Genocide armenien / usa/armenie/turquie








télécharger 425.64 Kb.
titreGenocide armenien / usa/armenie/turquie
page1/14
date de publication09.06.2018
taille425.64 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14


A LA MEMOIRE DES 1 500 000 VICTIMES ARMENIENNES

24 Avril 2007 : 92ème anniversaire du génocide arménien de 1915

perpétré par le gouvernement Jeune-Turc

92 ans de déni : ça suffit !

-------------------------------------------------------------------





VEILLE MEDIA



Mercredi 03 Octobre 2007
Retrouvez les news sur :

http://www.collectifvan.org


GENOCIDE ARMENIEN / USA/ARMENIE/TURQUIE



Le lobby turc fait monter la pression !
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org

Les lobbyistes turcs avec leurs millions de dollars, font des heures supplémentaires pour faire pression sur Nancy Pelosi et les partisans de la résolution arménienne au Congrès américain afin d'enlever la Résolution du Génocide arménien de l'ordre du jour du Conseil des Affaires étrangères le 10 octobre à 13:30.

Voici le dernier épisode en date :

On a appris hier que Russ Carnahan (D-MO), qui a succédé à l'ancien Congressman Dick Gephardt, pièce maîtresse de la Turquie, a retiré son appui à la Résolution !

Par ailleurs, les membres du groupe de pression de la Turquie ont distribué 440 copies de la lettre honteuse de huit anciens Secrétaires d'État américains, exprimant leur opposition à la Resolution H.106 - la Résolution du Génocide arménien.

L'ANCA appelle les Arméniens des Etats-Unis à appeler leur Sénateur.

Aram Hamparian

Traduction Collectif VAN - 03 octobre 2007 - 16:13 - www.collectifvan.org


USA/Arménie : faire obstacle aux ambassadeurs négationnistes
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet la traduction de la chronique de Harut Sassounian qui sera publiée par The California Courier du 04 octobre 2007. Le Sénateur Bob Menendez (D-N.J.) s’est courageusement élevé contre la négation du génocide par l’Administration Bush, forçant la Maison Blanche à retirer la nomination de Richard Hoagland comme Ambassadeur en Arménie. Le 30 septembre 2007 à Los Angeles, le Sénateur Menendez a dit que le prochain Ambassadeur nommé en Arménie devrait être capable de répondre à la question suivante: "Êtes-vous d’accord qu’il y a eu un génocide arménien?" Il voulait clairement dire par là qu’une réponse "non" lui ferait subir le même sort que l’Ambassadeur Hoagland…


Le Sénateur Menendez n’acceptera pas que le prochain ambassadeur en Arménie nie le génocide

De Harut Sassounian
Publié par California Courier

La chronique de Sassounian du 4 octobre 2007

Le Sénateur Bob Menendez (D-N.J.) s’est courageusement élevé contre la négation du génocide par l’Administration Bush, forçant la Maison Blanche à retirer la nomination de Richard Hoagland comme Ambassadeur en Arménie.

Après que l’Administration a écourté la carrière diplomatique de l’Ambassadeur John Evans, car il avait reconnu le génocide arménien, le Sénateur Menendez a mis son veto à la nomination de son successeur. Lors de son audience de validation devant le Comité des affaires étrangères du Sénat et dans sa communication écrite ultérieure adressée aux membres du Comité, l’Ambassadeur Hoagland avait soulevé des questions sur la véracité du génocide arménien.

Reconnaissant les principes de sa position quant au génocide arménien, le Comité National Arménien d’Amérique (Région Ouest) a décerné le titre de l’Homme de l’Année au Sénateur Menendez, lors du banquet annuel de l’ANCA, qui a eu lieu le 30 septembre 2007 à Los Angeles.

