Part 1- géNÉral








télécharger 118.74 Kb.
titrePart 1- géNÉral
page1/3
date de publication31.01.2018
taille118.74 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3
SECTION 260933

GRADATEURS À CONTRÔLES À DISTANCE

Système de contrôle d’éclairage à fréquence radio RadioRA de Lutron (RFLCS)

Cette spécification est datée du 3 novembre 2008 et remplace toutes les spécifications précédentes du Contrôle d’éclairage RadioRA.

Cette section inclut des notes d’édition afin d’assister l’utilisateur dans l’édition des sections pour s’adapter aux besoins d’un projet. Ces notes sont incluses à texte masqué et peuvent être révélées ou masquées par une des méthodes suivantes :

  • Microsoft Word : À partir des menus déroulants OUTILS, ensuite OPTIONS. Sous l’onglet étiqueté VUE, sélectionnez ou désélectionnez l’option TEXTE MASQUÉ.

  • Corel WordPerfect : À partir des menus déroulants VUE, sélectionnez ou désélectionnez l’option TEXTE MASQUÉ.

Pour imprimer une copie des spécifications incluant le texte masqué, (1) Sélectionnez “Imprimer” (2) Sélectionnez “Options” (3a) Cochez la case pour imprimer le texte masqué. (3b) Décochez la case pour ne pas imprimer le texte masqué.

Cette section du guide de spécification vise l’utilisation dans la préparation d’une section de spécification d’un projet couvrant le système de contrôle d’éclairage RadioRA de Lutron.

Ce qui suit doit être noté à l’utilisation de cette spécification :

  • Les liens hypertexte sont inclus aux organisations dont les standards sont en références à l’intérieur du texte, pour vous assister dans la sélection de produit ainsi que des recherches supplémentaires.

  • Texte optionnel nécessitant une sélection de la part des utilisateurs est inclus à l’intérieur des parenthèses, e.g.: “Section [09000.] [_____.]"

  • Les items nécessitant des entrées par l’utilisateur sont inclus à l’intérieur des parenthèses, e.g.: “Section [_____ - ________]."

  • Les paragraphes optionnels sont séparés par l’instruction "OU", e.g.:

**** OU ****
PART 1- GÉNÉRAL

    1. SOMMAIRE

      1. Section Inclue :

        1. Dispositifs de contrôle d’éclairage.

      2. Sections connexes :

Rédigez les paragraphes suivants pour coordonner avec les autres sections dans le cahier des charges.

        1. Section [122413 – Traitements de fenêtres:] Traitements de fenêtre contrôlés par un système de contrôle central de gradation.

        2. Section [262726 – Dispositifs de câblage.]

        3. Section [265113 – Installations d’éclairage intérieures, lampes et ballasts:] Ballasts d’éclairage fluorescent contrôlé par un système central de gradation.

        4. Section [260923 – Dispositifs de contrôle d’éclairage :] Détecteurs d’occupation utilisés conjointement avec un système de contrôle central de gradation.

    1. RÉFÉRENCES

Rédigez ce qui suit pour inclure seulement les standards de références retrouvés ailleurs dans cette section.

      1. American National Standards Institute/Institute of Electrical and Electronic Engineers (ANSI/IEEE) (www.ansi.org and www.ieee.org)

        1. C62.41-1991 – Pratique recommandée pour surtension transitoire dans des circuits de puissance CA à basse tension.

      2. ASTM International (ASTM) (www.astm.org)

        1. D4674 -02a Méthode standard pour essai accéléré pour la stabilité des couleurs des plastiques exposés à l’éclairage fluorescent intérieur et la lumière du jour filtrée par les fenêtres.

      3. Canadian Standards Association (CSA) (www.csa.ca).

        1. CSA C22.2 # 184 Contrôles d’éclairage semi-conducteur

      4. International Electrotechnical Commission (www.iec.ch).

        1. (IEC) 801-2 Standard d’essai de décharge électrostatique.

        2. IEC/EN 60669-2-1 Interrupteurs d’usages domestiques et installations fixes similaires -interrupteurs électroniques.

      5. International Organization for Standardization (ISO) (www.iso.ch):

        1. 9001:2000 – Systèmes de gestion de qualité.

