Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur








télécharger 0.65 Mb.
titreRoyaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur
page12/16
date de publication20.03.2018
taille0.65 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX
Article 1 - Ouvrages provisoires :
Les plans et notes de calculs des éventuels ouvrages provisoires sont à la charge de l’Entrepreneur qui les soumet à l’approbation du maître d’ouvrage (15) quinze jours avant le début de réalisation desdits ouvrages. Les frais d’études, fourniture des plans seront à la charge de l’entreprise désignée adjudicataire du présent marché pour la faveur d’un bureau d’étude agrée par le maître de l’ouvrage.

Article 2 - Installations Générales de chantier :
L’Entrepreneur soumettra à l’Ingénieur-conseil le projet de ses installations de chantier dans un délai de 15 jours à compter de la date de notification de l’approbation du marché.

En général les installations de chantiers tiennent compte des éléments suivants :
1 – Généralités.

L’installation et l’aménagement du chantier font l’objet de plusieurs articles regroupés en une seule position. Cette position comprend l’installation propre à l’entreprise, ainsi que des aménagements destinés au maître d’ouvrage.

Avant de remettre son offre, l’entrepreneur est tenu de se renseigner sur l’emplacement du chantier, les chemins d’accès, la place disponible pour le stockage, ainsi que les possibilités de réaliser les raccordements à l’électricité et à l’eau. En outre, il doit reconnaître les difficultés qui se posent lors de l’exécution.
2 – Aire de chantier et gardiennage.
L’entrepreneur définira, en collaboration avec les services compétents, l’emplacement exact de la clôture de chantier. Il définira, en accord avec le représentant du maître d’œuvre, la superficie de l’aire de chantier et son emprise sur la voie publique, permettant l’enlèvement des déblais et décombres de démolition, la livraison des matériaux de chantier, l’installation des engins de lavage, etc.
Cette aire de chantier devra permettre le stockage de la totalité des fournitures, la réalisation des installations de chantier y compris celles nécessaires pour abriter le matériel et les équipements du soumissionnaire, l’atelier garage, le local technique pour groupe électrogène le cas échéant, les locaux pour le maître d’ouvrage, le laboratoire géotechnique, les logements du personnel de l’entreprise et ses bureaux.

L’entrepreneur pourvoira au gardiennage du chantier et des installations du chantier. La période de gardiennage couvrira toute la durée des travaux jusqu’à la réception de ceux-ci. Le coût du gardiennage pour la totalité de l’aire de chantier est compris dans le poste installation de chantier.
3 – Panneaux de chantier.

Une sous construction fixé à l’entrée du chantier, à un endroit à choisir par le maître d’ouvrage et l’Ingénieur-conseil, permettra de fixer un panneau principal de dimensions approximatives 3,00 x 3,00. Le panneau principal indiquera la nature de la réalisation, le nom des différents intervenants (maître d’ouvrage, maître d’œuvre,l’Ingénieur-conseil entreprise,…), les plaques inférieures sont destinées à l’indication des autres corps du métier.

Les panneaux seront lisses et résistant aux intempéries, les finitions (teinte de fond, écritures ou autres indications) seront soumises et approuvées par le maître de l'ouvrage.

4 – Local du maître d’ouvrage, bureau du chantier.

Cette désignation concerne la mise à disposition du maître d’ouvrage,

d’un bureau d’au moins 16 m² équipés du mobilier adéquat (grande table,chaises, armoires métalliques, meubles de bureau, etc.).

Tous les travaux relatifs à l’installation électrique provisoire tiendront en compte la puissance nécessaire pour un chantier de cette envergure. Dans le cas où le raccordement à la ligne électrique n’est pas possible l’entrepreneur devra disposer d’un groupe électrogène de la puissance nécessaire qui sera installé dans un local technique adéquat.

Le coût de cette prestation est compris dans le prix de l’installation du chantier.
5 – Repli du chantier.

Après la fin des travaux les installations seront repliées et le site remis en état et nivelé. Tout les débris et déchets résultant du repli du chantier seront évacuée dans des lieux de décharge indiqués par le maître d’ouvrage dans le délai indiqué au présent marché.

Les frais du repli du chantier et des installations du chantier sont à la charge de l’entrepreneur et ils sont compris dans le prix de l’installation du chantier.