Dans une interview exclusive qui a précédé le banquet, le Sénateur Menendez a dit à cet auteur qu’il avait pris conscience du génocide arménien il y a bien des années, lorsqu’il était membre de la Chambre des Représentants. Le Sénateur a déclaré qu’il avait pris connaissance de la controverse sur Hoagland par l’ANCA et par le biais des nombreux articles de votre auteur, consacrés à ce sujet.

Le Sénateur Menendez a dit qu’il était scandalisé de voir que l’Ambassadeur Evans avait été "puni" par le Département d’État pour avoir dit la vérité. Cependant, il a dit qu’il avait mis son veto à la nomination de Hoagland, seulement après avoir entendu les déclarations douteuses de l’Ambassadeur nommé, sur le génocide arménien. Il a conclu en disant que Hoagland n’était tout simplement "pas apte à être" Ambassadeur en Arménie.

Le Sénateur Menendez a révélé les diverses tentatives faites par la Maison Blanche, le Département d’État, les entreprises de lobbying engagées par la Turquie et la communauté turco-américaine du New Jersey, pour faire pression sur lui afin qu’il lève son veto. Il a rejeté toutes ces tentatives, et il a dit à ceux qui exerçaient ces pressions, qu’avoir un Ambassadeur qui ne nie pas le génocide est bien plus important que de ne pas avoir d’Ambassadeur du tout en Arménie. Les fonctions de l’Ambassadeur pourraient facilement être exercées par le Chargé d’Affaires et d’autres officiels du Département d’État, a-t-il dit.

L’Administration Bush a essayé de fourvoyer le Sénateur Menendez en lui disant qu’il devrait lever son veto, puisque l’Arménie n’avait pas d’objections à la nomination de Hoagland. Le Sénateur Menendez a riposté à ces déclarations inexactes en déclarant que les dirigeants d’Arménie, en dépit de leurs grandes appréhensions liées à la retraite forcée de l’Ambassadeur Evans et aux déclarations de Hoagland sur le génocide arménien, n’étaient pas dans une position leur permettant de rejeter celui qui avait été nommé par le Président des États-Unis. Cependant, Menendez a dit qu’il n’agissait ni selon le gouvernement arménien ni selon l’Administration américaine. "Je fais ce qu’il est correct de faire," a-t-il dit. "J’écoute tous les avis de mes électeurs, mais je me forge ma propre opinion."

Le Sénateur Menendez a dit que la décision de l’Administration Bush de nommer Hoagland Ambassadeur une deuxième fois, en janvier 2007, l’avait rendu très perplexe. Après les élections de novembre dernier, les Démocrates étaient bien plus forts politiquement pour résister aux pressions de l’Administration Bush, puisqu’ils ont la majorité à la Chambre et au Sénat. De plus, le Chef de la majorité, le Sénateur Harry Reid (D-Nev.) et le Sénateur Menendez ont envoyée une lettre à la Secrétaire d’État, Rice, en décembre 2006, lui demandant de retirer la nomination de Hoagland. Le Sénateur Menendez a dit à votre auteur que l’Administration Bush croyait que, soit il avait mis son veto comme une stratégie de campagne politique pour sa propre réélection ou soit "que je rigolais !" Le Sénateur Menendez a dit qu’il était on ne peut plus sérieux et a rapidement opposé un deuxième veto à la nomination de Hoagland, et ce faisant, il a mis fin à toute chance pour l’homme nommé de servir comme Ambassadeur en Arménie. Le Président Bush, comprenant la futilité de ses efforts, a finalement retiré le nom de Hoagland.
Le Sénateur Menendez a décrié le fait que l’Administration n’ait fait aucun effort pour joindre la direction de la communauté arméno-américaine, pour discuter avec elle du cas Evans/Hoagland. "Cette Administration est omnisciente et dirigé par le divin. C’est le problème. Ils sont devenus isolés. Ils ne croient plus à la consultation. La Constitution fournit un équilibre des pouvoirs. Nous avons besoin d’une forte surveillance des sujets de politique étrangère. Pas de béni-oui-oui," a dit le Sénateur Menendez avec empathie.