      6. National Electrical Manufacturers Association (NEMA) (www.nema.org)

        1. WD1 (R2005) – Exigences générales de couleurs pour dispositifs de câblage.

      7. Norma Official Mexicana (NOM).

        1. NOM-001 Produits électroniques – Spécifications de sécurité

        2. NOM-003-SCFI Produits électriques – Spécifications de sécurité

      8. Underwriters Laboratories, Inc. (UL) (www.ul.com):

        1. 244A – Contrôles d’électro-ménagers semi-conducteurs.

        2. 1472 (1996) – Contrôles de gradation semi-conductrice.

    1. DESCRIPTION DU SYSTÈME

      1. Système de contrôle d’éclairage à fréquence radio

        1. Composantes modulaires de gradation et commutation pour installation par le contracteur ou marchand autorisé.

        2. Gradateurs et interrupteurs montés au mur, gradateurs de lampe de table, commandes centrales, commandes centrales de table, répétiteurs de signal RF et interfaces contrôlés par fréquence radio bidirectionnelle

        3. N’exige pas de processeur central.

    2. SOUMISSIONS

Rédigez ce qui suit pour coordonner avec d’autres sections dans le cahier des charges.

      1. Soumettre sous provisions de Section [013300.]

      2. Document de conformité de spécification : Indiquez si l’équipement soumis :

        1. Rencontre exactement les spécifications tel qu’énoncées.

        2. Rencontre les spécifications via des moyens alternatifs et indique la méthodologie spécifique utilisée.

      3. Dessins d’atelier ; inclus :

        1. Cédule de charge indiquant la charge actuelle connectée, type de charge, et tension par circuit, les circuits et leurs zones de contrôles respectives, les circuits qui sont en urgence, et capacité, phase, et les numéros de circuits correspondants.

        2. Schéma du système.

      4. Données techniques du produit : Feuillet de catalogue avec spécifications de performance démontrant la conformité avec les exigences spécifiées.

    1. ASSURANCE DE LA QUALITÉ

Rédigez ce qui suit pour indiquer le niveau minimum d’expérience requis par les manufacturiers de contrôles d’éclairage architectural.

      1. Manufacturier : Minimum [10] ans d’expérience dans la fabrication de contrôle d’éclairage architectural.

ISO9001 est un standard qui couvre la conception et la fabrication d’un produit. Ceci assure que la conception du produit a été correctement documentée. Un manufacturier qui rencontre ISO9001 est mieux équipé pour supporter le produit durant la durée de vie de l’équipement versus ISO9002 dont le manufacturier peut ne pas avoir cette documentation. Les manufacturiers ISO9002 sont seulement bien informé concernant le processus de fabrication et non la façon dont le produit a été conçu

      1. Système de contrôle de qualité du manufacturier : Enregistré ISO 9001 : Standard de qualité 2000, incluant ingénierie interne des activités de conception de produit.

      2. RFLCS :

        1. Répertorié par [CSA] [NOM] [UL] spécifiquement pour les charges requises. Procurez la preuve de conformité sur demande.

        2. Approbation de l’agence de direction de communications de radio locale. Procurez la preuve de conformité sur demande.

    1. CONDITIONS DE PROJET

      1. Ne pas installer l’équipement avant que les conditions suivantes puissent être maintenues dans les espaces prévues à recevoir l’équipement :

        1. Température ambiante : 0° à 40° C (32° à 104° F).

        2. Humidité relative : Maximum 90 pourcent, sans condensation.

Durant la phase d’installation, beaucoup de poussière (cloison sèche, ciment, etc.) peut être déposé sur les composantes électriques et compromettre la performance. Une protection d’entretien général de l’équipement électrique doit être maintenue.

        1. Le système de contrôle d’éclairage doit être protégé de la poussière durant l’installation.

    1. GARANTIE

      1. Procurez la garantie du manufacturier pour deux ans couvrant les pièces et main d’œuvre et une garantie limitée des pièces pour huit ans pour réparer et remplacer l’équipement défectueux.

