Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé








télécharger 45.58 Kb.
titreToiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé
date de publication21.03.2018
taille45.58 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos

y:\pc logo - ph\foamglas logo jpg\foamglas-logo_b-b.jpg


Descriptif 4.1.2

Système d’isolation de toitures compactes
Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé
FOAMGLAS® READY BLOCK avec colle à froid PC® 500

Description

L’isolation thermique sera réalisée avec du verre cellulaire FOAMGLAS® READY BLOCK. L’isolation ne subira aucun vieillissement thermique. Les propriétés et tolérances de la surface devront répondre aux normes et règles en vigueur.

Avant la mise en œuvre de l’isolation, l’exécutant contrôlera la conformité du support aux plans et prescriptions du CSTC (NIT 215 « La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien », complétée par NIT 229 « les toitures vertes ») et il s’assurera que les travaux puissent se faire en toute sécurité. En cas contraire, il avertira à temps l’architecte qui pourra prendre toutes les mesures nécessaires.

La dalle sera contrôlée et préparée. Pour ce faire, elle sera nettoyée et débarrassée des irrégularités.

Le nécessaire sera fait pour éliminer les stagnations d’eau.

Le coefficient de transmission thermique U du complexe devra être conforme à la NBN B 62-002 et aux règlementations régionales.

La pose des plaques d’isolation contre les murs acrotères et percements se fera de manière à prévenir les ponts thermiques conformément à la NIT 191 du CSTC.

Matériau

L’isolation thermique sera réalisée avec du verre cellulaire # FOAMGLAS® READY BLOCK type T4+ ou des plaques à pente intégrée FOAMGLAS® READY BLOCK T4+ TAPERED constitué d’au moins 60% de verre recyclé. Une face est recouverte de bitume et d’un film thermo fusible pour permettre le soudage d’une membrane bitumineuse.

L’isolation thermique est conforme à la NBN EN 13167 et porte le marquage de conformité CE, la keymark CEN et l’approbation de l’UBAtc/BCCA (#ATG H539). La production du verre cellulaire est certifiée suivant ISO 9001 : 2008.
Longueur: 60 cm

Largeur: 45 cm

Epaisseur constante: 6*, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 cm (* épaisseur minimale pour cette application) Ou

Plaques à pente intégrée. Ces plaques seront découpées en usine afin d’avoir une pente de ...%. Sur chacune d’elles, le sens de la pente ainsi que le numéro de rangée seront indiqués. Elles auront une épaisseur de ... cm au point le plus bas (minimum 4 cm). Pentes standard: 1,1%-1,7%-2,2%.

Propriétés


Conductivité thermique λD (NBN EN 12667)

D ≤ 0,041 W/m.K

Résistance au feu du verre cellulaire: Euroclasse A1

(suivant EN13501-1)




Comportement sous charge ponctuelle PL (sous 1000 N)

(NBN EN 12430)

≤ 1,5 mm

Résistance à la compression ou contrainte de compression CS min (EN 826-A)

≥ 600 kPa, 6 kg/cm²

Résistance à la flexion BS (EN12089)

≥ 450 kPa

Résistance à la traction TR (NBN EN 1607)

≥ 100 kPa

Masse volumique (+/- 10 %)

115 kg/m³

Coefficient de dilatation linéaire

9*10-6 /K

Chaleur spécifique

1 kJ / kgK

Diffusivité thermique

4.2x10-7 m²/sec

Stable dans le temps, aucune rétractation, ne se déforme pas;

conformément aux exigences de l’UEAtc 3.4.1.: < 0,5 %




Non capillaire, non hygroscopique, imperméable




Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur µ (EN ISO 10456)

µ = ∞

Chimiquement neutre




Classe de résistance à la compression UEAtc D(UEAtc § 4.51)




BRE Green guide rating

Au moins A


Mise en œuvre

Préparation du support en rénovation:

*Option*: Présence d'une couche de lestage que l'on souhaite conserver
Si la stabilité du support le permet (après calcul de la charge), la protection lourde en gravier roulé sera partiellement déplacée sur la toiture. Dans le cas contraire, elle sera évacuée provisoirement. Après rénovation de la toiture, le lestage sera remis en place après avoir été préalablement nettoyé.
*Option*: Enlèvement du complexe existant 

L’ensemble des couches sera enlevé jusqu'au support. Celui-ci sera ensuite soigneusement nettoyé et examiné de façon à ce qu'il présente tous les critères indispensables à la bonne application du verre cellulaire et au bon comportement de la toiture.

