Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1








titreFiches révisions podologie Pathologies Question n°1
page7/63
date de publication03.02.2018
taille0.9 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   63

Question n°11

Pied bot varus équin congénital



Intervient au cours de la vie intra-utérine pouvant se révéler à caractère héréditaire. Se voit surtout chez le petit enfant, vu l’âge de l’atteinte et la nécessité de la précocité du traitement.

Les plis cutanés en révèlent la gravité.
Terrain :

Garçon

Atteinte bilatérale (53% des cas) ou à gauche

Courbure congénitale du tibia et de la fibula (torsion interne)

Existence d’un LCH

Spina bifida

1//1000 à la naissance

Déformations :


Équin

Varus

Adduction sur l’arrière pied, à sommet médiotarsien

Le bord externe du pied est convexe


Amyotrophie de la loge postérieure

Pour passer le pas, le patient doit faire une rotation externe de hanche

Étiologies :


Mauvaise position fœtale et insuffisance de liquide amniotique

Rupture d’équilibre entre divers tracteurs du pied qui existent à la naissance
Traitement :

A l’inverse des déformations (+ légère flexion du genou)

Rééducation/mobilisation (+/ou) attelle (+/ou) plâtre

Traitement chirurgical
Évolution :

Devient progressivement IRREDUCTIBLE

  • Stade I : réductibilité totale

15 jours12-15 mois

atteinte des parties molles seules

  • Stade II : réductibilité relative

2 à 4 ans

les muscles sont plus toniques

  • Stade III : irréductibilité absolue

Après 4 ans
Rôle du pédicure podologue

  • Surveillance

  • Conseils : chaussure de série à bord très large, bon contrefort et talon ou semelle débordante. Chaussure orthopédique (irréductible)

  • Semelle  bande pronatrice totale

QUESTION N° 12

PIED VALGUS CONVEXE CONGENITAL




I- GENERALITES:

C’est l’association d’un équin irréductible de l’arrière-pied avec une luxation irréductible de l’os naviculaire sur la face dorsale du col ou de la tête du talus: c'est le pied en piolet.

Elle est rare et touche préférentiellement les garçons; dans 40 % des cas elle est bilatérale et plus accentuée d’un côté.

C'est une pathologie qui est souvent associée à d'autres anomalies malformatives de la main, de la hanche, du rachis et de l'arrière pied.

Cette pathologie est d'emblée grave avec importante dénivellation, fixée et irréductible.

Les étiologies sont: manque de liquide amniotique, mal position fœtale, spina bifida.
II- PATHOGENIE:

Arrêt de l'horizontalisation du talus pendant la vie fœtale.

Le calca est en équin, le naviculaire subluxé à la face dorsale du col du talus et le cuboïde est subluxé en haut et en dhs. Il s'y ajoute une pronation du tarse et une pronation / abd de l'avt pied.

Verticalisation du talus, luxation du naviculaire, hypertonie du TS, des Extenseurs et des Fibulaires.
III- DESCRIPTION ANATOMIQUE:

  • déformation du pied: elle présente un équin valgus de l'arrière pied et un talus pronation de l'avant pied, tous 2 irréductibles.




  • le talus: il est en équin irréductible et sa tête plonge en dds de la grde apophyse du calca.

Son col est orienté anormalement en bas et dds avec une augmentation de son inclinaison de 20°.

Sa tête est recouverte de cartilage mais déformée par l'appui du scaphoïde sur son bord sup.


  • le calcanéus: il est en équin valgus, disloqué en dhs du calca. Il vient au contact de la malléole fibulaire avec parfois une véritable X° calcanéo-fibulaire. L'abduction et le valgus excessif le font voir en fuite et l'horizontalisent lui donnant un aspect raccourci et effaçant la saillie plantaire.

La mobilité de la sub-talaire est très réduite.


  • l'os naviculaire: svt de petite taille, il est déformé en galette et luxé dorsalement sur la tête ou le col du talus. Cette luxation est irréductible avec une véritable cassure à son niveau dans la morphologie du pied.




  • le cuboïde: au sommet de la déformation sur l'arche ext, il est subluxé dorsalement par rapport à la grande apophyse du calca. Il s'hypertrophie et fixe les déformations après l'acquisition de la marche.




  • les parties molles: participent à la déformation de façon variable. Le tendon d'Achille est court et s'insère svt sur le versant ext du calca alors que la capsule tibio-talaire est épaissie et rétractée.

La luxation dorsale de la médio-tarsienne est fixée par un véritable bloc fibreux qui unit le tibia au talus, au calca et au scaphoïde.

Les lgts plantaires st distendus et les tendons des m TP et Fibulaires st subluxés sur la face ext des malléoles.

Les tendons des m Extenseurs et TA font un angle aigu en passant sous le lgt annulaire.

La plante présente une convexité dont le sommet est médio-tarsien, le massif talo-naviculaire fait une saillie à la face interne et le dos du pied est raccourci.
Cette malformation entraîne un déséquilibre qui retarde l'âge de la marche qui est disgracieuse et pénible.
IV- SIGNES PARACLINIQUES:

La radio va montrer les déformations des différents os du tarse.
Il existe une classification radiologique avec 3 types:

  • type 1: divergence talo-calcanéenne faible de profil avec un équin irréductible du calcanéus.




  • type 2: divergence talo-calcanéenne de profil dans les limites de la normale ou augmentée avec un équin du calcanéus réductible à 90° ou au delà.




  • type 3: divergence talo-calcanéenne de profil dans les limites de la normale ou augmentée avec un équin irréductible du calcanéus.



V- TRAITEMENTS:

Ce pied est difficile à traiter et on s'y attachera dans les premiers jours de la vie.


  • orthopédique:

  • il faut porter le tarse ant et le métatarse en FP et les amener dans l’axe du talus.

  • on met le talon en légère supination et l’avant pied en pronation.

  • secondairement on réduit l’équinisme (recours à la chirurgie par ténotomie haute ou allongement puis plâtres successifs).



  • chirurgical: sur les formes irréductibles on la pratique dès 1 an:

  • jusqu'à 5 ans: intervention sur les parties molles, on enlève les obstacles fibreux et les tendons rétractés ( LEI, LEO, TA parfois TP et LFI).

On ouvre la sub-talaire en sectionnant le lgt Ix, on ouvre CHO en sectionnant le lgt bifurqué.

On met en contact le talus et le naviculaire en l’attirant vers le haut et dehors.

Il est difficile de maintenir cela en place alors utilisation de broches.


  • après 5 ans: intervention sur l'os.

Résection de la tête du talus et section en coin de la tubérosité ant du calcanéus.

D’autre pratique l’arthrodèse.
VI- CONCLUSION:

Le PP peut intervenir dans les séquelles avec OP de confort, srtt répartition de charge.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   63

similaire:

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 icon14. 10. 03 Digestif / Dr Van…/ pathologies hépatiques / 1

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconInformations / revisions

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches types de textes

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconTextes des fiches historiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches ressources sur le theme

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconLa chanson française : Textes et fiches pédagogiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconAnnexe 6 : fiches-actions mobilisees par le gal

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconQuestion N°1 Quel diagnostic a été posé par les médecins qui ont...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com