Le rituel de mort et de resurrection. 30








télécharger 2.14 Mb.
titreLe rituel de mort et de resurrection. 30
page76/83
date de publication21.01.2020
taille2.14 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   72   73   74   75   76   77   78   79   ...   83
l'initiative. Cette initiative du mouvement doit être différenciée des automatismes moteurs neurologiques qui ne constituent que des instruments d'exécution. L'initiative suppose au contraire une spontanéité, une sorte de liberté qui met en jeu toute l'activité psychique ». Ce que Baruk a désigné sous le nom d'initiative psycho-motrice. (Psychoses et Névroses, Presses Universitaires, 1951).

120 Babinski a montré que la suggestion est incapable d'inverser le réflexe plantaire, cette inversion n'existe qu'en cas de perturbation de la voie pyramidale. C'est en ce point le nœud des dissociations possibles.

121 D'où la technique de E. Caslant : les suggestions d'ascension ou de descente utilisées dans la méthode du « rêve éveillé », (cf. chap. VII).

122 Expérimentalement, il suffit de faire regarder un objet, la cravate de l'observateur par ex., à travers les doigts dirigés vers le haut ou vers le bas. Au réveil immédiat, le sujet déclarera celle-ci belle ou laide.

123 D'où les fameux grimoires colportés du Petit et du Grand Albert... généreusement attribués à... saint Albert le Grand. Disons que ce dernier, comme saint Thomas, n'ignorait rien des possibilités préternaturelles.

124 Cette division n’est d'ailleurs absolue qu'en ce qui concerne l'intelligence et la volonté, les opérations corticales. Elle laisse « subsister l'automatisme des images, des sensations et des rnouvements ; elle consiste seulement (dit Binet) dans une limitation de la conscience ; chacun des moi ne connaît que ce qui se passe dans son domaine ». Mais, et c'est la cause des névroses « les phénomènes de chaque groupe exercent sur le groupe voisin une influence incessante et la division ne suspend même pas le jeu des associations d'idées ». Ce qui est évident, le mélange a lieu au niveau du bulbe, carrefour obligatoire.

125 « Néanmoins, pour la grande pause et le grand silence que quelques communications spirituelles très intérieures et très secrètes causent dans les sens et les puissances de la partie sensitive, il conjecture de là qu'elle les a, et que l'âme reçoit quelque bien ». (Nuit obscure, II, XXIII).

126 Il a dû arrêter, par suite des accidents provoqués, le véritable délire de ses médiums n'offrant d'ailleurs aucun caractère scientifique. Il tenait, pour une part à une grossière faute expérimentale. Le colonel de Rochas imposait sa main droite sur la tête du sujet, autrement dit par le contact de sa main au vertex, ne faisait que transmettre ses propres imaginations.

127 Yoga, Méthode de réintégration (l'Arche, 1951).

128 Manifestations des fantômes des vivants (conf. du 17-11-1910). Le dédoublement se produit parfois au cours d'une grave maladie. C'est ce qui a incité Durville à ces recherches. De même de Rochas a entrepris les siennes parce que M. Lambert, malade, au lit, a vu son fantôme et l'image de celui-ci dans la glace. Lors du dédoublement progressif et provoqué, la « sensibilité » s'extériorise sous forme d'une colonne lumineuse et vaporeuse, bleue à droite, orangée à gauche. A un moment donné, la colonne de droite passe derrière le sujet et vient rejoindre celle de gauche pour former une colonne unique. Peu à peu la forme du rayonnement ainsi condensé se précise à l'image du sujet lui-même. Cette image est à gauche. Au contact, elle donne l'impression d'une toile d'araignée très froide, de ce froid fourmillant dit froid électrique.

129 Cf. dans La Lévitation, d'Olivier Leroy (Editions du Cerf, 1928), divers témoignages sur ces phénomènes.

130 Le Dialogue. T. I. Dial. 79. Trad. P. Hurtaud, O.P. (Paris, Lethielleux, 1931). Saint Thomas confirme : « Dans le ravissement, il n'est pas nécessaire que l'âme soit séparée du corps de manière à ce qu'elle ne soit pas unie à lui, comme sa forme. Mais il est nécessaire que l'intelligence soit séparée de ses connaissances imaginatives et sensibles ». Somme Theo. 2a 2al p. 175 art 5. Voir aussi Jean de la Croix. : Cantique, Str. XIII.