Le local du maître d’ouvrage deviendra sa propriété après achèvement des travaux.
Article 3 - Emploi des explosifs.
L’emploi des explosifs est régi par l’article 24 du fascicule n°1 du CPC pour les travaux routiers courants.

L’entrepreneur ne pourra se prévaloir des délai nécessaires à l’obtention des autorisations réglementaires pour justifier d’un allongement du délai d’exécution.
Article 4 - CONDITIONS PARTICULIERES D’EXECUTION.
Les conditions d’exécution des travaux sont celles définies par les cahiers constitutifs des fascicules 3,4 et 5 du CPC applicables aux travaux routiers courants, complétées comme suit :
– La structure de la chaussée est constituée comme suit :



N°de la

Route

Section

Largueur de la chaussée


Epaisseur adopté (cm)


Observations

PK0

PKE




GNF

GNA

0/31,50

GBB 0/20

EB 0/10











23



20

8

5

Construction neuf


– L’imprégnation
L’imprégnation sera réalisée comme suit :

L’imprégnation des chaussées citées au paragraphe précédent sera réalisée au CB 0/1, avec dosage 1,2 kg/m² .

Un soin particulier sera apporté à la jonction de la chaussée en enrobés avec le trottoir .
– Dosage pour revêtement bicouche 6/10-10/14 pour déviation.
L’enduit superficiel sera réalisé avec la gravette 6/10 et 10/14 et le bitume fluidifié 800/1400 ou éventuellement en émulsion de bitume type EAR 65%. Les frais de transformation éventuelle des liants hydrocarbonés en émulsion de bitume seront à la charge de l’entreprise adjudicataire.

Les dosages en liant et granulats sont proposés par l’entrepreneur. Ils sont arrêtés à la suite de la réalisation d’une planche d’essais effectuée aux frais de l’entrepreneur sous le contrôle d’un laboratoire agrée par le maître d’ouvrage.

Si la nature des granulats fournis par l’entrepreneur nécessite un dopage, celui-ci est réalisé suivant les modalités proposées par l’entrepreneur et acceptées par le maître d’ouvrage.

La fourniture, le transport de dope et sa mise en œuvre sont à la charge de l’entreprise. Il sera procédé à l’élimination des rejets et des granulat roulant par balayage.
d) – Bordures type T4 pour TPC  

Elles seront posées sur une forme de béton B5 d’épaisseur 10cm.

Toutefois, si les bordures sont posées avant le corps de chaussée, leur mise à la côte pendant la phase des terrassements est à la charge de l’entreprise.
e) – Déviation provisoire locale à aménager pour assurer une circulation en tout temps sans interruption. Les prestations y afférentes sont incluses dans les prix du bordereau de prix détail estimatif ainsi que la signalisation horizontale provisoire en peinture jaune réflectorisée de la chaussée et sont considérés pris en compte dans les prix du bordereau de prix détail estimatif du présent marché .
f) – Ouvrages d’assainissement.

* Les classes de mortier et béton sont les suivantes :

Mortier M1 pour les joints de buses

Béton B5 pour béton de propreté

Béton B2 pour regard

Le parement vu du béton doit rester brut de décoffrage.

Les coffrages seront du type soigné.

Ciment CPJ 45 pour béton B2 et B3.

g) – Travaux topographiques.

Vu l’importance et la complexité des travaux et la nécessité d’assurer une bonne qualité d’exécution. L’entrepreneur doit avoir sur place en permanence notamment dans les phases importantes un topographe qualifié, avec des instruments topographiques performants en bon état pour la préparation, le suivi et le contrôle des travaux.
L’entreprise doit procéder à toutes les implantations topographiques nécessaires pour la parfaite exécution des travaux objet du présent marché.
Cette prestation est à la charge de l’entreprise.
Article 5 - Contrôle des travaux.

La nature et la fréquence des essais de contrôle des travaux de terrassement sont celles définies par le fascicule n°3 du CPC applicable aux travaux routiers courants et complétés par les dispositions du présent CPS.
La nature et la périodicité des essais préliminaires d’information (catégorie A), des contrôles de qualité (catégorie B) et des contrôles de réception (catégorie C) sont fixées par le fascicule n°4 ainsi que par les cahiers constitutifs du fascicule n°5 du CPC pour les travaux routiers courants. Ces dispositions sont aussi

applicables au contrôle d'exécution des accotements qui sont assimilés à des assises non traitées.
Aucune tolérance en moins ne sera acceptée en ce qui concerne les épaisseurs des assises non traitées pour chaussées et accotements. Si un contrôle d’épaisseur fait apparaître une insuffisance de matériaux par rapport aux prescriptions du présent CPS, aux plans visés « bon pour exécution » ou aux ordres de service de l’Ingénieur, l’Entrepreneur sera tenu de faire l’apport complémentaire de matériaux de qualité équivalente ou supérieure et de reprendre la finition de la couche.