Dans le cas contraire, il sera procédé aux ragréages nécessaires. Si le support est constitué de hourdis, les joints devront être recouverts pour éviter d’éventuelles infiltrations de bitume. Le support devra être propre, plan et sec. On appliquera un vernis d’adhérence bitumineux (consommation: ± 0,3 l/m2).

Ce vernis devra être complètement sec avant de débuter la pose de l’isolation.
*Option* : Protection du bâtiment 

Après avoir enlevé l’ensemble des couches jusqu'au support et appliqué un vernis d’adhérence, une membrane d’étanchéité bitumineuse sera collée en pleine adhérence au support au fur et à mesure de l’état d’avancement du démontage du complexe existant afin de protéger le bâtiment des intempéries.

En fin de journée, on veillera particulièrement à raccorder cette membrane avec le complexe existant.
*Option*: Pose sur étanchéité bitumineuse adhérente

Procéder au récurage vigoureux de l'étanchéité. Si des boursouflures existent, elles seront assainies (découpage, recollage ou enlèvement). Le support devra être propre, plan et sec. On appliquera un vernis d’adhérence bitumineux (consommation: ± 0,3 l/m2). Ce vernis devra être complètement sec avant de débuter la pose de l’isolation.
Préparation du support en bâtiment neuf:

Si le support est constitué de hourdis, les joints devront être recouverts pour éviter d’éventuelles infiltrations de bitume.

Le support devra être propre, plan et sec. On appliquera un vernis d’adhérence bitumineux (consommation: ± 0,3 l/m2). Ce vernis devra être complètement sec avant de débuter la pose de l’isolation.
Mise en œuvre de l’isolation:

La pose sera conforme aux prescriptions du fabricant.

En cas d’irrégularités du support de plus de 3 mm sous une règle de 60 cm et de 5 mm sous une règle de 2 m, une couche d’égalisation sera nécessaire. Si un doute persiste, veuillez consulter le fabricant de l’isolant.

Les plaques d’isolation seront collées en pleine adhérence avec les joints étanches et décalés.

L’encollage se fera à l’aide de la colle mono composant PC® 500 spécialement adapté à cet usage. La température ambiante et du support ne sera pas inférieure à 5°C.

La colle à froid PC® 500 sera étalée à l’aide d’une raclette dentée qui permet d’obtenir des stries de colle de 12 x 12 mm espacées de 40 mm. Cette raclette est disponible auprès du fabricant de l’isolant. Deux tranches adjacentes de chaque plaque seront trempées dans la colle à froid (consommation: ± 5 kg/m2 selon épaisseur). Celle-ci sera ensuite posée à environ 3 cm des plaques déjà collées et glissée diagonalement avec une main tandis que l’autre appliquera une légère pression sur la face supérieure. Le but d'une telle pose est: le collage de l'isolation, l'égalisation du support et le remplissage des joints. L’excédent de colle sera enlevé.

Les remontées d'étanchéité seront soutenues par des chanfreins en verre cellulaire 45 x 10 x 10 cm.

Une sous-couche d’étanchéité bitumineuse, armée au minimum d’un voile de verre, sera soudée le plus vite possible sur toute la surface isolée. Pour avoir un parfait soudage de la sous-couche, le film thermo fusible situé en partie supérieure de la plaque d’isolation devra être complètement brûlé. Pour ce faire, un bourrelet continu de bitume liquide sera présent à l’avant du rouleau d’étanchéité. Pour chaque arrêt de travail, s’il y a un risque de pluie ou à la fin de chaque journée, la sous-couche bitumineuse sera soudée jusque sur le support. La présence d’humidité entre et sous les plaques de la dernière rangée sera alors évitée.
Complexe d’étanchéité:

  • Sous-couche bitumineuse: armée au minimum d’un voile de verre. P. ex.: membrane V3 (=membrane bitumineuse de 3 mm d’épaisseur, armée d’un voile de verre).

  • Couche finale: elle sera mise en œuvre en respectant les prescriptions du fabricant de l’étanchéité. L’association de membranes bitumineuses (SBS, APP) et polymères (EPDM, PVC, TPO, PIB, etc.) est également possible.


Important

  1. La sous-couche sera toujours mise en œuvre sur l’entièreté de la surface.

  2. Il est conseillé de réaliser un complexe d’étanchéité bicouche collé en pleine adhérence. D’autres systèmes de pose existent pour la couche finale, mais ils n’offrent pas les mêmes avantages que le système compact.

