Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1








titreFiches révisions podologie Pathologies Question n°1
page8/63
date de publication03.02.2018
taille0.9 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   63

Question n°13




Métatarsus varus congénital(ou pessadductus)




C’est une adduction métatarsienne de l’ensemble des métatarsiens sauf le cinquième. L’arrière pied est souvant d’aplomb. Cette déformation se fait à partir de lisfranc de façon bilatérale ou unilatérale à droite.
Déformation à Lisfranc :

En externe : styloïde proéminente

En interne : bord brusquement coudé

Sillon plantaire

GO est hypertrophié et s’écarte un peu comme un pouce de main

Pas d’hallux abductus au début

évolutions :


Sans traitement

Aggravation, dès le chaussage, il se produira un hallux abductus

Évolution vers l’hallux valgus

Traitement précoce

Sans séquelles



Traitement :

Mobilisations manuelles, longues et fastidieuses, mais nécessaires

Bandage transversale amovible

Plaquette avec bandage (réaxe et cale)

Plâtre coupé à Lisfranc avec articulation et plaquette

Chaussure à bord interne droit et bord externe déjeté en dehors

QQ 14

RUPTURES DU TENDON D’ACHILLE


DEFINITION :


C’est une solution de continuité apparue au niveau du tendon réunissant les deux chefs du muscle gastrocnémien ainsi que le solaire (triceps sural). Elle se produit en règle générale entre deux et six centimètres en dessous de l’insertion inférieure du tendon.

Cette rupture peut être totale ou partielle avec des micro ruptures, ds ce cas le risque en est la rupture totale.

  1. MECANISME ANATOMO-PATHOLOGIQUE :



La rupture survient lors d’un mouvement de traction violente et peut se voir dans deux circonstances principales :

Sujet jeune, sportif, à tendon sain, qui au cours d’un effort de course, de saut avec une notion de contraction brutale, faux pas, réception mal contrôlée, va percevoir un claquement sec signant la rupture, suivi d’une impotence complète.

Sujet de plus de 50 ans avec un passé de tendinopathies chroniques, qui au cours d’un faux pas, d’un effort d ‘apparence banale, une tentative de course, un avant pied qui glisse sur une marche, va ressentir une gêne dans la jambe et/ou la cheville et présenter une boiterie.


  1. CAUSES ET FACTEURS FAVORISANTS :



C : - Contraction brutale du triceps sural

- flexion de l’articulation talo-crurale trop exagérée
FF : - tendon d’Achille pathologique qui se rompt

- syndrome d’Achille court

- sénilité

- alcoolisme

- athérosclérose



  1. CLINIQUE :


L’histoire et les circonstances de la rupture révèlent des signes fonctionnels et clinique pratiquement pathognomoniques.

Le sujet se plaint d’une douleur derrière la cheville survenue immédiatement apres un claquement sonore audible par lui-même mais aussi par son entourage. Très rapidement la douleur s’estompe.

A l’examen clinique, plusieurs éléments sont évocateurs du diagnostic de rupture :

L’inspection révèle une ecchymose de la loge postérieure

La mobilisation montre une flexion dorsale passive augmentée du cote rompu

La palpation met en avant une douleur postero-inférieure de la jambe avec en plus une encoche aisément palpable.

Le signe de Campbell-thomson ( non transmission de la pression du mollet pour obtenir une extension passive).

A noter que l’extension active de la talo-crurale est totalement impossible dans le cadre d’une rupture totale.

Un examen en décubitus ventral sera alors réalisé, on pourra alors observer un pied ballant, à angle droit, sans aucun maintient, du côté atteint.
En cas de rupture partielle, l'examen devra être très minutieux, et la mobilisation très précautionneuse, pour ne pas engendrer une rupture totale.


  1. EXAMENS COMPLEMENTAIRES :



A la radio le triangle de Kager, formé par le tendon calcanéen et la face supérieure du calcanéeum, ne se voit plus et apparaît donc opaque.


On pourra également pratiquer un IRM, Scanner ou Echo pour visualiser le tendon.

  1. EVOLUTION :




Même sans traitement cette rupture aura tendance a se consolider, mais la personne se retrouvera avec un tendon d’Achille long : impossibilité de courir, de sauter et d’avoir des appuis prolongés sur l’avant pied .


Certaines complications sont possible :

  • risque d’infection si la peau derrière la cheville demeure mal vascularisée

  • plus tard risque de re-rupture ( reprise précoce du sport ou traitement orthopédique incomplet )

  • cicatrice douloureuse, raideur et déficit musculaire, cal hypertrophique.



  1. DIAGNOSTIC :


A l’examen c’est l’impossibilité pour le sujet de se mettre sur la pointe des pieds. Toutefois un diagnostic différentiel est important :

  • fracture bi-malléolaire

  • fracture du calcanéum

  • Dans le cadre d’une rupture partielle du tendon calcanéen, accident fréquent pouvant être prit à tort pour une entorse de cheville ou une élongation musculaire.

