Concepts, actions et outils linguistiques








télécharger 4.44 Mb.
titreConcepts, actions et outils linguistiques
page3/74
date de publication21.01.2020
taille4.44 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   74








Appel à communications







Premières Journées scientifiques communes

des réseaux de chercheurs concernant la langue

Ouagadougou (Burkina Faso)

Du 31 mai au 1er juin 2004



L’Agence universitaire de la Francophonie

L’Université de Ouagadougou






organisent dans la perspective du

Xe Sommet de la Francophonie
des Journées scientifiques sur le thème :
« Penser la francophonie : concepts, actions et outils linguistiques »


1. Contexte
Les quatre réseaux de chercheurs de l’AUF concernant la langue, « Lexicologie, Terminologie, Traduction », « Sociolinguistique et dynamique des langues », « Étude du français en francophonie » et « Observation du français et des langues nationales », lancent un appel à communications pour leurs premières Journées scientifiques communes, qui se tiendront à Ouagadougou du 31 mai au 1er juin 2004.
Dans le cadre du Xe Sommet de la Francophonie, dont le thème sera « Francophonie et développement durable », il paraît opportun de s’interroger sur les conceptions, les enjeux et les actions linguistiques en francophonie, ainsi que sur leurs conséquences et implications sur le développement humain.
Aucune langue, aucune culture, aucune civilisation ne se suffit à elle-même. Elle a besoin de l’apport des autres. Comment la francophonie peut-elle être utile au développement ? Comment gérer la diversité linguistique et le partenariat pour favoriser le développement ? La gestion des situations linguistiques n’est-elle pas la clé du développement durable ?
Cette problématique se situe à la fois dans la préparation du Sommet de Ouagadougou et dans le prolongement des recommandations formulées lors des États généraux du français en Afrique subsaharienne francophone, qui se sont déroulés à Libreville en mars 2003.
Ces Journées scientifiques seront suivies de journées de formation ouvertes aux chercheurs de la région, dans le cadre des spécialités des quatre réseaux.

2. Thématiques et questions à débattre
Les Journées scientifiques seront organisées autour des deux axes suivants :

Premier axe : Conceptions et acceptions de la francophonie
Francophonie : le mot et ses dérivés sont repris dans des textes, discours, outils d’origine et de finalités différentes. Dans le seul monde scientifique, diverses approches théoriques et méthodologiques sont mises en œuvre dans les réseaux de chercheurs. Il est utile d’analyser les acceptions de la francophonie qui apparaissent

- dans les approches modélisatrices (grilles et questionnaires d’observation, modèles descriptifs, approches classificatoires, etc.);

- dans les démarches heuristiques ou d’explicitation (de nature historique, sociologique, didactique, etc.);

- dans les terminologies (des disciplines, des écoles, des institutions, etc.);

- dans les discours (institutionnels, politiques, médiatiques, pédagogiques, etc.) sur différents plans (lexical, énonciatif, textuel, interactionnel, etc.).

Deuxième axe : Actions sur les langues et les situations linguistiques
Bien que les recherches linguistiques ne soient pas toujours suivies d’effets, la réflexion s’étendra aux actions sur les langues, à leur contexte d’élaboration et de réalisation et à leurs enjeux politiques et sociaux. Ces actions peuvent émaner de divers acteurs sociaux tels que les décideurs, les politiques, les enseignants, les écrivains, les journalistes, les militants, etc.
À cette occasion, on s’interrogera sur les limites de la prise en compte des travaux des chercheurs dans l’inspiration des actions sur les situations linguistiques et sur les langues en ce qu’ils sont porteurs de représentations de la langue.
Le propos de la rencontre est d’étudier l’adaptation des langues et de leur représentation aux objectifs du développement durable.
On étudiera cette problématique sous deux angles : l’enseignement et le travail sur le code linguistique.

a) Enseignement
L’enseignement revêt une importance particulière dans les États où le français est langue officielle, mais où l’école est de moins en moins en mesure de l’assurer. Le public visé en priorité est celui des jeunes enfants (en vue d’une initiation précoce) et les filles, nettement moins scolarisées que les garçons. Une réflexion indispensable est à engager sur la mise en place d’actions de masse audio-visuelles visant à préparer ou a compléter l’action de l’école ou à la remplacer pour les populations d’enfants qui ne peuvent y avoir accès.

b) Travail sur le code
Quelle que soit la nature de leur recherche, les linguistes sont amenés à réfléchir sur les modalités et les finalités de production d’outils correspondant à chacun des grands types d’actions identifiés.