La réception du fond de forme et de chaque couche de chaussée ne sera prononcée que si la réception topographique est réalisée.

Cette réception portera sur la vérification de réglage du fond de forme, les pentes du fond de forme, les pentes de talus, les dévers et les cotes finales du projet. Ces contrôles seront consignés dans le cahier de réception topographique que l’entrepreneur fournira dès la commencement des travaux ;
Article 6 - Réunions de chantier.

L’entrepreneur ou son représentant est tenu de se rendre personnellement aux convocations du maître d’ouvrage et d’accompagner les représentants de cette dernière sur les chantiers lors des visites périodiques et de leur donner les explications sur les travaux. La périodicité des visites est fixée par le maître d’ouvrage ou par l’Ingénieur chargé du suivi du chantier qui pourront dans les mêmes conditions fixer toute visite exceptionnelle sous préavis de vingt quatre heures.
Il sera dressé, pour chaque réunion, un procès-verbal qui sera contresigné par le maître d’ouvrage et l’Entrepreneur en fin de séance.
Dans le cas où l’Entrepreneur est absent ou refuse de contresigner le Procès-verbal, celui-ci lui est notifié par ordre de service.

Ces procès-verbaux étant appelés à remplacer autant que possible les échanges de correspondances entre le maître d’ouvrage, l’ingénieur chargé du suivi et l’Entrepreneur, ce dernier veiller à y faire inscrire au fur et à mesure du déroulement
des travaux, ses observations, ses réclamations ou réserves. L’inscription de ces dernières au cahier de chantier ne saurait remplacer la présentation des réclamations dans les formes et conditions prévues par les clauses du CCAG-T.
Lors des visites de chantier, l’Entrepreneur est tenu de prendre toutes dispositions pour rendre accessible la totalité des lieux d’opérations dans des conditions de sécurité totale. Il devra faciliter toute opération de mesure et tenir à disposition tout document nécessaire à la bonne conduite des travaux et toute fiche d’essai de matériaux reçu sur le chantier ou mis en œuvre.

CHAPITRE III :






A - ETANCHEITE

GENERALITE

Au moment de l'application du revêtement d'étanchéité, l'air devra être absolument sèche, propre, solide, débarrassée de toutes balèvres ou matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la qualité de revêtement.

L'entrepreneur réceptionnera les supports, dalles et demeurera responsables de l'étanchéité qu'il aura réalisée sur ces supports.

Les couvertures devront présenter une fois terminées des surfaces parfaitement régulières.

Les faîtages devront être bien rectilignes, sans inflexions ni irrégularités d'aucune espèce.

Toutes les rencontres de lucarnes, cheminées, etc...Seront parfaitement raccordées avec les revers des couvertures.

Des essais de mise à eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité.

Aucune trace d'humidité ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs, dans les dix jours suivant les essais.

Avant la réalisation de la protection, l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux d'étanchéité par le Maître de l'œuvre qui procédera aux essais prévus ci-dessus.

La pose et le scellement des pénétrations et évacuations pluviales seront particulièrement soignés.
PRIX N° A.1 : FORME DE PENTE AVEC CHAPE DE LISSAGE
Forme de pente sera réalisée en béton à 250 kg de ciment C.P.J 35 par mètre cube. sa pente minimum sera de 1% son épaisseur minimum au point le plus bas de 3cm.

Elle devra bien adhérer à la dalle support, A cet effet, cette dernière sera rendue rugueuse et sera imprégnée d'eau avant le coulage de la forme.

Un dressement soigné de la surface sera obtenu par exécution d'une chape de lissage de 3cm, minimum d’épaisseur, sera réalisée en béton grain de riz dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 par mètre cube.

Pour permettre sa bonne adhérence, le support sera rugueux et abondamment imprégné d’eau.