En ce qui concerne la question critique sur le sort du prochain Ambassadeur nommé en Arménie, le Sénateur Menendez a dit qu’il n’avait aucune objection pour un autre candidat, tant que cette personne "a une opinion différente de celle de Hoagland sur le génocide arménien.” Il a ajouté, “L’Administration devrait permettre à la prochaine personne nommée de pouvoir s’exprimer librement sur ce sujet."
"
Lors de ses déclarations au banquet de l’ANCA, le Sénateur Menendez a dit que le prochain Ambassadeur nommé en Arménie devrait être capable de répondre à la question suivante: "Êtes-vous d’accord qu’il y a eu un génocide arménien?" Il voulait clairement dire par là qu’une réponse "non" lui ferait subir le même sort que l’Ambassadeur Hoagland.

Le Sénateur Menendez a conclu ses déclarations en exhortant le Président Bush à changer sa politique et à reconnaître le génocide arménien. S’il ne le fait pas, le prochain Président le fera, a affirmé le Sénateur sous un tonnerre d’applaudissements.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 2 octobre 2007 - 08:05 - www.collectifvan.org
Lire le texte original dans la rubrique Anglais


USA/Turquie : L'affaire Sibel Edmonds
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Marcel Dehaeseleer, auteur de l'article qui suit relatif à l'affaire Sibel Edmonds, nous suggère de compléter nos données sur ce dossier en reproduisant ici ses informations. D'autant plus intéressant en ces jours où la Résolution reconnaissant le génocide arménien doit être présentée devant la Comission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants (en discussion mercredi 10 octobre 2007). L'affaire Sibel Edmonds avait également révélé un grave cas de corruption : Dennis Hastert, le speaker républicain de la Chambre des représentants, en poste avant Nancy Pelosi, aurait perçu des centaines de milliers de dollars de la part du lobby turc pour faire capoter l'adoption d'une résolution par laquelle les USA reconnaissaient le génocide arménien perpétré par la Turquie en 1915.


L'affaire Sibel Edmonds

Par Marcel Dehaeseleer Agoravox - Jeudi 20 septembre, 14h59Cet article a été rédigé par un reporter d'AgoraVox, le journal média citoyen qui vous donne la parole.

(publicité)
L'affaire Sibel Edmonds... Qui s'en soucie de ce côté de l'Atlantique ? Et pourtant...

Préalable

Connaissez-vous Sibel Edmonds ? Cette femme courageuse, véritable héroïne nationale aux Etats-Unis, s'oppose seule à l'administration Bush. Son combat a fait l'objet d'un documentaire intitulé Kill The Messenger - Une femme à abattre diffusé sur Canal+ France et BeTV (C+ belge).

Vu l'audience "confidentielle" des médias (cryptés) précités il y a fort à parier que seuls les affranchis - des dysfonctionnements des enquêtes relatives au 9/11 - connaissent Sibel Edmonds.

Récemment j'ai été contacté par un membre du personnel de l'OTAN à Bruxelles, celui-ci m'a remis des documents officiels attestant que le couple Dickerson, impliqué dans l'affaire Edmonds, a échappé aux enquêtes du FBI grâce à la complicité des plus hautes instances officielles.

Les Dickerson n'ont pas été inquiétés par la justice de leur pays, ils ont durant plus ou moins trois ans étés hébergés en Belgique, à Bruxelles, dans le cadre d'une mission à l'OTAN.

Ce jeudi 20 septembre 2007, la RTBF1 "La Une", chaîne nationale belge va diffuser à 21 h 55 le documentaire Une femme à abattre. Dès lors, j'ai tenté de communiquer aux diverses rédactions belges les informations en ma possession et mis en ligne une page complète dans laquelle je détaille les révélations de mon contact/informateur.

Pas une seule réponse de leur part !