La rupture partielle devra bénéficier de traitements immédiats dès le diagnostic établi afin d’éviter une rupture totale, une tendinose, des formations kystiques cicatricielles douloureuse et invalidantes.


  1. TRAITEMENTS :




  • chirurgical : surtout indiqué dans le cas d’un sujet jeune et sportif. suture associée ou non à une plastie avec le tendon du plantaire grêle quand celui-ci existe. Risque de trouble vasculaire, en raison de l'acte chirurgical, et de l'immobilisation (possibilité d'utiliser des anticoagulants, anti-aggrégant plaquettaire).

Il est suivi d’une immobilisation plâtrée de 6 semaines dont 3 à 4 en équin.

  • orthopédique : peut se concevoir à la condition d’être instauré précocement, avec un plâtre cruro-pédieux, suivi d’une botte plâtrée, puis en position normale 3 semaines de plus.

  • Le mois suivant cette immobilisation on place une talonnette diminuée progressivement. A ce stade le traitement kinésitherapique peut débuter.

  • La reprise des activités sportives sera envisagée au troisième mois, d’ici là il est interdit de courir, de se mettre en appui monopodal et en appui digitigrade forcé .

Pour une micro rupture ou une déchirure, on réalisera une botte plâtrée.
Le traitement s’adaptera à l’âge et l’activité du patient :

Personnes âgées traitement fonctionnel

Adultes traitement orthopédique

Sportifs traitement chirurgical.

8 CONCLUSION : ROLE DU PEDICURE-PODOLOGUE
- diagnostic de rupture

- réadaptation progressive par le biais d’une talonnette pour que le tendon retrouve sa course originelle

- correction des éventuels troubles statiques associés.

Question n°15
Entorse du ligament latéral externe de la tibio tarsienne, signe de gravité, complication et traitement
Se ligament est constitué de 3 faisceaux dans le même plan

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd15168_.giftalo-fibulaire ant

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd15168_.giftalo-fibulaire post

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd15168_.giffibulo-calcanéen

Il existe plusieurs classifications de la gravité des entorses (Castaing, Trevino …). Mais celle qui concerne plus particulièrement celle du ligament latéral externe de la talo-crurale distingue :

  • Entorse bénigne = simple élongation

  • Entorse de moyenne gravité = rupture partielle des fibres

  • Entorse grave = rupture complète d’un ou plusieurs faisceau

4 signes sont en faveur de la rupture :

  • Claquement ou craquement ressentit par le patient

  • Impression de déboîtement articulaire

  • Œuf de pigeon

  • Tiroir ant en flexion de genou et en équin du pied qui est peu douloureux à rechercher

D’autres signes plus tardifs signent un antécédent d’entorse :

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd14579_.gif Présence d’ un tiroir ant et/ou d’un tiroir en varus (bâillement)

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd14579_.gif tendinopathie des fibulaires (dlr, sublux)

c:\program files\fichiers communs\microsoft shared\clipart\themes1\bullets\bd14579_.gif radio : arrachement de la malléole ext

fracture du dôme astragalien

fracture de la joue ext de l’astragale
Complications

    • instabilité de la cheville : ressentie par le patient et mis en évidence à l’examen clinique en unipodal

    • laxités chroniques : présence des tiroirs, augmentation des amplitudes des articulations talo-crurale et sub-talaire

    • fracture du dôme ou de la joue ext du talus : douleur locale et très intense avec impotence fonctionnelle acquise ou absolue, œdème ou hématome rétro-malléolaire

    • arthrose : signes radio évidents (pincement, condensation…), cliniquement, douleur mécanique et limitation articulaire.

    • complications veineuses : atteinte de la veine petite saphène, rupture varice, varicosités…

    • œdème persistant en localisation rétromalléolaire

    • algoneurodystrophie dominée par une douleur intense d’origine neurovégétative, associée à des troubles trophiques qui peuvent laisser des séquelles


Traitement

Immédiats

  • immobilisation platrée (→ entorses graves) ou résine

  • traitement fonctionnel :

Repos, Ice, Compression, Elévation

Strapping (→ entorses bénignes ou moyennes)

attelles rigides, gonflables et amovibles

  • chirurgical par rétention capsulo-ligamentaire

  • Kiné : plateau de Freeman (proprioception), récupération articulaire et musculation



1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   63

similaire:

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 icon14. 10. 03 Digestif / Dr Van…/ pathologies hépatiques / 1

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconInformations / revisions

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconHistorique des révisions du document

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches types de textes

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconTextes des fiches historiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconFiches ressources sur le theme

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconLa chanson française : Textes et fiches pédagogiques

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconAnnexe 6 : fiches-actions mobilisees par le gal

Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1 iconQuestion N°1 Quel diagnostic a été posé par les médecins qui ont...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com