  3. Certaines membranes d’étanchéité ne sont pas compatibles avec du bitume (par exemple certains PVC et EPDM), dans ce cas veuillez nous contacter.

  4. Pour un support béton de dimensions hors standard (L>50 m) et sans joint de dilatation, une étude est nécessaire en fonction des particularités du projet. Dans ce cas veuillez nous contacter.

  5. Pour le calcul des charges maximales admissibles de l’isolation, en fonction des applications, le bureau d’étude devra utiliser un coefficient de sécurité. Une valeur de 3 est habituellement utilisée.

  6. Lors de la pose de l’isolation, les joints de dilatation et de tassement doivent être respectés.

  7. Si la pente de la toiture est supérieure à 20% (11°), un système de retenue suffisamment résistant devra être prévu pour éviter tout glissement des plaques. Une sablière d’épaisseur égale aux plaques d’isolation (ou un profil en L d’une épaisseur minimale de 2 mm) sera vissée en pied de toiture


En présence de toitures courbes, les dimensions des plaques FOAMGLAS® seront adaptées au rayon de courbure.


Rayon de courbure (m)

Dimensions des plaques FOAMGLAS® (cm)

>12,6

60 x 45 (plaque standard)

12,6 à 5,6

30 x 45

5,6 à 3,5

22,5 x 60

3,5 à 1,5

15 x 45



Nous sommes toujours à votre disposition pour

  1. Etablir un descriptif de mise en œuvre adapté à votre projet.

  2. Déterminer l’épaisseur de l’isolant pour atteindre la valeur U nécessaire.

  3. Déterminer l’épaisseur de l’isolant pour éviter la condensation.

  4. Vérifier la compatibilité des différents matériaux.

  5. Vous aider dans la conception de l’isolation des sols ou dans l’élaboration de détails.

  6. Réaliser une étude de la toiture existante (P. ex.: sondage).



Les recommandations techniques pour l’utilisation et la pose de FOAMGLAS® se basent sur les expériences et connaissances techniques actuelles. Elles ne sont pas spécifiques à chaque cas. L’utilisateur et l’installateur doivent donc soigneusement et complètement vérifier l’adéquation du matériau avec l’usage prévu dans chaque cas, indépendamment de la présente fiche technique, et utiliser et poser le matériau ensuite de façon autonome selon l’état des connaissances techniques. Nous ne pouvons donc être tenus responsables de l’exhaustivité, de l’exactitude et de l’adéquation tant du produit lui-même que des recommandations techniques concernant l’utilisation et la pose du produit. Par ailleurs, notre responsabilité se base exclusivement sur nos conditions générales de vente et n’est pas étendue du fait de la présente fiche technique, ni suite aux conseils donnés par notre service technique.

Pour plus de conseil, nos spécialistes sont à votre disposition. Etat: juin 2012. Nous nous réservons le droit de changer à tout moment les spécifications techniques. Les données techniques valables actuellement

sont disponibles sur notre site internet: www.foamglas.be, www.foamglas.lu



Pittsburgh Corning Europe N.V., Lasne Business park / B, Chaussée de Louvain 431, B-1380 Lasne, Tel. +32 (0)2 352 31 82, info@foamglas.be

FOAMGLAS® Luxembourg, White House Business Center, 57, Route de Longwy, L-8080 Bertrange, Tel. +352 26923721, info@foamglas.lu

similaire:

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur support bois
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte avec gravier sur béton armé
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte avec dallages / pavés autobloquants sur béton armé
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé icon1Construire en béton 1L’utilisation du béton armé 1L’historique

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte carrossable avec dalle béton de répartition des charges, coulée sur place
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte avec végétation sur tôle trapézoïdale
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconToiture compacte avec revêtement métallique à joint debout / agrafé sur support bois
«La toiture plate: composition – matériaux – réalisation – entretien», complétée par nit 229 «les toitures vertes» et IL s’assurera...

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconLes planchers en béton armé

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconBéton armé : semelle de fondation isolée

Toiture compacte sans couche d’utilisation et de protection sur béton armé iconRepublique algerienne democratique et populaire
«Clés en main» des 09 silos, en béton armé (3,5 millions de Qx), par le groupement solidaire «Gmes sigonaz»» avec un délai de réalisation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com