure bois. L’intérieur est habillé d’un isolant acoustique performant tel que définit au point 2.8.1.3 .

L’espace de projection au centre du container est entouré sur trois faces par une deuxième cloison. Ce couloir permet aux visiteurs d’entrer progressivement dans l’espace immersif. Le fond de la salle est en pente.
Toutes les projections mesurent 4m de large par 3m de haut. La projection au sol et les projections latérales se font du haut des murs opposés, en projection directe, sur les murs peints en gris (gain 0.6) et sur le sol recouvert d’un stratifie blanc. La projection au plafond se fait par l’intermediaire d’un miroir place au dessus du container sur une toile de rétro projection tendue sur un cadre en bois au plafond.

Une parfaite rigidité de ce châssis est exigée pour ne subir aucune déformation dans le temps.
Le sol est couvert d’une moquette anthracite, et d’un stratifié blanc au niveau de la projection au sol.
Le plafond de cette installation est couvert d’un tissu de type Smoke Out, poreux aux fumées et à l’eau et qui donne visuellement l’impression d’une fermeture du plafond de ce container.

2.24.1.3BOITIER TECHNIQUE


Le boîtier technique est situé dans l’épaisseur d’une paroi du container. Il contient les lecteurs et leur système de synchronisation. Une clé carrée permet d’ouvrir et de fermer la porte qui donne accès à cette régie

2.24.1.4Traitements Specifiques paroi


Une des paroi extérieur est équipé d’un miroir fumé plié relatif à l’installation Agnes Godard ( 2.1.19 de ce document) Sur la paroi extérieure la plus longue est collé une image de type grafitti. ( voir détail page 11/2.4 du cahier de plan).

2.24.1.5Diffusion sonore externe


Un dispositif d’absorbant acoustique et de diffusion sonore lié à l’installation de Jeff Mills est intégré dans la paroi de ce container. ( Voir détail à la page 4/ 2.2 du cahier de plan)

2.24.1.6INTERFACE SPECIFIQUE


Le titulaire du présent lot devra assurer l’interface avec le titulaire du marché Multimédia qui fournira les haut-parleurs, le dispositif à effet spécial sonore, les 5 projecteurs vidéo et le moniteur de l’horloge externe.

2.25SAS D’ENTRÉE




2.25.1.1Présentation


Le sas d’entrée de l’exposition mène vers un espace en pénombre, espace inconnu, où les sens doivent à nouveau s’adapter, cette fois ci à l’obscurité. Le visiteur retrouve ici une capacité de perception et distingue doucement un balisage de points dans l’espace.
Le sas, zone de transit à l’espace aseptisé, surexposé où les corps sont simplement transportés, agit sur le visiteur de manière psychologique. Long canal d’acier, qui rappelle des terminaux passagers ou les infrastructures de transport, le sas est un dispositif qui génère une expérience double, à la fois sonore et visuelle.


2.25.1.2description du dispositif


Ce container est un simple couloir avec deux accès en chicane. Il est constitué d’une structure en bois avec un panneautage en bardage métallique micro nervuré à l’extérieur et un MDF cintrable laqué blanc sur les parois du container à l’intérieur. Entre ces deux couches, il y a un isolant acoustique performant tel que définit au point 2.8.1.3. Les parois intérieures sont cintrées de manière à avoir une continuité entre plafond, murs et sol. Ce container est fabriqué par sections de 1.20m de profondeur qui seront assemblées sur site.

L’intérieur du container est complètement blanc. Le sol est un stratifié blanc lessivable. Au plafond, un éclairage de type luminaire permet un grand nombre de séquence d’éclairement tel que défini dans le cahier de plans. Le son est diffusé sous formes de couloirs sonores que le visiteur traverse en passant dans le container. Les haut-parleurs, situés dans le plafond du container.

Le plafond du SAS est fermé par un sandwich acoustique tel que définit dans le détail type 3 page 15/ 1

2.26INTERFACE SPECIFIQUE


Le titulaire du présent lot devra assurer l’interface avec le titulaire du marché Multimédia qui fournira les haut-parleurs et le dispositif d’éclairage à LED du SAS.

