La monadologie








télécharger 150.66 Kb.
titreLa monadologie
page1/5
date de publication30.01.2018
taille150.66 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5



Gottfried Wilhelm leibniz

(1646-1716)

la

monadologie


- 1714 -
Un document produit en version numérique par Daniel Banda, bénévole,

Professeur de philosophie en Seine-Saint-Denis
et chargé de cours d'esthétique à Paris-I Sorbonne et Paris-X Nanterre

Courriel: mailto:banda@noos.fr
Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales"
dirigée et fondée par Jean-Marie Tremblay,
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi

Site web: http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html
Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque

Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi

Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm




Un document produit en version numérique par M. Daniel Banda, bénévole,

Professeur de philosophie en Seine-Saint-Denis et chargé de cours d'esthétique à Paris-I Sorbonne et Paris-X Nanterre

Courriel: mailto:banda@noos.fr

à partir de :
Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716)
La Monadologie (1714)
Une édition électronique saisie à partir du livre de Gottfried Wilhelm Leibniz, La Monadologie, édition annotée par émile Boutroux, initialement publiée chez C. Delagrave, Paris, 1881, 231 pages.

Polices de caractères utilisée :
Pour le texte: Times New Roman, 12 points.

Pour les notes de bas de page : Times New Roman, 10 points.


Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001.
Mise en page sur papier format

LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’)


Édition complétée le 15 octobre 2002 à Chicoutimi, Québec.
Table des matières

Avertissement sur l’édition (Daniel Banda)

Notice sur la Monadologie d’Émile Boutroux

La monadologie de Leibniz

La Monadologie
Gottfried Wilhelm Leibniz (1714)

Retour à la table des matières
La Monadologie, écrite en français par Leibniz en 1714, est publiée après sa mort dans une traduction en allemand par Kœhler (1721). L’original (en français) est publié par Erdmann en 1840.
En 1881, émile Boutroux publie La Monadologie d’après les trois manuscrits (C. Delagrave, 1881, 231 pages). L’œuvre de Leibniz est accom­pagnée d’une « Vie de Leibnitz », d’une « Philosophie de Leibnitz », d’une « Notice sur la Monadologie » et d' « éclaircissements » d’E. Boutroux. Elle est suivie d’extraits d’œuvres de Leibniz ainsi que d’une « Note sur les princi­pes de la mécanique dans Descartes et dans Leibnitz » par Henri Poincaré.
Nous reproduisons ici La Monadologie (pages 141 à 192 de l’édition d’E. Boutroux), précédée de la « Notice sur la Monadologie » (pages 135 à 140), et sans les notes (« éclaircissements ») de Boutroux.
Nous avons saisi et scanné ces pages à partir de l’édition encore publiée par la Librairie Delagrave, Paris, en 1978 : La Monadologie, édition annotée, et précédée d’une exposition du système de Leibnitz par émile Boutroux.
Nous avons eu le souci de reproduire exactement le texte de l’édition Delagrave, à l’image du respect d’E. Boutroux pour les manuscrits qu’il a consultés : « Nous avons respecté, non pas l’orthographe qui n’a évidemment aucune importance, mais la ponctuation de Leibnitz dont les particularités, à vrai dire, tiennent principalement aux habitudes allemandes. Nous avons même maintenu le plus souvent les majuscules. du manuscrit, à la sup­pres­sion desquelles Leibnitz ne consentait pas volontiers, comme en font foi ses corrections sur les copies. Et, de fait, ces majuscules ne sont pas simplement, comme dans l’écriture allemande ordinaire, la marque d’un substantif : elles indiquent visiblement dans la pensée de l’auteur un mot important. C’est ainsi qu’il écrit : Monade, Perception, Appétition, tandis qu’il ne met pas de majus­cules aux substantifs de le langue commune » (Avant-propos, p. III).

D. B.
  1   2   3   4   5








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com