ACTIONS

OUTILS

Linguistique et traduction

Formation aux problèmes de la graphisation

Logiciels d’aide à la traduction,
Mémoire de traduction et dictionnaires

Graphisation et numérisation

Bases textuelles sonores et écrites
Logiciels de translittération

Terminologie et normalisation dans les pays plurilingues

Dictionnaires monolingues et bilingues, Grammaires pédagogiques des langues non décrites dans cette perspective

Manuels et guides.

Évolution des pratiques langagières

Eléments de stratégies de la mise en place du partenariat, en particulier éducatif

Articulation langues nationales / français
Manuels, outils audio-visuels
Formation des formateurs



Dans les deux thématiques identifiées, il faudra tenir compte de la complexité des situations linguistiques et des systèmes éducatifs. Les chercheurs sont invités à réfléchir aux stratégies qui permettraient d’éviter le choc des langues et des cultures. Elles peuvent tenir soit à l’utilisation de l’espace audio-visuel où les langues peuvent coexister, soit à des aménagements des systèmes éducatifs faisant une place sous des formes diverses (medium ou objet d’enseignement) aux langues partenaires, soit à l’exploration de voies expérimentées par les secteurs non formels (ONG, enseignement privé, etc.) Un inventaire et une analyse des actions ainsi conduites hors des systèmes formels seraient très précieux.

3. Journées de formation
Elles auront lieu les 2 et 3 juin 2004. Elles seront assurées par les membres de chacun des comités de réseaux et destinées en priorité aux chercheurs des réseaux et accessibles à d’autres chercheurs des universités de la région.
Propositions du réseau « Étude du français en francophonie » : Initiation aux principes de la lexicographie différentielle. Présentation et techniques de consultation des Bases de données lexicographiques panfrancophones. Expérimentation de ces Bases de données (fiches de saisie et fiche électronique). Application à des lexiques du Sud.
Propositions du réseau « Lexicologie, Terminologie, Traduction » : Lexicographie différentielle et langues nationales : problématiques et élaboration d’outils éducatifs. Traduction et développement des langues : place des Language Service Providers (LSP) et outils disponibles (Traduction assistée par ordinateur, mémoires de traduction...).
Propositions du réseau « Observation du français et des langues nationales » : Présentation des problématiques du réseau et des perspectives dans leurs relations avec le développement durable. Problématique des relations entre langues et développement durable. Les outils d’analyse proposés par le réseau. Présentation et étude de cas.
Propositions du réseau « Sociolinguistique et dynamique des langues » : L’utilisation des statistiques en recherche : notions de base. Les éléments méthodologiques essentiels dans la préparation des propositions d’études. L’approche qualitative versus l’approche quantitative. L’utilisation des tests statistiques.

4. Langue officielle
La langue officielle des Journées scientifiques et des Journées de formation est le français.

5. Présentation des communications
Les personnes désirant présenter des communications sur l’un des axes des Journées scientifiques doivent remplir la fiche d’inscription ci-jointe. Elles doivent en outre préciser les points suivants :
- Intitulé de la thématique dans laquelle s’inscrit la communication ;

- Titre et résumé de la communication.
Les résumés des communications ne doivent pas dépasser deux pages maximum en fichier électronique; ils devront être dactylographiés, sous Word (version 6.0 ou supérieure), en police Times New Roman 12, avec un simple interligne, dans un format A4.
Ces documents peuvent être envoyés par courrier électronique à l’adresse indiquée ci-dessous ou bien par voie postale (dans ce dernier cas, les textes doivent aussi être envoyés sur un support électronique).
La communication ne dépassera pas 20 minutes.

6. Calendrier
La date limite pour l’envoi des résumés est fixée au 15 février 2004. Le secrétariat des Journées scientifiques enverra un accusé de réception à toute personne ayant fait une proposition de communication. Cette information sera, en outre, disponible sur le site :

http ://www.auf.org/programmes/programme1/

Le Comité scientifique informera tous les auteurs des résultats de la sélection des articles, au plus tard le 15 mars 2004. Le texte intégral des communications retenues doit parvenir au secrétariat des Journées scientifiques, selon les mêmes modalités que pour l’envoi du résumé et de la fiche d’inscription, au plus tard le 1er mai 2004.