    2. MISE EN SERVICE

Un système de contrôle d’éclairage requiert de multiples visites au chantier pour une bonne mise en service. La première visite pour s’assurer que l’entrepreneur soit formé pour installer le système correctement. La deuxième visite pour démarrer le système et s’assurer que le système fonctionne selon les spécifications. La troisième visite pour former le propriétaire/utilisateur sur l’opération et la fonctionnalité du système

      1. Fournir le service d’un ingénieur d’usine certifié pour faire un minimum de trois [quatre] visites du site afin d’assurer une installation et un fonctionnement approprié du système sous les paramètres suivants :

        1. Faire une première visite avant l’installation du câblage. Réviser :

          1. Exigences de câblage.

          2. Étiquetage de câblage.

          3. Information requise des cédules de charge.

          4. Emplacements de contrôle et adressage.

          5. Exigences des lignes téléphoniques analogiques et emplacements des prises d’ordinateurs.

          6. Câblage de circuit de charge.

          7. Branchements à d’autres équipements.

        2. Procédez à une deuxième visite après l’achèvement de l’installation du système de contrôle central de gradation :

          1. Vérifiez les connexions d’artères d’alimentation et la charge des circuits.

          2. Vérifiez la connexion et l’emplacement des contrôles.

          3. Vérifiez le fonctionnement du système contrôle par contrôle, circuit par circuit.

          4. Vérifiez la communication par fréquence radio.

          5. Vérifiez le bon fonctionnement de l’équipement d’interfaçage du manufacturier.

          6. Fournir la programmation.

          7. Obtenir fin de message des fonctions du système.

        3. Procédez à une troisième visite pour démonstration et formation au représentant du propriétaire sur les capacités, le fonctionnement et l’entretien du système.

    1. ENTRETIEN

      1. Procédez à l’approvisionnement de nouveaux équipements d’expansion, de remplacements et de pièces de rechange pour la disponibilité de l’utilisateur.

      2. Rendre disponible le remplacement des pièces pour un minimum de dix ans de la date de fabrication.

Advenant un problème sur le chantier, le manufacturier doit être joignable 24 heures par jour / 7 jours par semaine pour résoudre n’importe quel problème de contrôle d’éclairage. Si ce service n’est pas fourni, les coûts du projet vont excéder et des délais peuvent en résulter. De plus, les services d’appel peuvent ajouter aux frustrations et aux délais.

      1. Fournir une ligne directe de support technique 24 heures par jour, 7 jours par semaine.
PART 2- PRODUITS

    1. MANUFACTURIERS

      1. Manufacturier acceptable : Lutron Electronics Co., Inc. – Système : Système de contrôle d’éclairage à fréquence radio RadioRA de Lutron

***ou***

      1. [Bases de conception du produit: Système de contrôle d’éclairage à fréquence radio RadioRA de Lutron ou ayant reçu une approbation au préalable et étant sujet à se conformer aux exigences précisées dans cette section, un des suivants:]

        1. Système de contrôle d’éclairage à fréquence radio RadioRA de Lutron



      2. Substitutions: [Non permises.] [Sous provision de la Division 1.]

Supprimez les items 1 à 3 si les substitutions ne sont pas permises

        1. Toutes substitutions proposées (clairement décrite comme telle) doivent être soumises par écrit pour approbation par le concepteur professionnel, un minimum de 10 jours ouvrables avant la date de cotation et doivent être accessibles à tous les soumissionnaires. Les substitutions proposées doivent être accompagnées avec une révision de spécification indiquant la conformité sur une base ligne à lignes.

        2. Toutes substitutions fournies par l’entrepreneur devront être révisées aux frais de l’entrepreneur par un ingénieur électrique au taux de [$200.00] de l’heure.

        3. En utilisant des substitutions pré approuvées, l’entrepreneur accepte la responsabilité et les coûts associés pour toutes modifications à la circuiterie, dispositifs et câblage. Le contacteur devra fournir les dessins d’atelier techniques complets (incluant câblage d’alimentation) avec déviations du dessin original en surbrillance, de couleur alternative à l’ingénieur pour révision et approbation avant l’installation brut.

