Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005








télécharger 15.98 Kb.
titreSondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005
date de publication04.02.2018
taille15.98 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification HQE® - mai/juin 2005
Réponse de Frédéric MARION architecte
Préambule :

1) Les réflexions suivantes sont personnelles et ne sauraient refléter la position d’une quelconque association ou syndicat professionnel !
2) A ma connaissance, il n’y a pas eu de bâtiment intégrant une démarche HQE® stricto sensu en Lorraine, c’est à dire avec SME + QEB. Mon expérience reste donc très limitée.


  1. Qu'est-ce qui vous semble judicieux dans la démarche HQE actuelle et que vous jugez bon de conserver?


Le référenciel QEB peut être à mon sens un bon outil de travail, utilisable comme check-list et comme une base de communication simple. Et puis mettre des gens autour d’une table pour discuter, c’est déjà pas mal.


  1. Qu'est-ce qui vous dérange dans la démarche HQE actuelle et que vous aimeriez changer?


a) A priori, le référentiel QEB connaît déjà ses propres limites : complexité croissante et (forcément) privilègisation des domaines quantifiables, au détriment des cibles « subjectives » (intégration dans le site, culture, …)
b) Il serait bon que l’amalgamme sémantique entre « qualité environnementale » et « opération HQE® » puisse être clarifié, afin que les Maîtres d’Ouvrages et les acteurs du bâtiment sachent réellement ce qu’ils font. Le terme HQE n’est que trop utilisé comme terme marketing fourre-tout. Et le plus louable des chantiers bois n’est pas forcément une opération HQE® ! Si démarche HQE® il y a (j’insiste sur le ®), elle devrait être engagée réellement et les acteurs devraient en avoir mesuré toutes les conséquences : SMO, SME, etc…, jouer le jeu en conscience, et tirer les fruits de l’expérience. Ou alors faire autre chose mais sans parler de HQE® : architecture raisonnée, démarche concertée, participative, développement soutenable, etc…

c) Corollaire : Il est malheureusement probable que le référentiel QEB sans concertation (sans SME ?) puisse devenir un catalogue de recettes indigestes imposé par des technocrates rompus aux démarches certificatives qualité, c’est à dire aux process de production industriels, sans autre objectif que de mettre des croix dans des cases, le tout dans une complète indifférence vis à vis des enjeux fondamentaux à la source de la démarche. Mais j’exagère peut-être !


  1. Qu'est-ce qui vous plait dans l'association HQE?


Très sincèrement, je ne la connais pas très bien, à part son site internet.

J’en ai retenu qu’ "Il n’y a pas et il n’y aura pas de qualification, ni de certification d’ « acteurs HQE » (architecte, ingénieur, entrepreneur, fournisseur, …)" (sic) et que la démarche est volontaire.


  1. Qu'est-ce qui vous dérange dans l'association HQE?


Voir ci-dessus ! Et c’est peut-être le problème principal : l’opacité qui entoure l’association, ( sans parler du prix qu’elle demande pour participer à son AG ! ) alimente tous les fantasmes et toutes les suspissions.

Qui sont-ils ? Une secte de X-ponts ? Des joyeux écologistes ?

Quid du rôle de l’AIMCC et autres lobbies ?

Est-ce qu’on a tous envie de leur donner carte blanche pour encadrer, structurer, guider et organiser la conception et la production de l’architecture sobre, saine, heureuse et consciente de demain ?


  1. Pensez-vous qu'une certification de la qualité environnementale soit nécessaire ?


C’est une simple question de confiance partagée …

Qui initie au juste le changement d’état d‘esprit ? Pourquoi faudrait-il une certification si tous les acteurs sont réellement impliqués et ont participé collectivement au projet ?

Dans le moniteur d’aujourd’hui, Alain Schnaidt, AMO environnement et DD, écrit : « La certification vient parachever le dispositif en confortant la maîtrise d’ouvrage quand au bien fondé de ses intentions ». C’est terrible : ainsi n’y aurait-il donc pas d’action possible, de conscience en actes, sans assurance, sans certificat à la clé ?

A se demander si ce n’est pas le « label » ou la « marque » qui prime sur le contenu réel…Mais soyons professionnels, pragmatiques et lucides !
Et bien évidement :

    • Si le salut continue à résider dans la croissance exponentielle du PIB

    • Si la réalisation individuelle par le pouvoir personnel et le profit reste la valeur dominante

    • Si le bien être de l’humanité passe principalement par la libre concurrence

    • Si le progrès, c’est encore et toujours plus, et toujours plus vite…

    • etc…


Alors oui - si et seulement si c’est le seul moyen pour certains de changer leur façon de construire - il faut absolument une certification comme (moindre ?) mal nécessaire, comme sucette marketing, pour la chasse aux subventions, comme outil de valorisation politique et commerciale, et ce comme premier pas pour intégrer une démarche environnementale, un développement soutenable déjà largement récupéré par ailleurs. Aux acteurs conscients de la digérer au mieux, de la porter, … et peut-être cela amorcera t’il une évolution générale des pratiques ?

  1. Quelle forme souhaiteriez-vous donner à cette certification ?


Pourvu qu’elle soit douce !…

PS : Mais pour ou contre, d’ailleurs, on l’a vu, les référendums, comme les prises de position, sont parfois désespérants : les « oui mais » ne sont pas plus entendus que les « non » ou les « non, mais ».

similaire:

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconCahier des charges Consultation des organismes de formation
«compétences» / «certification» et des situations professionnelles d’évaluation a été élaboré sur l’année 2005, associant les professionnels...

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconN°2005-1742 du 30 décembre 2005, soit le mercredi 11 juin 2014

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconH o t e L d e s V e n t e s d e b e s a n c o n dimanche 13 juin à 14h
«Dahlias», Legras, Daum, Schneider, Muller, de Feure, … Horlogerie : pendules 19ème en bronze, divers:…

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconCode des marchés publics et ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005
«mesures utiles» de l'article L. 521-3 du Code de justice administrative ordonnant à l’ancien titulaire de communiquer les différentes...

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconDu conseil municipal du 23 mai 2005

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconJournees nature du 30 mai au 7 juin 2009

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconSamedi 9 mai à 11 h et à 14 h 15 et non le 2 mai comme annoncé sur...

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 icon12 jours / 10 nuits mai juin septembre octobre 2011

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconCahier des charges Consultation des organismes de formation
«salarié agricole qualifié en polyculture» au cours de l’année 2005. Le dossier des référentiels4 «professionnel» / «certification»...

Sondage de dominique gauzin-müller sur la certification hqe® mai/juin 2005 iconPresentation
«S. a ardex» du 5 mai 1999, n° 197379 et «sarl le Veneto» du 16 juin 2003 n° 236503








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com