7. Comité scientifique
Membres :

- Robert Chaudenson, Université d’Aix-Marseille 1 (France)

- Moussa Daff, Université Cheikh Anta Diop, Dakar (Sénégal)

- Pierre Dumont, Université des Antilles-Guyane

- Michel Francard, Université Catholique de Louvain (Belgique)

- Jean-Marie Klinkenberg, Université de Liège (Belgique)

- Jérémie Kouadio N’Guessan, Université de Cocody-Abidjan (Côte d’Ivoire)

- Auguste Moussirou-Mouyama, École Normale Supérieure, Libreville (Gabon)

- Alzouma Oumarou Issoufi, Université Abdou Moumouni, Niamey (Niger)

- Philippe Thoiron, Université Lumière Lyon II (France)

8. Inscription
L’inscription au colloque est obligatoire (fiche d’inscription à remplir) et gratuite pour tous les participants qui seront retenus par le Comité scientifique pour présenter une communication. Une prise en charge des frais de déplacement pourra être envisagée.

9. Comité d’organisation
L’organisation matérielle des Journées scientifiques est confiée aux autorités burkinabé, en liaison avec la représentation locale de l’Agence universitaire de la Francophonie.
En outre, un comité d’organisation supervise la préparation du colloque. Il est composé de :

- M. Joseph Paré, Président de l’Université de Ouagadougou

- M. Salaka Sanou, Directeur des Presses universitaires de l’Université de Ouagadougou

- M. Aloyse-Raymond Ndiaye, Vice-Recteur à la régionalisation de l’AUF

- M. Bonaventure Mve Ondo, Directeur du Bureau Afrique de l’Ouest de l’AUF

- Mme Marie-Hélène Le Goff, Responsable du Campus numérique de Ouagadougou, de l’AUF

- M. Marc Cheymol, Administrateur délégué « Langue française, francophonie, diversité linguistique » de l’AUF.

10. Secrétariat des Journées scientifiques
Tous les renseignements concernant les Journées scientifiques (inscription, communication, programme, etc.) peuvent être obtenus en contactant le secrétariat des Journées à l’adresse suivante :
AUF – Journées scientifiques communes des réseaux de langue

A l’attention de Rachida Maouche

4 place de la Sorbonne

75005 Paris

Téléphone : +33 1 4441 1818

Télécopieur : +33 1 4441 1819

Courriel : francais-langues@auf.org


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   74

similaire:

Concepts, actions et outils linguistiques iconRapport d’outils Raknet
«Raknet», ce document est donc une explication de certains des principes de «Raknet» ainsi que de ses concepts fondamentaux et comment...

Concepts, actions et outils linguistiques iconParcours Fonctionnements Linguistiques et

Concepts, actions et outils linguistiques iconLes écoles de linguistiques

Concepts, actions et outils linguistiques iconContenus linguistiques: (vocabulaire, grammaire…)

Concepts, actions et outils linguistiques iconObjectifs communicationnels, culturels et linguistiques’

Concepts, actions et outils linguistiques iconAdos le spécialiste des séjours scolaires linguistiques et aventures

Concepts, actions et outils linguistiques iconBts se r V ice s I n f or m a t I qu e s a u X o r g a n I s at I on s
Dans tous les cas, les candidats doivent se munir des outils et ressources techniques nécessaires au déroulement de l’épreuve. Ils...

Concepts, actions et outils linguistiques iconLes outils de développement de Telelogic mettent l’industrie automobile sur la voie du succès
«Les outils Tau de Telelogic ont déjà fait leurs preuves dans le secteur des télécommunications où le zéro défaut est une devenue...

Concepts, actions et outils linguistiques iconMichel Vinaver, Écritures dramatiques, Essais d'analyse de textes de théâtre, Actes Sud, 1993
«lecture au ralenti» consiste dans le pointage des actions d'une réplique à l'autre ou même à l'intérieur d'une réplique, c'est-à-dire...

Concepts, actions et outils linguistiques iconConcepts et Techniques








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com