131 N'y aurait-il pas possibilité de dédoublement dans les expériences mystiques ? demanderez-vous. Oui, chez certains tempéraments. Aussi Dieu intervient-il précisément par la suspension qui évite tout vagabondage psychique.

132 Les théologiens se demandent si dans les apparitions corporelles dit Christ ou de la Vierge, ceux-ci quittent le ciel pour apparaitre dans leur réalité et non seulement dans leur représentation. Pourquoi faire intervenir les Anges ? Le corps glorieux du Christ ne pourrait-il être multiplié comme les pains ? Cette multilocation correspondant aux multi-rejaillissements sensibles de l'Esprit Saint et à l'omniprésence du Père !

133 P. C. Jagot précise : « il est bon, les premières fois, de ne pas laisser le sujet très longtemps endormi : 40 à 60 minutes suffisent. Mais ce sommeil est essentiellement réparateur, tout comme le sommeil naturel et même mieux que ce dernier ». C'est d'ailleurs la base du magnétisme thérapeutique de recharge vitale.

134 Pour « charger », il faut avoir les articulations de la main, du coude et de l'épaule très souples, les passes se font lentement, les doigts perpendiculaires à 3 cms du corps du patient ; pour dégager, passes rapides à 7 ou 10 cms du corps.

135 Rappelons que le magnétisme humain est plus ou moins nettement polarisé : plus à droite, moins à gauche, plus devant, moins derrière et qu'il existe une ligne neutre du vertex au périnée. Des sensitifs voient des effluves sortant des mains ou des narines, rouge à gauche, bleu à droite. Observons encore que le visage de l'homme toujours légèrement dissymétrique traduit à droite la vie intérieure, à gauche la vie extérieure de relation. Par contre, l'Aura humaine (cf. E. Casiant) n'a pas de polarité. Cet « œuf de lumière » - d'où le symbole de l'œuf dans les traditions préhistoriques - est une force ni électrique, ni magnétique. Rappelons qu'Aura veut dire : Souffle.

136 Aussi, lors de la bénédiction des fonts baptismaux du Samedi-Saint prononce-t-on l'exorcisme suivant sur l'eau : « Chassez, Seigneur, loin d'ici, tout esprit impur, toute malice et tout artifice diabolique. Que nulle part ne vienne s'immiscer ici la puissance de l'ennemi : qu'il ne vienne pas envelopper cette eau de son vol insidieux, s'y glisser en secret et la corrompre à son contact ».

137 Histoire d'une Ame. Conseils et souvenirs.

138 Il est indispensable, répétons-le, de compléter « Je dors, mais mon cœur veille » par « Pour toute âme vivant en ce monde », sur le plan de la pratique de l'oraison.

139 Les œuvres de sainte Catherine de Gênes. (Tralin, éd., 1926) p. 137.

140 Montée. Livre II, chap. XII.

141 Nuit Obscure. Livre I, chap. VIII.

142 Du point de vue artistique et culturel, l'Occident n'a rien reçu de l'Inde jusqu'à l'époque du Baroque. A cette époque, l'apport indien et chinois au « manuelino » portugais, comme au « plateresco » espagnol, fut le fait des navigateurs et des missionnaires. Et cette influence extrême orientale dans les arts ne put s'implanter en Europe que parce que l'Occident n'avait plus, à cette époque, de véritable plastique chrétienne, qu'il pillait le paganisme greco-romain, qu'il n'avait plus assez de vitalité interne pour résister aux séductions de la mer des Indes. Comme aujourd'hui...

143 Par Mgr Raymond, in l'Eglise Vivante, n° 3, 1951.

144 Il est tout de même grave qu'à ce Congrès : Technique et Contemplation, seuls un hindou et un moine orthodoxe firent une communication effectivement « pratique », montrant une connaissance expérimentale des rejaillissements corporels.

