Cours d’audit








télécharger 0.55 Mb.
titreCours d’audit
page1/26
date de publication22.12.2016
taille0.55 Mb.
typeCours
ar.21-bal.com > droit > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26


Université

CARTHAGE
IHEC

INSTITUT DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES

Cours d’AUDIT

Par COFIGE


CHAPITRE I : OBJECTIFS DE L'AUDIT ET SOURCES DE NORMALISATION 4

Section 1 : Définition et fondement de l'audit 4

1.1/ Définition de l'audit 4

1.2/ l'hypothèse sous-jacente de vérifiabilité de l'information comptable et financière 5

1.3/ Les fondements de l'audit 6

1.3.1. Les caractéristiques qualitatives de l'information comptable 6

1.3.2. L’existence de conflits d'intérêt entre les utilisateurs de l'information 7

1.3.3. L’éloignement des utilisateurs des sources d'informations 7

1.4/ les avantages de l'audit 7

Section 2 : Source de Normalisation de l'échelle internationale 7

2.1/ La nouvelle organisation de l’IFAC 8

2.2/ La refonte des normes 10

Section 3 : Sources de normalisation à l'échelle nationale 13

CHAPITRE II : LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE L'APPROCHE PAR LES RISQUES 15

Section 1 : Fondement de l'approche par les risques 15

1.1/ Le risque de mission (ou d’audit) 15

Le risque de mission peut donc être formulé comme suit : RA = (RI * RNC) * RND 16

1.2/ Les assertions d’audit 17

(a) Assertions au sujet des catégories des transactions et d’événements pour la période auditée: 18

(b) Les assertions au sujet des comptes en fin de période : 18

(c) Assertions au sujet de présentation et de divulgation d’informations : 18

Section 2 : Composantes du risque d'audit 19

2.1/ Le Risque inhérent 19

2.1.1. Définition et facteurs de risques inhérents 19

2.1.2. Evaluation du risque inhérent 20

2.2. Le risque lié au contrôle 20

2.2.1. Les contrôles de prévention 20

2.2.2. Les contrôles de détection 21

2.2. 3. Notion de contrôle pertinent et approprié 22

2.3/ Le risque de non détection 23

2.3.1. Les causes propres à l’auditeur 23

2.3.2. Les causes imputables aux tiers  23

2.3.3. Les causes liées aux domaines non clôturés  23

2.3.4. Evaluation du risque de non détection  23

Section 3 : le seuil de signification 24

3.1. Nécessité de fixer un seuil de signification 24

3.1.1. Utilité du seuil de signification pour les utilisateurs des états financiers 24

3.1.2. Utilité du seuil de signification pour l'auditeur 24

3.2/ Détermination du seuil de signification global 25

3.2.1. Bases de détermination du seuil de signification global  25

Base éventuelle influencée par le choix des méthodes comptables 28

Actif 28

Produits 28

3.2.2. Moment de détermination du seuil de signification global  29

3.3/ Détermination du seuil de signification au niveau des postes des états financiers: l’erreur tolérable 30

3.3.1. Définition de l’erreur tolérable 30

3.3.2. Modalités de détermination de l’erreur tolérable 30

3.3.1. Allocation du seuil de signification en fonction du risque d'audit 31

31

CHAPITRE III : LA PLANIFICATION DES TRAVAUX D'AUDIT 32

Section 1 : Prise de connaissance de l'entreprise et de son environnement 32

1.1. Objectifs et étendue de la prise de connaissance 32

1.2/ Procédés de prise de connaissance 32

1.2.1. Réalisation d’entretiens et prises de renseignements auprès des personnes informées 33

2.2/ Réalisation de procédés analytiques 35

2.2.1. Objectifs des procédés analytiques 35

2.2.2. Définition et étapes de réalisation de l’examen analytique global 35

2.2.3. Certains procédés analytiques 37

2.3/ Observation et inspection 38

2.3.1 Discussion entre les membres de l’équipe de mission  39

2.4./ Nature de l’entreprise ( y compris ses conventions comptables) 40

2.4.1. Prise de connaissance de la nature de l’entreprise 40

2.4.2.Prise de connaissance des objectifs et stratégies et des risques d'affaires de l’entreprise 41