Le gag, car il vaut mieux en rire, lors d'un coup de fil aux bureaux bruxellois de l'AFP, j'ai été mis en contact avec trois correspondants différents, pas un seul ne connaissait le nom de Mme Sibel Edmonds !

La diffusion par la RTBF du documentaire Une femme à abattre va permettre au public belge, luxembourgeois - et dans une moindre mesure français (les frontaliers) - de prendre connaissance de l'affaire Edmonds. Sur base des révélations publiées sur mon site (je tiens les documents officiels à la disposition des médias) plus personne ne pourra dire : « Je ne savais pas ! »

La fuite orchestrée des Dickerson constitue une indication supplémentaire de la volonté délibérée de dissimulation de preuves de la part d'une des officiels en charge de faire toute la clarté sur les sinistres attentats du 11 septembre 2001.

L'affaire Sibel Edmonds dans les grandes lignes

Une partie du quartier général du FBI a été à plusieurs reprises accusée d'avoir fait obstruction à certaines enquêtes, et ce, tant avant qu'après les attentats du 11 septembre 2001. Le cas qui nous intéresse concerne un événement post 11 septembre 2001, il s'agit de l'affaire Sibel Edmonds une jeune femme américaine d'origine turque.

Sibel Edmonds a été engagée par le FBI en tant que traductrice. Suite aux attentats du 11 septembre, il y avait un arriéré colossal de documents en langue arabe en souffrance de traduction. Sibel Edmonds, et d'autres, furent dès lors engagés pour cette tâche. Sibel avait comme collègue directe une certaine Melek Can Dickerson, engagée à la même période qu'elle.

Sibel ne tarda pas à constater que Melek Can Dickerson avait tendance à systématiquement traduire de manière incorrecte et/ou incomplète des documents relatifs à un organisme étranger pour lequel elle avait travaillé par le passé (American Turkish Council). Melek Can Dickerson avait également l'habitude d'estampiller frauduleusement comme "non relevant" (non pertinent) certains autres documents. Selon Sibel, Melek était encore contractuelle pour cet organisme et officiait donc au sein du FBI en tant qu'espionne pour l'organisation en question. Melek, avec l'aide de son mari, le major Douglas D. Dickerson, tentèrent d'ailleurs de "retourner" (recruter - en termes d'espionnage) Sibel Edmonds afin qu'elle aussi participe à ce travail de destruction/détournement de preuves. En d'autres termes, d'enrôler Sibel Edmonds au sein de l'ATC, la corrompre pour éventuellement faire du contre-espionnage !

Sibel Edmonds a aussitôt fait part à sa hiérarchie des agissements suspects du couple Dickerson. Contre toute attente sa hiérarchie fera la sourde oreille. Sibel n'en démord pas et fait part de ces faits au Département de la Justice, initiative suite à laquelle elle sera licenciée sur-le-champ !

Sibel Edmonds entame un combat pour faire entendre sa voix et faire valoir ses droits. L'Attorney general John Ashcroft demandera à la Cour de rejeter la plainte d'Edmonds pour raison de "sécurité nationale" et invoquera la protection de "Secrets d'Etat" pour que soit imposée à Sibel une "ordonnance de bâillon juridique". Cette mesure rarissime empêche Sibel de s'exprimer sur la période durant laquelle elle a travaillé comme linguiste pour le FBI.

Melek Can Dickerson, quant à elle, continua son travail de "nettoyage", et ce, avec l'aide de son superviseur Mike Feghali. À eux deux, ils détourneront des centaines de documents estampillés top-secret. Tous ces faits sont confirmés et ont été portés à la connaissance du FBI, Melek Can Dickerson gardera cependant son accréditation top-secret ("Habilitation à la Sécurité" - terme employé pour un/une linguiste) et continuera sa sombre besogne de destruction de preuves.