145 Le Dr J. Hautefeuille dans son Auto-massage des glandes endocrines (Omnium Littéraire) traduit médicalement les pratiques du tao sans se rendre compte des dangers de faire le « vide » ou du massage des glandes sexuelles.

146 « Nous entendons par Magie l'art de réduire à son service, par certaines pratiques occultes et d'aspect plus ou moins religieux, les forces de la Nature ou de capter les influences du monde invisible ». Mgr Le Roy in La Religion des Primitifs.

147 A tel point qu'un ancien martiniste, le vicomte Léo de Mascheville, Jéhel de son nom kabbalistique, est devenu le Swami Sevânanda et parcourt, en roulotte, l'Amérique du Sud pour regrouper les adeptes autour de Jésus et de Gandhi, réunis... comme à l'Hôtel du Bon Pasteur et de Gambetta réunis...

148 Dans les dix « dan » ou degrés supérieurs du jiu-jitsu (ou judo) « l’aspirant est astreint à suivre un cours de mystères spirituels. Il lui faut passer par une cérémonie d'initiation exigeant qu'il soit étranglé par un maître. Ceci s'opère actuellement dans l'espace d'une seconde. Après quoi le candidat est couché sur un lit, il y apparaît mort. Tant que dure cet état, son esprit, libéré du corps, [non de la psyché] fait l'expérience de l'au-delà. Puis la période fixée une fois révolue, son maître le ramène à la vie par des moyens qui comportent une mystérieuse pratique dite « kwappa », terme intraduisible » (Paul BRUNTON, L'Egypte secrète)... et nous voyons de braves curés introduire, dans leur patronage, des professeurs de judo pour y attirer la jeunesse ! O candeur !

149 L'Eternelle Vie, Desclée de Brouwer.

150 C'est pourquoi il est relativement facile d'être un bon jésuite ; déjà plus difficile d'être un carme totalement abandonné. Mais être un vrai fils de saint Dominique, c'est-à-dire un théologien tirant sa science « de la plénitude de la contemplation », est fort rare.

151 Les muscles du voile du palais et le muscle releveur de l'anus (qui forme avec le muscle ischio-coccygien le diaphragme pelvien) ont la même chronaxie, c'est-à-dire qu'une excitation faible de l'un d'eux entraîne une réaction de ce muscle, une excitation forte entraîne, en outre, une contraction de l'autre groupe musculaire.

152 Les Ondes cérébrales en Psychologie par Jean Delay (Presses Universitaires, 1950).

153 Précisons que c'est la transcription de ce mouvement qui présente un caractère ondulatoire, rien n'autorise jusqu'à présent à conférer la qualité d'onde à « la manifestation de Vittoz ». Cf. Un nouveau phénomène psychosomatique.

154 Communication à l'Académie de Médecine du Dr d'Espiney (Bulletin du 8 nov. 1927). Cf. surtout : Un nouveau phénomène psychosomatique, par A. GAY et G. GATTEGNO. (Delachaux et Niesle, Neufchatel, 1952).

155 Le Yoga et la Civilisation contemporaine, par Th. BROSSE in Approches de l'Inde (Cahiers du Sud). Ajoutons que le Dr George W. Crille, de Cleveland, à une réunion de « l'American Association for the advancement of Science », prétend que ses expériences ont permis de démontrer que tous les tissus du corps humain sont électrisés négativement, à l'exception des tissus du cerveau et du système nerveux, parce qu'ils assimilent plus rapidement l'oxygène vivant.

156 Un nouveau phénomène, op. cit.

157 Essai sur l'Expérience Libératrice. Note IV. (Gallimard, 1952).

158 Le « feu-d'en-bas », cette énergie, est l’analogué naturel du feu surnaturel d'en Haut. La Création est une immense unité : Le monde minéral manifeste les vibrations de ce feu minéral, en lequel se reflète l'Esprit-Saint ; dans le monde végétal et animal, la vie organique fait son apparition préparatoire à l'Incarnation du Fils. Il faut attendre Adam pour que le Père fasse l'Homme à Son image. Alors, celui-ci recevra la Vie qui est la Lumière du Fils et l'Amour de l'Esprit.