Ouvrage mètre à la surface développée, mesures prises entre nus de reliefs y compris relevés de 0.20 toutes sujétions de fourniture et d’exécution comprises.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N° A.2 : GORGES ARRONDIS POUR SOLINS
Les raccordements entre forme de pente et les parties verticales tels que acrotères, souches, etc….se feront par une gorge arrondis tirées à la bouteille.

Ouvrage mètre à longueur des reliefs, toutes sujétions de fourniture et d’exécution comprises
MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE
PRIX N° A.3– ETANCHEITE MULTICOUCHE 2 X 36 S + 1 X 40 TV.
L’étanchéité multicouche des terrasses courantes, réalisé en système indépendant, sera exécutée comme suit :

  • 1 Ecran voile de verre assurant, réalisée en système indépendant.

  • 1 Feutre bitumé type 36 S-CF comportant en sous face un papier Kraft crépis.

  • 1 Couche de E.A.C.

  • 1 Bitume armé 40 – TV.

  • 1 Couche de E.A.C.

  • 1 Feutre bitume type 36 S PY- VV

Masse moyenne : 10 KG/M2

Ouvrage métré à la surface vue en plan, mesure prises entre nus de reliefs toutes sujétions de fourniture et d’exécution comprises.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N°A.4 : RELEVE D'ETANCHEITE MULTICOUCHE 2X36S ET 1X40TV
L’Etanchéité des relevés sera réalisée comme indiqué dans l’article B-3 avec talon de 0.15 m en partie horizontale.

Ouvrage métré à la longueur des reliefs, toutes sujétions de fourniture et d’exécution comprise.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE
PRIX N°A.5 : ECRAN PAR VAPEUR

Ecran pare-vapeur constitué par :

* une couche d'E.I.F

* une couche d'E.A.C

* 1 feutre bitumé 36S

* 1 couche d'E.A.C. pouvant servir au collage des panneaux isolants.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N°A.6 :PANNEAU ISOLANT

Panneau isolant : constitué par plaques en aggloméré de liège de 4 cm d'épaisseur.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

PRIX N° A.7 : PROTECTION MECANIQUE DES TERRASSES EN DALLETTES
En partie courante, protection lourde par dalot en béton.

Dalots en béton de grain de riz dosés à 300 KG de ciment CPJ 35 coulés sur lit de sable fin sec de 3 cm d’épaisseur. Ces dalots coulés en carré à joints alternés auront 70 x70 cm de dimension maximale et 4 cm d’épaisseur. Les joints creux seront remplis de bitume.

Ce pris compris la protection du relief, cette protection est réalisée au mortier de ciment d’épaisseur au moins égale à 3 cm. Armée d’un grillage galvanisée fixé sur le relève.

L’ensemble des ces protections recevra un badigeon à la chaux alunée en 3 couches.

Ouvrage payé au métré carré entre nus d’acrotère.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N°A.8: PROTECTION MECANIQUE POUR RELEVE
Ce pris compris la protection du relief, cette protection est réalisée au mortier de ciment d’épaisseur au moins égale à 3 cm. Armée d’un grillage galvanisée fixé sur le relève.

L’ensemble des ces protections recevra un badigeon à la chaux alunée en 3 couches.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE
PRIX N° A.9 : FOURNITURE ET POSE DE GARGOUILLE EN PLOMB

Le raccordement du revêtement d'étanchéité aux conduits d'évacuation des eaux se fera par l'intermédiaire d'entrés d'eau comprenant:

- 1 Platine dont la distance du bord extérieur au trou sera au moins 12 cm. Cette platine sera insérée dans l'étanchéité. Dans le cas où le bord du trou se trouverait à une distance inférieure à 15 cm d'un reliefs, la platine serait relevée contre le relief sur une hauteur de

12 cm.

- 1 Moignon tronconique soudé à la platine. La hauteur du tronc de cône sera au moins égale à 1,5 fois le diamètre de la chute. Le moignon débordera sous le plancher d'au moins 15cm. Le raccordement à la pluviale est inclus dans le présent prix. Même en cas de raccord oblique.

- 1 Crapaudine dont le modèle sera soumis à l'approbation du Maître d'Oeuvre.

La platine et le moignon seront réalisés en plombe de 2,5mm d'épaisseur

Ils recevront intérieurement un trempage à l'E.A.C. la crapaudine sera en acier galvanisé
MODE DE PAIEMENT : L'UNITE

B / REVETEMENT

GENERALITES

Suivant le D.T.U. N°52.1, la pose des revêtements de sols décrits ci-après s'effectuera de manière traditionnelle sur forme de mortier de ciment dosé en fonction des conditions de chantier et d'utilisation des sols de 0,05 d'épaisseur parfaitement dressée et damée.

