Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives»








télécharger 22.79 Kb.
titreCompte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives»
date de publication04.02.2018
taille22.79 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos





COMPTE RENDU

SEMINAIRE « L’Intelligence et la Conscience Collectives »

Jean-françois Noubel, le 14 Avril 2009

La vie des Clubs de Mohammedia et de Casablanca
Nous avions une affluence record pour ce séminaire ! Un seul membre manquait à l’appel pour le Club de Mohammedia, et deux membres pour le Club de Casablanca.

souhaiteront rejoindre les Cercles et que nous les retrouverons lors de notre prochain séminaire.
Taux de Présence Club de Mohammedia : 94,7%, (moyenne de l’année 2009 : 73,6%)

Taux de Présence Club de Casablanca : 85,7% (moyenne de l’année 2009 : 57,15%)

L’intervention de Jean-François Noubel
Jean-François Noubel dirige une association qui réfléchit sur l’évolution des organisations humaines et tente de développer un nouveau système monétaire.
Il commence son séminaire par la définition des concepts qu’il développe au cours de son séminaire, afin d’instituer un langage commun.
Définitions
Organisation globale, une organisation étant « tout groupe d’humains qui vont faire quelque chose ensemble ».

Les concepts de globalité :

La reliance : conscience que son action est systémique, qu’elle impacte l’extérieur, que les acteurs sont reliés au reste du monde ;

La distance : capacité à se coordonner dans l’Etre et le Faire à distance ;

Le nombre : capacité pour un très grand nombre de personnes de se coordonner dans l’Etre et le Faire.
L’Intelligence Collective : analyse objective de ce qui se passe dans une organisation, les modes opératoires, les technologies employées, l’architecture des lieux,etc… ; elle concerne le Faire.
La Conscience Collective : elle se fonde sur la Reliance ; qu’est-ce qui par nous, nourrit le groupe et comment on s’en nourrit ? quel est le lien qui nous unit ?; elle concerne l’Etre.
La Sagesse Collective : à ne pas confondre avec l’éthique ; c’est une inspiration qui traverse l’individu, et qui émane de soi pour susciter une sorte d’état de grâce dans son entourage.

On peut rencontrer cet état de sagesse collective chez les peuples premiers, il existe dans toutes les cultures, mais ne concerne qu’un petit nombre. On est toujours dans le domaine de l’Etre.

La question est : comment faire que cet état de sagesse devienne global (systémique).
Les grandes formes d’Intelligence Collective
L’Intelligence Collective Originelle : elle concerne des petits groupes qui se coordonnent pour une fin (chasser, se protéger etc…) mais pour eux, il n’y a pas de projection dans le temps, il n’y a que des cycles.

Elle ne fonctionne que lorsque le groupe est réduit et qu’il fonctionne dans un espace où on peut se côtoyer physiquement.
L’Intelligence Collective Pyramidale : c’est une stratégie spécifique de l’humain qui a pu s’élaborer grâce à l’Ecriture, en même temps que la comptabilité. Elle fonde les grandes civilisations, les grandes constructions, les conflits.

  • Le système d’autorité est socialement organisé dans une chaîne de commandement descendante,

  • La division du travail est très précise et s’inscrit également dans une chaîne de commandement.

  • Le chef se positionne au centre pour tout contrôler (Panoptisme)

  • La rareté de l’argent se manifeste selon la loi de Pareto : la monnaie se condense entre peu de mains, alors que la masse monétaire n’est pas forcément rare ; et cette rareté catalyse la hiérarchie.

  • L’approche du temps est linéaire, on peut alors rendre le futur prévisible (plans, objectifs)

  • La séparation entre l’Etre et le Faire : on apprend surtout à faire et peu à se connaître soi-même ; il devient alors difficile de connaître les autres.

  • L’opposition entre le Féminin et le Masculin : L’intelligence collective pyramidale est fondée sur des valeurs masculines, qui conçoivent le monde comme un objet et sont surtout dans le Faire.

Alors que les valeurs féminines relèvent de l’Etre, privilégiant l’expérience, l’empathie, la compassion.

La question est de savoir comment combiner ces valeurs ?
Les limites de l’Intelligence Collective pyramidale : intrinsèque et systémique.
Intrinsèque, car c’est une organisation qui n’est pas polymorphe, les décisions ne se prennent qu’à sa tête et face à la complexité, elle ne peut s’adapter ; elle n’est efficace que dans un monde stable. Les structures en maillage, en réseau sont une réponse à cette limite.
La limite systémique est écologique : on a mis en place des process, des savoir faire pour créer de la valeur ajoutée ; on cherche sans cesse à optimiser les process, pou ce faire, on a besoin d’une ressource brute la plus simple et reproductible possible.