    1. GÉNÉRAL

L’énoncé suivant assure un seul point de contact pour l’opération du système. Certaine interaction entre la quincaillerie et le logiciel requiert un haut niveau d’intégration et de compatibilité.

      1. Fournir un système avec logiciel et matériel dont la conception, les essaies, la fabrication et la garantie proviennent tous du même manufacturier.

Un équipement typique de gradation est calibré pour 40°C (104°F). Ceci est le maximum de température ambiante pouvant exister lorsque l’équipement de gradation est en opération dans des conditions à pleine charge. L’énoncé qui suit assure que l’équipement opérationnel est conçu pour fonctionner dans les pires conditions environnementales sans affecter la durée vie du produit.

      1. Contrôles d’éclairage : Durée de vie opérationnelle de dix ans, fonctionnement continu, à n’importe quelle température, dans un rayon de température ambiante de 0° C (32°F) à 40° C (104°F) et de 90 pourcent d’humidité relative sans condensation.

L’essai de décharge électrostatique (ESD) est fait selon le standard du IEC 801-2 (modèle corps humain). Cet essai est complété sur tous les points accessibles à l’utilisateur tel que borniers, boutons et entrées de contrôle.

      1. Conçu et testé pour résister à une décharge électrostatique jusqu’à 15,000 V sans détérioration selon IEC 801-2.



    1. GRADATION; EXIGENCES DE PERFORMANCE

Les condensateurs électrostatiques sont typiquement la composante la plus sensible à la chaleur dans un circuit de gradation. Leur durée de vie prévue est doublée pour chaque 10° C lorsque la composante fonctionne sous la température nominale de fonctionnement du condensateur

      • Une composante fonctionnant à 10° C au dessus de la température nominale aura la MOITIÉ de la durée de vie prévue. Une composante fonctionnant à 20° C au dessus de la température nominale aura UN QUART de durée de vie prévue.

  • Une composante fonctionnant à 10° C sous la température nominale aura le DOUBLE de vie prévue. Une composante fonctionnant à 20° C sous la température nominale aura QUADRUPLÉ la vie prévue.

L’énoncé qui suit assure un minimum de 10-ans de vie opérationnelle dans les pires conditions sur le champ.

      1. Les condensateurs électrolytiques devront fonctionner à au moins 20° C sous la capacité d’indice de température maximum du manufacturier de composante lorsque le dispositif est chargé sous les conditions de pleine charge à la température ambiante de 40° C (104° F)

L’équipement de gradation est exposé à des courants de crête beaucoup plus élevé que le courant d’opération nominale dû à irruption tungstène, irruption magnétique, et lampe grillée. Si, non conçu pour supporter ces conditions d’irruption/surtension, l’équipement peut faire défaut en tout temps lorsque allumé ou que les lampes font défaut. Les deux énoncés qui suivent (Thyristors & Gradateurs/Relais) assurent la fiabilité des composantes.

      1. Thyristors à manutention de charge (SCRs et triacs), transistors à effet de champ (FETs), et transistors bipolaires à porte isolée (IGBTs) : L’indice de courant maximum du manufacturier est au minimum deux fois l’indice du courant opérationnel de contrôle.

      2. Capable de résister à des courants d’appel répétitifs 50 fois le courant opérationnel sans affecter la durée de vie du gradateur/relais.

Un protecteur de surtension est vendu comme accessoire à l’achat d’un ordinateur pour le protéger contre la foudre ou autres surtensions. De même, les circuits de gradation, nécessitent une protection de surtension. La protection de surtension peut être incorporée dans un circuit de gradateur ou peut être acheté séparément comme accessoire externe. L’énoncé qui suit assure la protection de surtension dans le système de gradation.

      1. Concevoir et tester les gradateurs pour résister aux surcharges côté secteur sans compromettre la performance.

Autres dispositifs de puissance installés dans un circuit de dérivation, (loin des points d’entrée de service électrique) doivent survivre aux surtensions s’approchant d’un coup de foudre de Catégorie C sans défaillance.

        1. Autres dispositifs de manutention de puissance : Résistent aux surcharges sans affaiblir la performance lorsque assujettis à des surcharges de 6,000 volts, 200 amps selon ANSI/IEEE C62.41C.