Pour les revêtements en carrelage :

- Le mortier sera étalé, tiré à la règle et taloché, puis un saupoudrage au ciment pur est effectué, les carreaux sont posés et battus de telle sorte que le mortier reflue partiellement dans les joints

Pour la forme en mortier, fourniture et pose des joints de ruptures en plastique, exécution de la chape d'usure en granito suivant description ci-après.

L'entrepreneur devra la protection des revêtements jusqu'à la fin des travaux, le nettoyage et lavage intégral de ces ouvrages pour le remise des bâtiments au Maître de l'ouvrage.
PRIX N° B.1 : REVETEMENT DE SOL EN GRANITO POLI 100 % blanc
Ce prix rémunère la réalisation de revêtement de sol en granito poli ordinaire selon plan de calpinage fourni par l’architecte, dosage 100% de ciment blanc et gravette de Zaien, Boujaad ou local

Comprenant :

▪ l’exécution d’une couche au mortier qui sera dressé à la règle d’une épaisseur suffisante pour la mise à niveau ( 5 cm au minimum ), sa surface étant rendue rugueuse par des stries exécutées à la truelle.

▪ La fourniture et mise en œuvre des joints en baguettes d’ébonite de 16 x 4 mm dont la répartition et les couleurs seront faites selon les indications de l’architecte

▪ L’épandage de la gravette et le roulage seront exécutés avec soin de façon à ce que la surface visible des grains occupe au moins 80% de la surface du dallage

▪ Après un premier ponçage mécanique, il sera procédé à un masticage de ciment de telle sorte que la surface ainsi obtenue soit plane et sans marque, un deuxième ponçage sera effectué pour faire disparaître toutes irrégularités

▪ Il sera ensuite procédé au polissage jusqu’à obtention de la surface définitive conforme aux spécifications des règles de l’art en vigueur

▪ Un lustrage superficiel complétera le tout et sera réalisé au moyen de sel et pierre ponce spéciale lustrage

Ouvrage métré à la surface réellement exécutée, sans plus-value pour petites parties ou faibles largeurs, tous vides et ouvrages divers non revêtus déduits y compris plinthe.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N° B.2 : PLINTHES DOITES EN GRANITO POLI ORDINAIRE

Pour les locaux comportant un sol de même nature et suivant plans, exécutée sur enduit de dressage au mortier de ciment hauteur 10 cm minimum de même aspect et dosage que pour le dallage en granito poli blanc. MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE

PRIX N° B.3 : MARCHES ET CONTRES MARCHES EN GRANITO POLI
Marches et contre marches pour escaliers entre rez de chaussée et 2ème étage en granito poli 100% blanc, seront réalisés suivant les prescriptions des revêtements de sols de même nature y compris nez de marches.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE

PRIX N° N°B.4 : REVETEMENT DE SOL EN MARBRE TRAVERTIN
Exécution suivant plans de calpinage de l’Architecte.

Echantillon à soumettre, pour approbation, au Maître de l’œuvre et l’administration avant commencement des travaux.

Revêtement du sol en plaques de marbre TRAVERTIN de 0,02m d’épaisseur 1er choix de carrière et couleur agrées par l’Architecte.

Exécution suivant plan de calpinage de l’Architecte.

Ce revêtement sera posé au cordeau à bain soufflant de mortier qui devra refluer dans les joints sur la moitié de l’épaisseur du marbre.

Ce prix devra comprendre le ponçage et le lustrage nécessaires pour obtenir la finition "poli brillant" et toutes les sujétions pour retombées, petites parties, angles saillants ou rentrants, cueillies, gorges, bords arrondis, masticage, joints de finition, etc. …

Ouvrage payé au mètre carré réel, fourni et posé y compris forme sans majoration pour petites parties compris toutes sujétions de pose et tous travaux nécessaires à la bonne finition du revêtement.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

PRIX N°B.5 : PLINTHE EN MARBRE NOIR ROYALE DE 10cm D’EPAISSEUR

Plinthe de 0,10m de hauteur et de 2cm d’épaisseur, suivant détail d’Architecte, le bord arrondi au dessus de 2 saignées, posés suivant les prescriptions de revêtement en marbre au sol (prix N° N°C-4).