2.4.2/ Mesure et revue de la performance financière de l'entreprise 44

Section 3 : Compréhension du contrôle interne 44

3.1/ Compréhension de l’environnement de contrôle 44

3.1.1.Communication et maintien de l'intégrité et de valeurs éthiques 45

3.1.2.Engagement à l'égard de la compétence. 45

3.1.3.Participation des responsables de la gouvernance. 46

3.1.4.Philosophie et style de gestion appliqués par la direction. 46

3.1.5.Structure organisationnelle. 46

3.1.6.Attribution des pouvoirs et des responsabilités. 46

3.1.7.Politiques et pratiques de gestion des ressources humaines. 47

3.2/Le processus d'appréciation des risques de l’entreprise 47

3.2.1.Présentation du processus d’appréciation des risques ou ERM (Entreprise Risk Management) 47

3.2.2.L’approche de l’auditeur 47

3.3/ Le système d'information et les business processus connexes liés à l'information financière et à la communication 48

3.3.1.Définition du système d’information lié à l'information financière et à la communication 48

3.3.2.Obtention par l’auditeur d’une compréhension du système d’information lié à l'information financière et à la communication 48

3.3.3.Obtention par l’auditeur d’une compréhension du processus d’arrêté des états financiers 49

3.4/ Les activités de contrôle 49

3.4.1.Définition des activités de contrôle 49

3.4.2.Compréhension et évaluation par l’auditeur des activités de contrôle 51

3.5/ La surveillance des contrôles 51

3.5.1.Nécessité de mise en place d’une surveillance des contrôles par l’entreprise 51

3.5.2.Compréhension et évaluation par l’auditeur de procédures de surveillance 52

Section 4 : Appréciation des risques d’inexactitudes significatives 52

4.1/ Règles de base pour l’évaluation du risque d’inexactitudes significatives (ou risque d’entreprise) 52

4.1.1.Classification des sources d’information relatives aux process 52

4.1.2.Principes directeurs pour l’appréciation du risque 53

4.2/ Evaluation des risques 56

4.2.1.Elaboration de la matrice des risques des business process 56

4.2.2.Evaluation des risques d’inexactitudes significatives 56

4.3/ La révision de l’évaluation des risques 58

4.4/ Communication avec les responsables de la gouvernance ou la direction 58

4.5/ Documentation 59

Section 5 : Détermination du seuil de signification et de l’erreur tolérable 60

Section 6 : Prise en considération du risque et planification de la mission 61

6.1/ Considérations générales de la planification 61

6.1.1. La nécessité de planifier 61

6.1.2. Timing de la planification 62

6.1.3. Etablir un lien direct entre l’appréciation des risques et la stratégie d’audit (ou mesures spécifiques): 62

6.1.4. Nécessité de planifier la nature, le calendrier et l’étendue des activités de direction 63

6.1.5. Discussion de la planification avec les personnes chargées de la gouvernance 63

6.2/ L’élaboration de la stratégie globale d’audit 63

6.3/ L’élaboration du plan d’audit 64

6.4/ Documentation de la planification 65

CHAPITRE IV : LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D'AUDIT ET COLLECTE DES ELEMENTS PROBANTS 66

Section 1 : Notion d’éléments probants 66

1.1/ Définition des éléments probants 66

1.1.1.Eléments probants suffisants 67

1.1.2.Eléments probants adéquats 67

1.1.3.La nécessité de concevoir une combinaison adéquate d’éléments probants 67

1.1.4.Nature des éléments probants 68

1.1.5.Coût d’obtention des éléments probants 68

1.2/ Classification et fiabilité des éléments probants 69

1.2.1.Classification des éléments probants 69

1.2.2.Fiabilité des éléments probants 69

1.3/ Objectifs d'obtention des éléments probants 70

1.3.1.Appréciation des risques 70

1.3.2.Appréciation de l’efficacité des contrôles 70

1.3.3.Détection des inexactitudes significatives 70

Section 2 : Nature des procédés d'obtention des éléments probants 71

2.1/ Inspection de comptes ou de documents 71

2.2/ Inspection d’actifs 72

2.3/ L'observation 72

2.4/ Demandes internes de renseignement 73

2.5/ Demandes de confirmation 74

2.5.1.Définition 74

2.5.2.Relation entre le niveau du risque combiné et l’utilisation des confirmations 74

2.5.3.Formes de confirmation 75

2.5.4.Reprises des calculs 76

2.5.5.Reprises des contrôles 76

2.5.6.Procédés analytiques 76

Section 3 : Collecte des éléments probants sur le fonctionnement du contrôle interne 76

