En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie








télécharger 7.16 Kb.
titreEn littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie
date de publication10.06.2018
taille7.16 Kb.
typeLittérature
ar.21-bal.com > droit > Littérature

Larroche Estelle

Lecaillon Mathilde

Le classicisme

Définition : Le terme latin « classicus » signifie qui est de premier rang, qui appartient à la classe supérieure des citoyens. L’adjectif « classique » commence à être utilisé à la Renaissance ; il désigne alors, par opposition à l’art gothique, une esthétique qui s’inspire du modèle antique gréco-romain (V et IV°s av. J-C). Le classicisme prend sa source en Italie avec Annibal Carrache qui revient aux sources de l’art antique et invente une nouvelle conception idéalisée de la beauté qu’il applique notamment au genre du paysage. Le classicisme est un mouvement culturel qui s’est imposé dans la peinture, la sculpture, l’architecture, la littérature et la philosophie.
En architecture : Les bâtiments classiques se distinguent par la recherche de la symétrie et de la rigueur géométrique. Les lignes sont droites et les surfaces sont sobres, par opposition aux constructions baroques qui se caractérisent par la présence de surcharges ornementales, tout en courbes et contre-courbes.
En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie.
En peinture : Le peintre recherche l’harmonie mathématique et symétrique. Il observe la nature, conserve le style antique, utilise la perspective et recherche la perfection de la représentation de l’anatomie. Le classicisme est issu de la Renaissance mais s’oppose au baroque et autre style de la même époque.
En sculpture : S’inspirant essentiellement de la sculpture antique, elle en reprend les principes de perfection formelle, d’équilibre dans les proportions, d’harmonie dans la composition. A l’instar des portraits peints, de nombreux bustes d’illustres contemporains sont réalisés.
En philosophie : e classicisme philosophique ne semble pas faire question dans la mesure où il évoque toujours, dès lors qu’on précise le pays et la période concernée, une ou plusieurs grandes figures parmi les intellectuels du temps, figures auxquelles on associe immédiatement plusieurs concepts. Aussi, lorsqu’on songe à la seconde moitié du XVIIe siècle français, l’une des figures du classicisme est Descartes, auquel on associe le rationalisme (la capacité de la raison à rendre intégralement lisible la nature au moyen de règles mathématiques) et un certain naturalisme (qui suppose une harmonie entre l’ordre mathématisable de la nature, d’une part, et l’ordre de la raison, d’autre part).
Thèmes : Les scènes et personnages issus de la mythologie grecque. Les scènes et les personnages bibliques. Les scènes historiques et allégoriques qui glorifient notamment le roi Louis XIV. Les portraits d’aristocrates. Les paysages, construits selon les règles de la perspective (scènes pastorales ou thème mythologique..) présentent la nature comme une force immuable par opposition aux hommes dont le destin est éphémère.

G de la Tour, Le tricheur à l’As de carreau :

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1009485-georges_de_la_tour_le_tricheur_%c3%a0_las_de_carreau.jpg

La toile représente un groupe de quatre joueurs, vus à mi-corps et à grande échelle. A droite, un jeune homme richement habillé, un peu maniéré, le visage poupin, est concentré sur ses cartes. Au centre, un peu à droite, une femme au décolleté plongeant, dirige par son regard et son geste l'œil du spectateur vers la gauche, où se trouve un tricheur, le visage dans l'ombre sortant discrètement un as de carreau dissimulé à l'arrière de sa ceinture. Entre les deux, une servante apporte un verre de vin. Seuls éléments de décor : la table, les pièces d'or et les accessoires tenus par les personnages, cartes et verres de vin. Le temps semble suspendu, l'atmosphère feutrée et silencieuse.
Ce tableau correspond à l’esthétique classique car il est ordonné, clair. Le fait qu’il n’y est pas ou très peu de détails montre bien son appartenance au mouvement du classique.

similaire:

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconBibliographie Introduction «Une œuvre technique ne peut être parfaite...
«Une œuvre technique ne peut être parfaite qu’en étant parfaite du point de vue esthétique»1

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconAinsi, le classicisme est une esthétique à la recherche d’un idéal...
«classicus» signifie qui est de premier rang, qui appartient à la classe supérieure des citoyens. L’adjectif «classique» commence...

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconLe classicisme Le Classicisme
«honnête homme» et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconEnsemble de tendances et de théories, en particulier littéraires,...
«honnête homme» et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconLittérature québécoise
«Jean Rivard» quel nom commun ! que pouvait-on imaginer de plus vulgaire ? Passe encore pour Rivard, si au lieu de Jean c’était Arthur,...

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconRésumé La recherche analyse s’il existe une réelle antinomie entre...

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconJean-François Fourtou
«chef-d’œuvre total», pareillement, tant l’univers esthétique de Jean-François Fourtou se confond avec sa propre vie. Une Recherche...

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconDurabilité et visibilité
«greniers». De son côté, le film innovant de faible épaisseur, posé entre les plaques, garantit une excellente translucidité et une...

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconRecherche, par Marcel Muller 13. Sur l’esthétique du voyeur dans...
«Études proustiennes» n° 1, 1992, Éditeur de la Série Marcel Proust : Pierre-Edmond Robert

En littérature : L’écrivain recherche une esthétique parfaite et s’inspire de la mythologie iconLa littérature a pour vocation de sonder ce qui dans l’homme est inavouable
«L’écrivain a pour fonction naturelle d’allumer par ses livres des foyers de réflexion, de contestation, de remise en cause de l’ordre...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com