Après exécution de la pose, les joints seront garnis et les plinthes seront débarrassées de toutes trace de mortier.

Plinthe droite, courbe ou rampante exécutée suivant instructions de l’Architecte.

Elle sera posée à bain de mortier de ciment à refus sur crépis d’adossement et sans saillie et au nu du mur. Les joints entre plinthes seront garnis au ciment blanc après la pose.

Ouvrage payé au mètre linéaire développé, pour plinthe de 0,14m de hauteur, de longueur libre polie et lustrée à l’usine, y compris raccordement avec le revêtement de sol et l’enduit du mur, et toutes sujétions de coupes, chutes, etc…

MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE
PRIX N° B.6 : MARCHE ET CONTRE MARCHE EN MARBRE TRAVERTIN
Exécuté suivant indications du Maître de l’œuvre.

La marche sera en marbre travertin, la contre- marche sera en marbre Noir Royal.

Echantillon à soumettre pour approbation au Maître de l’œuvre et l’administration avant commencement des travaux.

Suivant mêmes prescriptions que le sol en marbre travertin compris nez de marche rectiligne et légèrement arrondi et adouci, avec 2 saignées anti-dérapantes. Les marches doivent être exécutées en marbre travertin, en une seule plaque de 0,03m d’épaisseur. Les contres marches seront en marbre Noir Royale de 0,03m d’épaisseur et en une seule plaque. L’ensemble est poli et lustré à l’usine.

Ouvrage payé au mètre linéaire, pour seuil et contre-seuil y compris forme et toutes sujétions d’exécutions.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE

PRIX N° B.7 : REVETEMENT EN MIGNONNETTE LAVE BLANC SUR SOL OU MUR
Exécuté sur forme en béton de 0,04 d'épaisseur. Les gravillons oued seront d'une granulométrie de 5/15, bien calibrés et de teinte homogène. Ces gravillons seront incorporés au rouleau et uniformément répartis l'agrégat sera bien serré et débarrassé de toutes traces de ciment.

Les joints en matière plastique de 15mm suivant plan de calpinage.

Soit les joints réalisés sur baguettes de bois qui seront enlevées après exécution pour être garnis au mortier de ciment tiré au fer.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

PRIX N° B.8 : RETOMBEE EN MIGNONNETTE LAVE JUSQU'A 0,30CM
Les gravillons oued seront d'une granulométrie de 5/15, bien calibrés et de teinte homogène. Ces gravillons seront incorporés au rouleau et uniformément répartis l'agrégat sera bien serré et débarrassé de toutes traces de ciment.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE LINEAIRE
PRIX N°B.9 : REVETEMENT DE MUR EN CARREAUX DE GRES CERAME DE 20X20CM
Revêtement vertical en carreaux de faïence biseautée de 20x20cm de couleur et calpinage aux choix de l’architecte

  • Au mortier de ciment sur crépis d’adossement

  • Au ciment colle

  • A la colle spéciale




  1. Pour la pose au mortier de ciment refus sur crépis d’adossement en mortier avec gros sable, les carreaux doivent être trempés dans l’eau un bon moment avant la pose, joints filants ou rompus sur la verticale, garnis au ciment blanc après la pose nettoyage des carreaux au fur et à mesure de la pose.

Ces travaux comprendront toutes les pièces particulières bords arrondis sur une ou plusieurs arrêtes, coupe passage de canalisations, réservations, raccordement, etc…

  1. Pour la pose au ciment – colle ou à la colle, les carreaux seront posés suivant les prescriptions du D.T.U en vigueur et suivant les recommandations du

fabricant de colle. Les choix du produit de collage dépendent de la nature du support et des conditions d’emploi.

L’adhésif sera sélectionné en fonction de ses qualités de résistances à l’eau et à la chaleur et le soumettre à l’approbation du Maître de l’œuvre.

Le produit de collage devra obligatoirement avoir obtenu un agrément du CSTB.

Une cimaise constituée par des carreaux bleu sera interposées en partie haute entre le dernier et l’avant dernier carreau.

