I escalas en el Caribe








télécharger 124.59 Kb.
titreI escalas en el Caribe
page3/9
date de publication18.03.2018
taille124.59 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Florian Mesureux • galoubet tambourin


Toulonnais, il étudie et se forme au Galoubet Tambourin au sein du groupe folklorique de La Valette du Var, dont il prend la direction musicale en 1993. Il crée et joue dans plusieurs formations de musique traditionnelle occitane et s’intéresse au répertoire du Galoubet du 17ème au 19ème siècle (répertoire savant, danses de caractère provençales, danses d’expression populaire occitane) : Nid’Oc, Largada, Âmes et Bagages, Rivatge dau Trelutz, Escancèu, Tambourinaires en Compagnie, Tambourinaires de Provence, HYAVRALT, Galoubets Déconcertants … Puis, il pratique les musiques médiévales au sein de plusieurs formations : Morescarole et Djinjols (jusqu’en 2011), Désordre des Frères Jean, Medio Evo. Il représente la pratique varoise du Galoubet tambourin dans le projet soutenu par la Région : Bélouga Quartet, et travaille avec Philippe Berling dans la création "Pan" de cet ensemble. Il explore, dans le duo Manivelle et Fifrelin, le répertoire des chansons d’avant et d’après guerre, et revisite en duo avec un comédien la Pastorale des Santons de Provence. En 2008, il obtient une bourse auprès de l’ADAMI - CPMDT. Celle-ci lui est attribuée pour réaliser un compagnonnage d’une année avec Miquèu Montanaro autour de l’improvisation, la composition et l’arrangement. Porteur du projet Nid’Oc, il en est également le compositeur principal, une grande partie du répertoire rue, balèti et spectacle étant le fruit de son travail consécutif au compagnonnage.

Michèle Sialelli-Bréandon• chant (français, occitan, espagnol)


Elle commence à chanter en interprétant des chansons de Brassens, Brel, Moustaki, Ferré, Ferrat, Piaf, Nougaro… Puis abandonne, pour un temps, pour aborder le chant choral et le chant lyrique. Elle suit alors une formation de technique vocale, en cours particuliers puis au Conservatoire de Toulon. Elle revient à la chanson française en 2008 à l’occasion de sa rencontre musicale avec l’accordéoniste Jo Labita qui l’accompagne désormais régulièrement. Elle se produit avec lui en duo ou en quartet avec le pianiste Eric Meridiano et le contrebassiste Jean-Marc Pron dans un répertoire de chansons françaises et de jazz. Ils enregistrent ensemble un CD en juin 2014. Elle fait aussi partie avec Jo Labita du sextet Sunjazz. Elle dirige la troupe Délyrissimo qui monte des spectacles de comédies musicales françaises. Elle a présenté un hommage à Edith Piaf en octobre 2013 dans le cadre du festival Georjacleo, a participé au festival Georges Brassens 2014 de Vaison-la-Romaine, lors des hommages rendus à Brassens, Moustaki et Ferrat, a repris l’hommage à Piaf dans le cadre du Festival Autour de Brassens et a été invitée à nouveau à Vianne en 2014.pour interpréter un florilège de la chanson française. En avril 2015, elle a assuré une première partie dans le cadre du festival Brassens de Vaison.

LES INSTRUMENTS & TECHNIQUES MUSICALES


Cette création se présente comme une rencontre entre le galoubet tambourin et une banda latino-américaine. On y retrouve donc le célèbre instrument provençal ainsi que tous les instruments d’une banda traditionnelle. S’invite également, comme représentant de la musique traditionnelle française, l’accordéon diatonique.

Le galoubet tambourin



Ce couple d’instruments traditionnel et emblématique de la Provence permet à un instrumentiste seul de jouer les mélodies au galoubet en s’accompagnant lui-même du rythme au tambourin.

Le galoubet se joue de la main gauche et est une flûte à bec de tonalité aiguë à trois trous.





Le tambourin est une percussion membraphone à deux peaux, longue, qui se joue de la main droite tout en se portant sur le bras gauche. Il a la particularité d’avoir une corde tendue (la « chanterelle ») par-dessus la membrane qui prolonge le son par sa vibration.

Le galoubet tambourin a longtemps été utilisé pour animer les balèti, les bals traditionnels provençaux, et se retrouve aujourd’hui dans les bals et concerts dits traditionnels ou folkloriques.

La particularité de ce double instrument donne à l’instrumentiste, appelé le tambourinaire, une silhouette tout à fait reconnaissable.


1   2   3   4   5   6   7   8   9








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com