QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures








télécharger 69.85 Kb.
titreQU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures
page2/5
date de publication11.06.2018
taille69.85 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5

Domaines qui constituent les sciences de l’éducation :


  • Histoire : il existe au moins trois histoires :

    • Des idées  histoire des doctrines philosophiques sur lesquelles va se constituer le système de valeurs qui vont avoir une application dans un mode d’éducation donnée.

    • Des mentalités  histoire en éducation physique : histoire des méthodes et des techniques d’éducation.

    • Sociale  histoire des institutions qui constituent une société.




  • Sociologie : elle devient sociologie de l’éducation : c’est l’étude de l’école dans la société mais aussi étude de l’école comme une société.

    • Economie  qui va mesurer la rentabilité du système scolaire.

    • Macro sociologie  analyse du système éducatif comme moyen de légitimer et de reproduire les pouvoirs de classes dominantes.

    • Capitalisme

    • Sociologie de l’inter personnalité  microsociologie  s’intéresse au processus de socialisation d’individu au cours des interactions sociales.




  • Ethnologie  s’intéresse à l’étude des modes éducatifs qui existe dans les autres ethnies. Etudes menées sur la famille, dans des peuples éloignés de chez nous. Ces travaux prennent de plus en plus d’importance avec le phénomène d’immigration. Aujourd’hui, m’ethnologue entre dans les cités et s’intéresse à l’urbanisation et aux problèmes qu’on peut trouver dans la vie de tous les jours.

Il existe une science qui est l’ethnométhodologie qui représente l’ensemble des méthodes empiriques qu’on utilise pour communiquer entre nous ( analyse des codes, du langage du corps)


  • Démographie scolaire : discipline qui étudie les conditions générales et locales de l’éducation  nombre d’études qui étudient les statistiques de l’entrée des âges à l’école, niveau scolaire : bon âge dans classe adaptée, type d’établissement fréquenté (public / privé)  dans certaines régions l’enseignement privé est plus important que le public (exemple : Bretagne).

    • DEP = Direction d’Etude et Prospective : organisme d’Etat appartenant à l’éducation nationale qui est chargé de faire ces études démographiques. Celle-ci intéresse le patronat français car c’est le premier commanditaire de l’Etat. Aujourd’hui, le patronat en fonction des perspectives, des enjeux économiques français et mondiaux décide de développer tel ou tel secteur  on ne choisit pas notre vocation.




  • Economie : dans le souci de déterminer les facteurs de croissance d’un Etat, les organismes qui s’occupent de cette étude sont :

    • UNESCO (United Nation of Education Social et Culturel) qui s’intéresse aux problèmes d’économie, mise en relation d’un pays avec son pays et son éducation.

    • OCDE (Organisation de Coopération et Développement Economique). Elles ont des programmes de recherche au niveau national et international. OCDE lance des programmes de recherches dans les équipes doctorales des sciences de l’éducation qui analyse les données statistiques  besoin de matière d’éducation.




  • Sciences qui étudient les situations et faits d’éducation : discipline qui étudie les conditions de l’acte éducatif sous l’angle de la physiologie, de la psychologie et de la psychosociologie.

- Physiologie :

    • Physiologie de l’éducation : étude de l’influence du fonctionnement physiologique sur l’action d’apprentissage  une étude physiologique montre que le manque de concentration est dû aux troubles alimentaires.

    • Importance des règles de vie (on travaille mieux le matin)

    • Lien entre croissance et système nerveux : on s’est aperçu que la maturation du système nerveux central a une influence sur la qualité de l’apprentissage. Tout comme la fatigue et le surmenage.

    • Physiologie et architecture : étude qui s’intéresse à l’architecture scolaire (exemple : faculté d’écoute dans un amphi, s’il y a moins de résonance, de luminosité cela provoque plus de fatigue car on doit se contrer plus, le volume d’air est pensé en fonction d’étude physiologique pour que l’individu se fatigue moins.

    • Physiologie de motricité : s’intéresse à la dyslexie dans l’apprentissage, analyse du fonctionnement de l’œil.