Ouvrage payé au mètre carré réel, fourni et posé, sans plus-value pour petites pâties ou faibles largeurs, y compris toutes sujétions de fourniture, de pose et d’exécution, (coupes,chutes, angles, cueillies, protection, etc..) MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

PRIX N°B.10 : REVETEMENT PAILLASSE EN MARBRE :
Fourniture et pose de revêtement paillasse et vasque en marbre local du 1er choix. Ce prix comprend la fourniture, la pose sur forme en mortier de 0,05 d’épaisseur, dimensions, coupes, chutes, calpinage et toutes sujétions suivant instructions du Maître d’œuvre. Echantillon à faire agréer par l’Architecte.

MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE
PRIX N°B.11 : REVETEMENT SOL EN AUTOBLOQUANT
Le revêtement en pavé type Héritage de COMAREV OU SIMILAIRE reposera sur une forme de pose, après compactage des fonds de formes, composée comme suit :

  • Les terrassements nécessaires et évacuation des déblais à la décharge publique.

  • Une première couche de pierre concassées 0/20mm de 10cm arrosée légèrement et bien compactée.

  • Une deuxième couche de pierre concassées 0/20mm de 10cm arrosée légèrement et bien compactée.

  • Une couche de sable de 25 mm.

Les étapes de pose des pavés comprennent :

  • Poser les pavés, selon calpinage de l’architecte.

  • Laisser des joints de 3mm environ entre les pavés.

  • Stabiliser les pavés en utilisant une plaque vibrante en trois passages.

  • Etaler le sable à béton sur les pavés, dans toutes les directions, et procéder au balayage afin de remplir les joints.

  • Enlever l’excédent de sable et faites pénétrer le reste en passant la plaque vibrante.

Echantillon à faire agréer par le Maître d’Ouvrage.

Ouvrage payé au mètre carré y compris terrassements, évacuation des déblais à la décharge publique et toutes sujétions de fourniture et pose.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

PRIX N° B.12 : REVETEMENT EN CARREAUX REVESOL
A exécuter suivant les plans et indications de la maîtrise d’œuvre.

Les carreaux de 1er choix de marque REVESOL devront avoir des dimensions régulières et être agrées par la maîtrise d’œuvre avant la mise en œuvre. Les joints de pose seront également réguliers et auront les dimensions indiquées par la maîtrise d’œuvre.
MODE DE PAIEMENT : LE METRE CARRE

C / MENUISERIE
*MENUISERIE BOIS
PRIX N°C.1 : PORTE ISOPLANE EN SAPIN ROUGE
Exécutée en sapin rouge, 1er choix ouvrant à la française à 2 vantaux.

Faux cadres : de 25 x 110mm.

Cadre : De 45 x 110 mm.

Ouvrant : Bâtis général de 40 x 90mm, lames rainées et bouvetées de 100 mm

sur les deux faces, alaise générale en bois dur.

Chambranle : Sur les deux faces de 65x15 biseautées et rainées.

Quincaillerie : a adapter suivant les ouvrants.

10 Pattes à scellement

8 Paumelles électriques de 140mm de bricard ou équivalent

1 Serrure à mortaiser 293 de Bricard ou équivalent

1 Serrure à mortaiser à bec de cane à condamnation type 195 de

bricard ou équivalent pour les ports des sanitaires

1 Ensemble AEROLYT type 558-20 de bricard ou équivalent

1 Butoir en caoutchouc type 207 scellé au sol de Bricard ou équivalent.
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

similaire:

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconAprès le succès des deux premières éditions, le ministère de l’enseignement...

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconRecherche Scientifique Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconMinistère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconMinistere de l'enseignement superieur et de la recherche scientifique

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconMinistere de l’education nationale et de la formation professionnelle

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconParcours de Professionnalisation
«Service de Groupement des Achats du Matériel et mobilier (sgam) du ministère de l'Éducation nationale et la division «matériels,...

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconProgramme pédagogique licence gestion de la ville République Algérienne...

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur iconSalle Mozart «Allemagne / Brésil»
«Réseau Ambition Réussite à l’école» en partenariat avec la Ville de Toulon (Service Education et Projet Educatif Local), l’Education...

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur icon1 Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle
«premier cycle» et 2ème cycle selon la nomenclature de l’école fondamentale en Haïti. Peut-on parler d’une démarche bilingue ? Y...

Royaume du maroc ministere de l’education nationale de l’enseignement superieur icon40e édition du concours de la bande dessinée scolaire. Une édition...
«portes ouvertes», gratuites et animées par l’équipe du musée qui réservera aux visiteurs un accueil spécifique et privilégié. Daac...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com