159 Certains psychiâtres considèrent le dédoublement comme une hallucination. P. C. Jagot a pratiqué durant de longs mois un entraînement spécial pour obtenir le dédoublement volontaire, conscient et sans danger. Tandis qu'il était étendu, son double allait imprimer ses empreintes digitales sur un mur saupoudré de farine. Pas d'hallucination possible. Il faudrait tout de même ne pas laisser aux seuls magiciens - qui s'en servent pour le mal - la connaissance des phénomènes du corps humain.

160 Le V, symbole du triangle, du cône pointe en bas, de la toupie « tourbillonnante », est, d'après le Dr Stocker, «l'image de l'ordre humain inversé chez des sujets désaxés », c'est le mouvement inverse du tablier égyptien de protection. Le V ou Kteis est bien associé au S phallique

161 Notons qu'en Espagne où subsiste le rite matriarcal des courses de taureau crétoises on dit. la serpiente ; d'où a serpente en portugais. Dans les Très Riches Heures du duc de Berry, le Serpent de la Genèse a un torse féminin, de même à la Sixtine.

162 Nous donnons toutes les indications de ce chapitre d'après les traductions d'Alain Daniélou : Le Yoga, méthode de réintégration (l'Arche, 1951) qui comporte les textes sanscrits correspondants.

163 Ainsi qu'à la mère du Bouddha et au Maïs : notre vie, des Mayas du Yucatan. La vieille divinité italique : maia (la grande) a donné maïus : le mois de mai, consacré à Marie pour exorciser précisément la matière (materia) de la mère divine.

164 Alors qu'au mâle est attribué le principe solaire, à la femme le principe lunaire, dans le tantrisme, nous lisons : « que la semence masculine est le principe lunaire et la semence féminine (?) le principe solaire qu'il faut faire pénétrer par aspiration du pénis (linga) dans le corps de l'homme ». L'origine matriarcale est évidente.

165 Est-il besoin de souligner que le sperme résorbé par gymnastique spéciale du sphincter - comme tout sperme provenant d'une décongestion des testicules - par suite de la forme conique des canaux éjaculateurs des vésicules séminales abouchant dans l'urètre ne peut être que récupéré dans la vessie d'où il est naturellement éliminé. Toute la métaphysique tantrique est basée sur l'illusion de cette conservation absolue de la semence.

166 Les textes tantriques répètent les mêmes hérésies que les illuminés de toutes les époques : « Par les mêmes actes qui font brûler certains hommes dans l'Enfer pendant des millions d'années, le yoguin obtient son éternel salut... le plaisir que donnent l'alcool, la viande, les femmes, c'est délivrance pour ceux qui savent, péché mortel pour les non initiés... le Yoguin goûte les plaisirs de ses sens pour aider les hommes et non par désir... Il traverse toutes les jouissances et aucun mal ne le salit... Il est toujours pur, comme sont les baigneurs de la rivière ». Kûlârnavatantra, trad. L. Renou. Leadbeater accuse nettement les yoguins dravidiens d'enseigner l'emploi du centre pénien.

167 L'appellation de
1   ...   72   73   74   75   76   77   78   79   ...   83

similaire:

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconLe 28ème degré faisait partie des grades dits "philosophiques". Le...
«Père des Pères», c’est-à-dire père de tous les hommes sur la terre. IL devrait tenir à la main un sceptre bleu, surmonté d'un globe...

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconCxiv michele le Sage
«Malheur ! malheur ! malheur ! la mort est entrée dans le monde !» la mort n’y était entrée qu’après l’amour, puisque ce fils que...

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconIl est né 11 Novembre 11 1863 et IL est mort 15 Août 1935. IL est mort de

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconI la mort d’un héros

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconLe Livre de la Mort

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconChapitre 1 : La mort du pharaon

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconMark Rothko : «l’extase, la tragédie, la mort»

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconLire une oeuvre argumentative du xixe siècle contre la peine de mort

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconSynthèse adaptative
«optimiste», rattachant la mort de l’individu à l’effet de phénomènes essentiellement

Le rituel de mort et de resurrection. 30 iconEssais sur l'histoire de la mort en Occident : du Moyen Âge à nos jours








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com