    • Transformation du système scolaire donc de l’éducation : normes scolaires adaptées aux normes égalitaires, pas de différences sociales à l’école, tout le monde doit être pareil. Ce qui reste du système religieux scolaire se sont que toutes les fêtes scolaires sont des fêtes religieuses. On est rentré dans le système qui ne peut plus disparaître, c’est un système de raison car si on fait une faute c’est la notre, on ne peut plus incomber à personne d’autre.


- Psychologie de l’éducation : différents secteurs sont étudiés :

  • Psychologie du langage : on s’intéresse à l’analyse du développement des pratiques langagières : le sociologue Bernstein, met en évidence deux types de langages : le formel et le commun.

Ce qui ont le langage commun ne comprenne pas le langage formel.

Le langage scolaire est difficilement prédictible car on utilise un langage que tout le monde puisse comprendre mais pas le langage de tous les jours. Le langage formel n’est pas stéréotypé : c’est un langage quotidien.

Le langage est excessivement important car on est constitué par celui-ci, Piaget dit «  l’intelligence c’est du langage intériorisé » plus on parle avec précision, plus on est intelligent (l’enfant a besoin de parole pour se constituer)

La pratique langagière est au centre de l’apprentissage scolaire.

  • Psychologie de l’apprentissage : psychologie cognitive qui s’intéresse au processus d’apprentissage qui étudie les modifications de système nerveux d’un individu confronté à la nécessité d’apprendre notamment dans un apprentissage moteur où il y a une implication directe entre la méthode d’apprentissage et la psychologie cognitive.

Piaget et Valon, psychologues de l’apprentissage s’intéressent au développement de l’intelligence et veulent connaître le stade d’évolution d’un enfant.

Un autre psychologue, Vygotski (Pensées et langages) s’est opposé à Piaget (Langages et Pensées chez l’enfant). Il a développé deux points de vue de la psychologie de l’apprentissage : la zone proximale de développement  si on veut apprendre quelque chose à quelqu’un, il faut lui apprendre quelques chose qu’il ne sache pas faire en lui montrant tout en étant proche de ce qu’il sait faire : ça remet en cause l’éducation.

  • Psychologie de la motivation : étudie les besoins et les intérêts de l’individu, pour être motivé il faut avoir des motifs d’agir.

Effet de la motivation sur l’apprentissage rejoint l’idée des sens.

Relance du motif d’agir : attribution causale, estime de soi, nouveauté.

  • Psychologie de groupe : s’intéresse aux interactions qui vont être observable dans un groupe : comportement fille /garçon, meneur de groupe,…




  • Didactiques et théories des programmes : il faut distinguer didactiques et théories des programmes (qui pose la question de la conception des contenus d’enseignement), des pratiques d’enseignement (qui s’intéresse à l’action d’enseigner  monde de la praxis : praxologie d’enseignement)


..\..\documents and settings\garciza\mes documents\mes images\sc.educ.bmp

Toutes les décisions didactiques vont être prises à partir de ce schéma.

La question des méthodes est de l’ordre de la pédagogie.

La didactique (du concret) va mettre en relation un concept du savoir avec la capacité d’apprentissage des élèves.

La pédagogie n’est pas un travail abstrait mais un travail de mise en relation avec l’élève  ce n’est pas une science car c’est quelque chose de sensitif, subjectif.

1   2   3   4   5

similaire:

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconUfr psychologie, Sciences de l’Education

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconFaculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconAdresse professionnelle
«Sciences de l’Education», Spécialité Professionnelle (Promotion Septembre 2005)

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconBibliographie Sommaire
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconProgramme d’etude
«La nouvelle formation des Maîtres», Daniel Bancel (recteur des académies de Rouen, Lyon et Versailles de 1984 à 2004, conseiller...

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconDiscours sur les sciences

QU’est ce que les sciences de l’education ? Sciences de l’éducation – cm les sciences dures iconSciences Humaines 9 – Les concepts clés (L à J)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com