3.1/ Nature des procédés de collecte des éléments probants sur le contrôle interne 77

3.1.1.L'observation d'une séquence de l'opération clé ou de la catégorie d'opération clé (déclenchement, autorisation, etc.). 77

3.1.2.L'inspection de la documentation pertinente. 77

3.1.3.Les tests de cheminement. 78

3.1.4.Les tests de détail (un ensemble d’opérations choisi notamment par échantillonnage) 78

3.2/ Calendrier d'application des tests des contrôles 78

3.3/ Etendue d'application des tests de contrôles 79

3.4/ Evaluation de l'évidence sur le fonctionnement effectif des contrôles internes 79

Section 4 : Collecte des éléments probants sur les soldes des comptes 80

4.1/ Révision de l’appréciation des risques 80

4.2/ Détermination de l'erreur tolérable 81

4.3/ Nature des tests de validité 81

4.3.1. Les procédures analytiques  82

4.3.2. Les tests sur les détails des opérations et des soldes 84

4.4/ Calendrier d'application des procédés de corroboration 85

4.5/ Etendue de la mise en œuvre des procédés de corroboration 85

Section 5 : Utilisation des techniques d'échantillonnage statistique en audit (consultez les documents polycopiés) 85

CHAPITRE V: L'ACHEVEMENT DE LA MISSION ET LE RAPPORT D'AUDIT 86

Section 1 : Clôture de la mission 86

1.1/ Obtention d'une lettre d'affirmation 86

------------------------------------------------------- 87

Section 2 : Détermination du seuil de signification définitif, évaluation des inexactitudes et réalisation d'un examen analytique de cohérence. 88

2.1/ Evaluation des inexactitudes 88

2.1.1. Nature et cause des inexactitudes 88

2.1.2. Incidence des inexactitudes sur les états financiers 89

2.1.3. Catégories d’inexactitudes 91

A. Inexactitudes relevées 91

B. Inexactitudes probables 91

C. Total probable des inexactitudes 91

D. Autres inexactitudes possibles 91

2.2/ Rapprochement des inexactitudes et de l’importance relative et détermination du seuil de signification définitif 91

2.3/ Réalisation de l'examen analytique de cohérence globale 92

92

Section 3 : Le rapport d’audit standard 92

3.1/ Le rapport d’audit standard pour un audit conduit selon les normes ISA 92

3.1.1. Règles générale de formultaion de l’opinion 92

3.1.2. Les éléments constituant le rapport d’audit standard 93

3.3.3. La forme du rapport d’audit standard 96

Report on the Financial Statements 96

3.4/ Le rapport d’audit standard pour un audit conduit selon les normes ISA et des normes édictées par un référentiel national d’audit 97

Section 4 : Le rapport d’audit modifié 97

4.1/ Sujets n’affectant pas l’opinion de l’auditeur 98

4.1.1. L’existence d’un problème significatif concernant la continuité d’exploitation 98

4.1.2. L’existence d’incertitude importante dont l’issue dépend d’événements futurs et qui est susceptible d’avoir une incidence sur les états financiers 98

4.1.3. Autres situations nécessitant un paragraphe d’observation mais n’affectant pas les états financiers 99

4.2/ Sujets affectant l’opinion de l’auditeur 100

4.2.1. Une opinion avec réserve 100

4.2.2. Une impossibilité d’exprimer une opinion 100

4.2.3. Une opinion défavorable 101

4.2.4. Limitation des travaux de l’auditeur 101

4.2.5. Déssacord avec la direction 102
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26

similaire:

Cours d’audit iconCours d’audit

Cours d’audit iconSynopsis Organisation des cours d’audit informatique
«Progrès» bouleverse le rapport au temps : le présent est dorénavant occupé à construire l’avenir

Cours d’audit iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

Cours d’audit iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

Cours d’audit iconCours d’architecture pour la conception d’un hôtel «5 étoiles»
«5 étoiles» à Nouakchott. Les dossiers de participation audit concours devaient être remis au plus tard le jeudi, 21/06/2012 à 10H30,...

Cours d’audit iconRapport d’audit

Cours d’audit iconRapport d’audit

Cours d’audit iconRapport d’audit, d’activité, de jalons

Cours d’audit iconGeorge V atlantique 1, rue Affre bp10804 44008 nantes cedex 1 Commercialisation...

Cours d’audit iconKaufman et Broad 127, avenue Charles de Gaulle 92207 neuilly sur...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com