La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la








télécharger 6.26 Kb.
titreLa peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la
date de publication02.02.2018
taille6.26 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
Henri Martin (1860-1943), né à Toulouse.
La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, il hérite de la préoccupation de la présentation de la lumière et d’une ambiance des premiers, et la technique pointilliste des seconds. Selon lui, ce pointillisme (non scientifique), était la meilleure façon de montrer la lumière et la couleur dans la nature.
Lors d’un voyage en Italie en 1885, Martin rencontre Edmond Aman-Jean et Ernest Laurent, tous deux amis de Georges Seurat. De retour à Paris, il a sans doute eu l’occasion de voir les œuvres de celui-ci ainsi que celles de Signac qui sont souvent exposées dans la deuxième moitié des années 1880.
De son vivant, les œuvres de Martin attirent très tôt l’admiration des critiques. A l’âge de 23 ans, il remporte le « Premier prix du jury » pour Paolo Malatesta et Francesca da Rimini en Enfer (Carcassonne, Musée des Beaux-Arts) au Salon de 1883. Quelques années plus tard, il remporte deux médailles d’or aux Expositions Universelles de 1889 et 1890, ainsi que plusieurs médailles au Salon des Artistes Français, où son œuvre fait partie d’une présentation spéciale en 1906. Reconnu comme artiste de premier ordre, il est nommé « Officier » de la légion d’honneur en 1905, et ensuite « Chevalier » en 1914.
A partir de 1900, la peinture de Martin révèle son amour profond pour la nature. Cette année, l’artiste achète une maison, Marquayrol, à Labastide-du-Vert, un petit village au nord de Cahors. Martin est très attaché à cette maison, y passe environ cinq mois de l’année et peint beaucoup le village et ses environs. Ces œuvres montrent souvent le contraste entre les formes géométriques de l’architecture, et les formes irrégulières de la nature. Des tableaux comme La maison métayère du manoir de Marquayrol (circa 1920), montrent les différent moments de la journée, et les saisons comme métaphores du passage du temps. L’aspect changeant de la nature reflète celle de la vie.
Surtout connu par le grand public de son vivant pour ses fresques, les œuvres de Martin peuvent être admirées aujourd’hui dans toute la France. De 1903-1906, il travaille sur une commande de l’Hôtel de Ville de Toulouse ; quatre panneaux traitant le thème de la nature et des saisons. Cette œuvre magnifique renforce son statut de grand muraliste et depuis on lui demande souvent de réaliser des grandes fresques, tels un triptyque, Matin, midi, soir pour une banque marseillaise en 1904, deux fresques pour la Sorbonne, Crépuscule et L’Etude en 1907-1908, une fresque intitulée Le travail de 1914, pour le Palais de Justice à Paris, une série de peintures pour la Salle de l’Assemblée Générale du Conseil d’état au Palais Royal de Paris de 1914-1926, et Le Luxembourg en 1935 pour la mairie du Vè arrondissement de Paris.
Aujourd’hui les œuvres de Martin sont présentées dans de nombreuses collections publiques en France ainsi qu’à l’étranger, tels le Musée d’Orsay, le Petit Palais, le Musée du Luxembourg, le Palais des Beaux-Arts et le Musée d’art Moderne à Paris ; le Musée Bonnat à Bayonne ; Musée des Beaux-Arts à Bordeaux ; le Musée Henri Martin à Cahors ; le Musée des Augustins à Toulouse ; et le Thyssen-Bornemisza Museum à Madrid.

similaire:

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconAtelier informatique en decloisonnement
...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconVisite des élèves à Bilbao
«La matière du temps» (acier patinable) créée par Richard Serra, une galerie de peintures impressionnistes, une exposition temporaire...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconParcours pédagogique
«le café la nuit». Aujourd’hui, on peut voir la place et le café qui l’a inspiré (IL porte son nom) et cela permet de mieux comprendre...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconRecherche de la perfection dans les formes, la géométrie, équilibre...
«Aie le courage de te servir de ton propre entendement, telle est la devise des lumières»

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconL'aluminium et l'adhésif structural renforcent les performances et...
«En repensant les éléments très traditionnels, notamment les matériaux utilisés pour les pare-chocs et les portes, nous sommes en...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconRecherche du temps perdu : la médiation ruskinienne, par Henri Lema...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconVous êtes attiré(e) par les nouvelles technologies ? Les perspectives...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconVoter par Internet. Un futur proche Article publié dans Commentaire, n°91
«absentee ballot» (vote in absentia, pour les personnes en voyage par exemple). Ces personnes pourront voter par Internet depuis...

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconBibliographie : F. Feneon, «Les carnets de Henri Edmond Cross»
«Les carnets de Henri Edmond Cross», Bulletin de la Vie Artistique, 15 octobre 1922, p. 470

La peinture d’Henri Martin mélange des éléments traditionnels et modernistes. Attiré par les impressionnistes et les néo-impressionnistes, IL hérite de la iconAltera livre le premier fpga 65 nm économique du marché
«Les innovations faites autour de l’architecture des fpga cyclone III, telles que les performances et la quantité de mémoire, nous...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com