Sibel Edmonds a été entendue à huis clos durant trois heures et demie par la Commission sur le 9/11. Le compte-rendu de la Commission ne fera mention d'aucune déclaration de Sibel Edmonds.

Quatre ans après les révélations de Sibel Edmonds sur Melek Can Dickerson, celles-ci sont enfin confirmées par le Congrès des Etats-Unis et en partie relayées par la presse. Sibel, quant à elle, est aujourd'hui encore sous le coup de "l'ordonnance de bâillon juridique".

En 2002 le couple Dickerson, faisant l'objet d'enquêtes de la part du FBI, a précipitamment quitté les Etats-Unis. Aucunes suites/poursuites judiciaires ou recherches soutenues à leur encontre ne semblent se profiler à l'horizon.

Le "cas" Sibel Edmonds a fait l'objet d'un documentaire diffusé sur Canal + et BeTV, ce documentaire est le fruit du travail de deux journalistes d'investigation français, Mathieu Verboud et Jean-Pierre Viallet. Vous trouverez un lien vers le synopsis de ce documentaire (format Adobe® pdf) ci-après: http://www.justacitizen.com/KillTheMessenger/KTM_Promo_French.pdf

Les révélations de mon contact/informateur sont disponibles via le lien suivant :

http://www.11septembre2001.org/Sibel%20Edmonds.htm

FBI CIA - Sibel Edmonds (1re partie)

[la suite disponible sur DailyMotion]

Lire aussi:

USA : le "Secret Défense" couvre la corruption d'officiels US par la Turquie (I)



http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=10003

USA : le "Secret Défense" couvre la corruption d'officiels US par la Turquie (II)



http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=10003

L'affaire Sibel Edmonds : une femme à abattre

http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=9608


Turquie/USA - Turkish Gate : Bientôt un Congrès à majorité démocrate ?

http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=5385


Sibel Edmonds vindicated? FBI reveals investigation continues

http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=5117



Le très attendu documentaire "Une femme à abattre" est diffusé ce soir sur Canal+.
http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=4024

Une femme à abattre : l'affaire Sibel Edmonds sur Canal+ ce soir à 20H50



http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=4021

Sibel Edmonds, ancienne traductrice du FBI, demande que le juge Walton se désiste
http://collectifvan.org/article.php?r=0&&id=669
http://fr.news.yahoo.com/agoravox/20070920/tot-l-affaire-sibel-edmonds-89f340e_1.html


La résolution arménienne devant le congrès américain le 10 octobre
mercredi3 octobre 2007, par Stéphane/armenews

La Comission des Affaires étrangères de Chambre des représentants a mis la résolution sur le génocide arménien (H.Res.106) en discussion mercredi 10 octobre a rapporté le Comité National Arménien d’Amérique (ANCA.) La discussion et l’adoption de la résolution sont la la première étape pour un vote en chambre pleinière.

Le débat sera visible sur
http://foreignaffairs.house.gov/index.asp ?subnav=close.
L’heure n’est pas encore connue.

Présentée le 30 janvier par le représentant Adam Schiff avec le représentant George Radanovich (R-CA), Franck Pallone (D-NJ) et Joe Knollenberg (R-MI), Anna Eshoo (D-CA), Brad Sherman (D-CA) et Thaddeus McCotter (R-MI), la résolution invite le président à s’assurer que la politique étrangère des Etats-Unis reflète la sensibilité appropriée au sujet des questions liées aux droits de l’homme et au génocide arménien.

La résolution est appuyée par 226 membres du congrès de 39 états. Une résolution semblable est présentée au sénat (S.Res.106), appuyée notamment Hillary Clinton (D-NY).