Même quand le gradateur est en position off, les semi-conducteurs dans un circuit peuvent allouer un courant de fuite à la charge. Une fuite excédant 5 milliampères est commun. L’énoncé qui suit élimine la possibilité de choc électrique lors de l’entretien lors d’un débranchement physique à la position off.

      1. Utilise l’entrefer off, activé quand l’utilisateur sélectionne “off” à n’importe quel contrôle pour déconnecter la charge de ligne d’alimentation.

Des interruptions de courant peuvent survenir fréquemment. L’interruption momentanée de courant ne devrait pas causer de longue période sans éclairage ou nécessiter l’intervention manuelle pour réactiver le système d’éclairage.

      1. Possède une mémoire de panne de courant de sorte que si le courant est interrompu et subséquemment retourné, les lumières retourneront automatiquement aux mêmes niveaux (réglage de gradation, pleine intensité, ou off fermé) précédant la panne de courant à l’intérieur de 3 secondes.

        1. Toute l’information programmable, incluant les codes d’identification du système, les adresses et la programmation du bouton de commande centrale, doit être retenue dans une mémoire non-volatile et demeurer intact dans l’éventualité d’une panne de courant du système d’une durée de 10 ans.

      2. Gradateurs :

        1. Gradateurs tension de secteur; Rencontre les exigences spécifiques de charge :

          1. Transformateur magnétique à basse tension (MLV) :

Les transformateurs magnétiques sont susceptibles de surchauffes causées par des tensions d’entrée asymétriques. Les exigences de conception suivantes préviennent les transformateurs magnétiques à basse tension de fonctionner ou d’opérer au-dessus du courant et de la température nominale sous des conditions normales ou défaut de composante.

            1. Contient la circuiterie conçue pour contrôler et procurer une forme d’onde symétrique CA à l’entrée des transformateurs à basse tension tel UL 1472, Section 5.11.

            2. Les gradateurs de construction SCR dos à dos, lesquels peuvent faire défaut et causer le courant continu à s’écouler dans la basse tension magnétique ne sont pas acceptable.

Les transformateurs électroniques sont susceptible aux dommages et aux problèmes de bruit audible lorsque utilisé avec des mauvaises formes d’onde de gradation. La plupart des transformateurs électroniques nécessitent une phase inversée de forme d’onde de contrôle. Les manufacturiers de transformateurs devraient être en mesure de fournir des informations détaillées sur les exigences de gradation.

          1. Transformateur électronique à basse tension (ELV) :

            1. Le gradateur doit faire fonctionner les transformateurs électroniques à basse tension via un contrôle de phase inversé. Alternativement, la gradation par contrôle de phase peut être utilisée si le manufacturier de l’équipement de gradation a recommandé qu’un transformateur ELV spécifique soit fourni.

          2. Transformateurs néon et cathode froide :

Il y a des transformateurs à facteur de haute tension et facteur à basse tension. La gradation est applicable seulement sur des transformateurs à basse tension. Tentez de tamiser des transformateurs à facteur haute tension peut endommager les transformateur et le gradateur et générer un bruit électrique sur l’alimentation électrique de l’édifice qui peut interférer avec d’autre équipement.

            1. Transformateurs magnétiques: Répertorié UL pour utilisation avec transformateurs magnétiques à facteur normal (bas) de puissance.

La technologie de transformateur électronique est en évolution continuelle. À ce temps, (Juillet 2006) Lutron ne recommande aucun transformateur néon électronique pour des applications de gradation. Lutron continue à évaluer des produits lorsqu’ils deviennent disponibles sur le marché. Veuillez consulter votre représentant Lutron pour la plus récente technologie.

            1. Transformateurs électroniques : Doit être supporté par le manufacturier d’équipement de ballast pour le contrôle de ballasts spécifiques étant fournis.

Pour les systèmes de contrôle fluorescent consistant en des marques différentes, considérez d’exiger que le manufacturier de ballast dépiste les fautes et diagnose les problèmes après que la période de “Correction après achèvement” de l’entrepreneur général expire.

          1. Ballast électronique de gradation fluorescent : Référez à la Section [265113] pour spécifications et performance de ballast de gradation.

