Rapport préliminaire








télécharger 66.35 Kb.
titreRapport préliminaire
page5/6
date de publication20.03.2018
taille66.35 Kb.
typeRapport
ar.21-bal.com > droit > Rapport
1   2   3   4   5   6

II. Opportunités et enjeux de la CONSERVATION du PATRIMOINE
URBAIN au XXIe SIÈCLE


15. Les recommandations existantes de l’UNESCO reconnaissent l’importance que revêtent les territoires historiques dans les sociétés modernes. Elles identifient un certain nombre de menaces spécifiques qui font obstacle à la conservation de ces territoires historiques et définissent des principes généraux, des orientations et des lignes directrices afin de relever de tels défis.

16. Ces dernières décennies, en raison de l’augmentation brutale de la population urbaine à l’échelle mondiale, de l’amplitude et de la rapidité du développement ainsi que de l’évolution économique, les implantations urbaines et leurs territoires historiques sont devenus des moteurs de la croissance économique dans de nombreuses régions du monde et ont assumé un nouveau rôle dans la vie culturelle et sociale. Mais elles ont également été soumises à de nouvelles pressions, comme exposé ci-après.

L’urbanisation


17. La croissance urbaine rapide transforme l’apparence des territoires urbains historiques. Les processus mondiaux ont un impact profond sur l’intégrité des territoires urbains et de leur environnement et les valeurs des communautés qui s’y rattachent, ainsi que sur les perceptions et la réalité de leurs habitants et des usagers. L’urbanisation est porteuse de possibilités économiques, sociales et culturelles susceptibles d’améliorer la qualité de l’environnement urbain, mais elle constitue aussi une menace pour le sens du lieu, l’identité des communautés et l’intégrité du tissu urbain.

Le développement


18. La mondialisation de l’économie offre des perspectives pour atténuer la pauvreté urbaine et favoriser le développement social et humain. L’accès facilité à des innovations telles que les technologies de l’information et les méthodes de planification, de conception et de construction durables peut contribuer à l’amélioration des territoires urbains et de leur qualité de vie. Les nouvelles fonctions dévolues aux implantations urbaines historiques, notamment dans les secteurs des services et du tourisme, sont autant d’initiatives économiques importantes qui peuvent contribuer au bien-être des communautés et à la conservation du patrimoine culturel. Mais l’incapacité à tirer parti de ces opportunités engendre des villes non durables et non viables, tandis que leur exploitation inadéquate conjuguée à un développement mal maîtrisé conduit à la destruction des biens du patrimoine.

L’environnement


19. Les implantations humaines se sont constamment adaptées aux changements climatiques et environnementaux. Cependant, l’intensité et l’accélération des mutations actuelles représentent un défi considérable pour nos environnements urbains complexes. Les préoccupations environnementales, en particulier dans le domaine de la consommation de l’énergie, donnent naissance à de nouvelles approches et à de nouveaux modèles pour la vie urbaine, fondés sur des politiques et des pratiques innovantes et plus soucieuses d’écologie, qui visent à rendre les villes plus viables et à y améliorer la qualité de vie. Cependant, nombre de ces initiatives n’intègrent pas encore le patrimoine naturel et culturel.

20. L’approche centrée sur le Paysage urbain historique reflète l’évolution considérable qu’ont connue la théorie et la pratique de la conservation du patrimoine urbain au cours des décennies récentes, permettant aux décideurs et aux gestionnaires d’aborder de façon plus efficace les nouvelles opportunités et les nouveaux défis. Cette approche soutient les communautés dans leur effort de développement et d’adaptation, tout en préservant les qualités et les valeurs liées à leur histoire et à la mémoire collective.

III. POLITIQUES


21. Les politiques contemporaines de conservation urbaine, telles qu’exprimées dans les recommandations et chartes internationales en vigueur, ont ouvert la voie pour la sauvegarde des territoires urbains historiques. Cependant, les défis actuels et à venir exigent la définition et la mise en place d’une nouvelle génération de politiques publiques, visant à identifier et protéger la stratification historique des valeurs culturelles et naturelles dans les environnements urbains.

22. Les politiques de conservation du patrimoine urbain devraient être intégrées dans un contexte urbain plus large, et les formes et pratiques historiques devraient guider le développement contemporain durable. Ces politiques devraient fournir des mécanismes permettant de concilier la conservation et la pérennité à long terme et les objectifs de gestion à court terme. Une approche cohérente, dans laquelle la pratique de la conservation fait partie intégrante d’un urbanisme et d’un aménagement urbain spécifiques et efficaces devrait également explorer des solutions techniques et des méthodes de planification innovantes, applicables aux environnements historiques. En particulier, les responsabilités des différents acteurs sont les suivantes :

23. Les États membres devraient intégrer les stratégies de conservation du patrimoine urbain dans leurs politiques et programmes nationaux de développement, en appliquant l’approche centrée sur le Paysage urbain historique. Dans ce cadre, les autorités locales devraient préparer des plans d’aménagement urbain qui s’inspirent des formes et pratiques historiques.

24. Les prestataires du service public et le secteur privé devraient être conscients de leurs responsabilités et coopérer dans le cadre de partenariats public-privé afin d’appliquer de façon efficace l’approche centrée sur le Paysage urbain historique.

25. Les organisations internationales qui se préoccupent de développement durable devraient intégrer l’approche centrée sur le Paysage urbain historique dans leurs stratégies, plans et opérations.

26. Les organisations non gouvernementales nationales et internationales devraient participer à la mise au point et à la diffusion d’outils et de bonnes pratiques.

27. Les pouvoirs publics à tous les échelons, local, national, régional, fédéral, devraient être conscients de leurs responsabilités et contribuer à la définition, à la conception, à la mise en place et à l’évaluation des politiques de conservation du patrimoine urbain, coordonnées sur les plans institutionnel et sectoriel.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Rapport préliminaire iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

Rapport préliminaire iconNote préliminaire

Rapport préliminaire iconNote préliminaire

Rapport préliminaire iconNote preliminaire

Rapport préliminaire iconNote préliminaire

Rapport préliminaire iconNote preliminaire

Rapport préliminaire iconNote préliminaire

Rapport préliminaire iconProgramme Préliminaire

Rapport préliminaire iconNote preliminaire

Rapport préliminaire iconManuel complet Version préliminaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com