"Les Etats-Unis ont une raison historique et morale irrépressible de reconnaitre le génocide arménien, qui a couté à un million et demi de personnes leurs vies" a dit Adam Schiff dans une déclaration. "Mais nous avons aussi une raison contemporaine puissante - comment pouvons-nous prendre des mesures efficaces contre le génocide au Darfour si nous manquons de volonté pour condamner un génocide chaque fois qu’il arrive ?" La résolution sur le génocide arménien est soutenue par une coalition de plus de 50 organismes des droits de l’homme, religieux, civiques, et ethniques, dont (dans l’ordre alphabétique) :

American Federation of Jews from Central Europe (New York, NY), Americans for Peace Now (Washington, DC), American Hellenic Council of CA (Los Angeles, CA), American Hellenic Institute (Washington, DC), American Hungarian Federation (Washington, DC), American Jewish World Service (New York, NY), American Latvian Association in the U.S. (Rockville, MD), American Values (Washington, DC), Arab American Institute (Washington, DC), Belarusan-American Association (Jamaica, NY), Bulgarian Institute for Research and Analysis (Bethesda, MD), Center for Russian Jewry with Student Struggle for Soviet Jewry (New York, NY), Center for World Indigenous Studies (Olympia, WA), Christian Solidarity International (Washington, DC), Congress of Romanian Americans (McLean, VA), Council for the Development of French in Louisiana (Lafayette, LA), Estonian American National Council (Rockville, MD), Genocide Intervention Network (Washington, DC), Global Rights (Washington, DC), Hmong National Development, Inc., Hungarian American Coalition (Washington, DC), Institute on Religion and Public Policy (Washington, DC), International Association of Genocide Scholars (New York, NY), Jewish Social Policy Action Network (Philadelphia, PA), Jewish War Veterans of the USA (Washington, DC), Jewish World Watch (Encino, CA), Joint Baltic American National Committee (Rockville, MD), Leadership Council for Human Rights (Washington, DC), Lithuanian American Community (Philadelphia, PA), Lithuanian American Council (Rockville, MD), National Ethnic Coalition of Organizations (New York, NY), National Council of Churches USA (New York, NY), National Federation of American Hungarians (Washington, DC), National Federation of Filipino American Associations (Washington, DC), National Lawyer’s Guild (New York, NY), Polish American Congress (Chicago, IL), Progressive Jewish Alliance (Los Angeles, CA), Reconstructionist Rabbinical College (Wyncote, PA), Slovak League of America (Passaic, New Jersey), The Georgian Association in the USA (Washington, DC), The Workmen’s Circle/Arbeter Ring (New York, NY), U.S. Baltic Foundation (Washington, DC), Ukrainian Congress Committee of America (New York, NY), Ukrainian National Association (Parsippany, NJ), Unitarian Universalist Association of Congregations (Washington, DC), United Hellenic American Congress (Chicago, IL), Washington Chapter Czechoslovak National Council of America (Washington, DC), and the Women’s International League for Peace and Freedom (Philadelphia, PA), et Zionist Organization of America (New York, NY).
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=34974


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconGénocide arménien : La diaspora arménienne le commémore aussi en Turquie

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconGénocide arménien : Signez la Pétition#Remember24April1915

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconVeille media
«Le mouvement national démocratique arménien et le génocide de 1915» de Recep Maraşlı (Istanbul: Peri Yayınları, 2008), à Berlin-Neukölln,...

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconVeille media
«Justice et développement» (akp) a décidé d'interdire à ses députés de partir à Erevan le 6 septembre 2008 pour assister au match...

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconDe l’arménien khatch = croix et kar = pierre
«dentelles de pierre». Aujourd’hui on recense quelques 50 000 exemplaires sur tout le territoire de la république d’Arménie, sans...

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconVeille media
«Turquie : Acteur majeur des relations internationales ?», mené sous la direction de Didier Billion, directeur adjoint de l’iris,...

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconPort henry usa état de new york

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconUsa etats unis – Atlantique Moyen

Genocide armenien / usa/armenie/turquie icon37. azerbaïdjan, georgie, armenie

Genocide armenien / usa/armenie/turquie iconUsa can Be Net Exporter of Crude Oil With the Right Policy








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com