Ce qui ne crée pas de valeur ajoutée devient des déchets qui polluent la ressource, la valeur ajoutée elle-même (produits fabriqués par exemple) pollue cette ressource qui, du coup, se complexifie.

Il faut alors complexifier les process.

Il en va ainsi des monocultures au détriment de la bio-diversité, de l’uniformisation des programmes scolaires etc…
L’Intelligence Collective globale
Comme pour l’écriture, la technologie clef de voûte de l’Intelligence Collective Globale est pour Jean-François Noubel, le Social Ware, soit, tout logiciel en réseau qui permet au collectif de s’auto-organiser.

Le social ware permet en effet la reliance de soi au tout en s’affranchissant de la distance, la relation peut s’établir autour du sens, une nouvelle forme de compréhension du monde, de manière synchrone tels les phénomènes morphogéniques.
La Monnaie
Jean-François tente de développer des structures animées par l’Intelligence Collective globale, avec cette question : « comment maximiser l’intelligence collective dans un groupe où les gens sont en compétition pour la monnaie alors que c’est l’outil d’échange pour produire la richesse ? »
Selon Jean-François, on doit passer de la monnaie rare, outil des échanges, telle que nous la connaissons aujourd’hui, à la monnaie suffisante qui serait créée par l’échange lui-même.
Il propose de réfléchir à ce qu’est la richesse ?

Elle se décline en cercles concentriques ;à la périphérie du cercle, quelque chose devient une richesse parce qu’on l’a identifiée comme telle (monnaie reconnaissable), en se rapprochant du centre, on constate que certains éléments se mesurent objectivement, puis, certains éléments s’échangent, et au centre, la monnaie est l’outil de la transaction.

Autrement dit, ce ne sont pas les richesses qui manquent, c’est l’outil d’échange.
Il fait naître ainsi un nouveau paradigme, nous affirmant que beaucoup de nouvelles monnaies vont apparaître dans un avenir proche (en capital sympathie, en capital confiance, avec des dénominations différentes). Le social ware facilitera la gestion des échanges.

Il illustre son propos en nous présentant ce qu’il met en place au sein de sa structure.
6 PRINCIPES PRATIQUES POUR INVITER LA SAGESSE DANS UN GROUPE


  • Respirer longuement avant de répondre à une question ou prendre la parole (lâcher prise)

  • Parler au centre (au groupe)

  • Ecouter le centre (percevoir les émotions du groupe)

  • Ne pas « prendre » la parole mais se la faire offrir

  • Parler de son expérience directe plutôt que d’affirmer une théorie généale

  • Chacun peut inviter le silence (s’arrêter de parler pendant une minute)


Pour retrouver les travaux de Jean-françois Noubel et « The transitioner » : www.thetransitioner.org.

Votre évaluation du séminaire
Le groupe a manifesté un grand intérêt pour le sujet, beaucoup de membres l’ont découvert à cette occasion et souhaitent l’approfondir. A suivre…

Certains sont restés après la fin du séminaire pour entendre les réponses aux questions posées au cours de l’après-midi, et…en poser d’autres !

Surpris, dubitatifs ou convaincus, cette réunion n’a laissé personne indifférent.

Il reste bien des interrogations, mais les Cercles sont aussi là pour ça !
Ceci étant, certains membres vont tenter de:

  • Donner accès à tous au tout

  • Réfléchir aux communautés qui nous entourent

  • S’intéresser aux réseaux informels qui passent par internet

  • Découvrir les travaux de Jean-François Noubel

  • Appliquer les 6 principes pour inviter la sagesse dans un groupe

  • Changer des codes sociaux



Le prochain séminaire
Nous reviendrons en partie dans le monde de l’Intelligence Collective Pyramidale, puisque nous évoquerons la Performance et la Culture d’Entreprise ; peut-être y trouverons-nous quelques valeurs féminines ?....

Notre intervenant est Pierre-Louis Desprez,

Il aura lieu le 12 Mai prochain.
Avec l’espoir que vous serez aussi nombreux au rendez-vous !

Association des Cercles de Progrès du Maroc

c/o Mafoder – km 9, route d’El Jadida – Casablanca


similaire:

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconLes Awards «Data Intelligence»
«Data Intelligence» sont destinés à récompenser tout logiciel, processus, service ou solution, relatifs au domaine de la Data Intelligence...

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte-rendu de la seance

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu de la réunion du

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu des débats

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu «Livres/Lectures»

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu du conseil municipal

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu de reunion du 26/06/2014

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCr (compte rendu) réunion du 07-04-2011

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte-rendu de l'assemblée générale

Compte rendu seminaire «L’Intelligence et la Conscience Collectives» iconCompte rendu du conseil municipal








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com