2.27SIGNALETIQUE




2.27.1.1Textes de présentation



Le texte de présentation de l’exposition à l’entrée peut être présenté de deux manières différentes.

  1. Affichage sur 2 écrans plasma de 42 pouces de larges sur le coté du sas. En fonction de la longueur du texte et de ces traductions en 2 autres langues (anglais, espagnol), le texte sera affiché de manière continue ou en séquences qui correspondront aux différentes langues.

2- Affichage du texte de l’exposition en utilisant 3 afficheurs à diodes électroluminescentes défilant, positionnés de manière verticale à proximité de la colonne près du SAS.


2.27.1.2CREDITS


A la sortie de l’exposition, un texte déroulant sous forme de générique de film présente la liste des personnes et sociétés associées aux installations d’artistes et à l’exposition en général. Cet affichage est réalisé par l’utilisation de 2 écrans plasma de 42 pouces de large qui seront intégrés dans la dernière cloison.

Ces équipements sont fournis et installé par le titulaire du lot Multimédia

2.28ECLAIRAGE LUMIERE



Pour les prescriptions d’éclairage qui ne sont pas intégrés aux vitrines, se reporter au CCTP du LOT 2 intitulé « Lot 2 Eclairage Scénographique».

2.29Zone de repos



4 zones de repos sont positionnées dans cette exposition. Deux de ces zones sont aménagées autour dune table afin d’encourager la consultation du catalogue et de documentations complémentaires. Les deux autres zones sont constituées de bancs. La fabrication de ce mobilier n’est pas à la charge du titulaire du présent lot.

Cependant le petit fauteuil dans l’installation de Caroline Cartier où les visiteurs peuvent s’asseoir est à la charge du titulaire du présent lot.

2.30MATERIAUX


Voir Fiches techniques attachées à ce document.

3CONDITIONS d’EXECUTION DU CHANTIER

3.1Approvisionnements


Les approvisionnements de tout matériel et outillage de travail doit impérativement se faire par le quai de livraison au 94, quai Branly.

La voie de desserte interne sera ensuite utilisée pour charger le monte-charge L05 qui dessert directement le plateau d’exposition de la galerie jardin.

Tous les outillages, moyens de manutention, levage et assemblage des éléments scénographiques doivent être fournis par le titulaire en charge des prestations.

3.2Horaires d’intervention


La galerie jardin étant un espace en liaison ouverte ave la rampe d’accès au plateau des collections permanentes, toute prestation générant un volume sonore pouvant gêner le public devra être réalisé en dehors des horaires d’ouverture. Ce type de prestation devrait être réduite compte-tenu du fait que les éléments scénographiques seront fabriqués en atelier et que seul l’assemblage sera réalisé sur le site d’exposition.
Toute prestation d’assemblage ne générant pas un volume sonore pouvant gêner les visiteurs peut se dérouler durant les horaires d’ouverture au public.
Le musée est ouvert au public comme suit :

Du mardi au dimanche de 9h à 18h30 sauf le jeudi de 9h à 21h30.

3.3Plan de prévention

3.4Mesures concernant la sécurité et la protection de la santé des travailleurs sur le chantier


Le titulaire assure le rôle qui lui est imparti par la réglementation en vigueur en matière de protection de la main d'œuvre, d'hygiène, de conditions de travail et de sécurité.

A ce titre, il devra observer les dispositions particulières de sécurité liées à la nature des opérations. Ces dispositions sont réputées avoir été prises en compte pour l'établissement de tous les prix. Le titulaire ne pourra prétendre à aucune prolongation des délais ni à aucune indemnité à ce titre.