      1. Gradateurs à boîte murale:

        1. Outrepasser les réglages de la commande centrale.

          1. Allumer, éteindre, ou tamiser.

Permet à l’utilisateur d’avoir le contrôle sur l’éclairage peut importe le statut du système.

        1. Fournir un contrôle local dans l‘éventualité d’une interruption de communication avec le système.

Permet à l’utilisateur de quitter une pièce sécuritaire, bien éclairée.

        1. En tenant le bouton on/off pour ½ seconde ou plus causera une fermeture en fondu sur 10 secondes.

Fournit une veilleuse.

        1. DELS luisent doucement lorsque la charge d’éclairage associée est éteinte.

Plusieurs systèmes compétitifs exigent un neutre à chaque boîte murale.

        1. Magnétique à basse tension (MLV) et à incandescence, capable d’envoyer et de recevoir des signaux FR sans raccordement à un fil neutre.

        2. Capable de fournir une gradation en douceur et continu à partir de jusqu’à 9 emplacements de contrôle du circuit d’éclairage.

    1. RÉPÉTEUR

      1. Capable de diagnostiquer la communication du système.

Prévient l’interférence FR.

        1. Détecte et sélectionne automatiquement un code d’identification unique du système et détermine si des répéteurs FR avoisinant ont le même code d’identification de système.

        2. Attibue des addresses aux gradateurs, interrupteurs et commandes centrales.

Assure un fonctionnement fiable du système.

        1. Reçoit des signaux des gradateurs, interrupteurs et commandes centrales, et les re-transmet.

Augmenter la distance parcourue par les signaux FR.

        1. Multiples répéteurs utilisés ensemble dans une habitation.

Outils de diagnostics.

        1. Déterminer quels dispositifs sont addressés.

        2. Déterminer quelles composantes du système sont à portée de réception des communications fréquence radio du répéteur.

        3. Déterminer quelles composantes du système sont à portée d’émission de communications fréquence radio du répéteur.

        4. Tirer l’énergie d’un transformeur répertorié UL classe 2.



    1. INTERFACES DE PUISSANCE

Rédigez ce qui suit pour indiquer le type d’interface de puissance désiré.

NGRX-PB – Un accélérateur de puissance qui accepte une entrée de contrôle de phase et qui procure le plein circuit de sortie de contrôle de phase direct (16 amps aux É-U). Ceci est utilisé pour des applications incandescentes, magnétiques à basse tension (MLV), néon/cathode froide, et applications sans gradation. Voir le lien suivant pour information additionnelle.

https://www.lutron.com/exspectations/library/NGRX-PB/

GRX-FDBI – L’interface de puissance qui accepte une entrée de contrôle de phase et procure un plein circuit de sortie de contrôle (16 amps in US) au ballast de gradation hi-lume/eco-10 de Lutron. Voir le lien qui suit pour information additionnelle :

https://www.lutron.com/exspectations/library/GRX-FDBI/

GRX-ELVI – L’interface de puissance qui accepte une entrée de contrôle de phase et procure un plein circuit de sortie de contrôle (8 amps aux É-U) aux transformateurs électroniques à basse tension (ELV). Voir le lien suivant pour information additionnelle :

https://www.lutron.com/exspectations/library/GRX-ELVI/

GRX-TVI – L’interface de puissance qui accepte une entrée de contrôle de phase et procure plein circuit de commutation et une sortie de basse tension de 0 à 10 (16 amps aux É-U) pour ballasts électroniques fluorescents. Voir le lien suivant pour information additionnelle :

https://www.lutron.com/exspectations/library/GRX-TVI/

High Power models HP-2, HP-4, HP-6 – Un accélérateur de puissance qui accepte une entrée de contrôle de phase et qui procure le plein circuit de sortie de contrôle de phase direct (16 amps aux É-U). L’entrée de contrôle de phase est de 120V et la sortie peut être de 120V ou 277V. Ceci est utilisé pour applications incandescentes, magnétiques à basse tension (MLV), néon/cathode froide, Hi-lume/eco-10, applications sans gradations. Voir le lien suivant pour information additionnelle.

https://www.lutron.com/exspectations/library/High-Power-Models/

      1. Produit : [NGRX-PB.] [GRX-FDBI.] [GRX-ELVI.] [GRX-TVI.] [HP-2.], [HP-4.], [HP-6.]

      2. Électrique :

Ceci simplifiera le câblage sur le champ pour l’entrepreneur d’installation et prévenir la défaillance de l’interface dû à une surtension phase à phase.

