Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1








titreFiches révisions podologie Pathologies Question n°1
page59/63
date de publication03.02.2018
taille0.9 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   55   56   57   58   59   60   61   62   63

II LES HEMIPLEGIES SELON LA TOPOGRAPHIE


Toute hémiplégie évoque une atteinte cérébrale et exceptionnellement médullaire cervicale haute mais cette hémiplégie ne comprend pas d'atteinte faciale.


  • L'atteinte peut être corticale ou cortico sous corticale. Cette atteinte est svt responsable d'une paralysie partielle ou parfois d'une hémiplégie totale mais non proportionnelle.

L'atteinte touche la région Rolandique mais elle peut dépasser cette région et on le suspectera sur les signes associés: ex:

  • troubles sensitifs comme une anesthésie témoignant d'une atteinte pariétale.

  • trouble visuel homolatéral témoignant d'une atteinte temporale.


Les signes associés permettent également de situer le côté de la lésion:

  • aphasie évoquant une atteinte gauche.

  • troubles de l'image corporelle avec inconscience du déficit et négligence de la région concernée témoignant d'une atteinte droite.




  • L'atteinte peut être capsulaire profonde avec typiquement une hémiplégie totale, proportionnelle et pure (= sans signe sensitif associé).




  • L'atteinte du tronc cérébral est la + rare et peut présenter 2 aspects:

  • hémiplégie controlatérale: en ht du tronc cérébral.

  • hémiplégie homolatérale: pour la partie basse du tronc.

Dans les 2 cas est réalisé, en général un syndrome alterne avec un syndrome pyramidal et une atteinte d'un ou plusieurs nerfs crâniens.

Le véritable syndrome alterne avec hémiplégie d'un côté et trouble des nerfs crâniens de l'autre, correspond à une atteinte du haut du tronc cérébral.

Dans certains cas s'y ajoutent un syndrome cérébelleux.


III VARIANTES SELON LES ETIOLOGIES


Les hémiplégies ont une symptomatologie variable en fonction de l'étiologie.

Les principales étiologies st:

  • vasculaires: ce st les + fréquentes et leur point commun est leur rapidité d'installation en l'absence de tout contexte traumatique.

Svt, la topographie des troubles permettra même de connaître l'élément vasculaire touché car les symptômes dépendront du territoire vascularisé.
On peut distinguer 2 types d'atteintes:

  • hémiplégie d'origine ischémique: elles st typiques de part:

  • installation brutale: quasi instantanée ou progressive mais rapidement (qqs heures).

  • absence de perte de conscience et même conscience normale ou discrète altération.

  • distribution des troubles selon une topographie précise qui correspond au territoire de l'artère concernée.

On peut aussi caractériser:

- une atteinte carotidienne avec atteinte pyramidale et hémiplégie massive et associée à des troubles optiques.

- une atteinte sylvienne avec hémiplégie massive et des troubles visuels et sensitifs.

- une atteinte cérébrale antérieure avec hémiplégie srtt crurale et atteinte frontale.

- une atteinte du tronc cérébral avec syndrome alterne, c-à-d hémiplégie et atteinte controlatérale d'un nerf crânien.
Ces ischémies ont plusieurs étiologies possibles:

  • présence d'un thrombus sur des lésions athéromateuses au nv cérébral.

  • présence d'un ambol d'origine cardiaque sur valvulopathie, trouble du rythme ou insuffisance cardiaque.




  • hémiplégie d'origine hémorragique: elles st typiques de part:

  • début explosif avec un syndrome d'hypertension intra-crânienne (céphalées, vomissements en jets). Eventuellement, signes d'irritation cérébrale sous forme d'épilepsie.

  • installation rapide d'une altération de la conscience puis d'un coma.

  • topographie mal définie car l'hémiplégie est le résultat de l'atteinte vasculaire et d'une compression par la masse sanguine accumulée.


Les principales étiologies des hémorragies st:

  • rupture d'anévrisme cérébral: spontanée ou sur un trauma crânien modéré.

  • HTA.

  • ttt anticoagulant voire anti-agrégant plaquettaire: parfois spontanément mais principalement sur un trauma crânien.




  • dans ces formes hémorragiques, il existe des hématomes intra-cérébraux; le tableau est alors + progressif, svt sur 1 à 2 jours, avec hémiplégie progressive. Pourtant, cette installation s'accompagne de céphalées, de convulsion ou d'une altération modérée de la conscience.



  • tumorales: c'est la 2° étiologie par sa fréquence. Les caractéristiques de cette hémiplégie st:

  • lenteur d'installation.

  • hémiplégie dt les éléments s'installent progressivement.

  • à un certain stade, la topographie sera évocatrice.


Certains arguments + subtils ont un grd intérêt:

  • présence de crise d'épilepsie locale, en particulier crise Bravais Jacksonienne au nv des mains et du pourtour buccal.

  • signes d'hypertension intra crânienne modérés se limitant à des céphalées banales.


Les tumeurs cérébrales st de 2 grands types:

  • bénignes: srtt tumeurs hypophysaires mais aussi des gliomes et des méningiomes.

  • malignes: parfois des glioblastomes et, le + svt, des métastases cérébrales.




  • traumatiques: ces hémiplégies st essentiellement dues aux hématomes d'origine méningées:

  • extra-dural: dans ce cas, on a:

  • notion d'un trauma crânien violent.

  • apparition brutale de l'hémiplégie.

  • apparition parallèle de troubles de la conscience avec rapidement coma.

  • parfois, phénomène d'intervalles libres où le sujet reste conscient immédiatement après le trauma crânien pour installer les troubles dans les minutes qui suivent.



  • sous-dural: dans ce cas, on a:

  • trauma crânien svt modéré

  • installation + progressive, en particulier pour l'hématome sous-dural chronique où les troubles apparaissent plusieurs jours à plusieurs semaines + tard avec aggravation progressive pouvant simuler une hémiplégie de type tumorale (d'autant + que le sujet n'a pas souvenir du trauma).

Les troubles du comportement peuvent aider en particulier les troubles de l'humeur.
NB: en dehors de ces étiologies (vasculaire, tumorale et traumatique), d'autres pathologies peuvent être en cause: méningite, encéphalite et intoxication (srtt CO).
1   ...   55   56   57   58   59   60   61   62   63

similaire:

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 icon14. 10. 03 Digestif / Dr Van…/ pathologies hépatiques / 1

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconInformations / revisions

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches types de textes

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconTextes des fiches historiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches ressources sur le theme

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconLa chanson française : Textes et fiches pédagogiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconAnnexe 6 : fiches-actions mobilisees par le gal

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconQuestion N°1 Quel diagnostic a été posé par les médecins qui ont...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com