3.5Plan de prévention


Conformément au décret du 20 février 1992 modifié par le décret n° 94-1159 du 26 décembre 1994 le titulaire doit se conformer aux dispositions suivantes :
-Etablissement d’une note d’information préalable précisant les dates d’intervention, les durées, le nombre de salariés affectés, les noms et qualités des personnes responsables.
-Participation à des inspections préalables des lieux d’intervention, des installations qui s’y trouvent et des matériels éventuellement mis à disposition de l’entreprise extérieure. Ces inspections sont faites en commun accord avec l’entreprise utilisatrice et le maître d’œuvre le cas échéant.
-Participation avec l’entreprise utilisatrice et le maître d’œuvre le cas échéant, et avant le commencement des travaux, à l’établissement d’un plan de prévention (document définissant les mesures qui doivent être prises par l’entreprise extérieure et ses éventuels sous-traitants, en vue de prévenir les risques pouvant résulter de l’interférence entre les activités, les installations et les matériels)
-Informer ses salariés des dispositions retenues.
L’inspecteur hygiène et sécurité a qualité pour constater et relever les infractions aux règles d’hygiène et sécurité sur la base des principes généraux de prévention qui font foi jusqu'à preuve du contraire.
A ce titre, il peut demander à l’administration du Musée du quai Branly d’appliquer les pénalités suivantes :
1er cas : Constatation d’une situation de danger grave et imminent, une pénalité de 1500€ HT
2ème cas : Non respect du plan de prévention mettant en danger la sécurité des personnels ou du public, une pénalité de 1000€ HT
3ème cas : Non respect des consignes générales d’hygiène et de sécurité  (annexe 4 du plan de prévention), une pénalité de 150€ HT à 300 € HT peut être appliquée autant de fois qu'il y a de salariés directement exposés à la situation de non respect visée par la mise en demeure.
En cas de récidive, ces faits sont punis d'une pénalité de 3000€.

4CALENDRIER D’EXECUTION


Le titulaire établi un calendrier d’exécution détaillé de l’ensemble des prestations s’inscrivant dans l’enveloppe calendaire notifiée dans la calendrier prévisionnel joint au présent CCTP.

5NOTE FINALE


L’entrepreneur aura à sa charge tous les ouvrages de sa profession, utiles à l’exécution convenable et complète des travaux, de façon que leur achèvement dans les conditions déterminées par les documents contractuels ne donne lieu à aucun supplément, sauf modifications faisant l’objet d’ordres formels et écrits.

Paris, Avril 2007

Lu et accepté,

l’entrepreneur

1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

similaire:

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconCalendrier d’execution 25 5 note finale 25 lot eclairage scenographique...
«Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» du Musée du Quai de Branly situé 222, rue de l’Université

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconCompte-rendu des decisions conseil Communautaire du 15 avril 2009...
«bâtiment», comportera : l’avant-projet (avp), les études de projet (pro), l’assistance pour la passation des contrats de travaux...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconPartie 1- clauses géNÉrales
«Entrepreneur général» désigne la personne ou la compagnie responsable de l'exécution de l'ensemble des travaux, de la coordination...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconArticle 1 objet de l'accord le présent Accord a pour objet de définir...
«pôle de compétitivité à vocation mondiale» par décision du ciadt du 12 juillet 2005

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconCadre général
«Conduite de Projet» dispensé au Master 1 stic. L’objectif est de mettre en application les concepts du cours de cette ue en suivant...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconProgramme d’exposition double dans le cadre de «l’Art dans la ville»
«50° Nord» qui s’étend désormais sur l’Eurorégion Nord. Membre actif et pleinement investi du réseau, la galerie participe depuis...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconProgramme dans le cadre de travaux d amelioration du batiment 14...
«maintenance des véhicules automobiles». Les travaux à réaliser, d’un montant prévisionnel de 33 444 € ht concernent l’ouverture...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconRéflexion sur l’attitude à suivre face
«rasd» à l’occasion de réunions organises dans le cadre desdits processus, violant ainsi le format du Caire qui prévaut dans tous...

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconLe calendrier d’exécution

Calendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general 0generalites 1presentation du projet les travaux s’inscrivent dans le cadre de l’exposition temporaire «Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» iconExposition temporaire du 20 juin au 9 septembre 2016 Expos en réseau «Traces de sel»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com