        1. Phase indépendante d’entrée de contrôle.

      1. Diagnostiques et Service : Le remplacement de l’interface de puissance ne requiert aucune reprogrammation du système ou du processeur.

    1. GRAFIK RA

Lutron Multi-zone Preset Dimmer – Le gradateur localisé est utilisé dans des applications où l’ajustement des niveaux d’éclairage est désiré. Il peut également fonctionner indépendamment d’un système de contrôle d’éclairage central.

Rédigez ce qui suit pour indiquer le type de module de puissance désiré.

      1. Produit : Contrôleur d’éclairage avec gradateurs intégraux [GRX-3000]

      2. Électrique : Le gradateur doit rencontrer les tests limités de court-circuit tel que défini au UL 20.

Inclure ce qui suit pour le contrôleur d’éclairage avec des gradateurs intégrés.

      1. Contrôleurs d’éclairage avec gradateurs intégraux :

        1. Facilitez la reprogrammation sans remplacer l’unité.

        2. Les unités de remplacement ne nécessitent aucune reprogrammation.

        3. Montés individuellement dans une boîte murale de jumelage à 3 ou 4 (US)

        4. Utiliser un réseau qui filtre les circuits en boucle afin de minimiser l’interférence d’équipement radio, audio et vidéo.

        5. Préréglez les contrôleurs avec chevauchement de zone individuelle:

          1. Bouton DEL’s pour indiquer immédiatement que le bouton a été appuyé.

          2. L’intensité de chaque zone doit être indiquée au moyen d’un indicateur à colonne illuminée par zone.

          3. Temps de fondu indiqué par l’afficheur numérique pour scène courante pendant le temps de fondu de lumière.

          4. Incorporez un récepteur infrarouge encastré à grand angle, procurant un contrôle séparé au moyen d’un émetteur de contrôle à distance sans fil jusqu’à 50 pieds de distance.

          5. Chevauchements locaux temporaires : Les boutons individuels hausser/baisser doivent permettre aux zones de s’ajuster sans avoir à altérer les valeurs de scène emmagasinées dans la mémoire.


  1   2   3

similaire:

Part 1- géNÉral iconFaire un ou plusieurs trous, transpercer quelque chose, une surface de part en part

Part 1- géNÉral icon«Le lieu de vie et la question de l’habitable»
«pratiques» (de Certeau). Les «lieux de vie» semblent d’une part façonnés par l’environnement (Hall) (mouvement centripète) et, d’autre...

Part 1- géNÉral iconLa St Martin Tower : silhouette lumineuse dans la ligne d'horizon de Francfort
«rond-point Opel», inaugure une nouvelle ère de l'architecture de bureau. D'une part, elle séduit par ses gracieuses formes épurées...

Part 1- géNÉral iconCette berline-phare livre un aperçu du design et des innovations...
«Il affirme d’une part les évolutions de l’esthétique de Cadillac et des concepts techniques à venir, d’autre part, IL symbolise...

Part 1- géNÉral iconCette berline-phare livre un aperçu du design et des innovations...
«Il affirme d’une part les évolutions de l’esthétique de Cadillac et des concepts techniques à venir, d’autre part, IL symbolise...

Part 1- géNÉral iconEn ce qui concerne le paysage dans les œuvres poétiques de Baudelaire...
«Nous sommes dans un lieu, quelconque. Pourtant, par la faille entrouverte entre ciel et terre, dans l’écart qui déploie, entre ici...

Part 1- géNÉral iconQuelque part, de nos jours

Part 1- géNÉral iconUn jardin au milieu de nulle part

Part 1- géNÉral iconSalutations de la part des absents

Part 1- géNÉral iconPart 1 : Architecte gérant : Aldo sanguinetti








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com